La Vie Devant Soi
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -20%
Figurine Herbizarre N°76 – Collection Super ...
Voir le deal
11.99 €

CORONAVIRUS

Aller en bas

CORONAVIRUS Empty CORONAVIRUS

Message  Plume le Sam 28 Mar 2020 - 12:22

En faisant quelques recherches,  j'ai trouvé un site dont j'ai du demander la traduction et j'ai également trouvé un texte que je vais mettre ci-dessous et les références d'un site qui m'a paru intéressant.

Voici le texte :26/03/2020
"Ph.D.Ilaria Capua, experte en infectiologie pandémique de renommée mondiale, affirme que le véritable nombre de décès dus à Covid-19 est encore inconnu, et seule l'autopsie de tous les patients décédés infectés par un coronavirus peut déterminer les véritables causes de décès, et le professeur Brusaferro, Ph.D. (ISS - Institut Supérieur de la Santé), qui autopsie les décès dus à la maladie de Covid-19, affirme que seulement deux ont été identifiés jusqu'à présent, malgré la désinformation selon laquelle il y en a des milliers. Oltre TV diffuse une interview avec le Dr Ph.D. Ilaria Capua, Ph.D med. spécialiste en infectiologie, surtout connue pour ses recherches sur les virus de la grippe, en particulier la grippe aviaire, et ses efforts pour promouvoir le libre accès aux informations génétiques sur les virus émergents dans la préparation de la préparation pré-pandémique et Prof.dr.sc. Maria Rita Gismondo M. Sc. de l'infectiologie de l'hôpital microbiologique Sacco, à Milan, qui a été présenté dans l'émission télévisée DiMartedi mardi 17/03 dernier. Le sujet de l'émission était le danger des coronavirus. Parmi les différents points discutés, l'un a particulièrement approché les deux experts, à savoir la nécessité de comprendre les causes réelles qui ont conduit au décès les patients, qu'ils soient décédés de ou avec un coronavirus.

Ces dernières semaines, les journaux et la télévision nous ont fait penser que tous les nombreux décès en ITALIE sont dus à des coronavirus, et pourtant il y a une différence importante entre ceux qui sont morts de Covid-19 et ceux avec Covid-19. "Seuls deux décès dus à des coronavirus sont exempts d'autres pathologies".

Lors d'une conférence de presse de la défense civile le 13/03/2020, la journaliste "Agenzia Nova", s'est entretenue avec le président de l'ISS, le Prof.Dr.sc. Sylvia Brusaferro a demandé : "Pourquoi n'y a-t-il toujours pas de différence en ITALIE entre la mort d'une autre maladie à coronavirus et la mort à cause d'un coronavirus ? Y a-t-il un nombre réel de décès confirmés par l'ISS qui ont été causés par un coronavirus, à l'exclusion d'autres maladies ? "La réponse de Brusaferr a été que "la mortalité est déterminée par un certain nombre de pathologies. Les pathologies que nous avons identifiées sont les plus courantes et affectent principalement les personnes agées dont la santé a déjà été considérablement affectée".

Il est donc clair que chez certains sujets, une attaque d'infection des voies respiratoires peut plus facilement entraîner la mort." Les données dont nous disposons aujourd'hui - poursuit Brusaferro - nous indiquent que les patients décédés positifs ont en moyenne plus de 80 ans et sont majoritairement des hommes. ". Selon le président de l'ISS, "la plupart des personnes décédées souffraient de maladies chroniques plus graves, et seulement deux d'entre elles ne sont pas porteuses de telles maladies".

Mais pourquoi est-il nécessaire de faire la distinction fondamentale entre les causes qui conduisent à la mort ? Selon l'infectologue, le prof. dr. Ph.D. Ilraia Capua, nous aiderait à comprendre ce que ce virus peut faire par lui-même. "Nous supprimons tous les patients qui ont en moyenne 3,4 maladies consécutives, ceux qui sont malheureusement décédés et essayent de comprendre ce que ce virus peut faire par lui-même. "Le professeur Gismondo a également déclaré : "Je suis absolument d'accord avec le Dr Capu : il est important de faire une autopsie avant de le déclarer mort et de dire de quoi le patient est vraiment décédé. "A la lumière de ces déclarations, peut-être que les journalistes et les responsables de l'information commenceront à faire leur travail correctement, précisant que tous les décès en ITALIE ne sont pas dus à des coronavirus. En même temps, accélérez autant que possible avec les autopsies pour aider les chercheurs à connaître le virus et à déterminer si nous pouvons y faire face, afin que nous prenions différentes mesures qui affectent directement le virus, pas les libertés personnelles !!! jeu 26/03/2020 à 11h18.

Site à consulter si cela vous intéresse :

https://www.lastampa.it/cronaca/2020/03/27/news/coronavirus-brusaferro-iss-la-c


Dernière édition par Plume le Lun 30 Mar 2020 - 8:45, édité 3 fois

_________________
Point de limite à l'esprit.
Plume
Plume

Messages : 246
Date d'inscription : 29/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

CORONAVIRUS Empty Re: CORONAVIRUS

Message  mollopipo le Dim 29 Mar 2020 - 11:44

Vous avez tout à fait raison ,Plume ,il y a une différence entre mourir avec ou mourir de.... .L'Avenir nous renseignera....Notre chère Francesca a mis des liens concernant G.G sur le site fermé de GG , elle pourrait peut-être les remettre sur celui-ci , pour le plus grand bien de nous tous . CORONAVIRUS 1203454485 Mollopipo
mollopipo
mollopipo

Messages : 1677
Date d'inscription : 06/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

CORONAVIRUS Empty Re: CORONAVIRUS

Message  Francesca le Lun 30 Mar 2020 - 8:00

mollopipo a écrit:
Notre chère Francesca a mis des liens concernant G.G sur le Groupe G.Grabovoi , elle pourrait peut-être les remettre sur celui-ci , pour le plus grand bien de nous tous . CORONAVIRUS 1203454485 Mollopipo

voici les liens que nous pouvons rejoindre :

https://sequencesnumeriques-grigorigrabovoi.fr/appareil-medical-prk-1u

SCIENCE OF EDEN ( Hélène Laporte) : https://www.scienceofeden.com/qui-sommes-nous-helene-laporte

A LIRE / https://942c714b-20f9-4cdd-a94f-f74b850c1b30.filesusr.com/ugd/887f76_b39cb333980f4de7ba488ba22b0b305d.pdf

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

CORONAVIRUS Papill10
Francesca
Francesca
Admin

Messages : 6574
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

CORONAVIRUS Empty Re: CORONAVIRUS

Message  Francesca le Sam 4 Avr 2020 - 9:16

Ce qui devait arriver arriva...

Nous attendions cela depuis si longtemps... Même si nous ne savions pas encore comment...
et je pense de cette façon, celle qui est exprimée dans les 2 textes que je vais partager avec vous et qui émanent de ECKHART TOLLE, qu'il soit question de VIRUS ou pas..... cheers sunny

D'ailleurs, pour illustrer mon propos je m'en vais vous faire partager ces 2 excellents textes qui démontre parfaitement qu'une EXPERIENCE "troublante", peut parfois devenir le début d'une belle enquête SPIRITUELLE  cheers cheers sunny



Eckhart Tolle et la crise du coronavirus (1ère PARTIE)

Eckhart Tolle s’exprime le 21 Mars 2020 sur la crise actuelle du coronavirus :

J’aimerais vous faire partager un petit passage de la Bible. Il est rare que je reprenne des extraits de la Bible pour l’enseignement. Celui-ci est dans le Nouveau-Testament. C’est une parabole dite par Jésus, très profonde et tout à fait appropriée au temps actuel. Allons-y !
« Quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc. Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande. »

Voyons un peu la signification profonde de ces mots !

« Quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique » veut précisément dire « quiconque entend l’enseignement et le met en pratique ». L’enseignement de Jésus est évidemment : « Trouvez le Royaume des Cieux qui demeure en vous et nulle part ailleurs, ni dans le temps, ni dans l’espace. Trouvez la dimension transcendante, le Royaume des Cieux qui se trouve en vous, à savoir une dimension plus profonde ou plus élevée de la conscience. » Tout le monde peut y avoir accès.


Et celui qui bâtit sa maison, c’est vous. LA MAISON, C’EST VOUS.


« La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison » : Cela représente bien sûr l’adversité à laquelle on est inévitablement confronté dans la vie, une forme d’adversité plus ou moins extrême, aussi bien au niveau personnel qu’au niveau collectif, comme nous le vivons en ce moment.


Or, si vous n’êtes pas allé très profond – rappelez-vous que vous êtes la maison – si vous n’êtes pas allé assez profond, si vous n’avez rien trouvé au-delà du penser conceptuel, vous allez être dévasté par la pluie, les vents, les torrents, autrement dit toute forme d’adversité. Dans le cas présent, nous savons ce qu’est cette adversité. Et même si vous ne tombez pas malade, si vous n’attrapez pas le virus, vous allez être consumé par la peur, comme actuellement des millions d’humains.


Et pourquoi avez-vous peur ? Qu’est-ce que la peur ? Les peurs sont comme des formes-pensées. Vous vous projetez dans un moment à venir et vous n’êtes pas présent. Si vous étiez présent, vous vous rendriez compte qu’à ce moment-ci, rien n’est à craindre. C’est seulement quand vous quittez le moment présent que la peur survient en tant que forme-pensée qui crée une émotion.


Alors, que veut dire aller profond et bâtir ses fondations dans la roche ? Quelle est cette roche ? Quelles sont ces fondations pour la maison que vous êtes ? Vous êtes cette maison.


Et j’aimerais vous proposer une petite méditation maintenant, comme illustration, et pour vous permettre en tout premier lieu de faire l’expérience de ce que signifie allez très profond. Pendant quelques instants, soyez conscient que vous respirez, soyez conscient de vous-même, non pas du vous, du soi conceptuel. Ne conscientisez pas votre histoire personnelle, ni quelque futur imaginaire, mais devenez conscient de vous-même en tant que la présence consciente, le champ de la présence consciente.


CORONAVIRUS Eckhar10

Ici, le penser ne vous aide pas. Le penser est un obstacle. Vous allez donc plus profond que le penser et vous pouvez être complètement éveillé et présent avec une activité mentale très réduite. C’est là le début de la réalisation de votre identité plus profonde que j’appelle parfois votre identité essentielle. Et votre identité essentielle est inséparable du moment présent. C’est le présent éternel, intemporel. C’est une dimension plus profonde de la conscience que celle à laquelle vous êtes ordinairement identifié. Et c’est ce que veut dire allez très profond et trouver cette fondation inébranlable. Elle est profondément en vous comme en tout un chacun.


L’adversité est une occasion merveilleuse, parce qu’elle vous oblige à aller plus profond. L’adversité vous oblige à vous éveiller à cette dimension plus profonde de qui vous êtes. Pourquoi est-ce que l’adversité vous oblige de cette façon ? Parce que la vie devient quasiment insupportable quand vous ne vivez qu’à la surface, à la surface des perceptions sensorielles et du mental conceptuel. Vous écoutez les informations, vous lisez toutes sortes de choses ; tout le monde est dans la peur. C’est la maison bâtie sur du sable et quand arrivent les pluies, les vents, les torrents, la maison s’effondre. Dans cette parabole, vous êtes la maison et vous êtes dévasté, dans une anxiété extrême, dans une souffrance extrême.
Il est aussi possible qu’il ne vous soit encore rien arrivé, si vous n’êtes pas tombé malade. Nous parlerons de la maladie la prochaine fois. Mais vivez-vous à la surface ? Votre maison, la maison que vous êtes, est-elle bâtie sur du sable ? Pouvez-vous allez plus profond et trouver en vous les fondations qui vous libèrent de la peur ?


Maintenant, quand tout va bien, il est peu probable que la plupart des gens se soucient d’aller plus profond. « Pourquoi faire ? Tout va bien, mes prochaines vacances sont organisées, le week-end arrive. Un bon repas m’attend. Tout est bien. » C’est la zone de confort. Vous êtes dans votre zone de confort. Je n’ai jamais entendu parler de quelqu’un qui se serait éveillé à partir de sa zone de confort.


Il n’y a pas de mal à être dans sa zone de confort. Appréciez-le quand vous y êtes. Ça dure un certain temps et l’adversité réapparaît, sous une forme ou sous une autre, soit sur un plan personnel, soit sur un plan collectif. Ce sont des formes mineures d’adversité et occasionnellement, des formes extrêmes d’adversité, des calamités éventuelles. Vous pouvez être confronté à la mort, à une grande perte, à une maladie grave. Ce peut être au niveau collectif, la guerre civile, des grèves, un effondrement économique, l’invasion du pays, tant de choses peuvent arriver.


Et en ce moment, nous connaissons la soi-disant pandémie. C’est l’adversité collective. Elle n’affecte pas une personne en particulier, mais elle affecte des millions de gens en même temps. C’est donc une invitation à aller plus profond, parce que si vous ne le faites pas, vous souffrez, inutilement ! Des millions sont dans un état de peur et d’anxiété.


Alors, profitez de cette occasion, soit pour vous éveiller hors de l’état de conscience identifié au mental qui se projette continuellement dans le futur et que vous ne pouvez pas contrôler… Il n’est jamais présent. Cet état de conscience identifié au mental, c’est la maison bâtie sur du sable… soit c’est une occasion pour en arriver à la réalisation que vous êtes beaucoup plus profond que vous ne l’aviez su jusque-là. Vous êtes obligé d’aller plus profond, parce que vous ne pouvez plus supporter la souffrance, le malheur, l’anxiété ou quoi que ce soit.


Donc, la chose la plus importante, en toute circonstance, c’est l’état de conscience à partir duquel vous vivez la situation. Vous devriez faire plus attention à cela qu’aux informations, qu’à ce que vous écoutez et regardez. Quel est votre état de conscience ? C’est là quelque chose sur quoi vous pouvez agir. Il n’y a pas grand-chose que vous puissiez faire quant aux circonstances extérieures. Vous pouvez prendre vos précautions ; vous pouvez aider d’autres gens dans la mesure du possible. Tout ça est très bien ! Faites tout ce que vous avez à faire.


Il y a maintenant des gens confinés chez eux, qui sont obligés de rester à la maison. Voici que vous devez être en retraite privée à la maison. Eh bien, c’est aussi une occasion. Profitez donc de ce temps précieux qui est ici, parce qu’il participe de l’éveil de la conscience de l’humanité. Ça semble paradoxal : quelque chose à la surface a l’air très négatif, a l’air d’un obstacle au bien-être de l’humanité. Oui, c’est un obstacle au bien-être de l’humanité sur le plan purement physique, de façon temporaire, oui. Or, quelque chose qui a l’air d’un obstacle, du point de vue conventionnel, représente en réalité pour vous une occasion de vous éveiller à un niveau plus profond ou, si vous voulez, plus élevé de conscience.


Les humains ne s’éveillent pas quand ils sont dans leur zone de confort. Ils s’éveillent quand ils sont arrachés à leur zone de confort. Tout le monde ne le fait pas. C’est juste une occasion. Si vous ne vous éveillez pas quand vous n’êtes plus dans votre zone de confort, vous souffrez, vous êtes malheureux, vous êtes anxieux, vous êtes plein de peur. Vous n’avez pas trouvé la roche de la fondation.


Maintenant, la différence entre cette parabole et la vie actuelle, c’est l’homme de la parabole qui est déjà allé très profond, qui a bâti sa maison sur la roche. Les intempéries se produisent, mais la maison est inébranlable. Dans la vie courante, il arrive souvent que les pluies, les vents et les torrents s’abattent sur la maison. C’est donc l’adversité qui se produit dans votre vie et si vous n’êtes pas encore allé plus profond, l’adversité vous oblige à le faire. Il n’est donc pas trop tard de vous mettre à « creuser » maintenant, face à l’adversité ! Beaucoup d’entre vous sont déjà dans le processus de l’éveil, probablement la plupart d’entre vous qui écoutez ces mots. Ainsi, ce qui nous arrive maintenant est une occasion magnifique d’aller plus profond. C’est un approfondissement, une accélération de l’éveil.


Donc, autant que possible, en particulier si vous vous voyez glisser dans la peur, dans des états émotionnels, rappelez-vous le moment présent et qu’ici et maintenant, il n’y a rien à craindre. Il vous faut vérifier pour vous-même si c’est vrai ou non. Quand vous craignez quelque chose, vous imaginez un moment futur : est-ce que je vais attraper cette maladie ? Est-ce que je vais mourir ? Un proche va-t-il l’attraper, va-t-il mourir ? Mes enfants, mes parents vont-ils mourir ? Vous imaginez que cela pourrait arriver.


Or, juste maintenant, ce n’est pas ce qui arrive. Donc, quand vous vous sentez repris par la peur, rendez-vous compte que vous avez perdu le moment présent. Et vous vous êtes perdu dans votre mental, dans votre penser. Et des émotions reflètent cette activité mentale. Et quand vous notez cela, quand vous notez que vous avez perdu le moment présent, que vous vous êtes perdu, revenez au moment présent. Des petites choses peuvent vous aider : soyez conscient de votre respiration, soyez conscient de votre corps subtil, du champ d’énergie de votre corps.


Le corps est vivant. Sentez l’énergie qui parcourt votre corps. Sentez la respiration, l’état de vie de votre corps. Soyez conscient des perceptions sensorielles. Vous regardez autour de vous. Vous êtes présent. Alors, soyez conscient de cette présence qui est inséparable de qui vous êtes, cette présence qui est inséparable de qui vous êtes. C’est une réalisation sublime. Vous êtes tellement plus que la personne. Cette présence est plus profonde que la personne. Et vous avez eu besoin de l’adversité, soit pour trouver cela, soit pour approfondir ce que vous aviez déjà trouvé et qui n’était pas une réalisation profonde.


C’est le temps d’une grande occasion. Utilisez-le, ne le gaspillez pas. Il y a un dicton qui dit que quand l’ego déplore ce qu’il a perdu, l’esprit se réjouit de ce qu’il a trouvé. Ce qui a l’air mauvais à la surface a une fonction essentielle. Je vous reparlerai bientôt. En attendant, soyez ici, soyez présent ; ne vous perdez pas dans le mental ; ne vous perdez pas dans la peur. Trouvez la « roche » et soyez-y enraciné, en votre identité essentielle. Merci !

Traduction Robert Geoffroy vidéo visible sur : blogbug
POUR SUIVRE AVEC LA VIDEO : http://blogbug.filialise.com/la-crise-du-coronavirus/

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

CORONAVIRUS Papill10
Francesca
Francesca
Admin

Messages : 6574
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

CORONAVIRUS Empty Re: CORONAVIRUS

Message  Francesca le Sam 4 Avr 2020 - 9:24

(2ème PARTIE)

Eckhart Tolle et la crise du coronavirus

Eckhart Tolle s’exprime à nouveau le 27 Mars 2020 sur la crise actuelle du coronavirus et comment gérer les pensées effrayantes.


« .... quand j’ai vraiment peur de perdre tout mon argent en bourse, de tomber malade ou de perdre un proche, qu’est-ce que je fais avec ça ? »


À nouveau la peur ! La question concerne la peur. Comment puis-je gérer la peur de contracter une maladie, de perdre une chose ou une autre ? Maintenant, beaucoup de gens éprouvent la peur, non seulement du virus, mais des répercussions de tout ce qui est en train de se produire. Les activités sont arrêtées, tout est en cessation. C’est une chose très étrange qui se produit. C’est comme un arrêt forcé, non seulement des affaires, du commerce, mais encore de l’activité du monde. C’est une fin forcée soudaine de tout cela. Beaucoup d’avions ne volent plus ; des villes sont vides de monde…


Jusqu’à ce que tout cela arrive, le monde était en effervescence, bruyant, en action. Tout était en mouvement. Tout se perdait dans le monde, dans le mental. Et c’est comme si, soudainement, quelqu’un avait dit : « Arrêtons tout ça pour un certain temps ! »


Oh, comme un calme imposé ! C’est précisément ce dont des millions d’humains ont actuellement besoin de vivre. Cela ne veut pas dire qu’ils vont automatiquement faire l’expérience simultanée du calme intérieur, mais pour beaucoup, il y a là la possibilité d’un éveil, s’ils peuvent aller au-delà de la peur, des pensées effrayantes. Mais comment aller au-delà des pensées effrayantes ? Eh bien, cela requiert un peu de conscience. Or, si vous êtes ici, avec nous, vous avez probablement cette conscience. Ce que je veux dire ici, c’est la conscience de ce qui se passe dans votre tête. Au lieu de l’identification totale avec ce qui se passe dans votre tête, vous avez à l’arrière-plan une conscience de ce qui se passe mentalement.


C’est très différent, parce que c’est une autre dimension de conscience.

Cette conscience n’est pas la même chose que la pensée. La conscience reconnaît la pensée et voici que vous vous rendez compte que vous avez toutes ces pensées inutiles. Là, je verbalise cette prise de conscience, parce que nous communiquons à travers le langage, mais la prise de conscience de toutes ces pensées inutiles et dévastatrices qui traversent notre tête n’est pas verbale. Elle surgit avant ou après la verbalisation, parce qu’elle surgit de la conscience. Il y a la simple reconnaissance que ce qui se passe dans votre tête n’est aucunement une aide. Au contraire, cela vous fait peur, vous rend malheureux.


CORONAVIRUS Eckhar11



La personne est prise là, dans tous les problèmes qu’elle mentionne.
Il ou elle en relève trois : la peur de perdre son argent, ses économies, ses investissements, la peur de tomber malade ou la peur de ce qui peut arriver à un proche. Vous avez donc peur pour vous-même, vous avez peur pour les autres, et bien entendu, toutes ces choses que vous craignez ne se produisent pas dans l’instant. « Oui, mais elles pourraient arriver », répond le mental, « il vaut mieux que je m’en préoccupe, au cas où ! »


Si ces choses devaient arriver, vous y feriez face, en étant conscient. Avec le pouvoir de votre conscience, vous feriez face à la maladie, à la perte d’argent, même à la perte ou à la souffrance d’un proche. Avec le pouvoir de votre présence, vous pouvez y faire face.



Maintenant, ce que vous ne pouvez pas : vous ne pouvez pas surmonter ces problèmes, ni y faire face, parce qu’ils n’existent que dans votre imagination. Ils ne se sont pas encore produits. Par conséquent, il n’est absolument rien que vous puissiez faire concernant ces problèmes. En fait, plus vous y pensez, plus ils sont amplifiés. Ce qui vous fait souffrir est un domaine complètement illusoire.


Ainsi, s’il y a un minimum de conscience, vous pouvez tout à coup vous rendre compte de ce que vous êtes en train de vous faire, à vous-même. Bon, ce n’est pas que vous vous le faites volontairement ! Disons que cela vous arrive. Vous devenez conscient de ce qui vous arrive, parce que pratiquement toutes les pensées dans votre tête, en l’absence de la conscience, vous arrivent. Elles ne sont pas volontaires. Les gens disent : « je pense ceci, je pense cela ». Vous ne pensez pas, le penser vous arrive. Quand vous n’êtes pas conscient, vous êtes à la merci de la pensée.
Vous êtes à la merci du champ d’énergie que nous appelons « pensée ».


Ce champ se trouve en vous, vous êtes possédé. Vous ne le savez pas. Réalisez que le penser effrayant n’est pas quelque chose que vous faites. Si c’était quelque chose que vous faites, vous diriez : « Oui, je le fais, mais je ne peux pas m’en empêcher ». Non, vous ne le faites pas, cela vous arrive.


Il y a des gens qui se demandent pourquoi ils se font à eux-mêmes ceci ou cela. Eh bien, c’est déjà un bon point de départ : « Pourquoi est-ce que je me fais du mal en pensant toutes ces choses ? » À la prochaine étape, vous vous rendez compte que ce n’est pas vraiment vous qui le faites. C’est le penser automatique que vous suivez dans votre tête continuellement. C’est ce qui vous rend malheureux, ce qui n’a pas de but utile. Je ne m’aide pas, ni personne d’autre, en pensant ces choses, en projetant des choses terribles qui pourraient arriver.


Donc, avec la conscience de ce qui se joue dans votre tête, survient pour la première fois un moment de libération. Jusque-là, vous n’aviez pas de libre-arbitre. Sans conscience, vous n’avez pas de libre-arbitre. Vous êtes complètement à la merci du mental conditionné. Alors, qu’est-ce que vous faites ? Vous avez donc reconnu que ce qui vous arrive ne sert aucun but utile. C’est une prise de conscience importante, parce que dans le mental inconscient, il y a la supposition que vous ne pouvez pas contrôler votre vie si vous ne vous faites pas un souci énorme.


Vous ne savez probablement pas que c’est inutile, mais il y a l’illusion de devoir penser énormément aux problèmes. Vous êtes enclin à continuer de penser dans l’espoir de rester au contrôle. Il vous faut vous préoccuper de tous les problèmes du monde. Si vous ne vous en préoccupez pas, tout va s’effondrer. C’est une supposition sous-jacente, bien sûr une illusion.


Ainsi, le penser soucieux et terrifiant ne veut pas s’arrêter. Vous devez le savoir, il a sa propre dynamique. Et vous ne pouvez pas le combattre. Si vous le combattez, vous le renforcez.


Vous lui donnez un surplus d’énergie. Vous ne pouvez pas l’arrêter par la volonté. Vous pouvez l’arrêter un moment, en utilisant votre volonté, mais ça ne dure pas longtemps.

Vous l’arrêtez simplement, d’abord en reconnaissant, non seulement la futilité de ce type de penser, mais encore sa nature destructrice. Vous commencez alors à voir que beaucoup de la souffrance est produite par le narrateur dans votre tête. À ce moment-là, vous avez le choix : vous pouvez continuer d’être entraîné dans le courant du penser terrifiant ou vous pouvez vous dire « Je choisis désormais de retirer mon attention du penser terrifiant ». Je le verbalise. Mais où va-t-il ? Le penser terrifiant veut toute votre attention, il veut constamment toute votre conscience. Il dit : « je la veux, je ne veux pas partir ! ». Vous dites alors : « je ne veux plus te suivre ». C’est très simple.


Vous amenez votre attention ailleurs. Au début, vous devez utiliser quelque chose. Je vous recommande de sentir votre corps subtil. Admettons que vous vous réveillez en pleine nuit, sinon le matin. Au lieu de penser, dirigez votre attention sur le champ intérieur d’énergie de vos mains et vous la maintenez là. Cela ne demande pas de volonté. C’est juste une simple décision. Vous maintenez votre attention. Vous sentez la vie intérieure dans vos mains. Cela devient un ancrage pour sortir du mental, pour être présent. Pouvez-vous sentir l’énergie dans vos mains ? Je peux la sentir. Et c’est toujours magnifique. J’ai ressenti l’énergie dans mes mains pendant de nombreuses années. C’est toujours une nouvelle expérience. Je ne me lasse pas d’en parler, parce que c’est toujours nouveau et rafraîchissant. Ça ne se passe bien sûr pas seulement dans les mains.


Si vous ne pouvez pas sentir l’énergie dans vos mains, fermez les yeux et demandez-vous… Prenez votre main droite ou votre main gauche. Demandez-vous alors si votre main, droite ou gauche, est toujours là ? Est-elle toujours là ? Comment est-ce que je sais qu’elle est là ? Comment puis-je savoir qu’elle est là, juste maintenant ? Non, vous ne pouvez pas le savoir, parce que vous vous rappelez qu’elle était là il y a quelques secondes, puisque vous l’avez vue. Ce n’est pas savoir qu’elle est là, parce qu’elle aurait pu disparaître !


Vous fermez les yeux, vous ne bougez pas votre main, comment pouvez-vous savoir qu’elle est là. Vous pouvez savoir qu’elle est là, mais comment cela se passe-t-il ? Comment le savez-vous ? Vous pouvez la sentir, mais qu’est-ce que vous sentez ? Vous sentez l’énergie à l’intérieur de la main. Au début, c’est très subtil. Vous devez être très attentif pour la sentir. Or, l’attention, la vigilance qui va dans le corps vous retire du penser. Tout d’un coup, votre main semble plus vivante qu’avant. Et ce n’est que le début. Vous pouvez sentir les deux mains en même temps. Ensuite, vous découvrez que vous pouvez sentir d’autres parties de votre corps, les pieds, en même temps, les jambes… Vous devenez alors conscient d’une sensation pénétrante de vie dans tout votre corps, votre champ d’énergie.


Au passage, vous pouvez aussi être conscient que vous respirez, parce que la respiration est reliée au corps. Vous respirez, dans le corps : la respiration entre et ressort. Plus vous devenez conscient de votre corps, plus vous devenez conscient de votre respiration. Plus vous devenez conscient de votre respiration, plus vous devenez conscient de votre corps. Il y a là un état magnifique de vie et… que se passe-t-il pour votre activité mentale ? Elle disparaît presque complètement ou même complètement. Vous ne pouvez pas être conscient du corps subtil et en même temps penser. De rares pensées peuvent être là, mais non pas un flot soutenu de pensées. Ce n’est pas possible, parce que votre attention, votre conscience a basculé du mental pensant au corps subtil.


(Traduction Robert Geoffroy, vidéo visible sur blogbug)
POUR  SUIVRE AVEC LA VIDEO : http://blogbug.filialise.com/crise-du-coronavirus-avec-eckhart-tolle/

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

CORONAVIRUS Papill10
Francesca
Francesca
Admin

Messages : 6574
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

CORONAVIRUS Empty Re: CORONAVIRUS

Message  manwell le Dim 5 Avr 2020 - 8:25

Waouh.... Shocked CORONAVIRUS 2120421403 CORONAVIRUS 3641590030 un ou plutôt deux super textes de eckhart tolle merci Françoise. ...

_________________
A force d essayer de DEVENIR,on oublie d ETRE....
manwell
manwell

Messages : 739
Date d'inscription : 19/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

CORONAVIRUS Empty Re: CORONAVIRUS

Message  Plume le Dim 5 Avr 2020 - 9:49

Merci Françoise. Textes à lire et relire.

Prise de conscience que la situation actuelle doit et devrait nous amener. Elle n'est pas le fait du hasard. Mais, reste à savoir si cela changera vraiment l'être humain qui reprendra le sens de sa vie personnelle et finira par oublier les épreuves que nous traversons sur la terre entière. Leçon de vie à échelle mondiale.

Quant à l'évolution spirituelle à proprement parlé, je ne saurais répondre si cela franchira une barrière mentale puisque comme il est dit la multitude vit dans la peur. Y aura-t-il une réaction positive après ?

Reprendre ses activités, partir en vacances, etc..... et la vie continue ......

J'espère que beaucoup liront avec une grande attention tout ce qui précède de ce sujet porteur également d'un enseignement.


_________________
Point de limite à l'esprit.
Plume
Plume

Messages : 246
Date d'inscription : 29/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

CORONAVIRUS Empty Re: CORONAVIRUS

Message  manwell le Lun 6 Avr 2020 - 7:58

Le humanité n à pas le choix....elle devra suivre les changements qui se opèrent actuellement et ce n'est pas fini,c est plus brutal que ça aurait dû l être mais ça ne peut plus s arrêter et de la à voir des changement significatif et marquant ,un vrai changement en comparaison à aujourd hui je pense que dans 50 ou 100 ans la civilisation ne sera plus la même.
D après certains canal ou médium la race humain à eu très chaud et à risquer D être rasé de la terre mais les 5 ou 7 ans avenir vont être dur pour tous meme pour ceux qui se considèrent comme éveillés, spirituels ou chercheurs de vérités, la aussi il y a pas mal de nettoyage parce qu ils créent consciemment des illusions, des croyances, des concepts complètement erronés et pervertis en pleine puissance et conscience tandis des personnes dite normales ne font que vivent leur humanité dans un plan bien établi en inconscience....
Beaucoup attendent l avenement d un monde de bisounours très New age mais le bien ne peut exister sans sa polarité inverse pour une histoire de équilibre des forces yin/yang c est juste les gens qui polarisent et donc qui créent.


Dernière édition par manwell le Sam 18 Avr 2020 - 18:36, édité 1 fois

_________________
A force d essayer de DEVENIR,on oublie d ETRE....
manwell
manwell

Messages : 739
Date d'inscription : 19/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

CORONAVIRUS Empty Re: CORONAVIRUS

Message  Francesca le Ven 17 Avr 2020 - 16:03

CORONAVIRUS 1236945201 CORONAVIRUS 1236945201



J'ai découvert une bien belle histoire postée par fred zanghi sur YOUTUBE CORONAVIRUS 44172907

"Bonjour à tous,
Une petite vidéo sans prétention, en cette période de confinement, qui relate les discussions avec mon fils de 11 ans sur le pourquoi de cette pandémie... Et puis le coeur m'est venu d'en faire une vidéo, et d'imaginer...une suite...pour un nouveau monde à bâtir tous ensemble.

Merci pour le fond musical à 963 Hz et Louana que vous pouvez retrouver dans la playlist dédiée aux bandes sons.
Merci également à Nana de "l'Art d'être soi" qui m'a inspiré de traiter le sujet sous cet angle et permis d'imaginer...

Puissiez-vous garder la paix, la sérénité et la Joie au Coeur, à chaque instant.





Merci !!! CORONAVIRUS 1007807786

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

CORONAVIRUS Papill10
Francesca
Francesca
Admin

Messages : 6574
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

CORONAVIRUS Empty Re: CORONAVIRUS

Message  Hirondelle le Sam 18 Avr 2020 - 12:22

Merci Françoise pour le partage de cette vidéo de Petit corona. C'est tellement vrai....
C'est grâce au forum que j'ai enfin pu la visualiser.
Un jour j'ai cherché sur internet la "symbolique" de ce coronavirus. Certains éléments que j'ai pu trouver vont dans ce sens. J'ai vu également des vidéos d'Eckart Tolle dont tu écris le message.
Beaucoup d'éléments se rejoignent.
Encore faut-il que l'humain comprenne. La partie n'est pas gagnée... ! Evil or Very Mad
Smile   CORONAVIRUS 3682709341


PS : par contre, pourquoi ce décalage horaire ?! Message précédent posté à 10h22 ?!...
Il est 12h25. Bref...
Hirondelle
Hirondelle

Messages : 248
Date d'inscription : 17/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

CORONAVIRUS Empty Re: CORONAVIRUS

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum