Une définition du bonheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une définition du bonheur

Message  Rad24 le Mer 4 Juil 2012 - 16:00

A chacun sa définition du bonheur ......
Celle ci est pleine d'enseignements ......

http://www.bridgefanoukette.com/app/download/5673244210/Fascination_31-05-2012.pps?t=1338445390

Madame Rad24
avatar
Rad24

Messages : 156
Date d'inscription : 26/05/2012

http://wtrallyesport.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une définition du bonheur

Message  Francesca le Mer 4 Juil 2012 - 19:07

Je répondrai ce soir à madame Rad avec ceci :

www.bonjourchezdo.com/pensees/pps/merci.pps


Toutes mes amitiés, et beaucoup d'amour à vous madame Rad !!!!

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5837
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une définition du bonheur

Message  Invité le Mer 4 Juil 2012 - 19:16

vos liens ne marchent pas ! est-ce normal ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LUne définition du bonheur...

Message  Rad24 le Mer 4 Juil 2012 - 19:22

Je pense que si, ça marche !.... Wink Wink Wink

avatar
Rad24

Messages : 156
Date d'inscription : 26/05/2012

http://wtrallyesport.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une définition du bonheur

Message  Francesca le Mer 4 Juil 2012 - 19:23

Regarde bien en bas de ton écran coco, à gauche, le téléchargement se fait automatiquement tu n'as plus qu'à cliquer et faire OUVRIR ....



_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5837
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une définition du bonheur

Message  Francesca le Mer 5 Juin 2013 - 7:11

Le bonheur, tout comme l’amour ou la liberté, ne se définit pas. Il s’agit en fait d’une sensation.

Cette sensation existe tout naturellement en nous et elle est favorisée par de nombreux évènements de l’existence tels que la naissance d’un enfant, un mariage, une promenade dans la nature ou encore les retrouvailles avec le pays de notre enfance. Toutes ces expériences sont de l’ordre de l’union. Par exemple, lorsque nous prenons contact avec le sourire d’un enfant et que naît le bonheur en nous, c’est l’union avec ce sourire qui nous rend heureux. Plus exactement le contact avec ce sourire fait naître en soi la mystérieuse sensation d’être heureux. Ce point est fondamental car la pulsion la plus profonde des êtres humains est celle de l’union, celle qui nous amène à rechercher l’unité, à être un avec ce qui nous entoure.

Rien de plus naturel puisque la souffrance fondamentale de notre espèce repose sur une impression de division, une sensation de séparation qui naît vraisemblablement en même temps que chacun de nous et qui parcourt toute notre existence. Division d’avec un état plus ouvert précédant notre existence, division d’avec le paradis imaginé du ventre de maman, division liée à la naissance et à l’apprentissage de l’autonomie ?

Peu importe, toutes ces expériences de séparation vont venir alimenter ce que certains psychologues appellent maintenant le « fantasme de séparativité », fantasme puisque cette division n’existe pas. Ne sommes-nous pas toujours et encore nourri par la vie à chaque seconde ? Sauf, que plus nous gagnons d’autonomie, plus nous devrons favoriser par nous-mêmes ces états d’union et sortir d’une attente enfantine qui voudrait que tout nous soit donné dans le bec, avec le bonheur en prime.

Favoriser par nous-mêmes des états d’union, voici la décision difficile à prendre. Ce choix signifie une rupture avec l’attente magique qui nous caractérise pratiquement tous. Elle représente en quelque sorte une seconde naissance de l’être humain, comme s’il se donnait naissance à lui-même, cette fois de manière consciente. Elle se fonde sur une sortie de l’état de victime pour entrer dans celui d’une responsabilisation graduelle par rapport à ce qui advient dans notre vie, à la compréhension de la nécessité d’une maîtrise,pour une véritable création de soi, une création qui se fait en accord avec l’existence.

En bref, le bonheur, c’est l’union avec la joie d’être qui existe toujours en soi, peu importe ce qui arrive dans notre vie.

Par Guy Corneau

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5837
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une définition du bonheur

Message  Ghislaine le Mer 5 Juin 2013 - 18:12





J'ai un livre de lui !



Je vois que nous avons beaucoup de lectures en commun !



Wink

_________________
http://ericlavoieinterieure.monsite-orange.fr/
avatar
Ghislaine

Messages : 206
Date d'inscription : 17/03/2012

http://ericlavoieinterieure.monsite-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une définition du bonheur

Message  shamallo le Mer 5 Juin 2013 - 19:24


shamallo

Messages : 945
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une définition du bonheur

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum