Bouquet Arc en Ciel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Solaire une petite note jaune

Message  solasido le Mar 23 Juil 2013 - 22:21

Hello tous,

Impressions
Note solaire, perle de lune,
Jaune mais encore,
D'or reste l'azur, en forme de ciel....



Au début de son oeuvre picturale, Van Gogh cherche à capter
les clairs-obscurs dans les paysages.




La petite note jaune n'est encore que le rayon horizontal du soleil couchant.



Puis il éclaircit sa palette: la lumière vibre de toutes les couleurs.
Van Gogh écrit: "Je sais avec certitude que j'ai le sens des couleurs, et qu'il se développera de plus en plus".



Il suit la route du soleil et s'installe à Arles.
La petite note jaune en profite pour grandir,
elle devient soleil, elle est même dans le bleu du ciel,
ce qui donne ce coloris vert étonnant.



Elle va s'étendre aux champs, à ces immenses champs de blé
où le soleil embrase le ciel et la terre comme un incendie.



Elle est la boule de feu du soleil.



Là voilà qui s'attaque aux visages, aux maisons.



Une maison couleur soleil! Van Gogh aime de plus en plus le jaune:
"un soleil, écrit-il à son frère Théo, une lumière que faute de mieux
je ne peux appeler que jaune, jaune soufre pâle, citron pâle, or. C'est si beau le jaune!"



Il va cueillir dans les champs ces grandes fleurs que l'on nomme tournesols
parce qu'elles se tournent vers la lumière.




Il en fait des bouquets éclatants qu'il peint pour décorer la chambre de son ami Gauguin.




Il poursuit le jaune jusque dans la nuit.




Ne raconte-t-on pas que Van Gogh peignait la nuit,
des bougies allumées sur son chapeau ?
On l'aurait appelé alors "l'illuminé"...



Puis le soleil disparait,les nuages d'orage s'accumulent dans ses toiles comme dans sa vie.



Ciel lourd, champs désertiques...



Dans sa dernière lettre à son frère, Van Gogh écrit:
" Eh bien, nous ne pouvons faire parler que nos tableaux..."



Nul ne sait si les neuroleptiques auraient atténué les souffrances de Van Gogh,
auraient canalisé ce trop plein d'émotions, ou affadi sa peinture...




Mais peut-être auraient-ils eu raison de la petite note jaune,
de son opiniâtreté à chercher, toile après toile, à élever notre regard.


Bonne suite et souriante journée à tous
avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Bouquet Arc en Ciel

Message  shamallo le Jeu 25 Juil 2013 - 5:27

Merci d'avoir réuni ces tableaux.
En fait de neuroleptiques, Vincent tentait de se calmer avec de l'alcool (Un grand médicament anxiolytique, mais très dangereux!) dont l'excès l'a rendu malade, a vraiment abîmé sa santé, donc son "moral", avec des conséquences déprimantes qui ont fini par susciter en lui un désespoir aigü sans énergie pour le surmonter;
mais à cette époque en Occident les gens étaient tous carnivores, ne faisaient pas suffisamment attention à l'hygiène de vie, et n'avaient pas la chance d'avoir accès aux informations.


Dernière édition par shamallo le Jeu 25 Juil 2013 - 8:11, édité 2 fois

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Bouquet Arc en Ciel

Message  shamallo le Jeu 25 Juil 2013 - 5:54

3 peintures de Louis Cattiaux, une atmosphère onirique à fond bleu:

[img][/img]

[img][/img]

[img][/img]


shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouquet Arc en Ciel

Message  Francesca le Jeu 25 Juil 2013 - 6:55

Merci très cher Sol pour cette palette de jaune qui en dit long  

C'est notre cher Omraam qui disait lui-même : 

"Je vous amène vers le soleil pour que vous le preniez comme modèle. La vraie pédagogie, c'est que pour chauffer les autres, il faut être chaud, pour éclairer les autres, il faut être lumineux, pour vivifier les autres, il faut être vivant. Un vrai pédagogue doit émaner les qualités qu'il veut enseigner, il faut qu'il sorte de lui quelque chose de contagieux, de stimulant, d'irrésistible ! "


Van Gogh l'avait compris et toi aussi !


Merci à toi Shamallo ; nous attendons quelques commentaires sur Louis Cattiaux

Merci encore Sol et Shamallo sunny 

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5859
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouquet Arc en Ciel

Message  shamallo le Jeu 25 Juil 2013 - 19:21

Louis Cattiaux est un artiste né le 17 août 1904 : un Lion.

Artiste peintre reconnu - il est exposé dans les plus grands musées - , mais à peu près inconnu des médias grand public,
on peut dire qu'il est secrètement célèbre pour ses tableaux hermétiques.

Artiste alchimiste, il a publié en 1946, Le message retrouvé  ou l’horloge de la Nuit et du Jour de Dieu., préfacé par Lanza Del Vasto.

"Cet ouvrage, que l’auteur a mis quinze ans à écrire, est le fruit de son expérience spirituelle. Chacun des chapitres est précédé de deux épigraphes et est suivi de deux hypographes tirés des Écritures saintes de toutes les nations. Le Message Retrouvé constitue l’œuvre maîtresse de Louis Cattiaux.
Ces aphorismes ou versets traitent différents sujets, chacun de façon indépendante, tout en formant un ensemble homogène sur les questions fondamentales de l’homme. Le Message Retrouvé fait usage d’un langage particulier, il ne développe aucun sujet systématiquement, il affirme moyennant des maximes."
(Wikipedia).

Il a encore écrit: "Les Poèmes du fainéant et les poèmes alchimiques, tristes, zen, d'avant, de la résonance, de la connaissance",
édités en 1954.


Pour en savoir plus : http://www.beyaeditions.com/revueEdito5.htm

Biographie : http://www.lemessageretrouve.net/LouisCattiaux.php

Lire le "Message retrouvé" sur PC : http://www.lemessageretrouve.net/

" />

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

LA COULEUR BLEU

Message  Francesca le Sam 24 Aoû 2013 - 9:18

LA COULEUR BLEU
La couleur bleu est certainement aujourd’hui l’une des plus employées et dans tous les domaines. En peinture, elle fut épargnée en raison de son coût élevé jusqu’à l’invention en 1827 du bleu outremer synthétique en France et, un peu plus tard en Allemagne par hasard pour le bleu dit de Prusse. Les peintres qui ont exercé à la charnière des XIXème et XXème siècles ont fait un usage intense du bleu du fait de la convergence d’un état d’esprit et d’une possibilité nouvelle offerte par les découvertes chimiques.
 Dans ses lettres de Nuenen écrites entre Décembre 1883 et Novembre 1885, Van Gogh écrivait ceci (lettres à son frère théo p.109): Je suis toujours à la recherche du bleu. Les figures de paysans, ici, en règle générale, sont bleues. Dans le blé mur, ou se détachant sur les feuilles sèches d’une haie de hêtres, de sorte que les nuances dégradées de bleu sombre et de bleu clair reprennent de la vie et se mettent à parler en s’opposant aux tons dorés ou aux bruns rouges, cela c’est très beau, et dès le début, j’en ai été impressionné. Les gens d’ici portent aussi instinctivement des vêtements du plus beau bleu que j’aie jamais vu. C’est du drap rude qu’ils tissent eux-mêmes, le fil de chaîne est noir, la trame bleue et cela donne des dispositions lignées de noir et de bleu. Quand ces étoffes passent de ton et sont décolorées par le temps et la pluie, elles prennent un ton fin extrêmement doux, bien fait pour relever les couleurs de la chair. Un ton tout juste assez bleu pour réagir sur toutes les couleurs dans lesquelles il y a des éléments cachés d’orange, et assez décoloré pour ne pas faire hurler.
Saint-Rémy-de-Provence, par Vincent van Gogh
Cette description des vêtements bleus des paysans hollandais correspond tout à fait à l’observation que l’on peut faire des vêtements teints à l’indigo, lequel possède des vertus telles que nous lui consacrerons ultérieurement toute notre attention. Ici, le peintre qui s’était laissé emporter par son goût pour le bleu se ressaisit, il se sent coupable d’exprimer tant d’intérêt pour une couleur dont il souligne plus la qualité que la teinte qu’il ne précise même pas. Sans doute se dit-il qu’une couleur en soi est vide, creuse. Il essaie de se rattraper en théorisant: Mais ceci est une question de couleur, et la question de forme m’importe encore plus au point où je me trouve actuellement. Pour exprimer la forme, il me semble que l’on y arrive le mieux avec un coloris presque monochrome dont les tons diffèrent principalement en intensité et en valeur…
L’auto- portrait en habit breton de Franz Marc est une belle démonstration de cette théorie. Il est en effet bleu sur fond bleu. (cf Der Blaue Reiter)
 Quelles que soient les théories de Van Gogh sur l’usage du bleu, il suffit de regarder ses peintures pour comprendre qu’il est sincère lorsqu’il écrit qu’il est "toujours à la recherche du bleu". L’appétit qu’il manifeste va bien au-delà de la théorie des couleurs, il est même plutôt en deçà, viscéral et archaïque.
 Vincent Van Gogh faisait grand usage du bleu de cobalt. Dans l’abondante correspondance adressée à son frère Théo, le peintre parle avec force détail de la technique picturale et de ses recherches. Il mentionne la couleur bleu avec suffisamment de fréquence pour qu’on puisse s’étonner de la valeur ordinaire qu’il lui donne. Les bleus que Van Gogh remarque ne sont pratiquement jamais spécifiés. Il cite le ciel "bleu", l’eau "bleue", des vêtements "bleus" sans autre précision: "J’ai fait cette semaine deux natures mortes. Une cafetière en fer émaillé bleu, une tasse (à gauche) bleu de roi et or, un pot à lait carrelé bleu pâle et blanc, une tasse-à droite-blanche à dessins bleus et orangés sur une assiette de terre jaune gris, un pot en barbotine ou majolique bleu avec dessins rouges, verts, bruns, enfin deux oranges et trois citrons; la table est couverte d’une draperie bleue, le fond est jaune vert donc 6 bleus différents et 4 ou 5 jaunes et orangés…"
 
cristaux de bleu de cobalt 

A l’occasion d’une promenade aux Saintes Maries, l’inscription du bleu se fait plus précise: Je me suis promené une nuit au bord de la mer sur la plage déserte. C’était pas gai, mais pas non ‘plus triste, c’était-beau. Le ciel d’un bleu profond était tacheté de nuages d’un bleu plus profond que le bleu fondamental d’un cobalt intense, et d’autres d’un bleu plus clair, comme la blancheur bleue de voies lactées. Dans le fond bleu, les étoiles scintillaient claires, verdies, jaunes, blanches, roses, plus claires, diamantées davantage comme des pierres précieuses que chez nous-mêmes à Paris—c’est donc le cas de dire: opales, émeraudes, lapis, rubis, saphirs. La mer d’un outremer très profond—la plage d’un ton violacé et roux pâle il m’a semblé, avec des buissons sur la dune (de cinq mètres de haut la dune) des buissons bleu de Prusse…Au dessus de tous les bleu, il y a le cobalt : Le cobalt est une couleur divine et il n’y a rien d’aussi beau pour mettre de l’air autour des objets...
Sur les visages dont il s’attache à exprimer la pensée douloureuse et cachée, une seule couleur, toujours la même: le bleu.
 Autoportrait au chapeau de feutre,  Van Gogh 1888

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5859
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

COULEUR ROUGE

Message  Francesca le Sam 24 Aoû 2013 - 9:37

L’éosine, colorant rouge utilisé par Van Gogh

D’après les commandes de peintures notées dans les lettres adressées à son frère Théo, on sait que Vincent Van Gogh a utilisé de la laque géranium comme colorant rouge pour certains de ses tableaux. La laque géranium est composée de pigments au plomb et d’éosine B (aussi appelée rouge impérial).

L’éosine B a pour formule brute C20H6O9N2Br2Na2. Elle est constituée de deux ions sodium (Na+) et d’un anion dont la formule est donnée ci-contre.
[ltr][/ltr]

L’église d’Auvers sur Oise : disparition du colorant rouge ?

L’église d’Auvers sur Oise peinte au début du mois de juin1890 appartient à l’abondante production des dix dernières semaines de la vie de Vincent Van Gogh. Dans une lettre à sa sœur Wilhelmine, datée du 6 juin 1890, Van Gogh fait allusion à son travail sur l’église : 

[ltr]« J'ai un grand tableau de l'église du village, un effet où le bâtiment paraît violacé contre le ciel d'un bleu profond et simple, de cobalt pur, les fenêtres à vitraux paraissent comme des taches bleu d'outremer, le toit est violet et en partie orangé. Sur l'avant-plan, un peu de verdure fleurie et de sable ensoleillé rose. C'est encore presque la même chose que les études que je fis à Nuenen de la vieille tour et du cimetière, seulement à présent la couleur est probablement plus expressive, plus somptueuse ». 
6 juin 1890, Vincent Van Gogh
[/ltr]

Comment préparer l’éosine, colorant utilisé par Van Gogh ?
Préparation de l’éosine
Protocole :
A l’aide d’une pipette mettre dans le tube à essais, dans l’ordre :
1 goutte de fluorescéine (solution à 1 % dans l’eau)
2 gouttes d’eau oxygénée (solution à 30 volumes)
3 gouttes de solution aqueuse de bromure de sodium


Au bout de quelques minutes la couleur de la solution devient rose, signe de la présence de l’éosine.

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5859
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouquet Arc en Ciel

Message  Francesca le Sam 24 Aoû 2013 - 9:51

En 1990, un nouvel article est consacré à Van Gogh, sous le titre « Van Gogh, le rouge et le vert », dans le n° 3 de la revue Ulysses International. La nouveauté de cet essai sur Van Gogh est de se focaliser sur les couleurs utilisées par le peintre, et d'en donner les significations profondes, que ces significations aient été explicitement formulées par celui-ci ou découvertes par l'analyse en sympathie que Pécout opère une nouvelle fois de l’œuvre du peintre.

le café de nuit de Van Gogh

L'article s'ouvre par une date : 1888, en gros caractères. C'est la date où Van Gogh peignit Le café de nuit, écrivant à Théo : J'ai voulu peindre avec le rouge et le vert les terribles passions humaines. Cette réflexion du peintre lui-même est révélatrice, pour Pécout, d'un sens profond accordé aux couleurs, bien loin du simple réalisme.


Après cette entrée en matière, l'architecture du texte est chronologique, comme l'est celle des Itinéraires de Van Gogh en Provence - édité en 1995 mais commencé bien plus tôt, au milieu des années 1980 -. La palette de Van Gogh, son vocabulaire pictural exprimé avant tout par la couleur, Pécout l'explore en suivant la quête du peintre, cette nécessité intérieure profonde

Les mangeurs de pommes de terre de Van Gogh


Du noir des premiers tableaux hollandais, caractéristiques de la misère humaine que veut partager Van Gogh - qui, à ce moment-là, projetait de se faire pasteur -, on passe à un éclaircissement de la palette permis par la découverte des Impressionnistes à Paris. Et puis ce sera la Provence dont Vincent décrira les couleurs à Théo. Mais, ajoute Pécout, la couleur, ce n'est pas simplement pour Van Gogh la traduction d'impressions éprouvées devant les paysages, elle peut aussi exprimer les hommes, comme une radiographie de leur âme.


Ce que la période d'Arles révèle de l'œuvre de Van Gogh, c'est la systématisation de choix auparavant intuitifs, ainsi de l'opposition entre deux couples de couleurs antagoniques : le rouge et le vert d'un côté, inquiétants, maléfiques parfois, le bleu et le jaune par ailleurs, apaisants, réunissant la douceur maternelle et la force du père idéalisé. Cette analyse est illustrée par de nombreuses allusions aux tableaux, qui l'éclairent et la concrétisent. Pour mettre en valeur le rôle essentiel de la couleur pour Van Gogh, l'article est accompagné de croquis pris parmi ceux que Vincent aimait dessiner en marge de ses lettres à Théo. Chacun de ces croquis est légendé et fait apparaître des indications précises de couleurs.

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5859
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bouquet Arc en Ciel

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum