L’amour ne meurt jamais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’amour ne meurt jamais

Message  Francesca le Dim 21 Avr 2013 - 9:37

Un film à voir : LES AMES VAGABONDES

Histoire : La Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, se trouve un homme qu’elle ne peut pas oublier.

L’amour pourra-t-il la sauver ?

Une race d'extraterrestres, les Âmes, a pris le contrôle de la Terre en envahissant les esprits des humains. Lorsque Mélanie, l'une des rares humaines qui résiste encore, est capturée, une âme nommée Vagabonde est implantée dans son corps. Tandis qu'elle tente d'apprendre où se cachent les derniers résistants humains en fouillant la mémoire de Mélanie, Vagabonde découvre tout ce qui rend la vie à l'intérieur des humains si difficile : les émotions, les passions et les souvenirs tellement vivants..



http://youtu.be/plpKRNXTzJ8

Les Âmes vagabondes (titre original anglais : The Host) est un film de science-fiction américain produit et réalisé par Andrew Niccol et sorti en 2013. C'est une adaptation cinématographique du roman homonyme de Stephenie Meyer.

Pour en savoir plus : voir le site http://www.lesamesvagabondes.fr/listenews.php


.....ET SI C’ETAIT VRAI ??

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5885
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’amour ne meurt jamais

Message  Francesca le Mar 23 Avr 2013 - 9:27

Secret de tournage sur Les Âmes Vagabondes

Stephenie Meyer a eu l'idée de ce nouveau roman en traversant le désert qui s'étend de Phoenix à Salt Lake City aux États-Unis. Elle explique : "J’ai eu l’idée de faire cohabiter deux personnalités dans un même corps. Elles sont amoureuses de deux personnes différentes, ce qui crée un important conflit entre elles. J’aime les relations compliquées car elles sont toujours passionnantes à analyser". Pour Les Âmes Vagabondes, la romancière a voulu raconter une histoire d'amour plus mature que dans la Trilogie Twilight.

Quelles citations préférées
On ne sait jamais combien de temps on a devant soi.

Pendant un moment , il n'y avait plus que nous deux, juste Vagabonde et Jared, tous les deux brûlants de désir."


Melanie Stryder ! Je t'interdis de me laisser. Tu m'aimes ou non ? Alors prouve-le. Prouve-le ! Nom de Dieu, Mel ! Reviens ! Ohhh...! a-t-elle gémi dans ma tête.

-Je t'ai tenue dans la main, Vagabonde.(Sa voix étais si basse que j'étais la seule à pouvoir l'entendre) Tu étais si belle."

Ses mains exploraient ma peau, la zébrant de flammes. Ses lèvres embrasaient chaque parcelle de mon visage.

Vivre sans corps était un supplice pire qu'une prison, je le reconnaissais. Etre transportée d'un point à un autre, sans avoir prise sur le monde extérieur ni libre arbitre.Etre piégée en chair étrangère...

cheers
Pour la promotion du film, la page Facebook officielle a mis en place un système permettant de se prendre en photo et d'ajouter l'effet caractéristique des "âmes" qui consiste à avoir les pupilles brillantes. Toi aussi, deviens une "âme vagabonde" !


_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5885
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’amour ne meurt jamais

Message  Francesca le Mar 23 Avr 2013 - 9:33

:cheers:pour ceux qui ne connaissent pas le livre, cela peut être intéressant Smile

SI vous souhaitez lire un extrait du livre: http://fr.calameo.com/read/00002556021caff8f53fc


Bonne lecture !

1/ Qu'est-ce qui vous a inspiré l'idée de The Host ?

Le noyau central de la réflexion qui est devenue The Host a été inspiré par l'ennui absolu. Je conduisais de Phoenix à Salt Lake City, à travers l'un des plus mornes et répétitifs déserts au monde. C'est une route que j'ai empruntée de nombreuses fois, et une des manières d'éviter de perdre la raison est de m'inventer des histoires. Je n'ai aucune idée de ce qui a suscité la base étrange d'un alien parasite tombant amoureux du petit ami de son corps hôte, par-dessus la protestation de cet hôte. J'étais à mi-chemin de l'histoire lorsque j'ai réalisé. Une fois que j'ai commencé, cependant, l'histoire a immédiatement exigé mon attention. Je pourrais dire qu'il y avait quelque chose de contraignant dans cette idée de triangle si compliqué. J'ai commencé à écrire le plan sur un bloc-notes, et je l'ai ensuite étayé dès que je me suis retrouvée devant un ordinateur. The Host était supposé ne pas être davantage qu'un projet parallèle, quelque chose qui me garderait occupée pendant les étapes d'édition d'Eclipse mais cela s'est transformé en quelque chose dont je ne pouvais pas m'éloigner jusqu'à ce qu'il soit fini.

2/ Est-ce que votre approche d'écriture de The Host, votre premier roman pour adultes, a été différente que votre série pour jeunes adultes ?

Pas du tout. Comme la saga Twilight (c'est probablement le seul aspect pour lequel the Host ressemble à la saga Twilight !), The Host est juste une histoire que je me suis amusée à me raconter. Mon plaisir personnel est toujours la raison clé pour qu'une histoire soit terminée. Je ne pense jamais à un autre public que moi lorsque j'écris, cela peut attendre la phase d'édition.

3/ Vous avez qualifié The Host comme étant un roman de science-fiction pour les gens qui n'aiment pas la science fiction. Pouvez-vous expliquer pourquoi ?

Lire The Host, cela ne ressemble pas à lire de la science-fiction. Le monde est familier, l'univers dans lequel vous comme le narrateur évoluez est familier, les émotions sur les visages des personnes autour de vous sont familières. Il y a vraiment de similitudes dans ce monde, avec juste quelques différences-clés. S'il n'y aurait pas le fait que les histoires d'aliens soient par définition de la science-fiction, je ne l'aurai jamais classé dans ce genre.

4/ Il y a beaucoup de dialogue interne entre Wanderer, la narratrice et l'âme envahissante, et Melanie, l'humaine dont le corps est habité maintenant par Wanderer. Chaque personnage a sa propre voix distincte et ses luttes internes. Est-ce que ce fut un défi d'avoir les deux personnages, qui prennent place essentiellement dans un corps, et qui aient leur propre identité ?

Wanderer et Melanie sont vraiment des personnalités distinctes pour moi dès le premier jour. Les garder séparés n'a jamais été un problème. Melanie est la victime, elle est la seule à laquelle nous, en tant qu'humains, pouvons nous identifier ; en même temps, elle n'est pas toujours le personnage le plus admirable. Elle peut être coléreuse et violente et impitoyable. Wanderer est l'attaquante, la voleuse. Elle n'est pas comme nous, même pas un membre de notre espèce. Cependant, elle est quelqu'un que je, du moins, voudrais davantage apprécier. Elle est une personne meilleure que Melanie dans beaucoup de domaines, et pourtant une personne plus faible. Les différences entre les deux personnages principaux constituent le point le plus important de l'histoire. Si elles n'étaient pas aussi distinctes, il n'y aurait eu aucune raison de l'écrire.

5/ Est-ce qu'il y a des personnages qui vous ont surpris pendant que vous écriviez ?

Je suis constamment surprise par mes personnages lorsque j'écris, c'est pour moi un des aspects favoris. Lorsqu'un personnage refuse de faire ce que j'avais prévu pour lui ou pour elle, c'est lorsque je comprends que ce personnage est vraiment vivant. Il y a plusieurs personnages qui m'ont interpellé avec The Host. Un en particulier a été désigné pour un bref passage comme étant le complice d'un ennemi. D'une façon ou d'une autre, il savait qu'il était plus que cela, et que je ne pourrai pas l'arrêter de se transformer en histoire d'amour principale.

6/ Votre série Twilight a beaucoup accroché les lecteurs adultes, pensez-vous que the Host va également accrocher les lecteurs plus jeunes ?

J'ai eu beaucoup de manifestations d'intérêt de la part de mes lecteurs jeunes adultes à propos de la sortie de The Host. Je n'ai aucun doute à ce qu'ils continueront à composer la partie fondamentale de mon lectorat. J'aime brouiller les frontières entre les différents genres et catégories, parce que dans ma tête, un bon livre ne rentre pas dans les cases. J'espère que The Host continuera à faire ce que Twilight est en train de faire. Prouver qu'une bonne histoire n'appartient pas à un genre en particulier.

LE LIVRE :

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5885
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’amour ne meurt jamais

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum