Les relations d’une mère à son enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les relations d’une mère à son enfant

Message  Francesca le Lun 5 Sep 2016 - 18:21

Very Happy Cet article fait suite à la présentation de notre amie Camille : http://devantsoi.forumgratuit.org/t2641-camilleblanche-cherche-lieu-ou-parler-de-tout#23199



Les relations d’une mère à son enfant

La mère est une source et ce qui jaillit d'elle s'infuse, s'infiltre dans son enfant. L'esprit Divin qui est en elle, elle le lui transmet. L'échange entre mère et enfant n'est pas seulement extérieur, il est aussi intérieur.

La mère joue un rôle important non seulement dans le monde matériel, mais aussi dans le monde subtil des pensées et des sentiments. Non seulement c'est elle qui crée la forme, mais elle la remplit aussi de contenu et de sens. Des échanges s'effectuent entre l'âme de la mère et l'âme de l'enfant. Si la mère qui a conçu un enfant fut inspirée d'idées sublimes pour l'humanité, pendant sa grossesse encore elle transmettra à son enfant toutes les qualités positives. Par rapport à son enfant elle est comme Dieu et elle peut modeler cette argile, façonner cette terre malléable comme elle le veut. Parce qu'une fois sorti de son sein, l'enfant devient déjà indépendant dans ses pensées et ses sentiments. Si la mère transmet toutes ses qualités d'Amour et de Sagesse à son enfant pendant ses 9 mois de grossesse, l'enfant aura pendant toute sa vie une bonne disposition envers sa mère et il sera toujours prêt à se sacrifier pour elle.




Si la mère pendant sa grossesse dirige vers son enfant cette pensée: « Tu deviendras un bon enfant, tu grandiras, tu feras des études, tu aimeras et aideras les hommes » - alors l'enfant deviendra vraiment tel que la mère l'a voulu. Le plus grand criminel peut être éduqué, mais seulement pendant qu'il est dans le sein de sa mère. Voilà pourquoi la femme enceinte doit se nourrir d'une nourriture spécifique, de sentiments et d'actions purs et sublimes. C'est le seul moyen avec lequel elle peut aider son enfant s'il porte en lui quelque mauvaises dispositions. Vu la manière dont les enfants sont nourris, élevés et éduqués de nos jours, on ne peut pas attendre grand-chose d'eux.


La nourriture que la femme enceinte utilise et la manière dont elle la reçoit exercent une grande influence sur l'enfant qui va naître. A cet égard beaucoup d'expériences sont effectuées et la conclusion fut tirée que la nourriture est un des facteurs les plus importants pour le bien-être physique et spirituel de l'enfant.


Le lait maternel est d'une énorme importance pour l'enfant. Quand il touche au sein de sa mère, il est influencé non seulement par le lait qu'il avale, mais aussi par la force magnétique qui s'écoule tantôt du sein gauche, tantôt du sein droit de la mère.

Si une autre femme nourrit l'enfant, elle ne produit pas le même effet. De la mère s'écoule une force qui ennoblit l'enfant. Quand elle allaite son enfant, la mère doit être dans la meilleure humeur possible, elle ne doit pas se mettre en colère. Les hommes ne prêtent aucune attention à l'humeur de la mère pendant cette période. Le lait maternel contient des forces raisonnables que vous ne trouverez dans aucune autre nourriture.


Quand la mère allaite son enfant trois ans de suite, elle doit mener une vie pure, n'admettant aucune pensée négative dans son esprit. Même si sa maison brûlait ou si son mari la quittait, cela ne devrait pas troubler son calme. Pendant ces trois ans elle doit être paisible et tranquille.


Si les gens comprenaient l'importance de la nourriture qu'ils utilisent, ils pourraient exercer quelque influence lors de l'auto-éducation. Chaque mère doit être consciente de cela lors de l'éducation de son enfant. Jusqu'à l'âge de sept ans elle doit préparer elle-même la nourriture pour son enfant. Jusqu'à cet âge l'enfant ne devrait manger que de la nourriture préparée par sa mère. A cet égard les oiseaux nous servent d'exemple. Jusqu'à ce que les petits grandissent, la mère et le père leur apportent sans cesse de la nourriture. Ils les élèvent eux-mêmes. Et une fois grands, une fois envolés du nid, leurs parents les laissent prendre soin d'eux-mêmes tout seuls. Les oiseaux ont mieux organisé leur vie familiale que les hommes. Il y a deux voies au moyen desquelles cette doctrine pourrait être réalisée.


L'une c'est par l'éducation à l'école, l'autre c'est par le travail de la mère avant la naissance et durant l'enfance.

Les gens doivent tous connaître les nouvelles conditions, comme les jardiniers et les agriculteurs étudient les conditions dans lesquelles ils vont semer. On peut constater que tous les défauts de la mère se reflètent et deviennent aussi des défauts chez l'enfant. Et nous pourrions prouver à l'aide de statistiques que, de même, les qualités de la mère se reflètent et deviennent aussi des qualités chez l'enfant; et les qualités du père sont aussi transmises à l'enfant. Voilà pourquoi nous devons vivre une vie positive, parce que tout se reflète et se transmet, le négatif comme le positif. La mère doit être dans une disposition religieuse pour pouvoir aussi demander cela de son enfant.

Je définis la notion de « mère » de la manière suivante: une mère est une femme qui est capable d'insuffler une idée Divine dans l'âme de sa fille. Une mère qui ne sait pas insuffler une idée Divine dans l'âme de sa fille, n'est pas une vraie mère. Et un père qui ne sait pas insuffler une idée Divine dans son fils n'est pas un vrai père.

----------
Source : PETER DEUNOV retranscrit par Francesca  sur son blog http://herosdelaterre.blogspot.fr/2015/07/chaque-mere-est-une-source.html

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5837
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les relations d’une mère à son enfant

Message  CamilleBlanche le Mar 6 Sep 2016 - 22:36

Merci pour cette retranscription, Francesca ! Très belle source d'inspiration... (si l'on ne se laisse pas impressionner par le ton "impératif" du texte Laughing)

Mon fils, je l'attends dans cette intention :
"Sois assuré que mon Amour est immense. Je t'accompagnerai autant que ma force me le permettra, quel que soit ton chemin. Mon rôle ne sera pas de le dessiner pour toi mais de te donner toutes les couleurs de la vie pour que tu puisses lui donner la forme de ton propre accomplissement."

CamilleBlanche

Messages : 4
Date d'inscription : 04/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les relations d’une mère à son enfant

Message  Francesca le Mar 4 Oct 2016 - 7:08



Les enfants dans une famille

Selon la programmation de votre chemin et les contrats d'âme, vous connaissez la joie de vous faire accompagner par un compagnon ou une compagne. Et lorsque vient le moment Juste, vous faites venir en votre famille des êtres aimés et aimants, les enfants, que ce soit de "sang" ou d'adoption.


Les enfants sont le miroir de votre enfant intérieur. Ils sont de magnifiques caisses de résonance. Ils sont immédiatement connectés à votre intériorité, et vous aident à prendre conscience lorsque vous vivez en désaccord intime. Pour vos enfants, seule votre vibration porte votre vérité. Et si celle-ci ne se retrouve pas dans vos paroles, vos pensées ou vos actes, alors ils plongent dans le jeu de l'expérience selon le regard de la victime, du bourreau ou du sauveur. Leur raison d'être avec vous se déploie sur la mise en lumière du meilleur de vous-mêmes.

Les enfants sollicitent votre honnêteté. Ils n'attendent de vous que votre authenticité, gage de votre amour inconditionnel. Vos enfants sont vos prolongements naturels puisque branchés sur vous. Ils prennent tout de vous, y compris vos secrets. Ils grandissent en activant leurs expériences, mais aussi en acceptant par amour de continuer votre chaîne de souffrances non pacifiées. Car venir dans une famille signifie prolonger une hérédité, c'est-à-dire reprendre en soi les valeurs et les douleurs des parents et aïeux. Si les parents n'ont pu se libérer de leurs incompréhensions, les enfants choisissent - avec joie - de saisir cette potentialité, d'offrir ce cadeau à leur lignée adn et de cœur.

Notre société imposent la croyance aux parents que les enfants leur appartiennent, qu'ils sont la consécration de leur avancée, un acte d'immortalité par le maintien d'une partie d'eux sur Terre. Ils leur font porter leurs espoirs, leurs regrets, leurs échecs et leurs réussites. Et s'ordonnent d'être un héros, un symbole de sécurité et de permanence. Les parents doivent avoir réponse à tout. La déception qui en découle blesse profondément les enfants, non par le fait du mensonge mais par la négation du parent de son illusion, de son refus d'en prendre conscience.

Selon la perspective de l'Un, les enfants n'appartiennent à personne, sinon qu'à eux-mêmes puisqu'ils sont des êtres souverains divins. Ils ne demandent qu'à être guidés vers leur confiance intérieure, recevoir les pistes d'apprentissage qui les conduisent à l'autonomie et à la liberté. Les parents restent des accompagnateurs bienveillants et aimants, répondant aux sollicitations sans imposer, permettant à l'enfant de développer progressivement sa réflexion et son discernement, offrant une ouverture à l'Inconnu avec les vastes horizons encore inexplorés par les parents.

Quand arrive une croisée de chemins pour les parents, que le père et le mère se séparent, vous expliquez en toute bonne foi à l'enfant que vous ne vous aimez plus. Pour l'enfant, vous édictez deux lois qui ébranlent sa stabilité : l'amour peut s'arrêter et il est dépendant d'une autre personne. En cela vous insérez en lui qu'il est possible pour un parent de cesser de l'aimer, lui, l'enfant. Il ne comprend pas car il ressent un amour inconditionnel pour ses parents. L'amour est donc faillible et conditionnel ? L'enfant retourne en lui sa question. "Ai-je su les aimer assez ?" La séparation devient douleur, le doute sur sa culpabilité pointe. Si sa raison confirme les paroles des adultes, son cœur lui transmet un autre message : l'amour est toujours là, inaltérable, d'âme à âme. Ce n'est pas par manque d'amour que les parents s'éloignent, mais bien parce qu'ils ont vécu tout ce qu'ils avaient choisi de partager ensemble, qu'ils se sont offerts les cadeaux de l'expérience, et que leur chemin vers leur épanouissement appelle à de nouveaux approfondissements. L'enfant sollicite de votre part ce réconfort, ce regard objectif et large sur votre parcours détaché des pôles d'attachement, de colère et de déception. Pour vous, comme pour lui.

Être un parent revient à observer en soi ses croyances, ses schémas, ses souvenirs liés à l'enfance et à l'éducation reçue. Avoir un enfant ouvre les portes de l'introspection, et faire résonner en soi l'amour inconditionnel. L'enfant nous apprend à nous détacher afin de respecter son chemin et sa personnalité. Nous ne le formons pas, nous l'accompagnons un instant dans la découverte de son individualité. L'ouverture à la communauté se révèle selon la confiance qu'il a en lui et en la vie. Vous êtes son exemple. Il ne réclame de vous que votre conscience.

Votre responsabilité s'arrête à votre monade. Vous êtes en contrat d'âme avec votre enfant. Ce dernier a accepté l'intégralité des potentialités liées à votre cheminement intérieur. Il vit dans l'instant présent et se nourrit du partage d'amour. Car plus vous vous aimez, plus vous ouvrez votre cœur, et plus vous justifiez sa présence avec vous. Vous accomplissez votre contrat.

------------
SOURCE :
Miriadan, messages pour le présent
http://groupemiriadan.blogspot.fr/2016/10/les-enfants-dans-une-famille.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+MiriadanMessagesPourLePrsent+(Miriadan,+messages+pour+le+pr%C3%A9sent)

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5837
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les relations d’une mère à son enfant

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum