LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Sam 9 Mar 2013 - 7:34

Rappel du premier message :

La Patronne
Le Patron

Les serveurs: *** ***


[img][/img]


Dernière édition par shamallo le Sam 25 Mai 2013 - 4:35, édité 6 fois

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas


Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Ven 10 Mai 2013 - 3:36

alien Un petit bain d'images

LA CONCEPTION DU MONDE

Saint Isidore de Séville, DE NATURA RERUM, traité d'astronomie, de météorologie et de géographie, dédié à Sisebut, roi des visigoths (612-621).

Ecrit et dessiné, patiemment, "le mieux possible", à la plume:



[img][/img]
Les quatre éléments:
[img][/img]
Un est deux, l'oiseau et un animal, et regardent trois éléments: le feu, l'air et l'eau.
[img][/img]
Chaud, humide, sec et froid:


[img][/img]


Dernière édition par shamallo le Ven 10 Mai 2013 - 3:57, édité 3 fois

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Ven 10 Mai 2013 - 3:41

Rosa, la rose à cinq pétales:
[img][/img]
Le soleil est ici appelé: Lucefer.
[img][/img]
Les douze mois:
[img][/img]

Avril est à gauche, au printemps; janvier et février en bas, au Nord, et juillet Aout en haut, au zénith du soleil.
Le point Est en Taureau.

Like a Star @ heaven

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Ven 10 Mai 2013 - 4:28

Havre de paix dans l'Occident de cette fin du VIe siècle, l'Espagne devient le conservatoire de la culture antique ; la bibliothèque sévillane en est alors le centre le plus brillant. Tout en accordant une priorité aux grands écrivains chrétiens du IVe au VIe siècle, tels Augustin, Cassiodore, Grégoire le Grand — ce dernier fut l’ami personnel de son frère Léandre —, Isidore tente d’assumer cet immense héritage dans toute sa diversité.

Son œuvre majeure est Étymologies (Etymologiæ) constituée de vingt livres, qui propose une analyse étymologique des mots divisée en 448 chapitres. Par cette œuvre, il essaie de rendre compte de l'ensemble du savoir antique et de transmettre à ses lecteurs une culture classique en voie de disparition. Son livre a une immense renommée et connaît plus de dix éditions entre 1470 et 1530, illustration d'une popularité continue jusqu'à la Renaissance. Sa méthode étymologique est un peu déconcertante : il explique un mot par des termes phonétiquement proches (Rex a recte agendo - on appelle « roi » celui qui agit droitement). La plupart de ces étymologies, dont se sont moqués bien des savants depuis la Renaissance, veulent imprimer les mots facilement dans l'esprit du lecteur. Il contribue à la survivance durant le Moyen Âge de nombreuses œuvres antiques par sa technique de citation. C'est l'organisation particulière de ce livre qui lui vaudra d'être saint patron des internautes.
Un siècle après sa mort, l'Espagne est islamisée.

[img][/img]

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Sam 11 Mai 2013 - 7:45


[img][/img]

[img][/img]

[img][/img]




shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Sam 11 Mai 2013 - 9:31

alien

"Chaque année, un jour de printemps, en pénétrant dans le jardin, je ressens le même choc, la même stupéfaction.

Chaque année, c’est le même émerveillement devant les bourgeons qui éclatent et commencent à éclore ; devant les débuts de feuilles, cette dentelle verte qui décore les branches et tremble sous la brise.

Une fois encore, les jours vont s’allonger ; la lumière et la chaleur revenir. Les feuilles se former, puis les fleurs et les graines. Animaux et végétaux vont exploser de vie et de croissance.

Indifférente aux affaires des hommes, la grande machine de l’univers continue de tourner, inexorable.

Plus que l’océan et les tempêtes, plus que la montagne et ses glaciers, plus que la voûte céleste et ses galaxies, c’est ce petit frisson vert, qui parcourt les arbres et vous surprend un matin de printemps, qui me donne, avec la force de l’évidence, l’impression d’assister au spectacle grandiose qui, depuis quelque douze milliards d’années, agite la grande scène de l’univers."

François Jacob. La souris, la mouche et l’homme

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  June63 le Sam 11 Mai 2013 - 11:51

shamallo a écrit: Indifférente aux affaires des hommes, la grande machine de l’univers continue de tourner, inexorable.

C'est pile poil ce que je me dis chaque année aussi...

Plus que l’océan et les tempêtes, plus que la montagne et ses glaciers, plus que la voûte céleste et ses galaxies, c’est ce petit frisson vert, qui parcourt les arbres et vous surprend un matin de printemps, qui me donne, avec la force de l’évidence, l’impression d’assister au spectacle grandiose qui, depuis quelque douze milliards d’années, agite la grande scène de l’univers."

Ça aussi, c'est pile poil...

Il est dans ma tête cet homme!

_________________
June63
avatar
June63

Messages : 150
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Dim 12 Mai 2013 - 6:10

alien

[img][/img]

[img][/img]

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Dim 12 Mai 2013 - 6:22

"L'homme est devenu dépendant à la drogue mentale, et sous cette influence compulsive il analyse tout, il cogite, il spécule et rend compliquées les choses simples. Cette addiction cesse seulement par une reddition non-conformiste au processus de réceptivité pure."

Ramesh Balkesar
[img][/img]


Dernière édition par shamallo le Dim 12 Mai 2013 - 6:25, édité 1 fois

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Dim 12 Mai 2013 - 6:24


[img][/img]

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Dim 12 Mai 2013 - 6:38


Belles images pour les beaux yeux d'un dimanche pluvieux


[img][/img]


[img][/img]

Les très riches heures du Duc de Berry





shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  lunea le Dim 12 Mai 2013 - 17:01


_________________
« La liberté ignore les serrures du temps et de l'espace.
Pour traverser les murs,il suffit d'ouvrir les portes, ouvrir les ailes, ouvrir les rêves. »

Jacques Savoie
avatar
lunea

Messages : 850
Date d'inscription : 19/03/2012

http://sol-eille.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Lun 13 Mai 2013 - 6:14

[img][/img]

[img][/img]


Dernière édition par shamallo le Lun 13 Mai 2013 - 7:25, édité 1 fois

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Lun 13 Mai 2013 - 6:54

alien

"Les causes et les effets sont infinis en nombre et en diversité.
Dans cet univers, quand une chose change, tout change.
D'où le pouvoir de l'homme de changer le monde en changeant lui-même."

~ Sri Nisargadatta Maharaj

"Je suis cela", ch.95, "Accepter la vie comme elle vient."

[img][/img]






alien Si l'on a compris que le "monde extérieur" résulte de notre projection!

[img][/img][img][/img][img][/img]

[img][/img]

Avez vous trouvé les places du soleil et de la lune en vous même?


Like a Star @ heaven


Dernière édition par shamallo le Lun 13 Mai 2013 - 7:16, édité 1 fois

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Lun 13 Mai 2013 - 7:03

bounce [img][/img]


shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Lun 13 Mai 2013 - 7:19

drunken Bah moi chuis dans la lune alors des fois






shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Lun 13 Mai 2013 - 8:09

De quart d'heures en quart d'heures, on a comme l'impression d'être resté assis là sans bouger: c'est oublier que la terre tourne, et le soleil aussi, dans la galaxie, et la galaxie, heu...aussi, elle fait du chemin.

Comme quoi, pour y comprendre un peu quelque chose, mieux vaut lire entre les lignes, ce vide où respire l'esprit.

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  lunea le Lun 13 Mai 2013 - 10:25

J'irai même plus loin que toi shamallo :
Moi j'ai eu l'impression de stagner pendant 5 ans... ma phrase préférée à l'époque pour lutter contre le découragement était : il faut donner du temps au temps !!!
Puis il y a eu un sursaut... ma vie s'est remise à bouger...

C'est comme si j'étais au quai de la gare, je regardais les trains de la vie aller, venir... et je ne montais dans aucun train...
Aucun n'était pour moi...

Mais tout cela n'est sans doute qu'une impression ?

Qu'en pensez-vous ?

_________________
« La liberté ignore les serrures du temps et de l'espace.
Pour traverser les murs,il suffit d'ouvrir les portes, ouvrir les ailes, ouvrir les rêves. »

Jacques Savoie
avatar
lunea

Messages : 850
Date d'inscription : 19/03/2012

http://sol-eille.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  June63 le Lun 13 Mai 2013 - 10:39

lunea a écrit:C'est comme si j'étais au quai de la gare, je regardais les trains de la vie aller, venir... et je ne montais dans aucun train...
Aucun n'était pour moi...

Mais tout cela n'est sans doute qu'une impression ?

Qu'en pensez-vous ?

L'évolution par sauts...de puce ou de coureur, peu importe

J'ai toujours noté que je ne pouvais pas vraiment avancer sans stagner.
Un temps pour vivre les yeux fermés et un temps pour rêver les yeux ouverts...

J'ai le sentiment que c'est le propre de la nature humaine 3d tant qu'elle est sous le joug de la dualité...
As-tu lu Kryeon, la graduation des temps?

_________________
June63
avatar
June63

Messages : 150
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  lunea le Lun 13 Mai 2013 - 10:49

Non... je n'ai pas lu ce livre...
Parle m'en un peu stp

_________________
« La liberté ignore les serrures du temps et de l'espace.
Pour traverser les murs,il suffit d'ouvrir les portes, ouvrir les ailes, ouvrir les rêves. »

Jacques Savoie
avatar
lunea

Messages : 850
Date d'inscription : 19/03/2012

http://sol-eille.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  June63 le Lun 13 Mai 2013 - 11:16

Kryeon est canalisé par Lee Caroll. Culture New Age. En général, il s'agit de retranscription de channelings.
Je trouve que son enseignement apporte un éclairage intéressant sur l'énergie de l'humanité dans cette transition annoncée depuis les années 90.
Il se présente comme le maître de la grille magnétique. On y approche le karma et l'annulation du karma entre autre...
http://www.centredeconnaissance.org/html/kryeon_2.html

Actuellement je suis en train de lire le 3ème tome Alchimie de l'esprit humain.
C'est un peu comme si j'étais montée dans le train moi aussi...

flower

_________________
June63
avatar
June63

Messages : 150
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  Francesca le Lun 13 Mai 2013 - 12:01

EH OH les filles vous fatiguez pas trop à chercher les écrits de Kreyon sur le net.... cheers

si je puis me permettre, Je vous rappelle que l'un de mes blogs est consacré justement aux écrits de Kryeon et en même temps à ceux de Barbara Marciniak ... c'est ici Arrow http://francesca1.unblog.fr/

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5860
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  June63 le Lun 13 Mai 2013 - 13:13

Ah ben voili...j'avais pas assez surfé!
Merki pour le lien

_________________
June63
avatar
June63

Messages : 150
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  lunea le Lun 13 Mai 2013 - 14:08

Merci Francesca, j'ai laissé un commentaire mais je ne sais pas s'il a été pris en compte...

_________________
« La liberté ignore les serrures du temps et de l'espace.
Pour traverser les murs,il suffit d'ouvrir les portes, ouvrir les ailes, ouvrir les rêves. »

Jacques Savoie
avatar
lunea

Messages : 850
Date d'inscription : 19/03/2012

http://sol-eille.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le pouvoir de la porte noire !

Message  lunea le Lun 13 Mai 2013 - 16:19


<iframe width="420" height="315" src="http://www.youtube.com/embed/TQ00ZIJ9x_8" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

_________________
« La liberté ignore les serrures du temps et de l'espace.
Pour traverser les murs,il suffit d'ouvrir les portes, ouvrir les ailes, ouvrir les rêves. »

Jacques Savoie
avatar
lunea

Messages : 850
Date d'inscription : 19/03/2012

http://sol-eille.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  Francesca le Lun 13 Mai 2013 - 18:09

lunea a écrit:Merci Francesca, j'ai laissé un commentaire mais je ne sais pas s'il a été pris en compte...

si, si ma toute belle, ça a bien fonctionné, ton message est enregistré Merci Very Happy

Et puis.... Superbe cette vidéo

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5860
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Mar 14 Mai 2013 - 4:30

Mardi, jour de Mars, Energie!


shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Mar 14 Mai 2013 - 4:46

[img][/img]

C'est un copain, il fait semblant d'avoir peur Smile On dirait que le serpent aussi!

Là, les deux ne font pas semblant, ils sont cools:

[img][/img]

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  Francesca le Mar 14 Mai 2013 - 6:17

pale il n'est pas vraiment beau ce serpent hein... j'aurais eu les boules de rencontrer ce phénomène !

Mais chapeau à ton ami

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5860
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Mar 14 Mai 2013 - 19:34

alien Qui vient faire des tours? 301":


shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Mer 15 Mai 2013 - 4:14

"L'homme est une machine." Ouh là, c'est très fort, n'est ce pas, cette phrase, comme appuyer sur le bouton d'un appareil à visions...

Avez vous jamais ressenti, parfois, vous trouvant dans un groupe houleux, cette impression d'avoir dans le plexus, comme une machine à laver les émotions ambiantes, tournant à plein régime?

Une machine, comme ceci?

[img][/img]





Dernière édition par shamallo le Mer 15 Mai 2013 - 4:27, édité 1 fois

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Mer 15 Mai 2013 - 4:23

L'homme machine, est aussi quelque peu cauchemardesque:


[/img][img][/img]

Et fantasmagorique:

[img] [img][/img]

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Mer 15 Mai 2013 - 4:28

[img][/img]

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Mer 15 Mai 2013 - 4:47

Les machines ont elles "une âme"?

[img][/img]

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  solasido le Mer 15 Mai 2013 - 5:47

Hello Shamallo et à tous

shamallo a écrit:Les machines ont elles "une âme"?

[img][/img]

Heureuses celles qui n'ont pas d'âme
Bienheureuses celles qui ont une âme
Malheur et désolation à celles qui n'en ont que le germe
Gurdjieff

Avec un couac sec compare tout ou/et comme par tout, si l'écho quête...

Ensemble pour l'ensemble, sourire de la faute aux saintes thèses
où se devance en principe des béatitudes de la vague immobile des machines


Bonne suite et souriante journée à toi et à tous
avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  Francesca le Mer 15 Mai 2013 - 6:06

Bonjour shamallo Very Happy

voici Un conte intitulé : Le corps sans âme

Une jeune fille, d’une rare beauté, fut enlevée à sa famille sans que celle-ci sût par qui et comment.

Elle était fiancée à un prince qui éprouva un immense chagrin en apprenant la disparition de celle qu’il aimait. Il mit tout en œuvre pour la retrouver : des courriers furent lancés dans toutes les directions, lui-même parcourut toutes les villes du royaume ; mais malheureusement aucun indice ne vint lui donner le plus petit espoir.

Ayant entendu parler de Viviane, la fée protectrice des amoureux qui habitait la forêt de Brocéliande, il alla lui offrir de riches présents, et la prier de venir à son aide.

Viviane, lorsqu’il la rencontra, était assise à côté de son amant, l’enchanteur Merlin, sur le perron d’une merveilleuse fontaine.

Après s’être concertée avec Merlin, la fée dit au prince : « Ta fiancée a été enlevée par le Corps-sans-âme qui l’a transportée dans son palais, sur la Montagne de verre, où il l’a métamorphosée en oiseau et enfermée dans une volière. Dirige tes pas vers l’Orient, surmonte avec courage les obstacles que tu rencontreras sur ton chemin. Tu trouveras trois animaux qui te demanderont un service. Fais en sorte de le leur rendre car ils te seront d’une grande utilité. Enfin, si tu parviens jusqu’au Corps-sans-âme, voici pour te débarrasser de lui, un tout petit œuf qu’il faudra, d’une façon adroite, lui faire manger. »

Le prince remercia la fée et se mit en route. Il voyagea pendant bien des semaines, escaladant les montagnes, traversant les vallées, passant les rivières et les fleuves à la nage, ou en bateau, et cela sans rien découvrir. Un soir qu’il était exténué de fatigue, et qu’il avait choisi pour passer la nuit le creux d’un rocher, il vit venir à lui les trois animaux annoncés par la fée. Il y avait un lion, un aigle et une fourmi. Une discussion s’était élevée entre eux, au sujet du cadavre d’un cheval qu’ils avaient mis à mort tous les trois, et ils venaient demander au voyageur s’il consentait à leur en faire le partage.

— Volontiers, leur répondit le prince. Toi l’aigle, qui n’a pas de dents, je t’adjuge les entrailles de la bête ; toi fourmi je te donne la tête qui te servira non seulement de nourriture, mais encore de logement. Enfin, toi, le maître des animaux, tu auras les membres du cheval. Êtes-vous satisfaits? Oui, dirent-ils. À notre tour de te récompenser comme tu le mérites :

Le lion lui donna un poil de sa crinière en lui recommandant de ne pas le perdre.

« Chaque fois que tu seras en péril, mets ce poil dans ta bouche, en disant : « À mon secours, seigneur lion » et aussitôt tu seras métamorphosé en lion. »

L’aigle lui donna une de ses plumes, l’assurant que, lorsqu’il serait fatigué de marcher, ou qu’il voudrait s’élever dans l’air, il lui suffirait de mettre cette plume dans sa bouche et de s’écrier : « Salut au roi de l’air », pour être immédiatement changé en oiseau.

La fourmi lui remit une de ses pattes, en déclarant qu’en agissant de la même façon que pour le poil et la plume, il deviendrait une fourmi pouvant se glisser partout, sans attirer l’attention de personne, et même, par cette métamorphose, échapper à tous ses ennemis.

Avant de prendre congé de ses nouveaux amis, le prince leur demanda s’ils savaient où se trouvait la Montagne de verre.

Tous répondirent négativement. Toutefois, l’aigle ajouta : « Étant le roi de l’air, je vais convoquer tous mes sujets pour leur demander s’ils l’ont aperçue dans leurs voyages. »

Les oiseaux du ciel s’empressèrent d’accourir à l’ordre de leur souverain ; mais aucun d’eux ne put lui apprendre où était située la montagne en question. Un faucon arriva longtemps après les autres.

— Comment se fait-il, lui dit l’aigle mécontent, que tu sois aussi en retard ?

— Maître, parce que j’arrive d’un pays inconnu, qu’on appelle la Montagne de verre.

— Alors, tu vas y conduire ce voyageur.

Le prince mit aussitôt la plume de l’aigle dans sa bouche, en disant : « Salut au roi de l’air », et il fut immédiatement changé en oiseau de proie.

Après avoir attaché des guides au cou du faucon, il lui donna l’ordre de prendre son vol, et de retourner d’où il venait.

Malgré les orages, le tonnerre, la pluie, le vent, ils arrivèrent, après plusieurs semaines d’un voyage pénible, au sommet de la montagne de verre.

Le Corps-sans-âme, appréhendant quelque malheur, gémissait en s’écriant : « Je suis malade, quelqu’un en veut à mes jours, je sens ma fin approcher. » Et il allait et venait dans ses appartements, jusqu’au mo ment où, fatigué et n’en pouvant plus, il s’étendit sur son lit.

À ce moment même, une fourmi pénétra dans la pièce où se trouvait le terrible magicien appelé le Corps-sans-âme.

En le voyant couché, les yeux fermés, et ouvrant à chaque instant une bouche démesurée pour bailler, la fourmi ne tarda pas à devenir une alouette qui, un petit œuf dans une patte, s’en alla planer au dessus du dormeur. Lorsque celui-ci ouvrit la bouche, l’oiseau laissa choir l’œuf qui pénétra jusque dans la gorge du magicien. Un rugissement épouvantable ébranla tout le palais, puis un silence complet succéda à ce bruit. Le prince put alors constater que son ennemi avait cessé de vivre.

Débarrassé du ravisseur, il s’agissait maintenant de trouver le volatile qui, sous ses plumes, cachait la prisonnière.

Le prince, ne découvrant rien, dirigea ses pas vers le jardin où des chants d’oiseaux parvinrent à ses oreilles. Il aperçut bientôt une superbe volière où les rossi gnols et les fauvettes faisaient entendre leurs plus belles mélodies.

Des monstres, qui les gardaient, voulurent s’élancer sur le mortel qui osait les approcher ; mais le prince mit le poil de la crinière du lion dans sa bouche en s’écriant : « À mon secours, seigneur lion ! » Il fut aussitôt métamorphosé en un lion furieux, qui se rua sur les monstres et les mit en lambeaux.

Comment découvrir maintenant, parmi tous ces oiseaux, la jeune fille enlevée par le Corps-sans-âme ?

L’attention du prince fut attirée par une colombe, dont le bec était traversé d’une épingle d’or. Il s’en empara, arracha l’épingle et immédiatement il eut, devant lui, sa fiancée plus belle que jamais.

Qu’on juge de la joie des amoureux qui s’empressèrent de retourner dans leur pays, où leur noce ne tarda pas à avoir lieu, et qui fut, dit-on, l’une des plus belles noces du monde.

(Conté par Marg’rite Courtillon, aubergiste à Bain).

Nous avons entendu une variante de ce conte : la fée Vivianne ne donne pas d’œuf au prince, et la jeune fille enlevée par le Corps-sans-âme, n’est pas changée en oiseau. Elle est l’esclave et la servante de son ravisseur, auquel elle doit préparer les repas. Le monstre dort 24 heures, se réveille pour manger, et se rendort presque aussitôt.

Dans moment d’expansion, il raconte à sa prisonnière qu’il ne mourra que lorsqu’un magicien, plus fort que lui, trouvera le moyen de s’emparer, et de lui faire manger, l’œuf d’une colombe cachée dans le corps d’un dragon qui garde l’entrée d’une caverne située dans une forêt voisine.

Le prince, changé en fourmi, pénètre près de sa fiancée, et apprend d’elle ce qui précède. Métamorphosé en lion il combat le dragon et le tue, mais la colombe s’envole. Il la poursuit sous la forme d’un faucon, s’empare du faible oiseau, et trouve l’œuf dans ses entrailles. Sa fiancée parvient à le faire manger au Corps-sans-âme qui meurt.

Adolphe Orain : Contes du Pays Gallo – Honoré Champion, 1904 (pp. 89-96).


_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5860
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Mer 15 Mai 2013 - 6:08

Smile

Il faut croire que sainte taxe a un caractère énigmatique:

"où se devance en principe des béatitudes de la vague immobile des machines" (Solasido.)


Dernière édition par shamallo le Mer 15 Mai 2013 - 6:26, édité 1 fois

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  solasido le Mer 15 Mai 2013 - 6:15

shamallo a écrit: Smile Il faut croire que sainte taxe a un caractère énigmatique:

"où se devance en principe des béatitudes de la vague immobile des machines" (Solasido.)

Effectivement comme un pot cible et s'y tu, désolé ...


Dernière édition par solasido le Mer 15 Mai 2013 - 6:21, édité 1 fois
avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  solasido le Mer 15 Mai 2013 - 6:20




Francesca

Pour ce conte intitulé : le corps sans âme




avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Mer 15 Mai 2013 - 6:49

[img][/img]

Cette image est extraite d'un site où une personne expose ses difficultés, avec difficulté. Si par malheur une réponse comporte des termes un peu inquiétants, tels que "Malheur et désolation", l'expérience montre qu'elle s'enfuit: on ne la "revoit" pas pendant une bonne semaine!
La journée apporte ses inspirations, avec les mots qu'il faut

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Jeu 16 Mai 2013 - 4:16

Qu'est ce que c'est?

[img][/img]

Spoiler:
Une aurore boréale, photographiée lundi dernier, 13 mai.

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  solasido le Jeu 16 Mai 2013 - 6:13

Hello Shamallo

shamallo a écrit:La journée apporte ses inspirations, avec les mots qu'il faut

Tout arrive



Des inspirations sans fuite, sans agression, sans manipulation,
excepté peut-être quand le temps tue l'amour et inversement
quand l'amour tue le temps du malheur et de la désolation ...





Il est possible de relier l'auto-apitoiement
au point six de l'ennéagramme ou de l'octogramme centré ci-dessous
et de relier au point 3 toutes les illusions entretenues à propos de soi,
que l'on attire et repousse comme tout ce qui nous arrive...




Bonne suite et souriante journée à toi et à tous
avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Jeu 16 Mai 2013 - 7:00

Sol a écrit:"La conscience du moi-je-suis semble comme un trou noir qui attire tout à lui

Cette phrase tombe à pic:
Justement un ami médecin qui pratique la médecine chinoise, me montrait récemment au restaurant un homme dans la salle, avec un gros ventre, épanoui et sûr de lui, qui avait un air content et très sympathique; alors il m'a dit:

"Tu vois, celui-ci est un Tan-Tien, il attire tout à lui."

Puis la conversation a changé vers l'homéopathie, donc je n'ai pas posé beaucoup de questions.
Cela ressemble comme deux gouttes d'eau au type "Jupitérien."
En y repensant, je me demande si cette tendance à l'excès est vraiment "de naissance", ou bien acquise ou renforcée, ou contrée; et je me demande quels sont les autres types en typologie chinoise, etc...Je dis cela parce que tu as déjà mentionné les méridiens (en rapport avec les heures de la journée), qui sont aussi une notion de la médecine d'Extrême-Orient.

Bonne journée à toi et tout le monde


shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Jeu 16 Mai 2013 - 7:21

Un chanteur de rue:

http://vimeo.com/24790207

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Tout arrive

Message  solasido le Jeu 16 Mai 2013 - 8:22

Hello Shamallo

shamallo a écrit:Sol a écrit:"La conscience du moi-je-suis semble comme un trou noir qui attire tout à lui

Cette phrase tombe à pic:
Justement un ami médecin qui pratique la médecine chinoise, me montrait récemment au restaurant un homme dans la salle, avec un gros ventre, épanoui et sûr de lui, qui avait un air content et très sympathique; alors il m'a dit:

"Tu vois, celui-ci est un Tan-Tien, il attire tout à lui."

Puis la conversation a changé vers l'homéopathie, donc je n'ai pas posé beaucoup de questions.
Cela ressemble comme deux gouttes d'eau au type "Jupitérien."
En y repensant, je me demande si cette tendance à l'excès est vraiment "de naissance", ou bien acquise ou renforcée, ou contrée; et je me demande quels sont les autres types en typologie chinoise, etc...Je dis cela parce que tu as déjà mentionné les méridiens (en rapport avec les heures de la journée), qui sont aussi une notion de la médecine d'Extrême-Orient.

Bonne journée à toi et tout le monde

Tout arrive ...

Avant d'aller plus loin, il n'est pas inutile d'observer sans rien juger toutefois,
que tu ne réponds pas aux questionnements du message précédent,
ce qui est typique de ce tout qui arrive.

Tout arrive ...

Et si Dieu, dont parle la conscience du Moi-Je Suis résulte de son auto-contemplation,
créé de toutes pièce par la conscience magique d'un des nombreux petits moi,
au lieu d'être la cause de l'univers en était la conséquence et l'apothéose finale ?


Et si Dieu, dont on ne peut rien dire ne se rapporte qu'à la conscience du JE SUIS
comme seulement le chemin que parcourt la conscience à travers les êtres vivants
pour qu'ils se libèrent de l'oubli qu'ils sont Dieu ?

Tout arrive ...

Ce dont traite ton questionnement peut se retrouver avec la Table des Hydrogènes
http://spheres.dyndns.org/images/table_hydro_a21.jpg
http://tarogramme.wordpress.com/2013/05/15/lecho-quete-2/

Tout arrive ...

Merci alors de répondre au moins, avec un nombre entre 0 et 3,
à l’une de ces quatre questions, qui se posent et se reposent
en changeant monologue, dialogue et silence intérieur,
si aucune des quelques phrases complètes de ce message
ne suscite une intervention, un retour, un échange, un rappel,
sur la matière de nos réflexions contemplatives restaurant tout plan d'harmonie.



Créons nous un excellent aujourdhui


avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Jeu 16 Mai 2013 - 9:42

Smile Hey Sol;

Je ne répondais pas tout de suite au message précédent:

- "(L'amour) ne vous commande pas d'agir d'une certaine façon"
et "relation, il existe des attentes"; Osho, cité sur ce forum ( Re: LA FREQUENCE DE L’AMOUR Message Francesca le Dim 12 Mai 2013 - 10:24), et dans Tarogramme, page Science spirituelle du Yi-King;

mais à ce qui attirait mon attention, puisqu'une autre personne m'a dit exactement les mêmes mots, avec une signification semblable, avant-hier:

"il attire tout à lui"; c'est comme une synchronicité.

Sinon,

* réponse 1: La formulation de ces paragraphes:

_"Et si Dieu, dont parle la conscience du Moi-Je Suis résulte de son auto-contemplation,
créé de toutes pièce par la conscience magique d'un des nombreux petits moi,
au lieu d'être la cause de l'univers en était la conséquence et l'apothéose finale ?

Et si Dieu, dont on ne peut rien dire ne se rapporte qu'à la conscience du JE SUIS
comme seulement le chemin que parcourt la conscience à travers les êtres vivants
pour qu'ils se libèrent de l'oubli qu'ils sont Dieu ?"_


sur le fond desquels il n'y a rien à redire ou qu'au contraire on pourrait commenter pendant des heures;

*réponse 2: Cette formulation pourrait être plus limpide, légère, esthétique. En même temps, la bizarrerie de cette syntaxe un peu labyrinthique, par l'arrêt nécessaire à la compréhension et à la mise au point, retient l'attention.

*Enfin, réponse 3, si j'en parlais à un ami, je lui dirais que je me demande si dans le plan divin il y a des causes et des conséquences, qui me paraissent appartenir à un plan temporel.
Je lui dirais encore que comme depuis très longtemps, je suis bien embêtée avec le vocabulaire insuffisant disponible, en particulier le mot Dieu, qui est une vraie savonnette ou peau de banane.
Je lui demanderais ce qu'il pense de "se libérer de l'oubli".
Je finirais par examiner de près le terme: "Apothéose", son étymologie, ses acceptions et ses divers emplois, à différents points de vue, en pratiquant avec lui l'attention flottante.

Réponse 0: cela m'est égal, ou je ne sais pas, comme tu veux. Tout m'est utile, rien n'est futile.

Espérant t'avoir à peu près répondu cette fois...


http://devantsoi.forumgratuit.org/t1014-la-frequence-de-lamour

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  solasido le Jeu 16 Mai 2013 - 16:29

Hello Shamallo



shamallo a écrit: Smile Hey Sol;

Je ne répondais pas tout de suite au message précédent:

- "(L'amour) ne vous commande pas d'agir d'une certaine façon"
et "relation, il existe des attentes"; Osho, cité sur ce forum ( Re: LA FREQUENCE DE L’AMOUR Message Francesca le Dim 12 Mai 2013 - 10:24), et dans Tarogramme, page Science spirituelle du Yi-King;
Ce diagramme expose un point de vue sur les trois vertus théologales qui peuvent se rapporter
à la FREQUENCE DE L'AMOUR étant endendu que ses calculs sont issus d'un des ennéagrammes de base.

http://spheres.dyndns.org/images/table_commande_a3.jpg

shamallo a écrit:
mais à ce qui attirait mon attention, puisqu'une autre personne m'a dit exactement les mêmes mots, avec une signification semblable, avant-hier:

"il attire tout à lui"; c'est comme une synchronicité.

Sinon,

* réponse 1: La formulation de ces paragraphes:

_"Et si Dieu, dont parle la conscience du Moi-Je Suis résulte de son auto-contemplation,
créé de toutes pièce par la conscience magique d'un des nombreux petits moi,
au lieu d'être la cause de l'univers en était la conséquence et l'apothéose finale ?

Et si Dieu, dont on ne peut rien dire ne se rapporte qu'à la conscience du JE SUIS
comme seulement le chemin que parcourt la conscience à travers les êtres vivants
pour qu'ils se libèrent de l'oubli qu'ils sont Dieu ?"_


sur le fond desquels il n'y a rien à redire ou qu'au contraire on pourrait commenter pendant des heures;

*réponse 2: Cette formulation pourrait être plus limpide, légère, esthétique. En même temps, la bizarrerie de cette syntaxe un peu labyrinthique, par l'arrêt nécessaire à la compréhension et à la mise au point, retient l'attention.

*Enfin, réponse 3, si j'en parlais à un ami, je lui dirais que je me demande si dans le plan divin il y a des causes et des conséquences, qui me paraissent appartenir à un plan temporel.
Je lui dirais encore que comme depuis très longtemps, je suis bien embêtée avec le vocabulaire insuffisant disponible, en particulier le mot Dieu, qui est une vraie savonnette ou peau de banane.
Je lui demanderais ce qu'il pense de "se libérer de l'oubli".
Je finirais par examiner de près le terme: "Apothéose", son étymologie, ses acceptions et ses divers emplois, à différents points de vue, en pratiquant avec lui l'attention flottante.

Réponse 0: cela m'est égal, ou je ne sais pas, comme tu veux. Tout m'est utile, rien n'est futile.

Espérant t'avoir à peu près répondu cette fois...


http://devantsoi.forumgratuit.org/t1014-la-frequence-de-lamour


Merci pour ta réponse qui nous engage plus en avant dans le partage que dans les convictions.

Le schéma suivant détaille selon quatre ennéagrammes distincts les des aspects non-apparents
de ce retour sur un questionnement autour de la métaphore du trou noir et de la fontaine blanche
des états de conscience.




La réponse trois correspond à l'azote.

Si le cours du temps représente l'unique phénomène idéalement subjectif,
traduisant l'ombre de la vie traversant tous les ensembles vivants
la réponse est oui, il y a des causes et des conséquences
qui appartiennent au plan temporel, comme l'indique la Table des Hydrogènes.

Le mot Dieu, pose des soucis aussi, pour les contourner, j'ai imaginé le "Jeu de Dieu"
qui consiste pour l'essentiel de former avec quatre infinitifs des acronymes dont
les initiales des verbes sont respectivement D.I.E.U.


http://spheres.dyndns.org/images/diagramme_huit41.jpg

C'est injouable, il me semble pour le moment, car il faut avoir déjà lister
tous les verbes possibles commençant par D,I,E,U !


http://spheres.dyndns.org/images/ennea_quatre_a14.jpg

Il me reste 2 ou 3 acronymes pour le mot Dieu.

En ce qui concerne l'oubli il semble que la mémoire est faite d'oubli,
comme si le plus petit atome ou d'hydrogène de la mémoire était l'oubli.

Est-ce pourquoi le meilleur conseil que l'on puisse donner ou recevoir est :

Oublie, trouve autre chose ...


Ce qui ouvre aux exercices de rappel à soi ....

Apothéose et auto-contemplation me semblent des notions à explorer attentivement.


Créons-nous un excellent aujourd'hui




avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Jeu 16 Mai 2013 - 16:59



Pour l'heure, le bistrot résonne:

Symphonie n°7 de Ludwig van Beethoven, dite "Apothéose de la danse", mouvement 4:


shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  solasido le Jeu 16 Mai 2013 - 17:24

Hello tous



L'apothéose dans la Rome antique était le rite funéraire le plus honorifique, qui élevait le défunt au rang des dieux. Elle se marquait par le lâcher d'un aigle depuis le bûcher funèbre, qui accompagnait l'âme du défunt vers le séjour céleste des dieux. Le défunt recevait alors le qualificatif de div (divin). Jules César fut le premier à recevoir l'apothéose, sur décision du Sénat romain. Le Sénat décida l'apothéose pour la plupart de ses successeurs, y compris pour Constantin Ier et Constance II.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Apoth%C3%A9ose


L'expression culte de la personnalité correspond à l'adulation excessive d'un chef d'État dans un régime totalitaire. Par extension, elle peut s'appliquer à toute personne en vue bénéficiant d'un fort battage médiatique. Le culte de la personnalité est entretenu par divers moyens de propagande, et suppose en particulier une large utilisation des médias et des évènements, les rassemblements et les manifestations étant spontanés ou non.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_de_la_personnalit%C3%A9


Bon présent à tous



Dernière édition par solasido le Jeu 16 Mai 2013 - 17:30, édité 1 fois (Raison : http://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_de_la_personnalit%C3%A9)
avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  solasido le Jeu 16 Mai 2013 - 17:35

Apothéose
Ainsi que son étymologie l'indique, l'apothéose est l'acte de consécration par lequel on divinise un humain après sa mort. L'apothéose a été connue de toute l'Antiquité; En Égypte, les rois adoraient leurs prédécesseurs comme des dieux, ce qui leur permettait de se prétendre dieux eux-mêmes (Religion égyptienne); en Grèce, on aimait l'idée de représenter certains humains avec les caractères et les attributs de la divinité; de là cette foule de héros ou demi-dieux qui peuplent la mythologie antique et qui ont, chacun, son histoire légendaire. Les héros fondateurs des villes ou des empires étaient l'objet d'un culte très suivi et très respectueux. C'est ainsi qu'Athènes eut pour grands dieux ses deux fondateurs Cécrops et Thésée.

http://www.cosmovisions.com/$Apotheose.htm


« La danse, n'est-elle pas la marche dans son apothéose ; marche noble, dépouillée d'un but utilitaire, et libre comme un jeu d'enfant ? »
de Anne Hébert


« La lecture est l'apothéose de l'écriture. » de Alberto Manguel


« La contemplation serait l'action à sa limite, l'apothéose de l'action.
L'action par excellence. Tout le reste n'est qu'acheminement. »
de Claire de Lamirande


« Les métaphysiciens sont beaucoup plus obsédés par le besoin de se persuader de l'existence de Dieu que par Son existence à proprement parler. »
de Lév Chestov

Nassim Haramein et les trous noirs
http://vimeo.com/39284822


Bonne suite et souriante soirée à tous


avatar
solasido

Messages : 657
Date d'inscription : 08/01/2013

http://taosophie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  shamallo le Ven 17 Mai 2013 - 4:34

Le nom de Salomon Trismosin apparaît pour la première dans un recueil de traités alchimiques publié à Rorschach en 1598 en allemand :
l' Aureum vellus (La toison d'or).
Le livre est traduit en français dès 1612 :

"La toyson d'Or ou la Fleur des Thresors, en laquelle est succinctement & methodiquement traicte de la pierre des philosophes, de son excellence, effects & vertu admirable. Plus de son Origine, & du vray moyen de pouvoir parvenir à sa perfection. Enrichies de Figures, et des propres Couleurs representees au vif, selon qu'elles doivent necessairement arriver en la pratique de ce bel Œuvre. Et recueillies des plus graves monuments de l'Antiquité, tant Chaldeens, Hebreux, Aegyptiens, Arabes, Grecs, que Latins, & autres Autheurs approuvez. Par ce Grand Philosophe Salomon Trismosin Precepteur de Paracelse."

L' Aureum vellus contient la première version imprimée du Splendor Solis, manuscrit richement illuminé de la première moitié du XVIe.

"Minuit est la vraie lumière, l'aube n'est pas claire." Proverbe japonais.



Dernière édition par shamallo le Ven 17 Mai 2013 - 5:51, édité 1 fois

shamallo

Messages : 954
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE BISTROT OU L'ON CAUSE " Aux cas faits d' la vie"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum