Existence des multidimensionnalités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Existence des multidimensionnalités

Message  Francescopaladin le Sam 21 Jan 2017 - 11:32

J'aimerais créer un post volontairement discutable, pour avoir à discuter des dimensions que l'humain définit pour créer des repères dimensionnels que l'on se situe dans un nombre définis de dimensions ou dans un nombre infini, le concept de réalité reste toujours aussi flou..

Que les dimensions soient finies, infinies et ou qu'elles soient une, çà ne résout pas le problème, car on pourrait au fond considérer que la quantité n'a pas une importance qui fait foi d'une quelconque réalité figée et qualitative. En effet l'humain en tant qu'être sensible ne peut être sensible à tout et donc à toutes les dimensions (çà ne donne pas une indication sur une réalité complète ou sur la réalité de ses liens et ne donne pas le gage d'une "réalité"), si on les supposait existantes en dehors de soi -qu'elles soient définies ou infinies - elles le serait au delà de tout observateur et là naîtrait le problème de savoir si la réalité existe au delà de l'observateur ou encore l'interrogation du fait qu'il puisse exister un observateur plus complet à même de prioriser les dimensions qu'il perçoit pour en déterminer un tout, un "un", un ensemble, et donc d'une réalité, et si le monde était un et un tout, le problème serait de savoir si un tout peut définir d'une réalité donnée, sans être fonction des liens établis entre le tout et sa réalité entre elle même.
Autrement dit la réalité ne peut elle pas elle même être multiple et schizophrène dans son expression "comportementale"?

Sommes nous donc pas tous dans le spirituel justement par notre incapacité a déterminer la réalité dimensionnelle de notre monde? une réalité autrement que quantitativement définie ?
avatar
Francescopaladin

Messages : 17
Date d'inscription : 19/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Existence des multidimensionnalités

Message  Francesca le Dim 22 Jan 2017 - 7:19

 trop marrant ce pseudo, on dirait presque une association de francesca à helpaladin, tu m’as bien fait sourire ! merci pour ça !

bref, comme je n’aime pas les messages qui restent sans réponse, je m’en vais tenter de te répondre.

Francescopaladin a écrit:J'aimerais créer un post volontairement discutable, pour avoir à discuter des dimensions que l'humain définit pour créer des repères dimensionnels que l'on se situe dans un nombre définis de dimensions ou dans un nombre infini, le concept de réalité reste toujours aussi flou..

Tout d’abord, je dirais que l’homme se situe dans 5 dimensions différentes :
Physique – Ethérique – Astrale – Mentale et Causale


Francescopaladin a écrit:Que les dimensions soient finies, infinies et ou qu'elles soient une, çà ne résout pas le problème, car on pourrait au fond considérer que la quantité n'a pas une importance qui fait foi d'une quelconque réalité figée et qualitative.  

Ben je trouve pourtant que prendre conscience de cette vérité en 5 dimensions nous aide plutôt bien à trouver notre réelle place au sein de l’univers !

Francescopaladin a écrit:En effet l'humain en tant qu'être sensible ne peut être sensible à tout et donc à toutes les dimensions (çà ne donne pas une indication sur une réalité complète ou sur la réalité de ses liens et ne donne pas le gage d'une "réalité"), si on les supposait existantes en dehors de soi -qu'elles soient définies ou infinies - elles le serait au delà de tout observateur et là naîtrait le problème de savoir si la réalité existe au delà de l'observateur ou encore l'interrogation du fait qu'il puisse exister un observateur plus complet à même de prioriser les dimensions qu'il perçoit pour en déterminer un tout, un "un", un ensemble, et donc d'une réalité, et si le monde était un et un tout, le problème serait de savoir si un tout peut définir d'une réalité donnée, sans être fonction des liens établis entre le tout et sa réalité entre elle même.

Au contraire, nous sommes effectivement sensible à absolument TOUT ce qui  nous entoure ! tu as certainement déjà entendu parler de le l'effet papillon …. d’ailleurs, il suffit de le mettre en pratique.

Dans notre essence-même, nous sommes comme une rivière de lumière qui contient une grande quantité de facettes d'égo qui en réduisent le courant. Parfois même, un tout petit filet d'Eau (énergie de la Source) arrive à passer, et à couler... Si nous prenons le temps de retirer de notre rivière ces nombreuses petites facettes d’ego, qui ne sont que de moyens et grands barrages, alors ils disparaîtront et le flot de l'Eau (de la Source en nous) deviendra immensément puissant !


Francescopaladin a écrit:Autrement dit la réalité ne peut elle pas elle même être multiple et schizophrène dans son expression "comportementale"?


Je te donne un exemple…. prenons pour exemple notre partie PHYSIQUE parmi ces 5 dimensions dont je t’ai parlé…. car plusieurs de nos facettes d’égo sont interreliées, comme des amis qui se dynamisent parfois les uns les autres.

Par exemple : une personne peut avoir observé qu’elle a envie de fumer quand elle prend de l’alcool. Alors si elle veut arrêter de fumer, elle peut choisir de ne pas boire d’alcool ou d’en boire moins souvent.

Un autre exemple : Une personne sait que si elle reste à la maison sans rien faire tout l’après-midi, elle ouvrira le garde-manger ou le réfrigérateur pour grignoter et la gourmandise va grandir... Alors elle peut s’organiser pour faire des activités hors de chez elle en après-midi à la place pour être moins tentée de manger.

Une personne peut avoir remarqué que lorsqu’elle paresse à écouter un type de nouvelles à la télé, ensuite elle se sent davantage déprimée. Alors elle évitera d’écouter passivement ou paresseusement les nouvelles pour maintenir davantage sa joie, elle peut même choisir de ne plus regarder les nouvelles. L’idée ici est d’identifier les facettes d’égo en nous qui se combinent mutuellement et qui font que nous plongeons de plus en plus fortement dans notre égo et tous ses problèmes...


La réalité est là :  Plus nous parvenons à dissocier certains de nos comportements d’égo, plus nous avons de la force pour revenir rapidement dans notre essence-même ou rester plus longtemps dans celle-ci.


enfin bref, voici ma petite explication personnelle… elle peut ne pas te convenir j’en conviens !   Very Happy
cependant, pour ma part c’est un fait réel

Amitiés sunny

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5861
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Existence des multidimensionnalités

Message  Francescopaladin le Dim 22 Jan 2017 - 14:22

Bonjour Francesca,
Je vous remercie d'avoir pris soin de répondre à mon sujet, c'est très gentil de votre part

Francesca a écrit:  trop marrant ce pseudo, on dirait presque une association de francesca à helpaladin, tu m’as bien fait sourire ! merci pour ça !

Merci également pour votre sens de l'humour, j'admet être habitué à des retours emprunt de moins de gentillesse, quand je m'amuse à ce genre de "test"

Francesca a écrit:Tout d’abord, je dirais que l’homme se situe dans 5 dimensions différentes :
Physique – Ethérique – Astrale – Mentale et Causale

Le soucis évoqué à travers ma réflexion initiale est bien là, les dimensions perçues dépendent entièrement de l'observateur, si vous en percevez 5, elles n'existent qu'à travers votre reception personnelle, elles n'existent que pour vous, pas pour les autres au même titre que les  X dimensions que je perçois moi même peuvent vous paraître entièrement irréelles, elle n'est pas gage de "la réalité" mais d'une réalité possible et sensible d'un individu en l'occurrence vous même et c'est votre sensibilité ainsi que votre perception qui la modélise.

Francesca a écrit:Ben je trouve pourtant que prendre conscience de cette vérité en 5 dimensions nous aide plutôt bien à trouver notre réelle place au sein de l’univers !

Cette vérité n'est que la votre... et votre place trouvée est en ce sens, fondamentalement subjective. Cette subjectivité vous aide vous à défaut peut être d'aider d'autres personnes -avec d'autres perceptions et d'autres sensibilités-, elle n'est que représentative que de votre réalité et vous aide en ce sens, c'est votre "spiritualité".
Ce nombre de 5 est par conséquent subjectif qu'il soit un, 5, milles ou infini, il n'est garant d'aucune réalité unifiée et certaine, il ne traduit que le lien qu'établit l'observateur entre les dimensions qu'il identifie du réel.
Pour vous, c'est 5 pour d'autres 100, c'est pourquoi j'exprime que la quantité n'est en rien garante de rien.
C'est simplement de la subjectivité quantifiée, une subjectivité quantifiée : la votre.

Francesca a écrit:Au contraire, nous sommes effectivement sensible à absolument TOUT ce qui  nous entoure ! tu as certainement déjà entendu parler de le l'effet papillon …. d’ailleurs, il suffit de le mettre en pratique.

Dans notre essence-même, nous sommes comme une rivière de lumière qui contient une grande quantité de facettes d'égo qui en réduisent le courant. Parfois même, un tout petit filet d'Eau (énergie de la Source) arrive à passer, et à couler... Si nous prenons le temps de retirer de notre rivière ces nombreuses petites facettes d’ego, qui ne sont que de moyens et grands barrages, alors ils disparaîtront et le flot de l'Eau (de la Source en nous) deviendra immensément puissant !

Je te donne un exemple…. prenons pour exemple notre partie PHYSIQUE parmi ces 5 dimensions dont je t’ai parlé…. car plusieurs de nos facettes d’égo sont interreliées, comme des amis qui se dynamisent parfois les uns les autres.

Par exemple : une personne peut avoir observé qu’elle a envie de fumer quand elle prend de l’alcool. Alors si elle veut arrêter de fumer, elle peut choisir de ne pas boire d’alcool ou d’en boire moins souvent.

Un autre exemple : Une personne sait que si elle reste à la maison sans rien faire tout l’après-midi, elle ouvrira le garde-manger ou le réfrigérateur pour grignoter et la gourmandise va grandir... Alors elle peut s’organiser pour faire des activités hors de chez elle en après-midi à la place pour être moins tentée de manger.

Une personne peut avoir remarqué que lorsqu’elle paresse à écouter un type de nouvelles à la télé, ensuite elle se sent davantage déprimée. Alors elle évitera d’écouter passivement ou paresseusement les nouvelles pour maintenir davantage sa joie, elle peut même choisir de ne plus regarder les nouvelles. L’idée ici est d’identifier les facettes d’égo en nous qui se combinent mutuellement et qui font que nous plongeons de plus en plus fortement dans notre égo et tous ses problèmes...


La réalité est là :  Plus nous parvenons à dissocier certains de nos comportements d’égo, plus nous avons de la force pour revenir rapidement dans notre essence-même ou rester plus longtemps dans celle-ci.


enfin bref, voici ma petite explication personnelle… elle peut ne pas te convenir j’en conviens !   Very Happy
cependant, pour ma part c’est un fait réel

Amitiés sunny

Au contraire, comme vous venez de le définir par vous même, vous l'avez fini et défini en 5 dimensions, vos propos se contredisent sur ce point et ne font que renforcer l'idée que j'amène à interroger, qu'on définit ses propres dimensions, vous en avez défini 5 et ces 5 sont emprunts d'une vision spiritualisée de l'univers et du monde, c'est cette finitude de votre propos et de votre sensibilité qui crée au final "votre spiritualité propre".
Vous parlez ensuite de l'effet papillon, cependant l'effet papillon aussi loin que je m'en souvienne, n'est d'une concomitance d'interactions simultanées de facteurs en un instant, qui bien qu'étant définies, engendrent des phénomènes totalement imprévisible voir chaotique.
Il ne s'agit là pas d'une définition conceptuelle comme vous l'avez défini auparavant : Physique - Etherique - Astrale - Mentale et causal qui là est emprunt de dogmatisme spirituel, l'effet Papillon prouve le contraire à savoir que malgré des facteurs définis, la résultante peut échapper à toute considération conceptuelle et échapper à la réalité même dans la prévision et l'anticipation humaine et donc au dimensionnement humain de "la réalité", elle prouve juste que l'humain est incapable de prévoir de par son système dimensionnel l'après d'un effet qu'il pense avoir pu identifié dans sa globalité initiale.

Ensuite les liens qui s'associent par l'habitude chez l'humain, comme la cigarette et l'alcool ou d'autres phénomènes d'association mentale pathologiques ne révèlent que le fonction psychologique humaine que j'interroge à savoir que les choses sont associées par la subjectivité et l'habitude comportementale, par un fonctionnement propre qui ne permet absolument pas de définir d'une réalité mais qui n'est que symptomatique du fonctionnement cérébral humain et de son interaction avec une réalité qu'il définit lui même, aussi certains se soignent très bien de tout çà en modifiant la perception même de leur dépendance.
C'est pourquoi je crois qu'avant de définir le monde et de le dimensionner, il faut propre conscience de sa finitude, car c'est sa finitude et ses limites qui définissent en grande partie notre spiritualité à imaginer d'autres dimensions que nous soupçonnons mais que nous sommes bien incapables à définir.
avatar
Francescopaladin

Messages : 17
Date d'inscription : 19/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Existence des multidimensionnalités

Message  manwell le Dim 22 Jan 2017 - 19:43

sujet tres interressant et o combien tres compliqué,dans la physique quantique il a ete essayé de mettre en evidence ces multidimensions et il a ete conclu que tout va dependre de l observateur et suivant la dimension dans laquelle l observateur est.

Schrödinger a fait une experience avec un chat https://fr.wikipedia.org/wiki/Chat_de_Schr%C3%B6dinger,pour voir si dans cette boite ,il etait mort ou vivant...pusique tout est possible,toutes les realités ou possiblités sont là et existantes ,c est l observateur qui choisit ,bien avant de faire un choix conscient et avec son mental (libre arbitre,notion très subjective),là on est dans la dimension mental,parce que l observateur se place dans cette dimension,mais si nous ou un autre observateur nous observe(ou nous nous observons ) en train de regarder cette boite d autres possibilités s offrent a lui,le plus marrant c est de n avoir qu un observateur ,nous et de prendre du recul sur nous meme et donc s observer en train d observer cette boite ,puis on eleve encore le niveau d observation on observe l observateur qui est devant cette boite etc etc etc etc

il y a autant de dimension que de niveau d observation et elles sont infini avec une autre conscience a chaque niveau de la realité de l observateur observant.
il n y a de reel que celle que l observateur a choisis de manifester suivant le niveau de conscience de la realité observé et il n y a de verité que celle que l on a consciemment de l instant observé suivant ses limites que son ses coryances ,connaissances,educations familliales,culturelles etc etc en fait ses programmations.

on peut donc observer tous le meme objet mais ne pas voir la meme chose tout va dependre sur quoi chacun se con-centre,pour avoir la meme vu il faut s accorder sur quelle vibration se concentrer donc sur quelle manifestation se centrer.

tout devient vrai dés que l on a choisis de croire donc de manifester et reste vrai tant qu on en change pas de point d observation,de niveau ou de dimension.
on peut observer un corps ou le caractere de la personne ou sa vibration energetique ou sa projection mental ou sa manifestation atmique ou sa raison extraterrestre etc etc etc etc mais tout est là en meme temps ,toutes les dimensions sont là ....aussi bien passé,present,avenir et toutes les possibilités potentielles.

on est ici sur terre en tant que matiere,energie mental,energie vibratoire mais aussi dans l espace,mais en meme temps on peut etre a new york,londre ou paris et partout ailleurs,c est une histoire de choix et donc de densification et manifestation d une energie et donc d une realité ou verité.


Dernière édition par manwell le Lun 23 Jan 2017 - 11:34, édité 1 fois

_________________
A force d essayer de DEVENIR,on oublie d ETRE....
avatar
manwell

Messages : 451
Date d'inscription : 19/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Existence des multidimensionnalités

Message  mollopipo le Lun 23 Jan 2017 - 10:58

tout à fait d'accord avec vous , manwell , rien à ajouter ...ah si , MERCI .

Je ne sais pas si notre chère Francesca , pourrait mettre ces posts dans la rubrique MULTIDIMENSIONNALITE ?

Mollopipo
avatar
mollopipo

Messages : 1406
Date d'inscription : 06/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Existence des multidimensionnalités

Message  hel-Paladin le Lun 23 Jan 2017 - 11:22

moi j'ai entendu dire qui en avai 20 ou 24 plus on en persoi plus on ce rapproche du monde des dieux mes aussi on est amamener avoir des truc diabolik puissant agi dans postif et dans négatif sans parler de polariter

entouca vivement un initiateur synchronique qui apartera inspiration pour la suite de énigme

le feu arrete de bruler quand on arrete i penser mes seule soufle penser permet de le réanimer ces reparti Very Happy

ces du hel-paladin cherche pas tu trouvera pas
avatar
hel-Paladin

Messages : 369
Date d'inscription : 11/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Existence des multidimensionnalités

Message  Francescopaladin le Lun 23 Jan 2017 - 11:39

Merci Manwell, mon intention en effet faisait référence à la physique quantique voir même à la théorie des cordes, mais c'etait simplement  pour amener l'interrogation sur la spiritualité elle même, que ce soit un pallier ou un appui à une reflexion plus large et non un aboutissement,
le conflit entre Einstein et schrodinger sur le "j'ose espérer que la lune existe même quand je la regarde pas  "ou de Dieu ne joue pas avec des dés" et la réponse d'éviter de parler à la place de Dieu reste encore un débat sur une considération d'une représentation physique et une théorisation physique qui veut étendre la dimensionnalité avec ou sans l'observateur, mon propos était d'amener à s'interroger sur ses propres limites à la compréhension et
par conséquent peut être de proposer une "observation" plus complète avec et sans observateur et donc unifiée voir presque en partie la science elle même à la fois d'un oeil acéré et d'un oeil capable de douter de ce qu'il voit sur ce qu'on appelle réel, s'attacher à l'observation pur c'est là potentiellement aussi un risque à la découverte, car initialement les découvertes naissaient d'une subjectivité portée aux limites de ses propres potentialités.
Aujourd'hui la technologie est devenue une aide quasi primordiale à l'observation (si elle n'est pas devenue que çà), elle a été souvent conçue avec une finalité mais par le fait même qu'on ne peut pré concevoir ses potentialités à priori, elle amènera à d'autres champs de réalité, mais non forcement à une connaissance ascensionnelle, du fait que justement on s'attache à la précision de l'observation et par ailleurs l'esprit s'atrophie à étendre ses possibilités d'envisager le réel du fait de ses limites d'observation, il y a là un paradoxe qui fait que ses propres limites  amène à les repousser en étendant l'imaginaire et les idées de possibles, on peut donc aussi s'interroger si le fait de croire en une précision technologique ne sonne pas le glas dans un certain champ de l'investigation à des découvertes données.
L'observation et l'esprit travaillent de concert pour porter d'autres réalités, une science molle serait qu'une science de l'observation pure sans interprétation.
Aussi le débat que je porte cherche par le même mécanisme à ne pas envisager que l'aspect physique mais se lier à une partie sur quoi repose aussi en partie la spiritualité sur la dimensionnalité physique et hors du champ physique.
Une spiritualité d'inertie peut sembler un spiritualité morte, comme une science se disant atteindre le plus haut degré de connaissance s'avouerait une science morte, ce qui était le cas en partie un peu avant la physique quantique, ou on croyait avoir presque résolu les questions les plus importantes de la physique.

La contradiction actuelle sur ce que pose l'observation du point de vue de la science montre ses propres limites, il y a donc à se réinventer, et la technologie comme observation pure n’amène plus à convaincre même d'une certitude donnée
avatar
Francescopaladin

Messages : 17
Date d'inscription : 19/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Existence des multidimensionnalités

Message  mollopipo le Lun 23 Jan 2017 - 17:00

Sur ce sujet j'ai beaucoup apprécié le livre de Emmanuel Randford : " La conscience quantique et l'au-delà chez Trédaniel (2013) .

Mollopipo
avatar
mollopipo

Messages : 1406
Date d'inscription : 06/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Existence des multidimensionnalités

Message  Francescopaladin le Lun 23 Jan 2017 - 18:45

Tu peux nous éclairer sur ce livre ?
avatar
Francescopaladin

Messages : 17
Date d'inscription : 19/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Existence des multidimensionnalités

Message  mollopipo le Lun 23 Jan 2017 - 22:09

Il s'agit d'Emmanuel RANSFORD , il y a tout ce qu'il faut sur internet y compris YouTube ( excusez-moi j'avais mal écrit son nom ) .Il y parle de l'holomatière...
Tenez-moi au courant .

Mollopipo
avatar
mollopipo

Messages : 1406
Date d'inscription : 06/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Existence des multidimensionnalités

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum