Navigation


 Publications en ligne


 Retour au forum

La Vie Devant Soi   

Le sens de l’introspection

Admin | Publié le sam 25 Mai 2019 - 7:34 | 1144 Vues


 

L’introspection peut se définir comme l’accès à nos propres états et contenus mentaux, assorti d’une certaine capacité à les communiquer à autrui. En ce sens, l’introspection n’est pas problématique : chacun de nous sait décrire plus ou moins son humeur, rapporter le contenu d’une rêverie éveillée, les étapes d’un raisonnement ou d’une association d’idées, ou encore la précision ou la confusion d’une imagination. Toutes ces choses sont précisément des introspections parce que leurs objets, sans préjuger de la possibilité de les réduire à des choses observables publiquement, sont d’abord des représentations internes accessibles au sujet lui-même.

 

Observation intérieure, observation par la conscience, examen des phénomènes psychologiques réalisé par le sujet lui-même et description de ce qui se passent en lui : de ses propres perceptions, pensées, idées et sentiments. L’introspection a été la première méthode d’étude de l’esprit … prise de conscience de son état intérieur, de ses manquements ou réussite ! 

 

L’introspection peut être entendue comme un moyen interne de se connaître soi-même. Or se connaître soi-même c’est se comprendre, se saisir de l’intérieur, reconnaître ce qui fait que « je suis moi », unique et individuel. Mais surtout, se connaître, avant tout, c’est être lucide envers soi-même. 

 

Plus simplement, cela peut se décliner aussi comme savoir d’où l’on vient (une histoire personnelle, des racines, un arbre généalogique). 

Grâce à la conscience, l’homme dispose d’une faculté qui lui permet d’avoir connaissance de toute son activité intellectuelle. Il s’agit, d’une sorte de connaissance qui concerne la vie psychologique du sujet lui-même. Rien ne semble devoir lui échapper, puisque son domaine coïncide avec celui de l’esprit. 

 

L’âme est facile à connaître, elle est transparente à elle-même puisque toute activité psychique est consciente. Ainsi, il ne devrait demeurer aucune zone d’ombre. Par conséquent, un sujet doit pouvoir se connaître lui-même. 

 

Si la conscience est bien une sorte de « connaissance intérieure », il doit être possible de se livrer à une psychologie à la première personne, ou à ce qu’on appelle introspection, à savoir : la connaissance de soi par soi, l’exploration de « l’espace du dedans » (H. Michaux). Mais s’agit-il d’une véritable connaissance? Chacun fait l’expérience de la difficulté de se connaître soi-même.

 

On observe souvent que les autres se trompent sur leur propre compte : un tel, a une mauvaise image de lui-même alors que ses qualités devraient lui donner confiance, un autre à l’inverse s’estime plus que ses capacités ne devraient l’y autoriser. 

 

Méditation pour l’introspection

 

Fermez les yeux.


Visualisez une sphère blanche brillante située dans votre abdomen. Puis visualisez qu’elle se dissout progressivement dans tout votre corps. 

 

Ouvrez les yeux et regardez devant vous, là où vos pas vous mènent. Essayez de comprendre pourquoi il se passe ce que vous avez devant les yeux (les oiseaux qui chantent, la cime des arbres qui bouge, etc…). N’allez pas droit à l’évidence : essayez de trouver le second, troisième, voire quatrième degré de ce que vous voyez. Tirez-en des leçons morales. 

 

Vous verrez, ça ne semble pas forcément évident, mais il ne faut qu’un tout petit peu de pratique. Avec de l’habitude, on peut même tirer des dizaines de leçons en regardant des journées entières le même coin de mur… Garanti. Puis posez-vous la question suivante : « Et moi ? Qu’est ce que j’ai fait jusqu’à maintenant, qui va dans le sens de cette leçon, ou qui au contraire s’y oppose ? ».

 

Cette simple question : « Et moi ? » permet de se remettre en cause, bien plus qu’avec une dissertation philosophique complète. 

 

Francesca - Admin. du forum La Vie Devant Soi

 

À propos de l'auteur