Le cauchemar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le cauchemar

Message  Francesca le Jeu 11 Oct 2012 - 15:49



La frontière entre le rêve et le cauchemar - si nous devions en donner une - est mince. Le cauchemar est un rêve au contenu désagréable, donc un mauvais rêve. Pour être plus précis, le cauchemar est un rêve qui nous tire du sommeil, la vision produite pendant le cauchemar étant trop insoutenable ou représentant une mise en danger trop évidente. L'instinct de survie nous tire alors de ce mauvais pas. Le cauchemar est donc plus qu’un mauvais rêve qui ne nous réveille pas forcément.

Les enfants sont plus sujets aux cauchemars que les adultes. Etant plus émotifs, la vision de leurs rêves peut être plus difficile à gérer. Chez les enfants, les cauchemars se déroulent plutôt au milieu de la nuit. Chez les adultes, les cauchemars les plus violents se situent au même moment. Les rêves moins effrayants, ceux qui sont justes pénibles ou difficiles, se déplacent vers le matin.

Quelles sont les causes du cauchemar ?

Il y a toujours une raison à un cauchemar. Un enfant qui est sujet à ce type de rêve a vécu un traumatisme qu'il préfère ou tente d'oublier. Le psychisme humain possède cette extraordinaire propriété de pouvoir enfouir ou refouler dans les profondeurs de l'inconscient ce qui est trop difficile à vivre. Ainsi, un enfant confronté à une scène traumatique va effacer de sa mémoire consciente ce qui est ingérable pour lui et enfouir l'événement sous forme d'un langage archaïque, les symboles. C’est ce que Freud appelle la censure. Cette mémoire censurée est stockée en attendant d'être exhumée quand l'individu sera devenu un être plus évolué, plus fort, capable de gérer des émotions vives avec son intellect et sa capacité de raisonnement. Ce travail d'enfouissement et de stockage se fait principalement par les rêves et la mise en symboles. Plus l'épisode censuré est traumatisant et plus les symboles seront perçus de façon menaçante par l'enfant et déclencheront des cauchemars au moment de leur création. Si ce langage symbolique est incompréhensible de façon rationnelle, il reste très intelligible au niveau de sa charge émotionnelle. Ainsi, le sens et les raisons du cauchemar ne sont pas apparents, mais l'impression pénible est fortement ressentie au moment du rêve. Peu à peu ces cauchemars vont disparaître, signe que l'enfouissement est achevé. Ils peuvent resurgir, sporadiquement, lorsque l'individu sera confronté à une expérience similaire ou bien quand un environnement particulier rappellera le même contexte.

- Le traumatisme de l’enfant n'est pas systématiquement lié à la violence. L’inquiétude et le stress sont générateurs de cauchemars. Un enfant peut avoir le sentiment que son avenir est menacé ou incertain s'il devine des divergences chez ses parents et si celles-ci ne sont pas exprimées directement. La crainte de voir se briser la cohésion de la cellule familiale est très inquiétante pour l'équilibre d'un enfant. Elle peut même être terrorisante et absorbante, plus anxiogène qu'un constat de rupture verbalisé.

- D'une autre façon, une trop grande exigence des parents sur un plan scolaire peut mener jusqu'à la dépression un enfant qui a peur de ne pas être à la hauteur, donc de ne plus être aimé. Tout ce qui n'est pas formulé va tendre à le faire par le biais des rêves. Les craintes et terreurs de l'enfant vont donc s'exprimer sous forme de cauchemars. Les parents doivent être très vigilants à ce moment et être présents le plus possible. Il faut rassurer l'enfant et tenter un dialogue si celui-ci est possible.

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5919
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cauchemar

Message  Capucine le Sam 13 Oct 2012 - 23:33

Les neurones ou le cerveau est un organe tres complexe qui doit déverser se libérer des pensées, des images qu'ils emmagasine chaque seconde. Le travail du cerveau est si puisant qu'aujourd'hui la recherche piétine sur sa réelle foction. (a part ce que nous connaissons sur les transmissions)
Près de 70% des adultes font des cauchemars et, parmi eux, 30 % disent que ces rêves terrifiants les tirent du sommeil environ une fois par mois.

Ce qui déclenche les cauchemars

Les médicaments, l’hérédité, les affections neurologiques dégénératives comme la maladie d’Alzheimer, certains aliments, des événements traumatisants, d’anciennes blessures mal guéries qu’un événement récent a rouvertes, des menaces graves à sa santé ou sa sécurité, et la perception qu’on a de soi-même peuvent tous déclencher des cauchemars.

Ceux qui s’interdisent d’exprimer ce qu’ils ressentent devant les événements stressants de la journée risquent de voir leurs émotions se transformer en cauchemars durant la nuit. Et chez certaines personnes, particulièrement celles qui sont ouvertes et sensibles, la frontière entre le rêve et la réalité est parfois mince; autrement dit, ce qu’elles vivent à l’état de veille pourrait troubler leur vie nocturne et provoquer des rêves à leur faire dresser les cheveux sur la tête.

_________________
Les animaux n'ont qu'un défaut : ils croient aux hommes. (Elian FINBERT)
avatar
Capucine

Messages : 205
Date d'inscription : 18/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum