Malcolm de Chazal: La vie filtrée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Malcolm de Chazal: La vie filtrée.

Message  shamallo le Mar 21 Mai 2013 - 6:12

LA VIE FILTREE, de Malcolm de Chazal, Gallimard, 1949, quatrième de couverture:

"Sens Plastique contient le souffle de l'universel, puisqu'il est une cosmogonie de l'Invisible. J'ai voulu, par La Vie Filtrée, mettre cette vérité encore en plus grand relief. Par La Vie Filtrée, j'ai voulu toucher à certaines formes d'Intelligence considérées jusque là imperméables à l'esprit de l'homme_palais très lointains où peuvent seules nous conduire certaines formes supra-directes de Perceptions. J'ai voulu, par cette oeuvre, appréhender les choses du divin par les seules antennes des sens, abolissant totalement la Raison en moi, autant qu'il est humainement possible de le faire,_afin de voir dans le nu des choses le filigrane de l'Universel et l'empreinte du Toujours. J'ai voulu abolir le monde extérieur pour le reconstruire ensuite à ma façon, et en faire une lunette d'approche à rayon X de l'humain pour voir Dieu."



Dernière édition par shamallo le Jeu 23 Mai 2013 - 21:32, édité 1 fois

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les trois plans de l'espace.

Message  shamallo le Mar 21 Mai 2013 - 6:14

L'espace n'est un qu'en apparence, et pour les matérialistes seulement, pour ceux là seuls qui ne vivent que dans le temps et dans l'espace physiques, et dont l'oeil ne se passe qu'à "auner" le présent. Ces gens, par hasard, se mettraient ils à "vivre" dans l'avenir, que ce sera uniquement pour s'intégrer à l'avenir spatial de leurs intérêts.
Les matérialistes, quoiqu'il advienne, ne s'échappent pas du temps-espace, car pour pénétrer dans le temps-sans-espace, il leur faudrait lâcher la bouée de leur moi, chose qu'ils ne voudraient pas faire, qu'ils ne pourraient faire, ne connaissant pas la désincarnation du sacrifice, la projection dans une oeuvre spirituelle, sans esprit de retour et sans espoir de récompense dans le monde visible.

Sans parler de l'extase et de certaines formes de transes,_ces états divins de transfiguration de la pensée_sans parler des états béatifiques de la totale illumination, on peut sans grand effort voir, par ces quelques prémisses, qu'il ne peut y avoir d'espace absolu sur un seul plan, car l'esprit et l'âme qui sont enclos dans le même corps spatial ne peuvent coexister sur un même plan de vie. Et comme il y a une forme d'espace pour nos gestes physiques, de même doit il y avoir aussi une forme d'espace pour nos gestes mentaux et moraux, et une autre forme d'espace, encore plus subtile celle là, pour nos gestes spirituels. Sans cela, les gestes de pensée que transmet notre regard ne pourraient_bien que notre regard se meuve dans l'espace physique_se transmettre au regard mental de notre voisin; et à fortiori les transmissions d'effluves de notre être essentiel ne pourraient "atteindre" les champs d'effluves des autres, et les âmes vivraient en îlots. Et disparaîtraient toute forme de télépathie et autres communications psychiques. Sur le plan physique de l'espace,deux autres plans sont superposés, les plans moral et spirituel, quoique ces plans semblent parfois se confondre avec le plan physique lui-même, comme par exemple l'âme passe dans le plan psychique et mental du regard pour "venir" vers nous sur les pentes inclinées de l'espace physique.




Dernière édition par shamallo le Jeu 23 Mai 2013 - 21:32, édité 1 fois

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malcolm de Chazal: La vie filtrée.

Message  shamallo le Mar 21 Mai 2013 - 10:39

Les trois plans de l'espace ont chacun leur entité propre_bien qu'ils soient l'un dans l'autre, en noyaux les uns des autres: le plan spirituel au centre, le plan moral venant ensuite, et le plan physique au pourtour, enveloppant le tout. Ces trois plans d'espace prennent contact avec notre conscience de la manière suivante:
L'espace physique est ce côté limité et mesuré de la vie qui ne nous permet pas de mettre un éléphant dans une fourmi, qui nous donne tant de cubage de chambre pour y mettre tant de volume de meubles, et rien de plus. L'espace physique est un tissu physique fixe comme un tout, mais élastique au dedans de lui-même_ qui pèse sur tout, et qui permet de "prendre" l'effet de gonflement et de rétrécissement de la matière, et qui - du fait que l'espace se "touche" partout - lui permet de s'équilibrer dans toutes les directions, par transmissions et balance de forces. Pour les besoins du discours, nous pouvons dire que l'espace physique est partout uniforme, puisque tout désaxement immédiat, telle une explosion ou une secousse quelconque dans son drap physique, tout désaxement bien vite "se balance", bien vite s'équilibre dans son sein_ l'ensemble prenant, entre-temps, le "jeu" et le rendant ensuite.
Tout serait dit sur l'espace physique, si n'entrait en jeu le facteur "lumière". Or la lumière "élasticise" l'espace. Mais ceci est purement transposition mentale de la vue et a pour cause non seulement les changements de formes des couleurs dans le jeu des rayons plus ou moins intenses, mais vient surtout du fait que l'air plus ou moins cristallin a un effet de jeu de microscope sur la rétine, par changements de "foyer" variés du grand oeil de l'air. S'il se produit alors comme un changement de forme de l'espace, c'est que l'oeil translucide de l'air nous voit alors de plus ou moins près ou de plus ou moins loin, l'espace restant le même dans chaque cas, seul le regard de l'air changeant de "foyer".

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malcolm de Chazal: La vie filtrée.

Message  shamallo le Mar 21 Mai 2013 - 15:31

L'espace moral, c'est ce qui fait que, par changement subit d'humeur, le monde extérieur semble soudainement devenu plus petit ou plus grand pour nous, selon l'émotion qui nous étreint ou le sentiment qui nous domine. L'espace physique ne change pas en ce cas. Mais c'est l'espace mental et moral, qui est en nous et qui se superpose sur l'espace physique, qui créera alors, en ces instants là, un écran entre le monde extérieur et nous_et, telles des lunettes rapetissantes et grossissantes, l'espace moral en nous changera l'apparence de l'espace physique, alors que celui-ci ne change pas en réalité, ce n'étant seulement que les lunettes spatiales déformantes du plan moral de notre humeur qui nous ont joué ce tour, qui nous ont "changé" le monde extérieur de la spatialité physique de la vie. Pure déformation physique par le moral, mais qui nous fait voir qu'il n'y a pas de monde physique absolu, mais un monde relatif, et que chacun a son univers physique en propre, comme chacun a son univers moral personnel, et que nous habitons le même monde physique de nos congénères uniquement en ce qui concerne la spatialité de notre vêture charnelle, et qu'il suffit à chacun de regarder son propre corps pour ne se sentir déjà plus de la même planète qu'un autre, tant le plan moral de l'espace immédiatement entre en jeu alors, pour déformer le plan physique de spatialité.

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malcolm de Chazal: La vie filtrée.

Message  shamallo le Mar 21 Mai 2013 - 15:47

Mais quant au plan spirituel de l'espace, c'est tout autre chose. Nous avons affaire ici purement à un plan de conception intérieure, et, quoique ce plan d'espace spirituel affecte les plans moral et physique, il n'a rien à voir avec les réalités extérieures: il n'est qu'un processus qui se passe purement en nous-même, l'esprit ne se servant ici des plans physique et moral de l'espace que comme substance mentale, grâce à une transcription, à une transposition du plan extérieur au plan intérieur de la vie. Il n'est question ici que de souvenirs des choses vues dans le physique et transposées dans le mental et déformées par lui_souvenirs et créations de toutes pièces de l'esprit, sur lesquels le plan d'espace spirituel "travaille" à son tour, interposant à la vue de l'âme ses lunettes déformantes. C'est pour cela que dans les moments d'euphorie spirituelle l'homme s'assimile le souvenir des choses vues jadis, peut être banales en soi,et même atrocement déformées par le plan spatial de notre humeur_ mais que l'euphorie spirituelle, en intercalant ses lunettes déformantes, transformera en images du Paradis.

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malcolm de Chazal: La vie filtrée.

Message  shamallo le Jeu 23 Mai 2013 - 21:30

Le plan d'espace spirituel est le plan de vie même.Mais bien qu'étant spirituel, ce plan d'espace ne peut se passer des autres plans spatials moral et physique_sinon sous la forme réelle, du moins sous la forme mentale de transposition.
(...)
Mais alors que le plan d'espace physique est, et que le plan d'espace moral devient, le plan d'espace spirituel, lui, transmue et crée des mondes spatials pratiquement neufs, tant l'apport des autres plans est peu dans cette construction gigantesque de l'âme, dans l'édification des cités surnaturelles de la pensée, qui, d'une mince semence déposée peut être dans la tendre enfance, fera plus tard un arbre reliant ciel et terre, grâce à la fumure de l'invisible, grâce aux apports massifs de spiritualité pure.
(Pages 151 à 156)

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malcolm de Chazal: La vie filtrée.

Message  Stian le Sam 25 Mai 2013 - 13:43

Merci Shamallo pour ces extraits "La vie filtrée"de Malcolm de Chazal. Je t'avoue que je ne connaissais pas cet ouvrage-là, mais l'auteur, oui. En effet, je possède son livre "Le livre de Conscience" (Éditions Arma Artis) et, crois-moi, c'est d'une profondeur spirituelle, voire mystique certaine.
Merci encore de nous faire partager tes saines lectures.
Stian

_________________
Le pouvoir n'est pas dans sa réalisation, mais dans sa retenue.
avatar
Stian

Messages : 210
Date d'inscription : 04/06/2012

http://sites.google.com/site/mescarnetsderecherche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malcolm de Chazal: La vie filtrée.

Message  shamallo le Sam 25 Mai 2013 - 17:12



"Le regard indifférent est un perpétuel adieu." Malcolm de Chazal.

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malcolm de Chazal: La vie filtrée.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum