Problème d'orteil : Hallux Valgus

Aller en bas

Problème d'orteil : Hallux Valgus

Message  Francesca le Mar 7 Aoû 2018 - 9:16




Outre un aspect inesthétique difficile à assumer, l'Hallux Valgus entraîne des douleurs et des problèmes pour se chausser. Plus qu’une gêne au quotidien, cette pathologie du pied épuisante pousse de nombreuses personnes à opter pour une opération chirurgicale, aux conséquences parfois désastreuses. Pourtant, un meilleur chaussage et des exercices simples pour renforcer les muscles des pieds, aident naturellement à le soulager et à contenir son développement.

L’hallux valgus est une déformation de l’avant-pied, caractérisée par une inclinaison du gros orteil vers le deuxième. Le squelette du gros orteil est constitué d’un os appelé métatarse, que prolongent deux phalanges. L’hallux, qui signifie « gros orteil » et valgus « vers l’extérieur », apparaît lorsque l’articulation entre la tête du métatarsien et la base de la première phalange se déboîte et dévie. Elle s’accompagne d’une exostose, une saillie osseuse sur le bord interne du pied.

Trois stades sont observés : l’hallux valgus léger est inférieur à 20 degrés ; l’angle est notable et l’articulation n’est plus alignée, bien que phalange et métatarse soient encore emboîtés. À partir de 20 degrés d’inclinaison, la phalange est déplacée et le gros orteil commence à entrer en conflit avec son voisin. À 40 degrés et plus, on parle d’hallux valgus sévère : le gros orteil passe au-dessus ou au-dessous du suivant. Plus l’angle s’accentue, plus la déformation risque de devenir inflammatoire. Le phénomène se transforme alors en bursite, une poche séreuse qui joue le rôle de petit airbag articulaire. La zone est rougie, chaude, très douloureuse et entraîne des difficultés à se chausser.

La déformation est évolutive et peut être freinée, à l’aide d’exercices doux, si elle est anticipée. Pourtant, 70 000 personnes sont opérées d’un hallux valgus chaque année.




La meilleure façon de marcher

Le pied fait partie d’une longue chaîne de mouvements, reliée à l’ensemble du corps. Thomas Rogall a fondé l’École du Pied à Munich, il observe : « J’entends rarement mes patients dire qu’on leur a parlé de l’appui de leur pied et du lien entre leurs problèmes et leur façon de marcher. » Pour le spécialiste de l’anatomie du mouvement, en dépit du terrain héréditaire, « selon toute vraisemblance, vous avez vu le jour sans hallux valgus. C’est vous qui, au cours de votre vie, faites que vous développez un hallux valgus – ou pas ! » .Loin de toute culpabilisation, le thérapeute holistique invite à considérer le contexte global du corps, à travers sa façon de se tenir. Avant d’agir sur le pied, il convient, selon lui, de rectifier la position du bassin. « Dans la plupart des cas, l’hallux valgus est accompagné d’un raccourcissement ou d’une tension des muscles et des tissus conjonctifs de la région de l’aine et de la cuisse. Cela crée une instabilité et une déviation du bassin dans l’articulation de la hanche. »

Partisan de solutions naturelles pour rééduquer le corps – telle que la marche pieds nus, excellente – le physiothérapeute (l’équivalent de kinésithérapeute) voit dans la chirurgie la possibilité de soulager une pathologie très avancée, si elle est grave. Il recommande néanmoins de faire retirer vis, plaques et fils métalliques un à deux après l’opération car ils seraient responsables de complications.

Pour des hallux valgus naissants ou déjà installés en revanche, des exercices permettent de travailler la station debout et la marche et d’améliorer la motricité fine des pieds et de leur musculature.



Arrow Arrow VOICI DES EXERCICES pour la déviation du gros orteil :

la Spirale
....

Cet exercice renforce la voûte transversale du pied et évite l’étalement du médio-pied. Il fait travailler les muscles, responsables de la stabilité du premier métatarsien. Assis sur un coussin dur (type coussin de méditation) ou sur une chaise, pivotez une jambe vers l’extérieur :

La tranche externe de votre pied est au sol, et les 4e et 5e orteils sont en contact avec lui. Le talon, le genou et la cuisse sont alignés. Placez le bout de deux doigts sous la boule du gros orteil. Essayez de tourner celle-ci vers l’intérieur, le bas et l’avant, malgré la légère résistance de vos doigts :



L’idée n’est pas de toucher le sol. Maintenez le pied dans la position finale pendant 6 secondes. La force musculaire des doigts et du pied s’oppose. Avec vos deux doigts, pivotez de nouveau la boule du gros orteil vers l’extérieur. Pensez à une spirale. Pendant ce mouvement, veillez à ne pas bouger votre talon, même d’un millimètre :





Une fois que vous maîtrisez cet exercice, essayez d’exécuter le mouvement en spirale sans faire intervenir vos doigts. Vous pouvez vous aider en massant d’une main la région du coup de pied. Essayez d’étirer le gros orteil dans la longueur :




Si vous n’y parvenez pas encore, ramenez votre jambe dans la position initiale, tendue devant vous : pied et genou bien alignés, talon droit. Avec une main, faites pivoter le gros orteil vers l’extérieur jusqu’à ce que l’ongle soit parallèle au sol. Immobilisez le pied dans cette position avec votre index. Avec le pouce, pressez la boule du gros orteil vers le sol dans l’idée de former un arc. L’autre main tire la peau du pied en direction du petit orteil et pousse légèrement la tranche externe du pied :




En complément de cet exercice, la technique du « taping » permet de maintenir la position du premier métatarsien, grâce à des bandes de contention adhésives :






Souhaitant avoir été utile... D'autres éléments, ressources et provenance de cet article se trouvent sur mon blog : https://medecinehistorique.wordpress.com/2018/07/21/hallux-valgus-ou-oignon/

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 6216
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum