Retrouver son Enfant Intérieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retrouver son Enfant Intérieur

Message  Francesca le Dim 30 Avr 2017 - 11:28



Le film de Disney, The Kid, avec Bruce Willis, (Sale môme en français) illustre bien le titre de cet article

. L’adulte, Bruce Willis, tombe sans s’y attendre sur son enfant intérieur. Il entreprend alors le processus : - reconnaître et écouter l’enfant.

En chemin, il prend conscience que ce n’est pas là une tâche facile, mais quand enfin il laisse entrer le gamin, il recadre et réécrit le passé. Ce qui, bien sûr, influe sur le présent.

Au début du film, le protagoniste représente le parent critique qui, lentement s’approche du parent affectueux.

Si le film se veut fantaisiste, il n’en reste pas moins que le concept est profondément vrai.



https://youtu.be/mJD_JuZIUoU

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5795
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retrouver son Enfant Intérieur

Message  Francesca le Jeu 11 Mai 2017 - 6:58



"Afin de devenir un être pleinement humain, il faut accepter et exprimer son enfant intérieur"


A la base ce fut le titre d’un livre du Docteur Capacchione : LE POUVOIR DE VOTRE AUTRE MAIN, comprenant une méthode d’exercices susceptibles de mener certains à obtenir des réponses à la redécouverte de notre Enfant Intérieur….

En vérité, notre main non dominante s’est atrophiée du fait d’être moins utilisée et demeure donc figée à un stade très primaire du développement. Paradoxalement toutefois, cette main « attardée » peut nous conduire à notre enfant intérieur, car elle exploite l’hémisphère droit (du cerveau)… Chaque hémisphère du cerveau humain contrôle le côté opposé du corps. Il semble également que chacun se spécialise dans ses fonctions propres. L’hémisphère gauche contient les aires du langage et du traitement analytique ; c’est la moitié linéaire t logique du cerveau. A l’opposé, hémisphère droit semble principalement non verbal ; il régit la perception visuelle et spatiale, l‘expression émotionnelle et l’intuition. D’après mes observations, le fait d’écrire avec la main non dominant permet d’accéder directement aux fonctions de l’hémisphère droit… Par l’écriture de dialogues entre l’enfant intérieur (la main non dominante) et l’adulte, ou parent intérieur (la main dominante), nous engageons une conversation entre les deux hémisphères du cerveau.


Ces recherches approfondies sur la découverte de l’enfant intérieur ont permis au Dr. Capacchione d’établir que l’écriture avec la main non dominante, la main bloquée, met directement en branle les fonctions de l’hémisphère droit. L’une des techniques d’écriture qu’elle emploie s’appelle « la dialogue des deux mains ».


Celle-ci exige d’écrire une conversation en employant les deux mains. L’adulte devra la rédiger de sa main dominante (celle avec laquelle il écrit normalement). L’enfant intérieur inscrira ou imprimera avec l’autre, la main non dominante ; pour commencer, il faut lui signifier que vous cherchez à le connaître. Demandez-lui son nom, ou tout ce qu’il  serait prêt à vous confier. Par exemple, ce qu’il ressent, quel âge il a, etc…


Tout ce qu’il souhaite partager avec vous. En second lieu, priez-le de dessiner une image de ce qu’il désire le plus à cet instant précis de votre vie. Pour finir, mettre un terme à l’échange en l’interrogeant : « Y a-t-il quoi que ce soit d’autre que tu aimerais savoir ? » En terminant, remerciez-le et informez-le que d’autres conversations suivront. Au cours de l’échange, n’oubliez jamais que l’enfant intérieur a toujours raison. Il exprime ses sentiments – ni positifs ni négatifs – de simples sentiments.

Nous vous avions avertis que le stratagème serait insolite. D’après le D. Capacchione toutefois, les résultats sont significatifs. Il faut préciser que et exercice devrait être réitéré chaque jour, même si ce n’est que pour une durée de dix minutes. Choisissez un moment favorable, avant le coucher par exemple. Pendant la conversation, nous vous suggérons de disposer une photo de vous, enfant, bien en vue. Voilà qui permet de se concentrer sur l’âge qu’il affirme avoir. Le Dr. Capacchione conseille aussi de conserver pour toutes les séances subséquentes, l’image dessinée par l’enfant lors de la première entrevue.

Comment s’entretenir avec son enfant intérieur….

1. Installez-vous dans un endroit sûr, là où vous pouvez être tranquille, reposé. Respirez à fond et évoquez mentalement un lieu de sérénité.

2. Verbalement, énoncez votre intention de faire connaissance avec cet enfant intérieur et de le découvrir.

3. Utilisez votre main dominant lorsque l’adulte pose les questions.

4. Employez votre main non dominante lorsque l’enfant répond.

5. Utilisez votre troisième main pour diriger l’orchestre ! Oups, ça c’était le garnement intérieur (hihihi !!)

6. Demandez son om à l’enfant et incitez-le à dessiner son portrait ; Soyez patient et prenez votre temps. Ne riez pas. Soyez aimant et tolérant, comme devant n’importe quel enfant.

7. Posez d’autres questions…

8. Concluez par une dernière question : "Qu’aimerais-tu savoir ? " et remerciez l’enfant de s’être révélé et exprimé.

9. Informez-le que d’autres conversations suivront.



Si vous souhaitez prendre connaissance de quelques étonnantes conversations entre adultes et enfants intérieurs, procurez-vous le livre du Dr. Capacchione. Il déborde d’entretiens révélateurs, délicieux, parfois tragiques, mais toujours enrichissants.




  https://www.amazon.fr/pouvoir-votre-autre-main-comment/dp/285327098X


Une fois que vous aurez découvert votre enfant intérieur et que vous lui aurez parlé, vous devrez rétablir avec lui le lien que vous avez toujours désiré. C’est l’étape de la rééducation. Si l’on reprend l’allégorie du masque à oxygène dans l’avion, le moment est venu pour vous de le porter.


Qu’est-ce que cela implique ?

Il s’agit tout simplement d’établir les critères qui définiront votre rôle de parent auprès de cet enfant intérieur, le parent que, dans votre jeunesse, vous avez toujours désiré. Comment agirait ce "parent idéal" ? Il écouterait, prendrait le temps de jouer, raconterait deux histoires au lieu d’une et démontrerait son respect pour l’enfant en lui accordant du temps pour discuter.


Bien sûr, ce processus exige beaucoup plus. En particulier, il requiert de se défaire des "vieux enregistrements" ceux du "parent critique" ou de "l’autorité". Ce qui est merveilleux, c’est que vous êtes désormais "un grand" et que toutes les difficultés qui jalonnaient votre route vers l’âge adulte sont maintenant révolues. Le processus est donc ainsi simplifié.

Comment procéder à cette rééducation ?

Voici quelques pistes.

1. Accordez à votre enfant intérieur autant de temps de communication qu’il le désire.
2. faites les cent coups ! Littéralement. Allez jouer dans la terre, planter des fleurs ou autre chose. Dessinez un truc idiot et drôle, ou débordez des lignes tracées quand vous coloriez.
3. Chantez, jouez d’un instrument, ayez des projets artistiques.
4. Sortez danser. Si ce n’’était pas dans vos habitudes auparavant, c’est encore mieux ; Allez sur une piste exécuter quelques folies et rendez-vous ridicule.
5. Ne vous étonnez pas de rencontrer d’autres gamins comme vous et n’hésitez pas à jouer avec eux !
6. Autorisez l’enfant intérieur à choisir vos vêtements de temps à autre.



_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5795
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum