Retrouver la vue !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retrouver la vue !

Message  Francesca le Mer 19 Déc 2012 - 8:47

je veux retrouver la vue.

Est-il possible pour un myope, un presbyte ou un astigmate de se guérir les yeux ?

Bien sûr qu'il est possible que ces personnes ne portent plus de lunettes. La myopie, la presbytie ou l'astigmatie sont comme n'importe quelle maladie. Au début, il y a un mauvais fonctionnement, une mauvaise habitude de pensées, une programmation de l'être, de telle sorte que ce que la personne voyait ne correspondait pas à son schéma intérieur. Elle ne voulait pas voir certaines choses, par peurs inconscientes souvent. Les personnes ne voient pas clair extérieurement car elles ne voient pas clair intérieurement. Elles ont pris comme base le monde extérieur et ensuite ont transformé leur vision ou leurs yeux physiques, soit pour s'adapter à un environnement qui n'était pas le leur, soit pour se cacher ce qu'elles avaient en face d'elles.

Tout ce processus se construit inconsciemment mais il est possible, avec la conscience de cette maladie, de transformer ce mécanisme pour voir, voir clairement les gens, les événements, l'avenir… Il faut savoir qu'une mauvaise vision extérieure est le résultat d'une mauvaise vision intérieure. C'est avoir cru au début de sa maladie, que c'est l'extérieur qui est le "chef ", le guide ou LA vérité, sans tenir compte de qui vous êtes intérieurement, sans prendre en compte votre vraie nature. La cause profonde est donc la méconnaissance de qui vous êtes.

Par un travail en profondeur, vous allez découvrir de grands trésors et ce n'est qu'à partir de là qu'un processus de guérison ne peut qu'intervenir. Celui ou celle qui est persuadée, consciemment ou inconsciemment, qu'à un certain âge, on est trop vieux pour voir clair et qu'il est normal de porter des lunettes, portera alors des lunettes puisqu'il se sera programmé ainsi. Votre corps suit les instructions que vous lui donnez. Si une situation vous est trop dure à supporter, la vision des choses trop lourde pour vous, que vous en ayez peur, vous pouvez vous couper de cette vision, mettre des protections, en ne voyant plus les choses comme elles le sont. Les lunettes, remparts symboliques par rapport au monde extérieur, vous protègeront selon votre logique de fonctionnement.

Il est possible de ne plus porter de lunettes si, d'une part, vous savez pourquoi au niveau psychologique et émotionnel votre vue a changé et si, d'autre part, par la suite, vous transformez votre façon de voir et d'appréhender ce que vous avez vécu. Il est possible pour chacun de retrouver sa vue mais une transformation intérieure est indispensable car si vous voyez mieux physiquement, cela signifie qu'intérieurement vous avez appris à voir et à vous voir autrement. Même pour la guérison, le physique n'est qu'une conséquence d'une transformation intérieure.

Il existe des opérations qui permettent de retrouver la vue. Ces opérations ne soignent pas les blessures et les mauvais fonctionnements de l'âme. Alors même si les yeux retrouvent une vue correcte, le problème aurique est toujours là. Soit il reviendra plus tard, peut être au bout de plusieurs mois, soit il se déplacera, c'est à voir au cas par cas. Mais c'est illusoire de croire que l'opération guérit complètement la personne. Elle ne guérit qu'un temps le physique et c'est se voiler la face que de croire qu'une telle guérison vous est bénéfique. Elle ne permet pas de voir les causes profondes de votre problème de vision. C'est encore se voiler la face que de croire qu'une transformation physique peut nous permettre d'aller mieux. Voir signifie voir au-delà de ce monde physique. Voilà peut être aussi pourquoi tant de personnes ont des problèmes de vue. Voit-on toujours ce qu'il y a derrière ?

pour ma part, je me suis achetée un livre intitulé : Mieux voir, Mieux vivre de Patrice Morchain ; j’avais déjà testé l’expérience il y a quelques temps et ça avait fonctionné… Et là, ça recommence, je suis obligée de reporter les lunettes, alors je reprends mon travail !!! Rolling Eyes



Avez-vous déjà tenté l’expérience vous aussi ?

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5898
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retrouver la vue !

Message  Invité le Mer 19 Déc 2012 - 14:00

Coucou,

ça fait 6 mois que j'ai acheté le livre et j'étais motivé pour faire les exercices mais ça n'a duré que quelques jours !
En fait, je ne l'ai pas lu entièrement !! j'ai lu dans le désordre mais un de ces quatre, je compte bien m'y remettre


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retrouver la vue !

Message  Francesca le Dim 23 Déc 2012 - 7:30


J'avais lu également quelque part que les larmes s'était bon pour la netteté de nos yeux

dans cet article on nous disait qu'avec le retour de larmes très rapidement , c'est mieux irriguer nos yeux qui seront mieux nourris et retrouveront le contour blanc avec la disparition des petites veines rouges qui sont disgracieuses et signe d'une fatigue oculaire !!

Et effectivement, je l'ai constaté, je me suis rendue compte que lorsque les larmes me montent, j'ai une nette impression de mieux voir confused

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5898
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retrouver la vue !

Message  Invité le Dim 23 Déc 2012 - 16:16

Francesca a écrit:
J'avais lu également quelque part que les larmes s'était bon pour la netteté de nos yeux

dans cet article on nous disait qu'avec le retour de larmes très rapidement , c'est mieux irriguer nos yeux qui seront mieux nourris et retrouveront le contour blanc avec la disparition des petites veines rouges qui sont disgracieuses et signe d'une fatigue oculaire !!

Et effectivement, je l'ai constaté, je me suis rendue compte que lorsque les larmes me montent, j'ai une nette impression de mieux voir confused

coucou Françoise I love you ,

oui, les larmes font du bien , surtout lorsqu'on passe beaucoup de temps sur l'ordinateur , car les yeux restent fixent et s'assèchent ce qui les fatiguent énormément ! Comme je ne pleure pas toutes les deux minutes ( lol ) ,, je me passe de l 'eau sur les yeux et ça fait un bien fou !
Les larmes nettoient notre fond intérieur comme notre extérieur que sont les yeux .

j'ai les yeux fragiles et quand je ressens beaucoup de fatigue , dû aux heures passés sur l'ordinateur ou aussi à la nourriture trop sucrée ( faire gaffe à ça , trop de sucre trouble les yeux ) , je me détend et détend principalement les yeux en me projetant dessus et en faisant du lacher prise ! ça marche assez bien sur moi. Leur faire faire des exercice tel que tournoyait les yeux dans un sens et dans un autre , fait monter ce fameux liquide que sont les larmes et ça fait du bien .
Ce qui fatigue le plus , ce sont d'avoir trop les yeux fixent.
Les lunettes sont néfastes du fait qu'on ne fait plus faire d'exercice à nos yeux.
ils sont trop assistés !
ceci dit , je porte quand même des lunettes car si non , je ne pourrais rien faire et je suis trop fainéante pour faire tout le temps des exercices.
Il existe aussi des lunettes à petits trous , j'en ai à la maison et je les porte de temps à autre ! ça repose bien les yeux je trouve .



Les yeux sont durement traités et méritent qu'on s'intéressent à eux !

passez un bon dimanche

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retrouver la vue !

Message  Francesca le Lun 24 Déc 2012 - 5:02

ah oui effectivement tu as raison coco, faire faire de l'exercice à nos yeux.... ça aussi ça fait du bien c'est vrai !

mais je ne connais pas les lunettes à petits trous, ça consiste en quoi ma coco s'il te plaît ?


_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5898
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retrouver la vue !

Message  Invité le Lun 24 Déc 2012 - 11:01

Francesca a écrit:ah oui effectivement tu as raison coco, faire faire de l'exercice à nos yeux.... ça aussi ça fait du bien c'est vrai !

mais je ne connais pas les lunettes à petits trous, ça consiste en quoi ma coco s'il te plaît ?


Oups!! En fait , ça s'appelle des lunettes à grilles , ça fait très longtemps que ça existe , car j'en avais déjà y a plus de 20 ans de cela !
quand on les met, pour le myopes comme moi, on voit parfaitement par les petits trous ! il faut faire des exercices avec ou s'amuser à les mettre de temps en temps pour regarder, ou lire.

Sur le site que j'ai trouvé, il les annoncent à 40 euros, mais moi j'en ai trouvé sur le net à 10 ou 15 euros ( je ne sais plus où car ça date de 1 ans ou 2 )

voici quelques explications :



http://sante.doctissimo.fr/blog/4279-Test-des-lunettes-a-grille.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retrouver la vue !

Message  Francesca le Lun 24 Déc 2012 - 11:16

il est dit dans l'article :
Apparemment, le principe de ces lunettes est le même que lorsque l’on regarde par le trou d’une serrure. La profondeur de champ est augmentée, et l’œil s’adapte. Là ça serait à peu près la même chose.

et ça, ben ça m'a fait TILT, oui tout à fait, c'est tout à fait possible... j'y crois... Il faut que j'essaie ça, je vais tâcher d'en trouver des moins chers !!! Wink

Merci ma coco, tu m'as fait découvrir un truc sensas....

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5898
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retrouver la vue !

Message  Invité le Lun 24 Déc 2012 - 13:13

c'était peut-être là que je les avais trouvé !
http://www.pearl.fr/maison/bien-etre/sante/lunettes-a-grille_PE1777.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Troubles de la vue

Message  shamallo le Dim 28 Avr 2013 - 11:29


Les lunettes sont elles obligatoires? Non.
Aldous Huxley, l'auteur du "Meilleur des mondes.", devint quasi aveugle à l'âge de seize ans; il dut alors porter des lunettes énormes, jusqu'au jour où sa vue recommença à faiblir rapidement, à tel point qu'il lisait avec difficulté.
"J'entendis alors parler d'une méthode de rééducation visuelle et d'un maître qui l'enseignait avec un succès remarquable."
Il s'agissait de la méthode du Dr Bates.
Aldous Huxley sauva sa vue et améliora grandement son état incurable; il fait part de son expérience dans: "L'art de voir.", publié chez Payot en 1945.

D'autres ont continué à publier des observations sur la relation qui existe entre l'attention, la respiration, les muscles des yeux et la vision, qui ne manquent pas d'intérêt.

La vision comme métaphore



Pourquoi dit-on que les yeux sont le miroir de l'âme? Pourquoi parlons nous de la façon de "voir" le monde? Pourquoi disons nous "Je vois" pour signifier que nous comprenons? Que veut dire comprendre? Quelle est la relation entre notre vision, notre vue et notre comportement?



La vue n'est pas qu'un mécanisme physique, une question d'acuité. C'est une fonction pluridimensionnelle qui affecte, et est affectée par notre état émotionnel et mental. Cette fonction est liée à notre type de personnalité, c'est à dire qu'à chaque type de défaut de vision correspond un type particulier de personnalité.



Tous les myopes ont des points communs de leur personnalité. Tous les presbytes partagent certains traits de caractère. Quant aux astigmates, ils sont tous confrontés au même type de question dans leur vie.



Les différentes catégories de défauts de vision représentent toutes une tension particulière dans la façon de réagir à l'environnement.



On dit parfois que le stress est responsable de tous les déséquilibres émotionnels et physiques. Le stress reflète une façon de réagir à l'environnement marquée par un "mal-aise". Le stress s"accumule dans le corps de nombreuses façons, entre autres par des tensions dans tel ou tel muscle. Nous pouvons donc dire que la tension physique est une tension émotionnelle ou mentale inscrite dans le corps, dans les muscles. La tension qui s'installe dans un muscle défini est en relation avec une émotion et un état mental définis. En d'autres termes, l'endroit où vous ressentez une tension est lié au pourquoi de cette tension.



Dans le cas de la vue, on a rapproché divers problèmes de vision d'une tension excessive de certains muscles extérieurs de l'oeil (les muscles qui entourent le globe oculaire) et de scénarios émotionnels particuliers. Pour comprendre ce processus, il faut d'abord savoir comment fonctionne notre appareil oculaire.



Autour de chaque globe oculaire, il y a 6 muscles. Nous utilisons ces muscles pour faire bouger les yeux dans différentes directions et, pendant un certain temps, on a pensé que c'était leur seule fonction. Puis, on a découvert que ces muscles sont environ cent fois plus puissants qu'il n'est nécessaire pour accomplir ce travail. Comme, dans le corps humain, la structure et la fonction sont en étroite relation, il parut évident que ces muscles devaient avoir une autre fonction. C'est ce que les recherches ultérieures ont montré.
Les muscles extérieurs de l'oeil font, avec le cristallin, partie du mécanisme d'accommodation. Ils permettent à l'oeil de s'allonger ou de se raccourcir, selon ce que l'on regarde, et selon ce que l'on pense ou ressent. En ce sens, l'oeil fonctionne plus comme un appareil photo équipé d'une focale variable que comme un appareil à focale fixe.



Quatre muscles servent à tirer le globe oculaire en arrière, dans l'orbite, ce qui le raccourcit. Une tension excessive de ces muscles, dits muscles droits (rectus), crée une hypermétropie. Sur le plan émotionnel, elle est ressentie comme une tension de l'esprit, une tension intérieure qui s'exprime dans le rapport à l'image. Cela peut être ressenti comme de la colère réprimée ou de la colère à l'égard de soi-même (sentiment de culpabilité), ou comme une impression de ne pas être, d'une façon ou d'une autre, aussi important que les autres.



Deux muscles située autour de chaque globe oculaire, les muscles obliques, l'entourent comme une ceinture. quand ces muscles sont tendus, ils compriment le globe oculaire et l'oblige à s'étirer. La tension excessive de ces muscles est en relation avec la myopie. L'esprit la ressent comme une façon de se cacher de soi, de se retirer à l'intérieur de soi, comme de l'appréhension, de la peur, ou un manque de confiance en ses perceptions, une sensation d'être menacé, pas assez en sécurité pour pouvoir être soi.



Des tensions irrégulières de ces différents muscles peuvent provoquer l'astigmatisme, ou distorsion de la vision, car elles entraînent une pression irrégulière qui s'exerce dans différentes directions sur le globe oculaire, si bien que l'oeil est déformé, perd sa rondeur. Chez l'astigmate, cela se traduit par la sensation d'être perdu, par une incertitude ou de la confusion à propos de ses valeurs, de ce que l'on veut et/ou ressent réellement. Les valeurs de "l'extérieur" ont été absorbées à "l'intérieur", d'une façon qui n'est pas naturelle, organique, ou réelle pour cette personne. Le stress correspondant à cette situation retentit dans l'esprit de cette personne aussi bien que dans ses muscles oculaires.



Les défauts de vision apparaissent dans la vie des gens à des moments où, aussi bien au sens litéral que figuré, ils ne voient pas clairs. quand cela dure un certain temps ou atteint une forte intensité, les muscles qui supportent ces tensions peuvent temporairement se "figer" et maintenir le globe oculaire dans une position où l' accommodation ne se fait pas bien. Comme ces tensions musculaires correspondent à des tensions mentales, elles contribuent à leur tour à maintenir la personne dans un état d'esprit précis. Toutefois, on peut détendre ces muscles et restaurer la clarté de la vision à l'aide de techniques de relaxation et d'exercices de yoga des yeux (semblables à ce que les optométristes appellent "exercices de mobilité"). Quand on a rendu aux muscles leur "tonus" normal, les globes oculaires peuvent reprendre leur forme naturelle et l'on retrouve une vision nette. Les tensions se relâchent, aussi bien dans le corps de la personne que dans son esprit, et elle revient à une façon d'être plus aisée, plus claire, plus naturelle (en tout cas, pour elle).



A l'état naturel, nous voyons bien. Le retour à la netteté est lié au retour à l'équilibre, au fait d' être vraiment soi-même.



Puisque la vision oculaire est une métaphore de notre vision du monde, en relation avec notre personnalité, une fois que l'on a identifié les éléments qui, dans le vécu de la personne, sont liés à son problème de vision, ils peuvent être résolus. C'est cela qui permet de retrouver une bonne vue. Au lieu de nous situer au niveau de l'effet de ces perceptions dont nous savons qu'elles obéissent à des distorsions, nous pouvons décider de nous situer au niveau de la cause de ces distorsions. Nous pouvons décider de choisir consciemment les perceptions dont nous savons qu'elles sont vraiment justes pour nous et qu'elles nous apporteront plus de réussite dans nos relations avec le monde, en accord avec ce que nous sommes réellement.



Quand nous relâchons les tensions excessives de notre esprit, les tensions musculaires se relâchent aussi de l'intérieur; le globe oculaire reprend sa forme naturelle et la clarté de la vue est restaurée.



Bien sûr, puisque chaque type de défaut de vision correspond à un type précis de personnalité, on peut s'attendre à ce qu'une transformation de la personnalité reflète la transformation de la vue. Le "nouvel" être sera essentiellement identique, mais aura un autre mode d'interaction, une "danse" différente, libérée de ce qui avait causé une tension excessive. La personne donnera l'impression de se réveiller d'un rêve très réaliste et les choses prendront un sens différent. Le filtre qui déformait les perceptions aura été ôté, filtre à travers lequel avaient été déterminées les valeurs de la personne. Sans ce filtre, des valeurs plus authentiques deviennent apparentes. Le "nouvel" être peut même avoir des goûts nouveaux en matière d'alimentation ou d'habillement, des habitudes différentes. Pourtant, il sentira qu'il est encore plus lui-même, encore plus son être véritable. Ce sera une transformation bienvenue. Les méthodes d'amélioration de la vue qui n'ont pas tenu compte de la transformation de la personnalité ont eu des résultats limités. Dans les cas où la netteté de la vision a été rétablie, la personnalité a suivi un processus de transformation et a, en fait, abandonné son rôle; elle est devenue un autre être, avec une autre personnalité, plus authentique, avec une autre vision du monde. Le degré et la rapidité de l'amélioration sont en rapport avec la volonté d'accepter des changements, une nouvelle personnalité, de devenir un nouvel être ou, plutôt, de devenir et vivre ce que l'on est réellement.



Si l'on imagine que nous sommes tous entourés d'une bulle d'énergie -nos filtres de perception personnels- nous pouvons en tirer quelques métaphores. Les myopes voient mieux ce qui est proche que ce qui est lointain. Ils sont plus polarisés sur ce qui se trouve à l'intérieur de la bulle que sur ce qui se trouve à l'extérieur. Ils se préoccupent de l'intérieur et ne regardent pas l'extérieur. L'énergie -la direction dans laquelle se porte l'attention- se tourne, se contracte vers l'intérieur, se détourne de l'extérieur. Les choses doivent être tenues de près pour être vues confortablement et nettement. Ce que l'on veut ou ressent paraît une expérience plus importante que ce que veulent ou ressentent les autres. La personne est tournée vers son moi, à un point excessif; "JE" paraît plus important que "TU" et, du point de vue de l'individu, "NOUS" ne semble pas inclure "TU" dans une relation d'égalité. La personne peut avoir un besoin exceptionnel d'intimité, de se tenir à l'écart du monde extérieur, se sentir intimidée par son environnement, avoir besoin de se cacher.



La pensée anticipe les évènements; la peur ou l'appréhension accompagnent cette façon de voir. C'est un souci qui empêche la personne d'être totalement présente, dans l'ici et maintenant. Le degré émotionnel de cette expérience de la vie dépend de l'équilibre individuel, en rapport avec le degré de myopie. Bien sûr, la personne peut présenter différents modes de compensation, par exemple un comportement agressif destiné à minimiser sa timidité, ou un comportement excessivement extraverti pour camoufler le fait qu'elle se cache intérieurement. Mais notre propos porte sur ce qui est à la base de ces comportements extérieurs. Dans le cas de l'hypermétropie, on voit mieux ce qui est loin que ce qui est près. Les hypermétropes se focalisent plus sur ce qui se trouve à l'extérieur de la bulle que sur ce qui se trouve à l'intérieur. L'énergie est tournée à l'extérieur, en expansion; elle s'éloigne de ce qui est à l'intérieur, tient à distance ou cherche à faire reculer ce qui est à l'extérieur. Il faut tenir les choses à distance pour les voir nettement et sans effort. Ce que veulent ou ressentent les autres est vécu comme plus important que ce que l'on veut ou ressent soi-même. La personne est tournée vers les autres, s'écarte d'elle même de façon excessive de manière excessive. Le "TU" paraît plus important que le "JE" et, du point de vue de l'individu, dans "NOUS", "JE" occupe une position inférieure. Alors qu'un myope se retire vite et facilement en lui-même, un presbyte y parvient difficilement car son attention reste tournée vers l'extérieur. On éprouve plus d'intérêt pour la vie des autres que pour la sienne, et on évite de se pencher sur la sienne. On amplifie une image, on s'y identifie et on y attache plus d'importance qu'à son identité essentielle, qu'à ce que l'on est réellement. On réprime tout sentiment de colère, pour ne pas heurter les autres. La pensée se focalise sur le passé, avec de la colère et des mécanismes d'autojustification, ou le sentiment de ne pas avoir fait ce qu'il fallait. Cette angoisse empêche la personne d'être totalement présente. Là aussi, ce comportement atteint un degré variable suivant l'équilibre de la personne, de même que la presbytie, et on peut constater des comportements extérieurs de compensation, tels qu'une attitude exagérée de "sainteté" pour cacher la culpabilité, ou une extrême gentillesse pour couvrir la colère.



Chez les astigmates, la bulle d'énergie est déformée, ce qui correspond à une volonté hésitante et à des sentiments incertains, selon que c'est l'oeil droit, l'oeil gauche, ou les deux yeux qui sont atteints.



D'un point de vue métaphysique, l'oeil droit (l'oeil de la volonté) représente la vision nette de ce que l'on veut, tandis que l'oeil gauche (l'oeil de l'esprit) représente la vision nette de ce que l'on sent. Chez les gauchers, c'est l'inverse. Dans une situation donnée, un astigmate commence par vouloir ce qu'il désire ou ressent comme juste pour lui, puis le trouve inadéquat et change d'avis. Il croit en ce soi-disant changement, sans plus réussir à voir clairement ce qu'il voulait ou ressentait vraiment. Il se centre surtout sur ce qu'il "devrait" vouloir ou ressentir, plutôt que sur sa vérité. Il en découle une perception confuse de ce qu'il est réellement. Qui pourrait-il être s'il arrêtait de faire semblant d'être ce qu'il n'est pas.



Quand les défauts de vision se combinent, c'est en rapport avec une combinaison des traits de personnalité décrits plus haut. L'astigmatisme peut se combiner à la myopie ou à la presbytie. Bien sûr, on peut rencontrer ces caractéristiques chez certaines personnes sans qu'elles présentent en même temps des troubles de vision, mais chez les personnes qui ont des problèmes de vision, ces caractéristiques sont très fortes. Les myopes voient mieux de près. Les hypermétropes voient mieux de loin. Dans de rares cas, on peut être myope d'un oeil et hypermétrope de l'autre, mais jamais myope et hypermétrope du même oeil. Quand on ne voit bien ni de loin ni de près, c'est en raison d'une rigidité du mécanisme d'accommodation, qui reflète alors la rigidité d'esprit de la personne. Les techniques de relaxation et les exercices visuels peuvent amener le retour à la souplesse. La personne constate alors, également, plus de souplesse dans ses processus mentaux.



Nous sommes des êtres d'énergie, et l'énergie est dirigée par notre esprit. Dans l'absolu, nous avons la capacité de choisir la direction du flux d'énergie suivant la situation, choisir de ne pas se laisser manoeuvrer par des scénarios d'action ou de perception issus du passé. Au contraire, nous pouvons décider de transformer ces perceptions que nous savons aussi peu justes que bonnes, avec la volonté de voir les choses telles qu'elles sont plutôt qu'au travers d'un filtre déformant.



On peut modifier la circulation de l'énergie entre l'intérieur et l'extérieur de la bulle, de même que la nature de la bulle elle-même, qui est en fait le "filtre"" de notre perception de l'environnement. Un "filtre" figé nous prédispose à des scénarios d'interaction et de perception définis. Il agit comme un cristallin sélectif qui ne laisse passer que les perceptions en accord avec les croyances de base que nous avons choisies ou acceptées, en ignorant ou écartant les autres. Comme nous agissons en fonction des informations qui nous parviennent à travers ce filtre, nous sommes alors prédisposés à répondre à notre environnement selon des comportements fixés d'avance. Pourtant, la sélection du cristallin n'est pas le problème: c'est la distorsion du filtre émotionnel qui doit être supprimée.



Quand nous sommes clairs et centrés, la bulle est claire, ainsi que nos faits et gestes. Quand nous sommes pris dans une forte émotion, nous ne sommes plus centrés et nos perceptions changent. Les situations paraissent différentes et nous y répondons différemment. La bulle est déformée par les courants émotionnels. Quand des émotions fortes, comme la colère, la peur, la honte, etc. , sont réprimées, comme c'est le cas chez les gens qui ont des problèmes de vision, la bulle est également déformée sans que cette déformation soit reconnue en tant que telle. La personne s'identifie avec sa vision déformée; elle croit que sa vision représente la réalité, ainsi que sa personnalité réelle. En fait, ce n'est pas sa personnalité réelle mais celle qu'elle semble avoir, compte tenu de sa vision déformée. Il est possible de se libérer de la déformation du cristallin et des perceptions, et de retrouver son soi authentique et clair. Les myopes peuvent diriger leur énergie vers l'extérieur en s'appliquant à vouloir de plus en plus être visibles -confiants que tout ira bien. Dans une situation ou action donnée, ils peuvent se voir comme les autres les voient, en un sens se voir à travers les yeux des autres, si bien qu'ils n'ont plus seulement le point de vue de celui qui regarde de l'intérieur vers l'extérieur, mais aussi de celui qui regarde de l'extérieur vers l'intérieur. Cela leur donne l'occasion de sortir d'eux-mêmes et de voir les choses d'un autre point de vue et, grâce aux informations complémentaires ainsi obtenues, d'optimiser leurs relations.



Pour le myope, il est aussi important de traiter l'autre comme on voudrait être traité soi-même si l'on était à sa place. Le myope n'a pas besoin d'être d'accord avec la façon dont l'autre le perçoit, mais juste de désirer voir comment on le voit, et voir que la vision de l'autre est aussi importante pour lui que la sienne l'est pour lui-même. En fait, la vision de l'autre peut même se révéler très utile à connaître.



Il n'est pas question de se sentir menacé ou intimidé par son environnement, mais plutôt de mieux se focaliser sur la nécessité de se laisser être soi-même, et d'être certain que, quand on fait ce que l'on veut réellement faire en s'autorisant à être authentique, il arrive quelque chose de merveilleux. Et puisqu'il s'agit d'un processus important pour soi-même, il s'agit de reconnaître que ce processus est important pour l'entourage, c'est-à-dire que tout le monde se porte de mieux en mieux quand on s'autorise à être soi-même.



Du point de vue des myopes, "NOUS" peut tout à fait inclure le "TU" avec la même valeur que le "JE", en fait comme un autre "JE" , aussi important.



Les hypermétropes peuvent dirigés leur énergie vers l'intérieur en s'accordant la même attention qu'ils accordent aux autres. Il ne s'agit pas de ne plus tenir compte des autres mais de tenir compte aussi de soi-même. Cela peut passer par un processus conscient où l'hypermétrope s'autorise à recevoir sans culpabiliser -pas à prendre mais à recevoir- et à exprimer ses désirs et ses sentiments. Il ne doit pas avoir besoin de rendre la pareille quand il reçoit quelque chose, ni de refuser, mais simplement de dire "merci" et d'accepter sans condition. Il doit se focaliser sur l'acceptation, non seulement de choses, mais aussi d'idées. L'hypermétrope doit prendre conscience de la façon dont il a écarté les choses, les idées ou les gens, et leur permettre de s'approcher. Il lui est utile de mieux se concentrer sur ce qu'il est réellement, en plus de son image. L'image de soi est importante, mais il ne faut pas pour autant négliger l'essence de l'être. L'apparence extérieure n'est pas plus importante que l'authenticité des sentiments; les gens apprécient vraiment l'honnêteté dans les sentiments. L'hypermétrope doit étendre à lui-même l'attention qu'il porte aux autres. Le fait d'exprimer de l'affection à quelqu'un n'implique pas de se sacrifier. Il n'est pas nécessaire de sacrifier son propre espace pour être aimé et respecté. Il peut être amusant de jouer un rôle, mais sans oublier l'être qui joue ce rôle, la personne qui se trouve à l'intérieur. Du point de vue de l'hypermétrope, "NOUS" peut donner à "JE" une place égale à "TU", et "JE" peut être considéré comme un autre "TU", en même temps que distinct et porteur de sa propre importance.



Les astigmates feront bien de se demander de temps en temps, au cours de la journée: "Qu'est- ce que je veux vraiment maintenant? Qu'est-ce que je ressens vraiment maintenant? Qu'est-ce qui est vrai pour moi? Qu'est-ce qui est réel pour moi? Si j'arrête de vouloir être ce que je ne suis pas, qui serai-je? Si j'arrête de vivre suivant les critères des autres, qui serai-je? Si j'arrête de faire semblant d'être le personnage que j'ai joué, que ferai-je de différent?"



A l'origine, il peut y avoir la sensation que la véritable personnalité de la personne ne sera pas acceptée dans l'environnement, par l'environnement dans laquelle elle se trouve. Pour en sortir, il faut découvrir si cette impression correspond à la réalité, en arrêtant de jouer un rôle et en étant soi-même. On découvre ainsi, soit qu'il s'agissait d'une fausse impression et que ce rôle était inutile, soit qu'il s'agissait d'une impression juste. dans ce dernier cas, on devient alors capable de partir vers un autre environnement, où l'on pourra être soi-même, et accepté en tant que tel. Dans les deux cas, on se sentira de plus en plus à l'aise en étant soi-même.



Nous avons tous notre place dans la société, et si nous nous autorisons à être authentiques, nous trouvons la place qui nous convient réellement, où nous ne sommes pas seulement acceptés, mais appréciés pour ce que nous sommes. Nous n'avons alors pas besoin de faire semblant de ne pas voir ce qui est vrai pour nous. Nous pouvons tous nous autoriser à être de plus en plus qui nous sommes, à être de plus en plus authentiques.



Avec de la détermination et la volonté de changer ses perceptions et les réalités associées, tout être peut transformer sa vision du monde, au sens littéral comme au sens figuré, et revenir à une vision naturellement nette.


Martin Brofman.

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retrouver la vue !

Message  solasido le Dim 28 Avr 2013 - 11:51


shamallo et à tous



Respiration du regard



Le feu est ce qui s'attache en changeant de demeure



Le mot feu ne brule pas

Mensonges et directions du regard


Les 9 positions du regard



Effectivement les yeux ne servent pas qu'à voir les objets mais aussi les énergies qui les relient



Regard anagramme pour Garder
concerne la garde de l'esprit au milieu des conditions (Traité de la Fleur d'Or)




avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

RE: troubles de la vue.. Interprétations?

Message  ciélo le Dim 11 Sep 2016 - 1:15

Bonsoir..

Tous ses renseignements sont très intéressants en ce qui concerne les troubles de la vue et le sens à donner à tout ça..
à vous Shamallow et Francesca...

Je connais une personne qui associe plusieurs troubles de la vue (sa maman en a été aussi atteinte et devenue aveugle entre autres choses.. )

Au départ, la personne était myope et astigmate (5 ans) ensuite une DMLA à 20 ans.
Oeil droit atteint et perte centrale de la vision pour perte complète qui s'en est suivie.. (24 ans)

Adaptation à la cécité: braille déplacements.. ETC...conjonctivites, kératites, Allergies...

Diminution de l'acuité visuelle de l'oeil restant (de 8 à 5) à 54 ans puis découverte d'une cataracte au bon oeil (gauche) sachant qu'une cataracte sur l'oeil droit était présente depuis 7 ans. Opération à venir pour les deux yeux pour la cataracte à 58 ans.

Découverte également de l'atteinte des deux nerfs optiques..

Que dire de tout ça? Quelle interprétation donner à ces multiples troubles visuels?









ciélo

Messages : 26
Date d'inscription : 27/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retrouver la vue !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum