Eliphas Levi (Abbé Constant)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eliphas Levi (Abbé Constant)

Message  shamallo le Jeu 23 Mai 2013 - 23:11

Son livre principal est Dogme et Rituel de la Haute Magie.

Extrait du préliminaire:

Que la force centrifuge et la force centripète soient deux forces contraires, cela n'est pas à mettre en question; mais que de ces deux forces combinées résulte l'équilibre de la terre, c'est ce qu'il serait également absurde et inutile de nier.
Mais les hommes ne considèrent jamais comme prouvées les vérités qu'ils refusent d'entendre, parce qu'elles contrarient leurs passions aveugles. A la démonstration la plus rigoureuse, ils vous répondent toujours par la difficulté même que vous venez de résoudre.
(...)
Résumons ici notre pensée. L'homme, sorti des mains de Dieu, est esclave de ses besoins et son ignorance; il doit s'affranchir par l'étude et le travail. La toute-puissance relative de la volonté, confirmée par le Verbe, rend seule les hommes vraiment libres, et c'est à la science des anciens mages qu'il faut demander les secrets de l'émancipation et des forces vives de la volonté.



Dernière édition par shamallo le Ven 24 Mai 2013 - 5:28, édité 2 fois

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliphas Levi (Abbé Constant)

Message  shamallo le Jeu 23 Mai 2013 - 23:50

Introduction.

A travers le voile de toutes les allégories hiératiques et mystiques des anciens dogmes, à travers les ténèbres et les épreuves bizarres de toutes les initiations, sous le sceau de toutes les écritures sacrées, dans les ruines de Ninive ou de Thèbes, sur les pierres rongées des anciens temples et sur la face noircie des sphinx de l'Assyrie ou de l'Egypte, dans les peintures monstrueuses ou merveilleuses qui traduisent pour les croyants de l'Inde les pages sacrées des Védas, dans les emblèmes étranges de nos vieux livres d'alchimie, dans les cérémonies de réception pratiquées par toutes les sociétés mystérieuses, on retrouve les traces d'une doctrine partout la même et partout soigneusement cachée. La philosophie occulte semble avoir été la nourrice ou la marraine de toutes les religions, le levier secret de toutes les forces intellectuelles, la clef de toutes les obscurités divines, et la reine absolue de la société, dans les âges où elle était exclusivement réservée à l'éducation des prêtres et des rois.

Elle avait régné en Perse avec les Mages, qui périrent un jour, comme périssent les maîtres du monde, pour avoir abusé de leur puissance; elle avait doté l'Inde des plus merveilleuses traditions et d'un luxe incroyable de poësie, de grâce et de terreur dans ses emblèmes; elle avait civilisé la Grèce au son de la lyre d'Orphée, elle cachait les principes de toutes les sciences et de tous les progrès de l'esprit humain dans les calculs audacieux de Pythagore; la fable était pleine de ses miracles, et l'histoire, lorsqu'elle entreprenait de juger cette puissance inconnue, se confondait avec la fable; elle ébranlait ou affaiblissait les empires par ses oracles, faisait pâlir les tyrans sur leur trône et dominait tous les esprits par la curiosité ou par la crainte.
A cette science, disait la foule, rien n'est impossible: elle commande aux éléments, sait le langage des astres et dirige la marche des étoiles; la lune, à sa voix, tombe toute sanglante du ciel; les morts se dressent dans leur tombe et articulent en paroles fatales le vent de la nuit qui siffle dans leur crâne. Maîtresse de l'amour ou de la haine, la science peut donner à son gré aux coeurs humains le paradis ou l'enfer; elle dispose à loisir de toutes les formes.(...) Voilà ce qu'avait été la magie depuis Zoroastre jusqu'à Manès, depuis Orphée jusqu'à Apollonius de Tyane.


shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliphas Levi (Abbé Constant)

Message  shamallo le Ven 24 Mai 2013 - 0:24

Dernière page, où l'on voit dans quelle atmosphère idéologique Eliphas Lévi a travaillé.

REPONSE A QUELQUES QUESTIONS ET A QUELQUES CRITIQUES.

Première question.

Demande._ Espérez vous que les catholiques sérieux accepteront vos croyances cabalistiques, vos interprétations philosophiques du dogme et votre définition même du catholicisme, c'est à dire de l'universalité en matière de religion?
Réponse._ Si par catholiques vous entendez ceux qui nient la civilisation et le progrès, non certainement je ne l'espère pas.
D._ Alors vous êtes protestant?
R._ Oui, si l'on est protestant lorsqu'on croit à la civilisation et au progrès.
D._ Pourquoi alors vous dites vous catholique romain,
R._ Parce que je ne crois pas qu'il faille exclure même les Romains de la communion universelle.
D._ Qu'espérez vous si, tout en vous disant catholique, vous n'espérez pas convertir les vrais catholiques?
R._ Je voudrais ramener à l'unité hiérarchique, à l'intégrité du dogme et à l'efficacité du culte les communions chrétiennes dissidentes, et cela est possible pour les communions émancipées par la réforme, puisque celles-là admettent la civilisation et le progrès.

Deuxième question.

D._ Faites vous des miracles et enseignez vous les moyens d'en faire?
R._ Si par miracles vous entendez des oeuvres contre nature ou des effets non justifiés par leurs causes, je ne fais ni n'enseigne à faire de pareils miracles. Dieu lui-même n'en saurait faire de pareils.

Troisième question.

D._ Que répondez vous à ceux qui vous accusent de crédulité, de superstition ou de charlatanisme?
R._ Je réponds qu'ils n'ont pas lu mes livres, ou que, les ayant lus, ils ne les ont pas compris. Ainsi un sieur Tavernier, dans une étude critique sur la clef des grands mystères, n'a pas craint d'écrire que j'évoquais archée, Azoth et Hylé, diables bien connus, assure-t-il. Or, qui ne sait que par Archée les anciens entendaient l'âme universelle, par Azoth, la substance médiatrice, et par Hylé la substance passive?

Quatrième question.

D._ Que répondez vous à ceux qui, comme MM.Gougenot, Desmousseaux, appellent vos écrits, des livres abominables?
R._ Je me garde bien de répondre à leurs injures par d'autres injures, et je les plains d'être assujettis à des croyances qui se traduisent par le jugement téméraire et par l'insulte.


Dernière édition par shamallo le Ven 24 Mai 2013 - 5:29, édité 1 fois

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliphas Levi (Abbé Constant)

Message  shamallo le Ven 24 Mai 2013 - 0:27

.

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliphas Levi (Abbé Constant)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum