Habitudes Zen

Aller en bas

Habitudes Zen

Message  lunea le Mer 23 Avr 2014 - 11:42

Je suis abonnée à ce site et je reçois quasiment tous les jours une habitude zen de Léo Babauta traduit en français par Olivier Roland, je vous livre celui reçu ce matin :




"Un esprit zen au milieu du chaos et du stress"
Par Olivier Roland

Note : cet article est une traduction de l’article Zen Mind in the Middle of Chaos & Stress de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Diminuer le stress
Que faire quand votre travail, ou votre vie personnelle, est une source constante d’occupation, de rush, de travail nez dans le guidon, et de stress ?

Ou que faire si votre vie est simple et relativement sans stress, mais que quelque chose explose et que vous vous retrouvez tout à coup au milieu d’un chaos et d’un énorme stress ?

C’est là que nous pouvons utiliser une dose d’esprit zen, ou l’Art du laisser-aller.

Qu’est-ce que l’esprit zen ? Pour être honnête, j’apprends encore ce que c’est, mais ce que j’ai mis en pratique est un laisser-aller constant. Prenons un exemple.

J’ai une date limite importante qui approche. Ca me stresse vachement, mec ! Mais quelle est la source de ce stress ? Ce n’est pas le travail, qui n’est qu’une suite d’actions. Ce n’est pas la date limite, qui est juste une contrainte de temps. C’est ma réaction à des évènements extérieurs – ma peur de ne pas y arriver, de mal faire, d’avoir l’air idiot ou incompétent. Cette peur qui provoque ma réaction de stress est enracinée dans le fait que je veuille que les choses se déroulent d’une certaine manière ; que je respecte ce délai et que je fasse les choses parfaitement et avec qualité.

Et si je pouvais me débarrasser de cette volonté de voir les choses se dérouler de cette façon ? C’est un fantasme, auquel je m’accroche. Cela pourrait se dérouler de cette façon, c’est sûr, mais cela pourrait se dérouler d’une dizaine d’autres façons, et en vérité je n’ai pas totalement le contrôle sur la façon dont cela se déroulera. Tout ce que je peux faire est de faire le travail, et le fantasme, la peur et le stress ne font que se mettre sur ma route. Donc si je peux laisser aller, me débarrasser de cet idéal, de ce fantasme, je peux aussi me débarrasser de la peur, et du stress.

C’est l’esprit zen sur lequel j’apprends tant. Il faut simplement laisser aller, et ce faisant, vous parvenez à trouver une paix de l’esprit quels que soient le chaos et les évènements apparemment stressants qui surviennent autour de vous. Là encore, je ne suis pas encore bon là-dedans, mais j’apprends. Je vais partager ce que je sais avec vous.
L’art du laisser-aller

Voici donc les étapes pour laisser aller :

1. Notez pourquoi vous êtes stressé. Quel évènement extérieur vous stresse ? Pourquoi est-ce que cela vous stresse ? Quelle peur avez-vous ?

2. Notez ce à quoi vous vous accrochez. Si vous répondez par la peur, c’est parce que vous vous accrochez à quelque chose. C’est probablement un fantasme, un idéal, ou la volonté de contrôler quelque chose, la volonté que quelque chose se déroule d’une certaine façon, l’espoir que les choses pourraient coïncider avec les attentes que vous avez. Si vous dites « Il devrait faire ci » ou « Cela devrait se passer comme ça », alors vous vous accrochez à un idéal, une attente, un résultat.

3. Réalisez que ce n’est pas réel. Ce fantasme, cette attente, cet espoir que pourriez contrôler les choses… ce n’est qu’un produit de votre esprit. Pour être honnête, nous faisons tout cela. Mais ce n’est pas réel – on peut s’en débarrasser.

4. Voyez que cela vous blesse. Cette chose que vous avez créée génère votre stress, ce qui réduit votre vie, et rend votre courte vie moins appréciable. Cela provoque de la souffrance dans votre vie. Réalisez-le.

5. Laissez-aller. Si une chose que vous avez créée vous cause de la souffrance, pourquoi vous-y accrocher ? Ca n’en vaut pas la peine. En laissant aller, vous relâchez cette douleur, et il ne reste que vous et le travail que vous avez besoin de faire.
Un esprit zen au milieu du chaos

Donc vous travaillez de longues heures et vous êtes stressé. C’est un travail que vous aimez, peut-être, mais c’est quand même un dur travail, et quand même un gros générateur de stress. Peut-être que vous prenez quelques bonnes pauses pendant la journée, peut-être des week-ends au vert, ou de grosses vacances.

Mais le fait reste : peu importe quel genre de pauses ou de vacances vous prenez, la majeure partie de votre vie est passée à travailler dur, et à être stressé. Vous avez besoin d’être capable de simultanément travailler et être en vacances. C’est la pratique de l’esprit zen dont nous parlons – laisser aller et être capable de respirer et de sourire au milieu d’une journée de travail stressante.

Ce n’est stressant, bien sûr, qu’à cause des trucs que l’on crée mentalement. Donc si nous pouvons créer une pratique constante de la conscience et du laisser aller, nous laissons constamment aller le stress.

Votre boss vous transfère un nouveau projet avec un délai court. Aïe ! Vous êtes instantanément stressé. Prenez-en note, et laissez aller. Respirez. Sentez le stress s’évanouir au fur et à mesure que vous laissez aller votre idéal et votre attente. Vous êtes maintenant libre, et vous pouvez faire simplement la tâche d’origine – après tout, c’est tout ce que vous pouvez faire.

Votre collègue ou client est énervé contre vous, et vous hurle dessus. C’est incroyablement stressant. Jusqu’à ce que vous réalisiez qu’ils hurlent probablement pour un problème qui ne vous concerne certainement pas – ils sont stressés, ils passent une mauvaise journée, ils ont des problèmes pour gérer leur stress. Et vous vous accrochez à l’attente que tout le monde autour de vous devrait se comporter de façon parfaite, ce qui évidemment est un fantasme absurde. Vous vous débarrassez de ça, et en appelez dans votre cœur à cet autre être humain qui n’est pas heureux. Comment pouvez-vous améliorer les choses pour cette personne, avec un cœur ouvert ?

Votre fils vous stresse parce qu’il ne fait pas ce qu’il devrait faire. Cela vous rend dingue ! Pourquoi ne peut-il pas simplement faire ce que vous demandez ? Bien sûr, c’est du pur fantasme. Vos enfants (ou amis, ou votre moitié) ne vont pas vivre en adéquation avec la façon dont vous attendez qu’ils se comportent – ces attentes n’ont rien de réel. Vous ne pouvez pas contrôler leur comportement – vouloir le faire ne fait que vous stresser. Alors laissez aller cette attente et ce désir de contrôle, et le stress s’éloignera. À la place, ouvrez votre cœur, et soyez ouvert à qui ils sont.

Ok, tout cela est plus facile à dire qu’à faire. Dans le monde réel, cela demande beaucoup de pratique. Nous oublions souvent ce processus quand les choses tournent mal. Ce n’est pas grave. La vie est une pratique constante. Continuez à pratiquer, et laissez aller cette envie d’être parfait. Rien qu’en essayant, vous êtes déjà parfait."

voici le site sur lequel vous pouvez vous inscrire : http://www.habitudes-zen.fr

_________________
« La liberté ignore les serrures du temps et de l'espace.
Pour traverser les murs,il suffit d'ouvrir les portes, ouvrir les ailes, ouvrir les rêves. »

Jacques Savoie
lunea
lunea

Messages : 850
Date d'inscription : 19/03/2012

http://sol-eille.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Habitudes Zen

Message  Francesca le Mer 2 Jan 2019 - 7:05

Jan 2019

Un guide pour faire de cette année votre meilleure année
Par Olivier Roland

sunny  cheers  Bienvenue sur Habitudes Zen ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire le livre "Zen et Heureux" pour moins de stress et plus de bonheur dans votre vie   : cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! https://my.leadpages.net/leadbox/14441c873f72a2%3A140dd0646b46dc/5732503721607168/  


Bonne année, mes amis ! Voici la période de l’année où nous prenons un nouveau départ. Nos ardoises sont vides et nous pensons aux possibilités que nous offre la nouvelle année.


J’adore cette période de l’année. C’est beau de réfléchir sur l’année écoulée, sur votre croissance et sur les choses que vous avez apprises avant de dire adieu à l’année. Maintenant, il est temps de penser à ce que vous pourriez créer au cours de la nouvelle année. Il est temps de penser à la fraicheur magnifique de tout cela pour vous redonner de la vigueur.

Cependant, beaucoup de gens peuvent également faire des efforts infructueux pendant cette période. En effet, nombreux sont ceux qui prennent des résolutions pour les rompre seulement en l’espace d’une semaine ou deux. Je ne parle pas des résolutions du Nouvel An, parce que ce sont des résolutions que nous prenons de manière désinvolte, sans aucun plan pouvant en garantir le succès. Ne répétons pas cette erreur cette année !

Nous allons faire des vœux qui se concrétiseront. Nous allons rêver, fixer de beaux objectifs pour nous-mêmes, puis mettre en place un plan qui nous permettra de les concrétiser.

Voyons comment faire de cette nouvelle année notre meilleure année.

À quoi voulez-vous que la nouvelle année ressemble ?

J’aime commencer en méditant sur l’année écoulée. Je tiens même un journal à ce sujet. Je revois le calendrier, mes emails, mes notes de journal et mes examens mensuels. Ce fut une année fabuleuse, et j’ai réalisé beaucoup de choses, j’ai lutté, j’ai appris et j’ai grandi.


Prenez donc une minute pour réfléchir sur l’année écoulée vous-même. Ensuite, témoignez de la gratitude pour tout ce qui s’est passé au cours de cette année et dites-lui au revoir.

Il est maintenant temps de penser à la nouvelle année… Que voulez-vous créer à partir de cette belle toile blanche ?


J’aime me poser les questions suivantes :

De quelle façon aimerais-je grandir ? Qu’est-ce que je veux apprendre ? Quelles compétences et capacités aimerais-je développer ?
Quels sont les domaines de ma vie qui ont besoin d’être actualisés ? La santé ? La pleine conscience ? Les relations ? Le travail ?
Sur quoi est-ce que je veux me concentrer, si je pouvais juste choisir 4 à 6 choses sur lesquelles me concentrer ?
Si je repensais à la nouvelle année dans un an, verrais-je quelque chose de merveilleux ? Pour quels changements me réjouirais-je ?


Pour ma part, j’ai choisi quelques priorités :

La méditation/la pleine conscience
S’alimenter sainement
Conserver une bonne forme physique
Travailler sur ma mission (mettre l’accent sur mon travail)
Approfondir mes relations personnelles
Pratiquer le yoga

Votre liste sera différente, bien sûr. Prenez maintenant une minute pour écrire 4 à 6 objectifs pour la nouvelle année.


Pourquoi ces objectifs sont-ils importants ?
Pendant que vous parcourez votre liste de priorités, demandez-vous pourquoi elles sont importantes. Est-ce vraiment si important que je pratique le yoga ? Si oui, pourquoi ?



Par exemple, je pourrais me dire : « Eh bien, ce serait intéressant de pratiquer le yoga sur une base régulière. J’aurais bien besoin d’étirements, c’est sûr. » Toutefois, ce n’est pas une raison assez importante, et lorsque je ne serai pas motivé, cette raison ne suffira pas à m’amener à surmonter mon inconfort.


Voici une meilleure raison : « Le yoga est une forme de méditation qui favorise la pleine conscience. Et le fait de devenir plus conscient, de surmonter l’inconfort et l’incertitude constitue le type d’entrainement que je veux faire et qui a plus de sens à mes yeux. Cela donne l’exemple à mes enfants ; me forme pour pouvoir aider mes lecteurs et fait de moi une personne plus saine et plus heureuse. »

C’est là une raison pour me lever, m’éloigner de mon ordinateur, et aller sur le tapis de yoga.

Prenez un moment pour réfléchir aux raisons pour lesquelles vos objectifs sont importants pour vous. Quelles sont les raisons pour lesquelles vous vous installeriez sur le tapis de yoga ?



Quels rituels pouvez-vous créer ?

C’est une chose de dire : « Je veux être en forme cette année » ou « Je vais écrire un livre cette année ! »… mais c’en est une autre d’y arriver.

J’ai trouvé que le meilleur moyen d’accomplir de grandes choses, c’est de créer de véritables rituels quotidiens que vous pratiquerez chaque jour (ou du moins, chaque jour où vous le pourrez).

Un rituel est une pratique que vous considérez comme spéciale, qui ne doit pas être prise à la légère, que vous mettez à part pour le reste de votre journée. C’est une chose à laquelle vous vous abandonnez. Vous ne pouvez pas vous donner la permission de rejeter les parties de ce rituel que vous n’aimez pas. Au lieu de cela, vous devez simplement céder pleinement à l’expérience.

Vous pourriez mettre en place un rituel d’écriture, où vous décidez d’écrire tous les matins à l’aube. Coupez votre téléphone et Internet et écrivez avec une application, comme Ommwriter, qui vous permet de vous concentrer sur l’écriture. Commencez par libérer votre espace, définissez l’intention de vous concentrer et de vous consacrer à l’écriture pendant 20 minutes. Réglez un chronomètre et consacrez-vous entièrement à l’écriture. Ne vous donnez pas la permission de passer d’une tâche à l’autre jusqu’à ce que le temps fixé s’écoule. Une fois le temps écoulé, soyez reconnaissant pour ce temps que vous avez été en mesure de consacrer à l’écriture. (Ce n’est qu’un exemple, vous n’avez pas besoin de le faire de cette manière.)


Dans ce rituel, vous avez une structure et une séquence régulière… et dans cette structure sacrée, vous aurez envie de vous rebeller. Vous verrez vos tendances habituelles à fuir. Vous verrez votre ego s’agiter. Et c’est là que le véritable apprentissage du rituel a lieu — dans la pratique réelle. Dans l’inconfort qu’il y a à y rester. Les rituels peuvent être transformateurs si vous vous ouvrez à eux.

Voici mes rituels pour cette nouvelle année :

Méditer le matin

Faire une session de concentration (pour travailler sur ma mission) le matin
Préparer un repas sain (à manger au petit-déjeuner et au diner)
Faire une séance d’entrainement dans l’après-midi ou courir
Faire du Yoga en soirée
Arrêter de manger à 19 h (ce qui signifie que je ne grignoterai plus rien)

J’ai également l’intention de mettre en place certaines pratiques relationnelles, mais pour l’instant, ce sont les rituels ci-dessus que je veux créer.

Maintenant, choisissez seulement deux d’entre eux et concentrez-y vos efforts pour le compte de ce mois. Ensuite, choisissez en deux le mois prochain et ainsi de suite.


Mettez tout ce que vous avez dans la pratique quotidienne de ces rituels. Parlons maintenant de la mise en place d’une structure pour faire respecter les rituels.

Quelle structure pouvez-vous mettre en place ?

Vous avez donc des objectifs, des rituels que vous aimeriez créer… mais comment allez-vous vous y prendre pour les réaliser ? Comment allez-vous les respecter cette année, contrairement à ce que vous avez fait les années précédentes ?

C’est là qu’intervient la structure.  cheers



Si vous choisissez deux rituels pour ce mois-ci, vous pouvez créer une structure pour les réaliser :


Choisissez une heure et un lieu. Où allez-vous mettre en place vos rituels ? À quelle heure de la journée ? Soyez précis.

Mettez en place deux rappels. Un sur votre agenda ou votre téléphone (rappel numérique) et une note près de l’endroit où vous serez à cette heure de la journée (rappel visuel). Par exemple, je pourrais régler le rappel de mon téléphone pour me rappeler d’accomplir mon rituel de concentration tous les jours à partir de 9 h. Je peux, pour cela, mettre une note à côté de mon ordinateur que je verrai à ce moment-là.


Écrivez votre rituel. Que ferez-vous lorsqu’il sera temps d’accomplir votre rituel ? Éliminer les distractions ? Faire du yoga sur un tapis ? Saisir un stylo et un carnet de notes ? Fixer l’intention d’être pleinement présent ? Vous prosternerez-vous ? Allumerez-vous de l’encens ? Ferez-vous des étirements ? Réglerez-vous un chronomètre ? Vous n’êtes pas obligé de faire ces choses. Notez simplement la séquence de votre rituel, sur papier.


Rendez des comptes à d’autres personnes. Partagez votre intention de vous entrainer avec les autres, et voyez s’ils ont aussi une pratique à laquelle ils aimeraient s’en tenir. Créez un groupe Facebook ou engagez-vous simplement à vous rencontrer chaque semaine à un jour donné.


Faites un examen quotidien, hebdomadaire et mensuel. Mettez en place un rappel pour garder en tête que vous devez tenir un journal sur vos rituels et objectifs à la fin de la journée. Ou passez en revue la journée précédente au début de chaque journée, si cela vous convient mieux. Cet examen quotidien ne doit pas nécessairement être long (une ou deux phrases), mais il aide à prendre l’habitude. Prévoyez un rappel hebdomadaire pour revoir comment vous vous en êtes sorti (quelques phrases seulement), puis partagez ces informations avec les personnes auxquelles vous avez décidé de rendre des comptes. Profitez de l’occasion pour renouveler votre intention pour la semaine à venir.

Faites de même à la fin de chaque mois — comment avez-vous fait, qu’avez-vous appris, quels sont les obstacles qui ont surgi (et comment vous allez vous y adapter), et quelles sont vos intentions pour le mois à venir ?


Je trouve chacun de ces cinq éléments vraiment utiles et importants. Je vous recommande vivement de le faire pour chacun des deux rituels sur lesquels vous comptez vous concentrer ce mois. Et ensuite chaque mois pour les autres rituels que vous voulez créer.

Si vous accomplissez ces actions — choisir quelques priorités pour l’année, créer des rituels, puis créer une structure — je crois que ce sera la meilleure année de votre vie.

Note : Cet article est une traduction de l’article A Guide to Making This Your Best Year Ever de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

Francesca
Francesca
Admin

Messages : 6312
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum