Les Autres (film, 2001)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Autres (film, 2001)

Message  Francesca le Sam 31 Mar 2012 - 7:37


sunny Il y a quelques jours je viens de proposer à l’un d’entres-vous de visionner ce film, que je trouve comme une bonne source d’apprentissage pour briser les a priori… Pour ma part, c'était déjà un ami très cher qui me l'avait fait découvrir, et je me suis dit pourquoi pas en parler avec vous tous ici réunis… et voilà !! (certains connaissent peut-être déjà !)

Le scénario des Autres repose sur un retournement final ; car oui, c’est surtout la fin du film qui remet en question toute l’intrigue et les croyances du spectateur.

Dans le film, la maladie des deux enfants qui ne leur permet d’avoir aucun contact avec la lumière du soleil est inspirée d’une maladie réelle : le Xeroderma pigmentosum.

Le film a été très positivement reçu par la critique française lors de sa sortie, selon le classement d’allocine.fr il obtient une note moyenne de 4,54 sur 5 (note basée sur 13 critiques parues dans la presse à l’époque).

Pour vous donner envie, en voici la bande annonce :



Les Autres (The Others) est un film franco-américano-espagnol sorti en 2001, réalisé par Alejandro Amenábar avec Nicole Kidman. Le film qui a rencontré des critiques très positives lors de sa sortie en salle a aussi remporté un grand nombre de récompenses lors de festivals et cérémonies. Le film fait en 2004 l'objet d'un remake indien, Hum Kaun Hai?, réalisé par Ravi Sharma Shankar.

L’histoire :
Trois personnes frappent à la porte d’une maison isolée, perdue dans le brouillard. Une jeune femme pâle leur ouvre. Il s’agit de Grace, mère de deux enfants atteints d’une maladie rare et incurable ( protoporphyrie érythropoïétique), qui attend toujours des nouvelles de son mari, parti au front. Ces trois personnes, Monsieur Tuttle, Madame Mills et Lydia, une jeune fille muette depuis un mystérieux traumatisme, sont des anciens domestiques de la maison à la recherche d’un travail. Grace, qui a justement besoin de domestiques et d’une nouvelle nounou pour ses enfants, les engage.

Mais leur arrivée coïncide avec la venue d’évènements étranges. Tout d’abord, alors qu’elle a séparé les enfants pour leur faire la leçon, Grace croit entendre des pleurs d’enfants dans la maison qui ne viennent d’aucuns de ses deux enfants. Sa fille, Anne, lui parle alors de Victor, le fils « des Autres », qu’elle prétend avoir déjà vu plusieurs fois. Grace ne prête pas foi à ce qu’elle croit être des mensonges d’enfant. Puis la nuit, dans leur chambre, Anne reparle de Victor à Nicholas, son frère, en lui racontant qu’il est là, dans la pièce, et qu’elle le voit. Terrifié, son frère hurle, alertant Grace qui ne croit pas un traître mot de ce que dit sa fille et la punit. Mais un soir elle entend quelqu’un jouer du piano dans la salle de musique qu’elle est persuadée d’avoir fermé à clé. Lorsqu’elle rentre dans la pièce le piano, habituellement fermé, est ouvert et il n’y a personne. Le piano se remet à jouer tout seul plusieurs fois avant qu’un violent courant d’air ne claque la porte, laissant Grace enfin seule. Plus tard, elle entend des bruits de pas au plafond, qu’elle attribue aux domestiques avant de se rendre compte de son erreur. Lorsqu’elle monte vérifier, il n’y a personne mais elle entend des voix et des rires d’enfants. Anne lui montre alors le dessin « des Autres », une famille de deux adultes, un enfant et une vieille dame, en lui disant qu’elle les a vu également. Paniquée, elle décide de fouiller toute la maison. Et c’est dans le grenier qu’elle découvre un curieux album où figurent les photographies des membres morts des familles précédentes. Très ébranlée, elle décide de partir pour chercher un prêtre et tout lui raconter. Pendant tout ce temps, l’attitude des domestiques semble de plus en plus inquiétante, comme cet évènement auquel les enfants font référence sans oser en parler et qui concerne leur mère.

Alors qu’elle est perdue dans le brouillard, Grace retrouve Charles, son mari, qui, l’air hagard, semble perdu. Folle de joie de le retrouver, elle le ramène chez eux. Il est devenu l’ombre de lui-même, totalement détaché de sa femme et de ses enfants, comme absent, marqué par la guerre à jamais. De nouveau de bonne humeur, elle aide sa fille à essayer sa robe de communiante. Mais pendant qu’elle joue, elle est possédée par la vieille femme qu’elle et Nicholas ont dit avoir déjà vu. Grace s’attaque à ce fantôme pour sauver Anne mais alors qu’elle la frappe, elle se rend compte que ce n’est plus la vieille femme mais de nouveau sa fille, qui la regarde terrorisée. Persuadée de devenir folle, elle va rejoindre Charles dans leur chambre qui lui annonce qu’il doit repartir. Et effectivement, lorsque que Grace se réveille le lendemain matin, il n’est plus là. C’est alors la panique, car tous les rideaux ont disparu, arrachés mystérieusement pendant la nuit. Alors qu’elle les cherche désespérément, les domestiques semblent peu concernés et elle les renvoie. Après avoir réussi à calfeutrer la chambre des enfants, la journée passe. Anne, qui en veut à sa mère, décide de s’enfuir à la nuit tombée, suivie par son frère. C’est dans le parc qui entoure la propriété qu’elle découvre les tombes des trois domestiques.

En même temps, Grace trouve la photographie des cadavres des domestiques morts 50 ans plus tôt. Les trois "fantômes" réapparaissent alors dans le parc et se dirigent vers Anne et Nicholas qui fuient vers la maison. Pour les protéger, Grace les cache dans un placard où ils sont découverts par la vieille femme. Pendant ce temps, les domestiques enjoignent Grace à rejoindre ses enfants pour apprendre ce qu'il s'est réellement passé. Elle entre en contact avec la vieille femme qui est en fait un médium et découvre que Grace, dans une crise de fureur, a étouffé ses enfants avec un oreiller avant de se suicider. C’était l’évènement dont n’osaient pas parler les enfants et qu’elle n’arrivait pas à accepter. « Les Autres » sont la famille qui vient d’emménager et Grace et ses enfants sont en réalité des fantômes qui hantent la maison de manière involontaire. Après une séance de spiritisme, « les Autres » décident de déménager laissant la maison à Grace, ses enfants et les domestiques.

J’ai littéralement adoré….. j’espère que vous aimerez aussi !!!!
I love you I love you
avatar
Francesca
Admin

Messages : 5929
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Autres (film, 2001)

Message  Invité le Sam 31 Mar 2012 - 8:01

Très bon film en effet Idea

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Autres (film, 2001)

Message  June63 le Mar 7 Mai 2013 - 21:32

Hihi! ce film est vraiment génial!
Frissons garantis et interprétation très couette! J'étais allée le voir à sa sortie au ciné, mais dès que j'ai pu, je l'ai acheté en dvd...Je me l'infuse de temps en temps...

_________________
June63
avatar
June63

Messages : 150
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Autres (film, 2001)

Message  cosmos le Jeu 23 Juil 2015 - 22:45



J'ai vu ce film il y a quelques semaines, et je peux dire qu'il est ...........étrange....

Bizarre mais il y a sûrement une part de vérité, dans le sens où les morts côtoient les vivants.
avatar
cosmos

Messages : 234
Date d'inscription : 20/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Autres (film, 2001)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum