L'ennéagramme et le Yi-King.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  shamallo le Dim 21 Avr 2013 - 11:38

S'il te plaît, Solasido, veux tu bien résumer et poursuivre tes exposés ici? Je t'en remercie d'avance.

shamallo

Messages : 944
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  solasido le Dim 21 Avr 2013 - 13:55

shamallo a écrit:S'il te plaît, Solasido, veux tu bien résumer et poursuivre tes exposés ici? Je t'en remercie d'avance.

Ok, et merci à l'occasion de poser tes questions, tes réponses.


Bonne suite et excellente journée
avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  shamallo le Dim 21 Avr 2013 - 14:09

Oui, je remercie cette occasion à venir.

shamallo

Messages : 944
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  solasido le Lun 22 Avr 2013 - 14:42

ce qui suit a été trouvé sur le net :


De la difficulté d'échanger sur les sujets ésotériques


Salut à tous, ça fait longtemps que je n'avais pas parlé ici.
Une des raisons, outre le temps qui me manque, se trouve fondée dans le présent sujet.

En effet, il est si difficile d'échanger sur les sujets subtiles, que je me demande bien souvent si cela en vaut vraiment la chandelle.

Quelque soit le domaine, plus on veut s'approcher du cœur même du sujet, plus cela est difficile.

Tout d'abord l'interlocuteur a toujours ses limites, dans l'acceptation d'idées qui lui sont nouvelles. S'il est profane au sujet, il sera tout de suite dubitatif et fermé. Si il est coutumier du sujet, alors il adhère déjà à un courant ou une variante, et il ne souhaitera pas entendre un nouveau son de cloche.

Après quelques années sur le chemin, j'ai vite compris pourquoi un des quatre piliers de l'occultisme est 'se taire'. Ce n'est pas parce qu'il faut garder jalousement ses secrets, non, c'est plutôt parce que cela n'apporte généralement rien de bon de vouloir les partager.

Je suis déjà passé pour faisant du prosélytisme auprès de certains bons amis, juste pour avoir voulu partager ma connaissance dans une démarche purement altruiste et généreuse. Cela aura été ma première leçon: laisse les matérialistes dans leur matérialisme, fussent-ils tes amis. Leçon que j'ai mis du temps à accepter, puisqu'étant moi-même extrêmement curieux et aimant prendre tout ce qui est spirituellement bon à prendre, j'accorde toujours une oreille très attentive à toutes les idées que l'autre partage avec moi, surtout si elles sont différentes des miennes.

Bon, avec le temps, je me suis vite rendu compte qu'il n'y a pas qu'avec les matérialistes qu'il est difficile de discuter. Les ésotéristes ne sont pas plus ouverts. La plupart du temps, ils se figent sur un courant, un credo qu'ils porteront haut comme un étendard et pour lequel ils sont prêts à en découdre, rhétoriquement parlant, si toutefois l'idée émise par un autre remet en cause tout ou partie de ses croyances. Ironiquement, beaucoup se présentent comme des "cherchants". Mais les pires sont encore ceux qui pratiquent sorcellerie ou magie, où la vanité et les guéguerres d'ego sont légions.

Finalement, la seule chose qu'il est possible de faire, c'est de "respecter les croyances d'autrui": un joli terme pour cacher qu'on ne pourra jamais échanger sur le fond des choses, qu'on se contentera surtout de banalités superficielles, qu'après chacun repartira de son côté sans que la discussion n'ait permis à aucun de progresser d'un iota.

Pour ma part, ne faisant parti d'aucun carcan, ma position est encore plus délicate. Ca ne fait pas sérieux quand des idées ne sont pas appuyées par une foule qui se chiffre en milliers ou en millions. Du coup, j'adopte la posture du "p'tit candide": si mon interlocuteur ne veut pas de mon expérience, tant pis pour lui, moi je prends volontiers la sienne! Inutile de tourner une discussion en débat stérile, autant gagner du temps et qu'il m'en dise un maximum sur son interprétation des mystères dans le temps qu'il nous est imparti.

Sur mes recherches, à part mon frère et ma compagne, je n'ai trouvé nulle âme à qui les confier. En général, les prémisses de la discussion suffisent à m'en dissuader. Même sur internet, j'ai mon blog et il y a ce forum, j'ai longuement hésité, et pourtant chaque fois que je tire les cartes pour savoir si je peux, les cartes sont catégoriques: TAIS-TOI. Ce n'est pas un "bof ça ne servira à rien", ou un non un peu mou, un peu tiède... c'est un NON énergique. La diffusion grand public me semble interdite (enfin "grand public"... je dois avoir 1 visite par jour sur mon blog délaissé, mais ça a l'air déjà trop). Trois fois que je demande, et trois fois exactement la même réponse des cartes, sans nuance.

Je m'interroge sur cette difficulté d'échanger, j'ai pu constater autour de moi que c'était courant, voire même la règle. Mais j'aimerais avoir votre opinion. Sommes-nous condamnés à effleurer les sujets sans jamais oser les aborder de front?

Finalement, si c'est une fatalité, peut-être qu'il y a un vrai sens derrière cette difficulté: chacun aurait ainsi la charge de trouver la Vérité par lui-même, ce serait alors une vertu de l'Univers pour nous faire sortir des sentiers battus, pour éviter que l'humanité ne s'encroute dans des certitudes bien trop relatives.



À vous de jouer!


Bonne suite et souriante humeur clavardière à tous
avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  solasido le Lun 22 Avr 2013 - 14:59


    Qui, ici, trouve, aussi qu'il est difficile, et parfois même dangereux d'échanger sur ce genre de sujets ?


      Le choix de l'interlocuteur est fortement limité, peu de gens se penchent vraiment sur le fond des choses.
      La plupart préfèrent passer le temps qu'il leur est donné de vivre sur cette terre sans trop se compliquer la tâche, et chacun les comprend.
      Et pour ceux qui aiment chercher des réponses à l'existence, beaucoup sont fermés aux nouvelles idées, au point de confondre le verbe être avec le verbe suivre.

      Ne pas s'occuper du mystère de notre existence dès maintenant revient à être déjà mort,
      car c'est cette curiosité qui va la porter au-delà de l'ordinarité et nous éveiller à la vraie vie...

      Quoique, chacun a sa propre vérité, qui lui confère sa vision de la création, sa vision du créateur, quel qu'il soit, ou qu'il ne soit pas.
      Echanger sur cette vérité personnelle, ces fondements qui font la foi d'un homme, c'est prendre le risque de voir son univers intérieur s'effondrer.

      Il est plus simple et plus sûr de cacher profondément ses sujets ou de se fermer aux idées extérieures,
      tant que la musique adoucit les moeurs des chansons psychologiques que l'un ou l'autre chante quand le silence de l'âme (lui) fait peur.

      Il existe aussi la limite de la langue, comment exprimer avec des mots des idées, des visions et des concepts si subtils ?
      L'exercice est difficile et si même on y parvient tout de même, les mots risquent d'être mal compris.

      Comme risque d'être mal compris de décrire avec des mots une figure géométrique dont la lecture présente les même compétences
      que celles requise pour la lecture des mots croisés, de scrabble ou d'un gps ...

      A force de recherches on trouve parfois des choses magnifiques, simples, pures et on voudrait les faire partager.
      Mais ces sujets sont si subtils qu'ils changent la vie d'un homme.
      Ici, l'un, l'autre ou le même pense que ce changement doit se faire seul,
      en tête à tête avec soi-même, parfois peut être soutenu par des forces plus élevées, de subtil à subtil.


      Pensez-vous, estimez-vous, concevez-vous que si l'ont souhaite partager,
      alors le mieux n'est pas de faire part de sa propre vérité,
      mais de guider l'interlocuteur pour qu'il trouve, sans sévérité, ni s'exagérer, la sienne ?


    Bon présent à tous,



Dernière édition par solasido le Lun 22 Avr 2013 - 15:37, édité 1 fois
avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  solasido le Lun 22 Avr 2013 - 15:10


    Il y a de multiples interprétations à l'univers, et que connaître l'univers, c'est les embrasser toutes à la fois.


      Ceux qui s'enferment dans une interprétation précise se condamnent eux-même... Mais comment leur faire comprendre?

      Récemment j'entendais une discussion entre un scientiste et quelqu'un de plus religieux.
      À deux moments précis de la conversion, le scientiste a tour à tour dénigré son interlocuteur
      en lui faisant comprendre (poliment) que ce qu'il disait été absurde et insensé,
      puis un peu plus loin il a déclaré que TOUT dans l'univers était logique.

      Ce qui m'a tout de suite fait dire en moi:
      si vraiment tout dans l'univers est logique, alors ton interlocuteur l'est aussi, non ?

      Ou alors si ton interlocuteur est absurde, l'univers a sa part d'absurde.
      Une chose est sûre: au moins l'une des deux propositions est FAUSSE.

      Ca a l'air de rien, cette petite anecdote, mais on peut la transposer partout.

      Quand deux personnes ne sont pas d'accord sur ce genre de sujets fondamentaux,
      chacune à tendance à nier la part de vérité de l'autre alors même que cela implique
      bien souvent de nier l'autre en entier avec son expérience... donc nier quelqu'un qui est pourtant devant soi.

      Bien souvent, la personne en face avec laquelle on a des désaccords est la preuve bien vivante de l'imperfection de notre conception.


      Si notre conception du monde est parfaite, alors chacun rentre nécessairement dans son cadre, chacun ayant son rôle à y jouer.
      Il n'y a pas d'anomalie, si on tombe sur une anomalie, c'est que la conception du monde est fausse ou incomplète.

      Bien-sûr, il y a des idées idiotes et infertiles, et pourtant il faut comprendre comment elles sont apparues,
      et trouver la part de vrai dans le discours d'autrui.
      Car oui: il y a TOUJOURS une part de VRAI. Toujours.
      Même dans la bouche d'un fou,

      Tout jour reste fait dès mains tenant l'imaginaire.





    Bon présent à tous
avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  Francesca le Lun 22 Avr 2013 - 17:29

solasido a écrit:
Qui, ici, trouve, aussi qu'il est difficile, et parfois même dangereux d'échanger sur ce genre de sujets ?
Bien sûr que je fais partie aussi de ceux qui pensent parfois comme toi Solasido….

Je vais te répondre en considérant les 2 premiers posts que tu as mis… je ne sais si le premier est de toi ; mais il reflète tout de même quelques uns de mes ressentis antérieurs……

Donc pour te répondre, je sais également que chacun y va à son rythme, car le monde se met des interdits plus que nous ne le pensons et ne voudrait l’affirmer. Ce n’est pas qu’ils ne réfléchissent pas, mais seulement qu’ils appréhendent de la réponse qu’on pourrait leur faire s’ils osaient exprimer leurs Vérités.

Faut dire aussi qu’il y a de nombreux antécédents sur les forums, où les gens se contredisent tant et si bien qu’ils finissent par se déchirer.

Il n’y a pas de niveau en spiritualité… il y a des moyens, et nous n’avons pas tous les mêmes ! il faut faire avec ce que nous possédons et garder l’essentiel dans l’espérance d’ouvrir une brèche dans le cœur de celui qui le garde encore hermétiquement fermé.

Si nos blogs ou même nos forums existent c’est à mon sens à ces fins. N’est-ce pas ?

Nous avons choisi ce rôle, personne ne nous a obligé à le faire… on ne nous a jamais dit d’ailleurs que ce serait facile… nous avons eu le courage d’ouvrir la parole sur des sujets difficiles, le courage de donner aussi la parole à ceux qui le souhaitaient, mais même si cela est difficile, nous poursuivons tout de même nos choix… a qui s’en prendre ? ?

Je sais que les langages sont différents… cependant à celui qui ouvre son cœur, la compréhension arrive tout naturellement !

Nous avons pris une décision un jour…. Co-créer dans l’information… Et rien ne nous empêche je crois de prendre d’autres décisions aujourd’hui !

je crois être devenue beaucoup plus raisonnable qu’au début de l’ouverture de ce présent forum lorsque je considérais moi-même exactement les mêmes propos que dans ta requête Solasido !!!

je pense en être arrivée à ce sage raisonnement, par simple empathie, car se comprendre un peu soi-même, c’est aussi comprendre l’Autre !


_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5805
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  Francesca le Lun 22 Avr 2013 - 17:37

solasido a écrit:
Ca a l'air de rien, cette petite anecdote, mais on peut la transposer partout.

Quand deux personnes ne sont pas d'accord sur ce genre de sujets fondamentaux,
chacune à tendance à nier la part de vérité de l'autre alors même que cela implique
bien souvent de nier l'autre en entier avec son expérience... donc nier quelqu'un qui est pourtant devant soi.

Bien souvent, la personne en face avec laquelle on a des désaccords est la preuve bien vivante de l'imperfection de notre conception.

Personnellement, je ne pense pas qu'il soit toujours nécessaire d'affirmer ni même d'infirmer les propos de l'Autre. Je pense que déjà savoir les entendre est un grand pas.

Parfois nous avons besoin d'un moment de solitude pour accepter la parole d'autrui. Mais sans crainte, persuadée qu'elle fait toujours son chemin !

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5805
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  solasido le Lun 22 Avr 2013 - 21:46

Hello Francesca et à tous

Francesca a écrit:. Il n’y a pas de niveau en spiritualité…

    Le moindre arc-en-ciel, à l'horizon de toute joie, tend à démontrer le contraire
    si bien qu'un rayon de soleil vaut toutes les bibliothèques du monde.

    Science sans conscience n'est que ruine de l'âme dit F. Rabelais.

    Il suffit de plisser les yeux dans un rayon de soleil pour faire apparaitre une croix-d'arc-en-ciel.

    La science spirituelle n'est pas une religion mais véritablement une science.
    Grâce à ses méthodes, elle dépasse toutes les frontières de la connaissance
    en transcendant le savoir et la foi, le sensible et le suprasensible, le monde terrestre
    et l'au-delà, pénétrant dans le monde des entités spirituelles et du divin.

    Le science spirituelle permet également l'étude de toutes les religions : celui qui
    s'y intéresse ne peut qu'approfondir grâce à elle ses propres racines religieuses.

    En réalité l'étude de la science spirituelle mène à un approfondissement, aussi bien
    de la religion, que de l'art et de la science, ainsi que de toutes les activités humaines.

    Pour la science spirituelle, il existe des lois, des principes et des faits comme par exemple
    la table des hydrogènes, les trigrrammes, les hexagrammes, les ennéagrammes du yi king,
    les intervalles musicaux, les solides platoniciens qui toutes incluent sans les exclure réciproquement absolu et relativité...

    Ceci ci bien entendu n'a rien à voir avec la vérité, car celui qui la recherche se dissout dans le temps.

    Ceci, inclure sans exclure absolu et relativité concerne le fait de se tourner vers la beauté
    qui seule enseigne l'aspiration, cette respiration du regard, en révélant l'unité du tout à chaque instant.

    Se tourner vers la beauté , si telle est l'attitude adoptée, ne signifie pas nécessairement
    une absence de niveau de conscience, excepté si quelque chose échappe au moi-je
    pour qui dès lors rien n'aura eu qu'un oeil...



    C'est bien complexe et bien paradoxal ce point de vue concernant la négation des niveaux en spiritualité.

    Au fait de quels niveaux s'agit-il plus exactement, plus précisément,
    plus concrètement si ce ne sont pas des niveaux de conscience ?

    S'il s'agit de conscience précise-t-on si il est question de conscience objective ou de conscience subjective ?

    En l'expression : Il n'y a pas de niveau.... en spiritualité ... me semble incomplète ...
    de quel niveau s'agit-il ... et à quel niveau (sujet, verbe, objet) ... toutes les distinctions
    que l'on peut apporter constituent des niveaux ?

    Il n'y a pas de niveau est-ce que cela signifie , il n'y a pas d'interrogé, pour répondre de quelque chose
    vécu en terme de tout ou de rien ?


    Il n'y a pas de niveau de.... même avec 90% du grand public enfermé dans la conscience du Moi-je
    génératrice des processus de la confusion des langues et des genres ?


    Ou bien il est possible de conclure et de rompre certain accords autour du fait qu'il existe quatre saisons
    symbolisées par les quatre ennéagrammes fondamentaux, inconnus du grand public, pour la révolution de la conscience,
    durant l'entretien infini du quotidien qui passent par le nihilisme (pas de niveau), par le monisme (un niveau),
    par le dualisme (deux niveaux), et l'hermétisme( trois niveaux ou plus)...

    Zéro : Le Tao produit le Un
    Un : Le Un produit le Deux
    Deux : Le Deux produit le Trois
    Trois : Le Trois produit toute Chose.

    Lao Tseu


    A suivre...


Créons-nous un excellent aujourd'hui
avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  solasido le Sam 27 Avr 2013 - 21:17

tous


    Comme le temps d'un message demeure analogue au temps d'un repas




    Au coeur de la montagne, le tonnerre jaillit du volcan.
    L’homme supérieur contrôle sa bouche ;
    ce qui y rentre et ce qui en sort.
    Fortune si vous persévérez.
    Soyez attentif à vos paroles et à votre nourriture.

    soigner son corps en lui offrant les aliments sains qui le renforcent,
    c’est aussi une façon de nourrir son cerveau
    et de se garder intellectuellement alerte
    afin de réfléchir de manière adéquate.
    Il est conseillé de se mettre en accord avec soi-même
    et avec les autres si l’on veut surmonter les obstacles.

    Avec, pour, contre, sans, ou plusieurs niveaux ...



    Message,
    mets sage,
    mes sages,
    messe sage,
    messe des âges,
    messe des sages,
    mais sage,
    m’est-ce sage ?

    Nos besoins sont essentiels à savoir les satisfaire,
    résultent contentement et réparation.

    Le Yi King vous incite à être plus réceptif aux besoins des autres
    et à faire la distinction entre vos besoins fondamentaux
    et une avidité qui ne nourrit qu’elle même.


    Sources


    Il y a une lumière qui brille
    sur toute chose à la surface de la Terre,
    et bien au-delà des plus hauts cieux.

    C’est cette même lumière qui brille dans votre cœur.

    (Chandogya Upanishad)



    Bonne suite et souriante journée à tous
avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  solasido le Sam 27 Avr 2013 - 23:17

avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  Francesca le Dim 28 Avr 2013 - 4:16

“Nous ne sommes pas des Etres Humains vivant une expérience Spirituelle. Nous sommes des Etres Spirituels vivant une expérience Humaine”.

citation de Donald Walsch il me semble

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5805
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  June63 le Jeu 9 Mai 2013 - 22:01

Francesca a écrit:“Nous ne sommes pas des Etres Humains vivant une expérience Spirituelle. Nous sommes des Etres Spirituels vivant une expérience Humaine”.

citation de Donald Walsch il me semble

Ça me parle...


_________________
June63
avatar
June63

Messages : 150
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  solasido le Lun 13 Mai 2013 - 14:28



tous

Il existe une science spirituelle qui n'a rien à envier à la science matérialiste.


La science matérialiste procède comme le grain de sable par rapport au désert.
la science spirituelle procède comme le désert par rapport au grain de sable.

Avec cette métaphore du Vent des Sables...

le grain de sable représente la conscience du moi-je suis,
comme le désert représente la conscience du JE-SUIS






Question non anodine en relation avec la matière de nos réflexions contemplatives

Comment interpréter la table d'équivalences ci dessus selon les principes de l'Alchimie Spirituelle ?

Le titre sur fond vert représente la fonction d'un Hydrogène (M'est-ce sage c'est-à-dire une énergie de fonction distincte des suivantes)
la colonne contenant les Quatre Images ou traits yin et yang du yi king représente la fonction d'un Carbone (affirmation)
la colonne contenant les nombres de 0 à 3 représente la fonction d'un Oxygène (négation)
la colonne contenant le libéllé des questions représente la fonction d'un Azote (conciliation)




Excellente méditation à tous

avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  shamallo le Mar 14 Mai 2013 - 10:21

S ystème
A lchimie
S pirituelle

N omenclature
I dentification
C harisme
H euristique
E tre


Où çà va se nicher? Smile




shamallo

Messages : 944
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  solasido le Mar 14 Mai 2013 - 12:28



Où çà va se nicher?

Système
Alchimie
Niche
Spirituelle

Nomenclature
Identification
Charisme
Heuristique
Etre

Examinons ensemble la proposition suivante


La culture ne remplace pas la moindre expérience elle a même le pouvoir de l’empêcher





la culture ici est symbolisée
par ce que référencent les acronymes A.C.T.E et T.A.C.T



il existe, ici, avec les anagrammes Niche, Chien, Chine, le cas où la Nature remplace la culture.



Il semble s'articuler une architecture de coïncidences fortuites,
à la manière de la petite, de la grande aiguille et la trotteuse d'une montre
entre nature, culture et expérience dont tout carrefour existentiel matérialise la rencontre des extrêmes.



Des correspondances significatives sont obtenues avec les 60 * 2 = 120 distributions des cinq solides platoniciens
ou/et avec les 120 distributions de voyelles où l'on pleure et l'on rit...


Créons-nous un excellent aujourd'hui

avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  shamallo le Mar 14 Mai 2013 - 18:57

Ma Chine à laver, tout un programme.

( Embarassed j'essore)

Ma Chine a l'Ave?

A la niche le chien!

Niche: 1295, agir en niais. Tour malicieux destiné à attraper quelqu'un. Voir Espièglerie, facétie, tour. "Il était comme un gamin qui joue des niches."(La vie de Ramakrishna, Romain Rolland.)
Dictionnaire Robert.


Dernière édition par shamallo le Mar 14 Mai 2013 - 19:14, édité 2 fois

shamallo

Messages : 944
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  shamallo le Mar 14 Mai 2013 - 19:10



"Des correspondances significatives sont obtenues avec les 60 * 2 = 120 distributions des cinq solides platoniciens
ou/et avec les 120 distributions de voyelles où l'on pleure et l'on rit...
"

Voudrais tu bien poursuivre?

shamallo

Messages : 944
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  solasido le Mar 14 Mai 2013 - 22:15

Hello Shamallo

shamallo a écrit:

"Des correspondances significatives sont obtenues avec les 60 * 2 = 120 distributions des cinq solides platoniciens
ou/et avec les 120 distributions de voyelles où l'on pleure et l'on rit...
"

Voudrais tu bien poursuivre?

En fait le nombre 5 comporte 120 permutations.
http://villemin.gerard.free.fr/Wwwgvmm/Compter/Factcomb.htm
Le nombre 5 est mis en relation avec les 5 lignes des tables de correspondance précédentes.

La moitié des 120 permutations est l'inverse de l'autre il reste donc à traiter 24*5 = 120 permutations
significatives que l'on place en relation avec les 24 heures ce qui renforce le système des cinq éléments,
à peu près comme ce qui suit



Mieux vaut approcher, placer , utiliser, ces tableaux comme des aides-mémoire
ou mieux comme des outils servant au rappel à soi, pour récapituler sans capituler.

Mon prof de musique à ce propos aurait pu dire que l'on passe la moitié de sa vie
à s'accorder et l'autre moitié à jouer faux.




Bonne suite et souriante journée "intérieure" à toi et à tous
avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ennéagramme et le Yi-King.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum