Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Message  féeclochette le Mer 9 Jan 2013 - 16:20

extrait du livre de Omraam Mikhaël Aïvanhov "regards sur l'invisible"

Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

"il y avait une fois dans un couvent, un brave moine qui buvait, buvait... Grâce à lui, le niveau du vin dans les tonneaux baissait rapidement. Un peu penaud, bien sûr, il faisait chaque soir sa prière en demandant pardon à Dieu, après quoi, apaisé, il s'endormait tranquillement...
jusqu'au lendemain où il recommençait.
cela dura ainsi des années...
or, un soir, il oublia sa prière, et voilà que pendant la nuit, il sent quelqu'un qui le secoue en disant :
"hé! tu n'as pas fait ta prière ce soir, allez debout, dépêche toi, tu dois prier !"
il s'éveille, se frotte les yeux et qui voit'il ? ... le diable ! oui, c'était le diable qui le réveillait, car c'était lui qui le poussait à prier tous les soirs pour éviter qu'il ne se corrige.
grâce à ses prières, le moine avait la conscience tranquille et le lendemain il recommençait ses bêtises pour la plus grande joie du diable.
.."


Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

avoir une croyance limitante dans notre développement est déjà bien pénalisant :
"je suis maladroite" "je suis trop gros" "je ne suis pas capable" ........etc.....

mais les bénéfices secondaires sont encore plus perfides, et si astucieux :
"si je guéris mon mari va pouvoir demander le divorce"
"si je suis première, mes amis vont me tourner le dos"
"si je réussis toute seule, je vais me retrouver vraiment seule"
"si je ne cède pas, il ou elle ne m'aimera plus"
"si je pleure et montre mes sentiments, je ne serais plus un homme"

les bénéfices secondaires sont les attitudes que nous continuons à avoir malgré leur impact négatif sur notre bon équilibre.
ce sont des oppositions psychologiques et émotionnelles qui mettent généralement un certain temps à s'imbriquer dans notre mode de fonctionnement et comme nous en tirons un bénéfice nous préférons rester dans ce qui ne nous fait pas de bien.....

avez vous perçu des bénéfices secondaires auxquels vous êtes attachés...?

si oui, avez vous réussi à vous en libérer et comment ?

j'aimerai partager nos expériences et connaissances sur ce sujet
I love you

avatar
féeclochette

Messages : 211
Date d'inscription : 14/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Message  Biancaleen le Mer 26 Fév 2014 - 17:52

La relation humaine est bien difficile parfois...

En ce moment il est fort possible que je laisse parler un bénéfice secondaire et pourtant je sais bien que je n'aurai pas la paix pour autant.

Je suis en colocation pour mon travail. Je me suis laissé emportée par l'élan. Au bout de quelques jours la colocataire et son mari se montrent sous leur vrai jour et de pire en pire. Monsieur et Madame je sais tout qui se prennent pour les propriétaires!
La communication ne passe pas, alors on échange par texto ou mail (elle a le bureau en face du mien) et on partage salle d'attente et communs...
J'ai crevé un abcès au début du mois et maintenant leur comportement est pire!

Je ne veux pas la bousculer devant les patients, le bénéfice secondaire, ne serait il pas de ne pas passer pour la méchante aux yeux des patients... qui cela dit sont les siens.
Je suis comme une cocotte en pression... On ne vibre pas sur la même longueur.

rha la la satané belier qui m'a fait courir pour ouvrir mon cabinet!!   
avatar
Biancaleen

Messages : 116
Date d'inscription : 10/12/2013

http://www.centre-psycho-kimcopsi.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Message  Francesca le Jeu 27 Fév 2014 - 5:33

La question est : comment se libérer dorénavant ma Biancaleen 

J'espère que Féeclochette viendra nous lire afin de pouvoir nous aider dans ce dilemne  

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5886
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Message  Biancaleen le Jeu 27 Fév 2014 - 7:12

Oui c'est un peu cela chère Francesca...

Lorsque je ne dis rien, elle pousse encore le bouchon. Mais si je dis, cela va être comme des représailles!

Elle fait faire le ménage dans mes heures de travail avec un produit auquel je suis allergique.
ça fait bientôt deux mois que je n'utilise pas d'encens, car ça la dérangeait. Donc si demain, elle fait faire le ménage pendant mes heures de travail avec ce produit, lundi je mets de l'encens partout. Devant son comportement, je ne peux que réagir, pourtant j'essaie de travailler le lâcher prise arggg

bises
avatar
Biancaleen

Messages : 116
Date d'inscription : 10/12/2013

http://www.centre-psycho-kimcopsi.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Message  féeclochette le Jeu 27 Fév 2014 - 9:29

oui oui Franscesca, mes émails m'avertissent même si je ne suis plus trop connectée.
Biancaleen, quel est ton bénéfice a rester dans cette situation qui te mine ?
est ce celui de ne pas vouloir choisir un autre local car trop chamboulant ?
est ce une peur de ne pas y arriver sans ces personnes ?

trouves déjà ce qui te fait rester dans ce contexte.

je te donne mon exemple :
15 ans de bon et loyaux services dans la fonction publique, j'étais fonctionnaire.
sécurité de l'emploi était mon bénéfice ; mais au bout de 15 ans je végétais, je ne m'épanouissais plus dans mon travail, j'en avais fait le tour.

2 solutions alors : rester dans ce contexte pour l'assurance d'un salaire mensuel (ce qui n'est pas rien à l'heure actuelle) mais la morosité me guettait, voir la grosse déprime.
travaillant dans les prisons, j'avais envie de LIBERTE ! Crying or Very sad 
non seulement les lieux sont fermés mais les mentalités aussi.
l'autre solution : quitter ce travail.

mon bénéfice secondaire était la sécurité de l'emploi, donc une peur de ne pas y arriver, donc un manque de confiance en moi...
un autre bénéfice, un mode de fonctionnement familial dont je me suis dégagé : chez moi, mes parents nous ont vite inculqué la peur du chômage, donc trouver un travail à vie et tant pis si pas d'épanouissement et de dépassement de soi, quasi toute ma famille est fonctionnaire !!! mes oncles, mes soeurs, mon père.
mais voilà, moi, je suis une passionnée...

j'ai pris mon courage à 2 mains et ai démissionné en 2005.
j'ai privilégié ma santé et mon épanouissement à la sécurité de l'emploi.

c'est vrai qu'il a fallu me confronter à mes peurs, mais qu'est ce que ça m'a fait grandir,
je n'ai jamais regretté même lorsque parfois j'ai du bosser à la chaine à l'usine (un fonctionnaire qui démissionne vous pensez bien qu'elle n'a surtout pas droit au chômage Evil or Very Mad )

aujourd'hui, je suis à mon compte, je cumule 3 boulots que j'adore, je m'amuse en travaillant   

mais pour arriver à cela, il m'a fallu me retrouver en déséquilibre, d'un équilibre qui ne me convenait plus (fonctionnaire) j'ai du risquer pour retrouver un autre équilibre (à mon compte et indépendante) qui me convient bien mieux.
avatar
féeclochette

Messages : 211
Date d'inscription : 14/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Message  Biancaleen le Jeu 27 Fév 2014 - 9:52

Bonjour Fée Clochette,

Je pense qu'à la base, c'est le respect de cette personne qui me faisait "entrer" dans ces lieux, j'ai une sensation de la trahir si je bouscule. J'ai horreur de la trahison... Je ne veux pas faire aux autres, ce que je n'aime pas qu'on me fasse.
Ce lieu m'a appelée, il c'est présenté à moi à la suite d'un travail en neuro training sur la reconnaissance de mon travail.
Sa précédente colocataire l'a planté la veille de l'ouverture.

Lorsque je suis dans ce local (de mon coté du local) je suis comme aspirée et ce depuis le premier jour.
J'avais aussi fait un travail par divers support, de trouver l’équilibre entre mon travail, ma santé et ma famille. Il se trouve que cette personne et son époux porte tous les prénoms de la famille de mon mari. Alors serait-ce un gros nœud à défaire ?
Je sais que cette situation me fait faire un gros travail sur moi. Car lorsque je ne me sens plus bien dans une situation, mariage ou boulot, je pars toujours.
Ces départs ne seraient ils pas des fuites.
C'est vrai que lorsque je l'ai vu la première fois, j'ai pensé "aie" elle ressemble à.
Elle venait de vivre d’après elle un chamboulement, donc mon travail fait que je regarde au delà de l'apparence. Je lui trouve des circonstances atténuantes. Mais là, je ne lui en trouve plus et la semaine dernière c'est devenu épidermique.

Je suis sur le qui vive, sur la défensive en permanence.
J'envisage de dire aux propriétaires que je ne peux rester dans ces conditions. Mais j'ai 6 mois de préavis à donner.
En même temps des amies avec des perceptions extra-sensorielles développées, me disent qu'elle partira. Une autre aie qui démissionne de la fonction public après 30 ans de loyaux services, me dit qu'elle viendra quand elle aura développer sa nouvelle activité.
A ce jour, je ne sais si je pourrai attendre. Mais est-ce mon conflit, mon syndrome de l'abandon qui réagit en me disant abandonne avant d’être abandonnée ou voili voila, bcp de nœud en un seul. Je finis par ne plus savoir.

Je travaille dans le développement personnel, le bien-être, je suis indépendante, je ne supporte pas qu'on veuille me commander, alors qu'on est égale et compétente chacune dans notre domaine. J'aime le partage, ce qui n'est pas possible avec cette personne.

 flower
avatar
Biancaleen

Messages : 116
Date d'inscription : 10/12/2013

http://www.centre-psycho-kimcopsi.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Message  féeclochette le Jeu 27 Fév 2014 - 11:01

tu soulèves effectivement bcp de ???


Sa précédente colocataire l'a planté la veille de l'ouverture.

en quoi es tu responsable de cela ? c'était sa problématique et non la tienne, tu n'as pas a racheter "une trahison" qui ne t'appartient pas.
tu préfères te trahir que trahir les autres ?


Ces départs ne seraient ils pas des fuites
. ou un refus de te plier à un mode de fonctionnement qui ne te correspond pas.
autre ex : je suis la dernière d'une fratrie de 8 soeurs et frères, l'avant dernière a 6 ans de plus que moi et l'ainée 15 ans, un mode de fonctionnement bien rodé dans la fratrie était que j'étais la plus petite donc je suivais les autres sans discuter, "obéis et taie toi ! ".
seulement c'était un mode de fonctionnement disfonctionnel, dès que je n'étais pas d'accord avec l'ainée, j'avais touts les autres sur le dos.
bref durant de longues années, j'ai préféré continuer la relation par peur d'être rejetée !
pis un jour ! concernant une attitude que je jugeais inacceptable de la part de ma soeur ainée, j'ai dit haut et fort ce que j'en pensais en me positionnant et en leur disant que je préférais couper une relation malsaine pour moi avec eux.

bref, ce soir là en rentrant je me suis dis "ma fille tu vas douillée car tu t'es coupée de ta propre famille"
le lendemain matin, je me suis réveillée dans une forme et depuis, non seulement ils ne me manquent pas, mais je suis super fière de moi car je me suis respectée et n'ai plus cédé à leur chantage affectif tout pourri.
de plus, en me séparant de liens disfonctionnels , je me suis trouvée une autre famille de coeur, mes amis véritables.

mon respect pour moi a triomphé de ma peur du rejet !
si tu savais comme je me sens bien maintenant et libérée.


En même temps des amies avec des perceptions extra-sensorielles développées, me disent qu'elle partira.

est ce toi ou les autres qui dirige ta vie ?
elle partira, oui, ça c'est sur, mais quand ?


est-ce mon conflit, mon syndrome de l'abandon qui réagit en me disant abandonne avant d’être abandonnée


ben, tu vois, tu trouves la réponse toute seule.

pour ma part, ne plus avoir peur du rejet m'a rendu ma liberté d'action, je suis responsable de ma vie,j'ai les rênes et bien en main, par contre je laisse beaucoup la vie me guider, je lui demande de me montrer des signes.

autre ex : je m'obstinais à vouloir faire des formations en entreprises, une petite formation en 2 ans, trop peu, un jour j'ai dis "ok, puisque les formations ne viennent pas, je lâche" j'étais vraiment dans le détachement.
qlq jours après, un travail partiel c'est présenté à moi sur un plateau, 17h par semaines et que de plus va me permettre de développer ma clientèle individuelle et mettre en place des ateliers.
une fois le contrat signé, et bien croix moi, un organisme de formation m'a contacté pour que je mette en place des formations pour eux, et un autre organisme encore...
trop drôle, non ? sunny
avatar
féeclochette

Messages : 211
Date d'inscription : 14/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Message  féeclochette le Jeu 27 Fév 2014 - 11:06

je pense avoir choisi ma famille biologique pour me séparer d'une dépendance.
ils m'ont rendu ma liberté et je leur en remercie, j'ai grandi et c'est super.
d'autant plus que je sais que de toute façon, nous sommes des frères et soeurs comme tout les humains sur terre, elle et là, notre grande famille, c'est l'Univers entier, même seule, nous ne sommes jamais seul, nos sommes tous reliés les une aux autres. alien alien alien 
avatar
féeclochette

Messages : 211
Date d'inscription : 14/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Message  féeclochette le Jeu 27 Fév 2014 - 11:10

L'Univers est notre meilleur allié, il suffit de ne pas laisser nos peurs nous diriger et faire confiance aux signes aux synchronicité.
je ne fais plus aucun projet à long terme, car je me suis rendue compte que la vie savait mieux que moi ce qui était bon pour moi, je la laisse un peu me guider, et c'est vraiment génial car ma vie est devenue tous les jours une belle surprise.
je me lève le matin et me dis dans quelle expérience va m'être proposée aujourd'hui ? je m'amuse et n'ai vraiment plus peur, j'ai confiance en l'Univers.
avatar
féeclochette

Messages : 211
Date d'inscription : 14/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Message  Biancaleen le Jeu 27 Fév 2014 - 11:26

oups j'avais ecrit un long message et il n'est plus... je repasserai en fin de journée, la je dois me preparer et partir travailler. Je commence par un petit bonhomme de 3 ans Smile

bon apres midi merci
avatar
Biancaleen

Messages : 116
Date d'inscription : 10/12/2013

http://www.centre-psycho-kimcopsi.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Message  Biancaleen le Ven 28 Fév 2014 - 8:29

tu soulèves effectivement bcp de ???

Sa précédente colocataire l'a planté la veille de l'ouverture.
en quoi es tu responsable de cela ? c'était sa problématique et non la tienne, tu n'as pas a racheter "une trahison" qui ne t'appartient pas.
tu préfères te trahir que trahir les autres ?
Effectivement, sa problématique et pas la mienne. Un jour j'ai pu lui dire. Lorsqu'à une demande elle commence à monter sur ses grands chevaux et me dire que s'il y en a bien une qui est honnête c'est elle, je lui ai dit que ça ne voulait pas dire pour autant que j’étais malhonnête. En écrivant mon message, je pensais exactement à ce que tu me dis. "Me trahir moi"

Ces départs ne seraient ils pas des fuites. ou un refus de te plier à un mode de fonctionnement qui ne te correspond pas.
autre ex : je suis la dernière d'une fratrie de 8 sœurs et frères, l'avant dernière a 6 ans de plus que moi et l’aînée 15 ans, un mode de fonctionnement bien rodé dans la fratrie était que j'étais la plus petite donc je suivais les autres sans discuter, "obéis et taie toi ! ".
seulement c'était un mode de fonctionnement dysfonctionnel, dès que je n'étais pas d'accord avec l’aînée, j'avais touts les autres sur le dos.
bref durant de longues années, j'ai préféré continuer la relation par peur d'être rejetée !
pis un jour ! concernant une attitude que je jugeais inacceptable de la part de ma soeur ainée, j'ai dit haut et fort ce que j'en pensais en me positionnant et en leur disant que je préférais couper une relation malsaine pour moi avec eux.
bref, ce soir là en rentrant je me suis dis "ma fille tu vas douillée car tu t'es coupée de ta propre famille"
le lendemain matin, je me suis réveillée dans une forme et depuis, non seulement ils ne me manquent pas, mais je suis super fière de moi car je me suis respectée et n'ai plus cédé à leur chantage affectif tout pourri.
de plus, en me séparant de liens dysfonctionnels , je me suis trouvée une autre famille de coeur, mes amis véritables.

Tout comme toi, je suis la dernière d'une fratrie, dont une de 3 ans de plus que moi qui a été une tortionnaire pour moi petite.. J'ai coupé les liens avec la majorité de ma famille en 95 à la mort de mon père et avec tout le reste de la famille en 2009 dont ma mère qui a 82 ans cette année.
Cela a été très dur parfois, mais libérateur, c'est moins dur que de rester au sein d'un groupe de manipulateur qui savent tout mieux que quiconque et veulent te dicter ta vie, alors que la leur n'est pas exemplaire.

mon respect pour moi a triomphé de ma peur du rejet !
si tu savais comme je me sens bien maintenant et libérée.
Oui, je comprends, j'ai du vécu Smile

En même temps des amies avec des perceptions extra-sensorielles développées, me disent qu'elle partira.
est ce toi ou les autres qui dirige ta vie ?
elle partira, oui, ça c'est sur, mais quand ?
Hier, j’étais sur le point de lui envoyer un mail pour lui demander ce qu'elle attendait de moi. Si elle voulait que je parte, il n'y avait aucun problème. Qu'elle devrait soit me supporter pendant 6 mois, soit payer mon préavis de 6 mois.
Je suis encore hésitante à le lui dire, car je crois en ce lieu pour développer mes activités. Des ressentis, cela ne s'explique pas.



est-ce mon conflit, mon syndrome de l'abandon qui réagit en me disant abandonne avant d’être abandonnée
ben, tu vois, tu trouves la réponse toute seule.
Apres 2 divorces, trois mariages et diverses démissions, je l'ai compris. Aujourd'hui, je voudrais m'en débarrasser. Ca fait partit du passé, ça fait ce que je suis devenue, mais bon maintenant faut que j'avance vers autre chose. Ceci dit, je ne peux savoir si ce sera mieux lol

pour ma part, ne plus avoir peur du rejet m'a rendu ma liberté d'action, je suis responsable de ma vie,j'ai les rênes et bien en main, par contre je laisse beaucoup la vie me guider, je lui demande de me montrer des signes.
Oui c'est ça le hic, c'est les circonstances et la vie qui m'ont dirigée vers ce lieu Smile

autre ex : je m'obstinais à vouloir faire des formations en entreprises, une petite formation en 2 ans, trop peu, un jour j'ai dis "ok, puisque les formations ne viennent pas, je lâche" j'étais vraiment dans le détachement.
qlq jours après, un travail partiel c'est présenté à moi sur un plateau, 17h par semaines et que de plus va me permettre de développer ma clientèle individuelle et mettre en place des ateliers.
une fois le contrat signé, et bien croix moi, un organisme de formation m'a contacté pour que je mette en place des formations pour eux, et un autre organisme encore...
trop drôle, non ? sunny
Ben vi, c'est quand j'ai dit "c'est bon je continu de travailler chez moi, je ne veux plus trimbaler ma table et tout le reste sur le dos pour bosser ailleurs, que j'ai rendu les clés à mon kiné, la salle à la mairie, que ce cabinet c'est présenté.
Quoi qu'il en soit, je dois rester un minimum de 6 mois.
Je suis en train d'étudier pour partager mon espace avec une amie dans ma part du local. Ca me laisse un peu le temps de voir venir.
Merci à toi Fée Clochette, ça fait du bien d'évacuer un peu. L'auto-analyse, c'est pas toujours tip top, quand les doutes s’immiscent...

Il y a des personnes qui se remettent en question et d'autres jamais. Je suis de celle qui se remettent en question, en tenant compte que ce qui se présentent à moi est une partie de moi à travailler pour se transcender. Avec ma colocataire, une fois mon soucis reglé ha ha je serai au sommet d'un gratte ciel lol En espérant qu'elle ne reste pas à la cave.

  
avatar
Biancaleen

Messages : 116
Date d'inscription : 10/12/2013

http://www.centre-psycho-kimcopsi.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Message  féeclochette le Ven 28 Fév 2014 - 16:00

Biancaleen a écrit:Ben vi, c'est quand j'ai dit "c'est bon je continu de travailler chez moi, je ne veux plus trimbaler ma table et tout le reste sur le dos pour bosser ailleurs, que j'ai rendu les clés à mon kiné, la salle à la mairie, que ce cabinet c'est présenté.


si je comprends bien ce que tu écrits, c'est que tu désirais travailler chez toi et cette occasion c'est présentée et tu n'as pas suivi ton intuition première ?

Si c'est le cas, alors la vie t'a présentée une mémoire qu'il te reste a nettoyer.
oui, oui, là haut, ils ont plein d'humour Razz  Razz  Razz
avatar
féeclochette

Messages : 211
Date d'inscription : 14/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Message  Biancaleen le Ven 28 Fév 2014 - 20:20

féeclochette a écrit:
Biancaleen a écrit:Ben vi, c'est quand j'ai dit "c'est bon je continu de travailler chez moi, je ne veux plus trimbaler ma table et tout le reste sur le dos pour bosser ailleurs, que j'ai rendu les clés à mon kiné, la salle à la mairie, que ce cabinet c'est présenté.


si je comprends bien ce que tu écrits, c'est que tu désirais travailler chez toi et cette occasion c'est présentée et tu n'as pas suivi ton intuition première ?

Si c'est le cas, alors la vie t'a présentée une mémoire qu'il te reste a nettoyer.
oui, oui, là haut, ils ont plein d'humour Razz  Razz  Razz

Non non, j'avais dis cela un peu désabusée, car tout ce que j'entreprenais pour travailler à l’extérieur me remmenait chez moi. Alors j'avais décidé qu'il fallait que je me fasses à mon rythme mémère à la maison lol

J'ai envoyé le mail ce soir... je dois contacter les propriétaires. Je fais la démarche, mais bizarrement je n'y crois pas! Mon intuition me dit que mon travail va se développer là bas en avril et qu'en septembre encore plus....

  
avatar
Biancaleen

Messages : 116
Date d'inscription : 10/12/2013

http://www.centre-psycho-kimcopsi.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bénéfices secondaires ou oppositions psychologiques

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum