Santé Humaine et Spiritualité : pourquoi le handicap ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Santé Humaine et Spiritualité : pourquoi le handicap ?

Message  Francesca le Lun 9 Juin 2014 - 10:16

Santé Humaine et Spiritualité : 
pourquoi le handicap ?
 

Bonjour à tous ! 
 
La santé passe par l’hygiène spirituelle. Sans hygiène spirituelle, il n’est pas de véritable santé. Santé physique, santé physiologique et santé biologique sont inséparables de la santé de l’âme parce que tout est lié.
 
Parlons maintenant de la santé spirituelle, parce qu’elle est indissociable de la santé matérielle ; Nous entendons par à : notre corps composé de chair et d’os qu’une certaine médecine "humaine" voudrait rendre immortel.
 
La médecine actuelle est dans une impasse, elle est soumise à la pression de patients qui attendent de sa part des miracles ! Sous peu, elle s’écroulera et s’ouvrira sous la contrainte naturelle à de nouvelles thérapeutiques. Prise au piège de ses certitudes, elle sera condamnée au changement ou à sa disparition.
 
Ne souriez pas, médecins incompétents, charlatans indignes, mais respectés, rois de la science infuse, sophistes honteux, écraseurs de l’esprit humain, anéantisseurs d’espérance, profiteur de la crédulité. Ne soyez plus ironiques à l’égard de nouvelles médecins qui sont de très loin supérieures à la vôtre. Ne vous croyez pas invincibles parce que vous détenez la connaissance. Vous ne détenez rien, tout juste quelques informations sur le corps humain. Vous devez savoir que certaines personnes n’ayant fait aucune étude de médecin, sont beaucoup plus savantes que vous sur ce plan terrestre.
 
Sortez de votre tour d’ivoire et devenez plus humbles. Certains d’entre vous commencent à le comprendre. Ils ne supportent plus ces maîtres ou ces gourous qui se prennent pour des Dieux. Ils ne supportent plus ce système financier, cette industrie de la pharmacie qui ne sait que produire ; produire toujours plus cher pour que les moins solvables ne puissent plus se soigner. Nous sommes particulièrement sévères à votre égard parce que vous savez que la santé peut s’obtenir à moindre prix. Mais tout n’est pas si simple. Les maîtres vous observent, vous abreuvent, et vous obéissez à leurs injonctions, à leurs ordres, à leur loi !
 
Prenez donc désormais connaissance de la suite du message, et soyez attentifs à vos méthodes de traitement. Le salut de votre profession passera inévitablement par un bouleversement profond de vos pratiques. Rome ne s’est pas faite en un jour ! Mais vous, médecins orgueilleux, votre progrès doit se réaliser rapidement. Sachez prendre les décisions qui s’imposent à vous, et intégrez dans votre diagnostic l’existence de ce corps spirituel ou éthérique qui est ... et restera le seul corps inaltérable et immortel. Ne tentez pas de sauver à tout prix ce qui ne peut l’être, et sachez préférer la juste médication à la mauvaise.
 
Elle était handicapée…. Aujourd’hui, elle ne l’est plus. Pourquoi, nous direz-vous ? Pourquoi ce handicap, cette anormalité de naissance ?
 
Ce message sera certainement dérangeant pour de nombreux lecteurs. Dérangeant ... Mais aussi rassurant. N’est-ce pas là l’essentiel ! Rassurant pour la mort ... Rassurant pour l’Amour ... Rassurant pour la Vie !
 
Le handicap est une épreuve choisie par l’être qui se réincarne. Parfois, il est lié à une dette ancienne. C'est-à-dire qu’un handicapeur peut dans une vie suivante se retrouver lui-même handicapé. C’est la loi de cause à effet qui ne souffre aucune espèce d’exception. Personne ne peut échapper à cette loi de vie ou loi du karma comme certains la désignent, parce qu’elle est incontournable. Même celui qui croit pouvoir s’en soustraire parce qu’il sera particulièrement attentif et vigilant dans sa vie au regard des actes négatifs qu’il aura commis, ne sera protégé indéfiniment, parce qu’un jour le destin le rattrapera. Prenez conscience que toutes vos pensées sont créatrices d’un futur.


Prenons conscience que toutes nos paroles produiront un effet très fort pour notre vie à venir. Prenons enfin conscience que tous nos actes, quelle que soit leur nature ou leur importance, permettront la réalisation d’un parcours qui sera conditionné par eux.
 
Les cellules spirituelles ont aussi leur propre mémoire. Il ne faut pas se limiter à la mémoire cellulaire de l’être biologique. Mais il faut également explorer plus en profondeur les mémoires spirituelles qui sont véhiculées d’âme en âme, de vie en vie.
 
Rien ne relève du hasard. Personne n’est touché dans sa chair ou dans cœur par le fait de ce hasard qui en réalité n’existe pas. Tout est programmé et prévu par vous. C’est vous et vous seuls qui êtes les artisans de votre destin. C’est tout le sens du libre arbitre qui consiste à faire un choix ou un autre. Le choix est important parce qu’il sera suivi de faits non négligeables pour la suite de notre vie. Prenez les bonnes résolutions. Prêter attention à vos actes, à vos paroles ou à vos pensées, parce qu’ils sont porteurs d’effets à très long terme que nous ne pouvons pas tout mesurer.
 
La normalité n’existe pas. Il n’est pas d’humain normal ou anormal. C’est encore une idée fausse de la science. Prenez par exemple un débile mental, en tout cas une personne identifiée comme tel par ses spécialistes de la santé mentale. Ils se trompent très lourdement et pour cause, la tare observée cesse de l’être dès que la porte de notre monde est franchie. Personne n’est malade. Il n’existe aucun malade sur terre. Il existe seulement des états différents liés à une situation particulière de l’incarnation, qui véhicule avec elle tout le passif de nos vies précédentes. Rien ne serait plus faux que de situer cet état d’anomalie dans le registre de l’hérédité et de la génétique. C’est la raison pour laquelle je suis obstinément opposée à toutes ces manipulations cellulaires, qui n’auront pour effet que de perturber un corps parfaitement sain d’esprit, mais momentanément esclave ou handicapé par l’héritage de sons passé.
 
Après cela, songez à tout ce massacre que produisent aujourd’hui notre science et notre médecine en étant incapables d’appréhender la dimension spirituelle et éthérique. C’est à dire que tous les problèmes de santé sont abordés par la seule porte physiologique ou biologique. Malheureusement, ce n’est pas par là que l’on doit prendre en charge le problème posé, parce que tout dépend du corps qui survit et non de celui qui périt.
 
Les organes physiques sont les organes inférieurs de l’humain, et notre cerveau en fait, bien sûr, partie. Il n’est que le siège d’une forme d’intelligence ; mais le véritable cerveau se situe ailleurs. Il n’y a aucun rapport entre ce que nous appellerons le siège de l’âme et ce cerveau physique qui n’est qu’un organe de commande de nos cinq sens. Les facultés supérieures de l’humain se situent ailleurs. Il n’existe pas d’autres lieux, d’autres sources que celle de l’âme pour les générer.
 
Alors bien sûr, vous me direz : Quel est le sens du handicap pour l’environnement familial du "malade" alors ??
 
Le sens de ce handicap passe bien entendu par la compréhension ou par une tentative de compréhension de la souffrance d’autrui. Lorsque le "malheur" se produit dans une famille ou dans une société, quelle que soit sa nature ou sa composition, il est porteur de deux sentiments profonds, sincères et souvent spontanés : l’incompréhension et sa révolte, ou la compréhension et son humilité. Ils vont très naturellement l’un avec l’autre. L’incompréhension engendre la révolte qui elle-même engendre la violence. Elle eut être individuelle ou collective ; interne, c'est-à-dire retournée contre soi, ou externe, soit retournée contre l’autre ; la compréhension est porteuse d’humilité et de paix. Ce qui veut dire que l’être qui se situe dans ce registre avance tout naturellement dans la vie du progrès spirituelle.
 
L’un ou l’autre de ces comportements est également visible. Pourtant, rien n’est figé, à condition bien sûr que l’intelligence : la Véritable Intelligence, ouvre les yeux de l’aveugle et lui fasse comprendre qu’il ne doit pas s’arrêter à une vision toujours très pénible de l’événement.
 
Pénétrer le Grand Dessein de Dieu est un exercice difficile, voire parfois impossible pour certains humains. Alors, il s’interroge, réfléchit, cherche la logique de l’épreuve et revient très souvent bredouille de ses interrogations intimes. Ne cherchons rien. Sachons tout simplement qu’l existe une logique, une réalité, une justice, incompréhensibles à vos sens. Contentons-nous de pardonner et de prier, nous ressentirons alors une lumière et une puissance intérieure nous envahir. Elle sera le véritable moteur de notre vie. Tout a une raison d’être. Personne ne déteint toutes les clés du mystère. Mettons sous le boisseau notre questionnement et ne cherchons pas à comprendre ce qui ne nous est pas, pour l’instant, accessible. Il est trop tôt, le jour de la révélation n’est pas tout à fait arrivé, mais rassurons-nous, nous n’en serons pas privés éternellement.
 
Les sources proviennent de sources très lointaines. Car rien ne se perd et tout se transforme, en bien ou en mal. Si nous sommes surpris de ces difficultés à répétition qui se produisent dans os vies, c’est parce qu’elles sont liées à ces dettes du passé qui sont inévitablemnet remboursées un jour ou l’autre. Il n’est pas possible qu’un être se substitue à nous pour mettre à notre place les comptes à jours. Il n’existe pas d’autres solutions que de passer par l’épreuve et la souffrance, pour se libérer de ces charges produites par des actes passés. Il n’est pas d’échappatoire possible même si l’échéance peut être repoussée ; Il ne peut être question de l’éliminer. L’hérédité se transmet par l’âme et non par le corps. Tout est possible par la voie héréditaire. Il n’existe pas, là  non plus, d’hérédité au sens où nous le concevons habituellement. C’est notre âme qui transport la mémoire cellulaire. C’est elle qui se charge parfois excessivement de tares inutiles, alourdissant son parcours. C’est la raison pour laquelle nous devons alléger au maximum les éléments inutiles qui la perturbent.
 
Il n’est jamais possible d’évoluer si le "mal" ou le mauvais s’écarte ou est écarté par autrui de notre route. Le rendez-vous avec lui serait alors différé, mais très souvent amplifié. C’est tout le sens du message…. Eviter le mal, c’est affaiblir l’esprit. C’est un peu comme la maladie du corps physique qui serait guérie trop rapidement avec des médicaments inappropriés. Ce qui s’ensuivrait, dans ce cas, c’est toujours la fragilité : fragilité de l’esprit, fragilité de l’âme, fragilité du cops physique ou physiologique.
 
La résistance naturelle est importante. Il est bien sûr possible de l’accompagner par des moyens naturels. C’est le sens qui compte, c’est à dire qu’il convient d’administrer au patient des médicaments qui permettent de sortir par lui-même de cette maladie, quelle qu’elle soit. Les médicaments en question ne doivent jamais avoir pour vocation de traiter l’effet, mais de s’attaquer toujours à la cause. C’est en traitant l’esprit que le corps se guérit et non l’inverse. C’est le principe même du miracle !
 
Merci de m’avoir lue…. Very Happy 


Au bon gré de vos réflexions !!

 

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5840
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum