Entre pelouse et Pissenlit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entre pelouse et Pissenlit

Message  Francesca le Mer 28 Mai 2014 - 17:29



Alors que je faisais un brin de vaisselle il y a quelques jours de cela, j’ai aperçu un voisin occupé à déraciner avec minutie les quelques pissenlits qui poussaient sur son terrain. Il me faut ici préciser que dans mon quartier, il est de mise d’aligner les bris d’herbe de son gazon au garde-à-vous. Et malheur au pissenlit qui osera relever sa belle tête dorée, il la perdra !





Cela fait plus de 10 ans que j’habite dans ce quartier par ailleurs intéressant, mais je ne peux m’empêcher chaque printemps de me demander pourquoi, en matière de pelouse, se perpétuent des habitudes qui ont si peu de bon sens écologique, économique et paysager.

La veille de voir mon voisin arracher les pissenlits de son terrain, j’avais regardé le film "I, robot" ; un film de science-fiction plein de robots programmés pour servir les humains, qui échappent pour un moment à leur programmation et à la tutelle de leurs créateurs. 

Si on y regarde de plus près, c’est fou de voir combien nous, les humains, sommes conditionnés et formatés, poussés à fonctionner comme de bons petits robots du métro-boulot-dodo, dociles et malléables. 


Les institutions financières et les multinationales ne sont-elles pas les instruments d’un capitalisme écrasant ? 


La technologie informatique n’est-elle pas le nec plus ultra des moyens de contrôle de nos gouvernements, qui font bien autre chose qu'oeuvrer au service de leur peuple ?

 
Et les médias, grands distillateurs de peurs, de violence, de désirs superflus, ne sont-ils pas devenus des grands manipulateurs des masses ? 

Je préfère les herbes folles, les prairies sauvages et les forêts naturelles aux gazons en uniformes. 


Je revendique mon droit à la liberté, notamment celle de pouvoir manger des aliments naturels (sans pesticides, OGM, irradiations…) à prix raisonnable, celle de vivre dans un environnement sain (sans être arrosé de traînées chimiques ni bombardé de micro-ondes,…), celle de travailler à un rythme respectueux de ma biologie (et pas seulement pour répondre aux rendements de Wall Street, aux accords du GATT ou aux exigences du FMI), la liberté aussi d’avoir un vie sociale nourrissante et d’avoir du temps pour ma vie intérieure.

Si vous vous sentez en manque de cela, de ces bases nécessaires au déploiement de vos ailes de joie, de bien-être, d’amour de soi et des autres, appelez-les, faites en sorte qu’elles reviennent dans votre vie, et réclamez-les si on cherche à vous empêcher de les avoir. Mais surtout, ne cherchons pas de coupables extérieurs. 



Tournons-nous à l’intérieur, là où on a accepté la culpabilité, la peur et la soumission, là où on a abdiqué nos pouvoirs, nos rêves et nos passions, pour nous rappeler que ces pouvoirs qu’on aimerait retrouver, que ce bonheur auquel on aspire, que cet amour que l’on recherche, sont dèjà là, au fond de nous ; pour nous rappeler qu'ils attendent notre appel pour émerger.

Bien sûr, ça prendra un peu d'application, quelques changements dans notre manière de nous percevoir et d'agir, et du courage pour oser être libre, pour oser être soi, en unité avec notre Essence. 

Pour ma part, je trouve cela très motivant, et vous ?




 cheers Bienvenue dans la nouvelle communauté facebook « Le Meilleur de Nous » ! avec Isab’ailes et Michel A.

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5927
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre pelouse et Pissenlit

Message  Diane75 le Mar 2 Sep 2014 - 14:26

Bonjour Francesca,
je suis nouvelle ici, depuis tout à l'heure, et c'est ce sujet qui m'a incitée à m'inscrire.
si seulement votre voisin savait tout ce que l'on peut faire avec ces délicieux pissenlits, ce qu'ils apportent à l'organisme, il se hâterait de s'en servir.

Mais je suis de votre avis, une nature "naturelle" c'est si beau à regarder. Certes, une pelouse bien tondue et bien entretenue ce n'est pas mal non plus, mais il faudrait quand même garder un petit coin de son jardin sauvage, ne serait-ce que pour préserver toutes les espèces flore et faune confondues.
j'habite en montagne dans le Sud-Est, et j'ai constaté depuis deux ans qu'il n'y a plus de papillons, ou alors très rares, plus de sphinx, plus rien et guère d'oiseaux l'hiver alors que les mésanges abondaient et réclamaient leur pitance lorsqu'il faisait froid !
Cette année, mes lavandes n'ont pas eu de visiteurs, pommier et pruniers qui avaient fleuri abondamment n'ont pas porté un seul fruit faute de pollinisateurs... c'est d'un triste... Crying or Very sad
avatar
Diane75

Messages : 110
Date d'inscription : 02/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre pelouse et Pissenlit

Message  mollopipo le Mar 2 Sep 2014 - 17:09

Ce thème me fait penser aux mauvaises herbes et par association d'idées à l'excellent reportage sur Canal + hier soir , sur la façon dont on détruit lesdites mauvaises herbes trop prés du soja par des pesticides  super agressifs ,   avec comme conséquences des cancers et malformations chez les bébés humains sur place en Argentine et chez les consommateurs animaux en Europe....heureusement que nous ne sommes pas assez fous pour manger lesdits animaux , plats préparés et autres cochonneries , Vive le Prana ! pendant qu'il est encore "pur" et gratuit .  


Mollopipo
avatar
mollopipo

Messages : 1457
Date d'inscription : 06/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entre pelouse et Pissenlit

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum