Les bases de la Spiritualité chez les Amérindiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les bases de la Spiritualité chez les Amérindiens

Message  Francesca le Mar 9 Oct 2012 - 15:25

Les bases de la Spiritualité chez les Amérindiens



Les nations autochtones ont une spiritualité bien vivante qui repose sur la communion profonde de l’humain avec la vie animale, la nature et la Terre. Cette spiritualité est une expérience millénaire dans laquelle tout est sacré, tant la vie que les liens avec la faune, la flore et l’environnement. Le point de départ de cette spiritualité est le grand cercle.

Le Cercle représente l’élément de base de la spiritualité autochtone. Commun à de nombreuses sociétés traditionnelles des trois Amérique, le cercle constitue une approche globale de la compréhension de la vie et des êtres vivants. En vertu de cette approche circulaire, tout ce qui existe dans l’univers est redevable à une divinité suprême qui est à l’origine de la création et qui a engendré le mouvement circulaire de la vie.

Dans le Cercle, tous les éléments de la création, soit les humains, les animaux, les plantes, l’air, le feu, l’eau, la terre, les étoiles etc… forment un tout indivisible. Il n’existe aucune suprématie d’un élément sur un autre. Tous sont sur un même pied et une chaîne infinie de relations unit tous ces éléments égalitaires.

Dans la pensée circulaire, tous les éléments, tant les humains, les animaux, les monstres que les morts, vivent une constante interaction. Entre ces éléments, la recherche de l’équilibre et le maintien de l’harmonie deviennent des préoccupations de tous les instants qui orientent et conditionnent la vie et les actions de tous.

Tout doit être mis en œuvre pour atteindre et conserver cet équilibre, car la survie et le bien-être de chacun en dépendent. Chacun est moralement responsable de l’autre et de son bien-être. Tous les éléments du Cercle, étant issus de la grande volonté créatrice, sont formés de la même substance vitale. Il n’y a par le fait même, aucune différence entre les éléments.

Chaque être, chaque forme de vie, chaque élément du Cercle possède une âme, ce qui place tout et tous sur un pied d’égalité. Dans ce contexte de recherche d’équilibre et d’harmonie, chacun doit manifester une solidarité sans faille avec les autres éléments du cercle, qu’ils soient humains ou nom, à cause de cette responsabilité du bien-être de tous et de chacun.

Selon la tradition, les Autochtones estiment qu’ils doivent faire preuve de partage, de respect, d’humilité et d’honnêteté. Ces valeurs inhérentes au cercle ne peuvent être dissociées, car elles sont essentielles pour le maintien de l’équilibre et de l’harmonie. L’Autochtone n’est pas sur Terre pour dominer la création, mais pour témoigner de l’infinie sagesse du créateur de l’univers et pour vivre en harmonie avec les êtres.

Dans le Cercle, l’Autochtone doit faire preuve de partage et d’une générosité peu commune avec les autres entités. C’est là un trait du mode de vie traditionnel des nations. Cette attitude de solidarité, de générosité et de respect sera perceptible envers le non-humain et envers l’environnement pour qui l’humain fera preuve de beaucoup de vénération.

Comme les autres êtres de la création contribuent au bonheur, à la subsistance, à l’éducation et au bien-être de l’homme, celui-ci se doit de leur rendre hommage et de les remercier. Il le fait au moyen de rituels et d’offrandes généreuses pour les autres êtres du Cercle. Ces festins, ces fêtes et ces jeux sont dictés par les âmes qui se manifestent par le biais des rêves et des visions. Dans les sociétés traditionnelles.


_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5898
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Magnifique

Message  Flobass le Mer 10 Oct 2012 - 23:05

Tu viens de définir ce que nous appelons en occident l'homéostasie, et l'être humain dans une osmose intégrale.
Je garde un souvenir très touchant d'avoir rencontré deux femmes et un homme Essipit, dans le nord du Québec. Ils m'ont raconté un peu ce que tu écris.
Malheureusement, je ne pouvais pas rester, mais ce contact est resté en moi comme quelque chose de pur, profond. Ces gens là vivent avec la Terre. Ils sont ouverts, généreux, souriants. Rien à voir avec les indiens des USA qui sont encore opprimés.
Comme je le disais sur un autre post, les indiens au Québec bénéficient d'un statut bien à part, une sorte de protectorat que leur a apporté le gouvernement, en opposition avec l'état fédéral et la reine d'Angleterre. Pendant 10 ans, le Québec a été le seul état à redonner des terres aux indiens. J'ai lu dernièrement que le New-Brunswick et l'Ontario en ont fait de même... L'idée avance, et une dynamique se crée.
J'ai un contact acadien aussi qui me dit que des communautés sont en train de renaitre dans le pays, des brassages de français et d'indiens...
Il est vrai que les québecois sont plus ouverts que nous, français. Serait-ce cette influence des cercles, des équilibres ?


Synchronicité ? J'ai ressorti ma polaire Essipit ce matin... Le logo montre bien le cercle, les équilibres. Les Essipit se trouvent majoritairement autour du St Laurent.

Merci pour ce texte magnifique sur la vie...

avatar
Flobass

Messages : 264
Date d'inscription : 14/09/2012

http://lamediation.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum