Spiritualité Automobile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Spiritualité Automobile

Message  Loryan le Mer 24 Oct 2012 - 16:49

Au premier abord n'avez vous pas imaginé ce sujet en rubrique humour de part son titre ?

Et pourtant il ne s'agit pas d'une blague mais bien d'une réflexion, et même d'un exercice spirituel a part entière.

L'idée m'est venue alors qu'un jour je me confrontais à deux réflexions.
- l'une concernant l'égo, le mental, l'individualisme, les corps, etc..
- l'autre devant le constat qu'on est très souvent quelqu'un d'autre au volant d'un véhicule

Car finalement n'est-ce pas la même chose dans une dimension d'existence différente ?

Autant il n'est pas toujours facile de chercher la part vrai de nous même entre notre égo, notre corps, notre mental, nos émotions, nos cultures, nos nationalités, nos langages.. autant une simple transposition à la voiture peut s'avérer très lisible et troublante d'évidence.

Le concept de transposition est assez simple.
Voiture/moto/véhicule = votre corps physique
L'humain qui conduit ou le conducteur = ce que vous croyez être (l'égo, le mental, etc)
L'humain lorsqu'il ne conduit pas = votre soi réel

Le but n'est pas d'être très précis quand aux définitions ou aux analogies mais juste d'observer les différents rôles dans les différentes situations, les concepts, les constructions.

Quelques exemples.

- le "gros con sur la route"... on le connait tous celui là.. enfin pas vraiment mais y en a toujours un quelque part pour notre jugement. il y a toujours quelqu'un sur la route qui semble avoir été mis là juste pour nous "emmerder"... alors que bien sur nous on est toujours dans notre bon droit.
Pourtant ce conducteur qui nous hérisse le poil sera bien souvent quelqu'un d'adorable ou à qui on aura rien à reprocher dans la vie en dehors de la voiture.
C'est le cas parfait du choc des égos à travers deux conducteurs. Chacun estime être dans son droit de conduire son véhicule comme il l'entend, et chacun estime que la route commune est d'abord à lui. La voiture à ses nécessité pour évoluer dans le réseau. routier, tout comme le corps a ses nécessités pour évoluer dans la vie.
Mais chaque conducteur estime avoir son propre chemin à faire et demande à ce que la voie soit libre comme il l'a envisager dans son plan de déplacement.
Ca peut paraitre très vrai et très stupide pour un conducteur de voiture, tant on sait que c'est faux... mais appliqué à nous qui conduisons nos corps ?

- les travaux, les accidents, les bouchons
Qui n'a jamais été agacé par des travaux et autres sur son chemin habituel de déplacement ?
A l'image du cas précédent .. c'est comme si quelqu'un les avait mis là exprès pour nous ennuyer... même si dans le cas d'un accident une partie de nous peu s'en inquiéter.
Pourtant cette considération d'agacement est valable pour le conducteur, pas pour la voiture, ni pour l'humain qui n'est plus dans sa voiture.
Là encore il y a une telle identification au fait de conduire la voiture que le premier réflexe d'agacement est comment vais-je tourner mon volant pour sortir de cette situation.

- l'entretien de la voiture
C'est bien connu, si on passe pas au garage, si on ne fait pas attention au trottoir, si on a pas les pneus adaptés, si on roule pas pour charger la batterie, si on la laisse rouiller dans un coin... bonjour les problèmes.... d'ailleurs c'est bien connu aussi pour éviter les problèmes y a aussi tout un tas de réparations (dont certaines imposées par les lois en vigueur) qui coutent un certain budget

- la voiture ça sert à rien
Celle là je l'aime bien et je la rapproche du "l'égo ça sert à rien"
Oui c'est vrai dit comme ça il y a pas une grande utilité primordiale à avoir une voiture.... enfin ça dépend car tout le monde n'a pas la boulangerie, l'école, l’hôpital, le travail, les amis, les loisirs, ... a porté de main
Et sans voiture pour certaines personnes c'est la croix et la bannière pour arriver à mener sa vie, y a pas des transport en commun partout, ni des amis avec une voiture.
On est bien d'accord... nous ne sommes pas notre voiture (d'où ce sujet) mais de là à dire qu'elle n'a pas d'utilité....

Voilà...
Je m'amuse beaucoup en ce moment d'étudier mes réaction conditionné quand je conduis... et il y en a des centaines dont je suis pas fier.
Pourtant si il est facile de se dire... oui bon tu t'es laissé accaparé par ta nécessité de conducteur... c'est pas grave une fois al voiture garé tu seras toi (et tu le referas plus lol).
Ca l'est bien moins quand on se dit qu'on est peut-être aussi en train de conduire son corps et que l'analogie peut devenir un véritable travail spirituel quand on s'observe à la fois en tant que conducteur de voiture, et comme conducteur de corps.

Essayez voir....
Dans mon cas par exemple je conduis bien plus dans la semaine que je ne médite, et finalement c'est un moyen de travailler sa pratique qui peut s'avérer intéressant dans tout ce temps.

Loryan

Messages : 24
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spiritualité Automobile

Message  Melie le Mer 24 Oct 2012 - 19:04

Super cet article ! Very Happy
Moi, j'ai une toute petite voiture rouge, modèle des années 80 parce que je pense "que ça ne sert à rien d'avoir une grosse bagnole, dernier cri, et que les grosses bagnoles, c'est pour des frimeurs aux ego surdimensionné "! Shocked Laughing
Avant, j'ai pensé "que la voiture que ça ne sert à rien !" et j'ai du reconnaitre que c'est indispensable quand on vit loin des villes ! Very Happy Par contre je continue de penser "que c'est ridicule de raler contre ceci ou cela quand on est en voiture, que c'est pas compliqué d'être cool, détendu en route", et c'est ce que je fais quand je conduis, tant pis si ça fait raler des voitures derrières moi parce que je roule juste à 90 km / h sur une route limité à 90 km/h et que eux, ils pensent qu'il faut rouler à 110km/h sous peine d'être doublé. et je me laisse doubler, je m'en moque, par contre, ce que je déteste particulièrement, c'est d'avoir une voiture trop près de moi, que ce soit devant ou derrière ou même à côté, comme par exemple quand je me gare.
Je me gare toujours tout au bout du parking, le plus loin de l'entrée, car il y a plein de place libre et c'est tranquille pour se garer, lol !
Je redoute des routes trop frequentés pour la même raison : j'aime pas que je conduise trop près d'une voiture ou qu'une voiture me frole... ça m'angoisse...donc je roule sur de petites routes, de préférences très peu fréquentés, quitte à rouler sur une route détournée, avec des nids de poules ou mal goudronné !
J'adorerais avoir une voiture qui conduis tout seule, automatique ! Very Happy
Et toi, c'est quoi ton rapporta avec ta voiture ?

_________________
« La création est un cri dans le silence.» (Patrick Burensteinas)

Mon mini blog sur ma toutounette : http://melieblanche.unblog.fr/
avatar
Melie

Messages : 386
Date d'inscription : 16/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spiritualité Automobile

Message  Francesca le Jeu 25 Oct 2012 - 6:03

Tout à fait exactes ces remarques mon cher Loryan, nous avions abordé ce sujet dans un autre post, je te le remets en lien pour rappel car ils vont tout à fait ensemble :

http://devantsoi.forumgratuit.org/t251-relationnel-avec-notre-voiture

bisous à vous deux

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5917
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spiritualité Automobile

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum