Navigation


 Publications en ligne


 Retour au forum

La Vie Devant Soi   

Nouvelles maladies que sont les Zoonoses

Francesca | Publié le lun 28 Juin 2021 - 15:34 | 856 Vues


 

 

Les zoonoses sont de nouvelles maladies infectieuses transmises par les animaux, pour lesquelles nous n’avons pas d’immunité. Elles sont causées par des pathogènes qui franchissent les barrières entre les espèces, alors qu’ils sont normalement bloqués par des récepteurs à l’entrée des cellules humaines. L’alerte aux zoonoses a commencé dans les années 1970 avec Ebola, qui provenait déjà des chauves-souris et se transmettait par les primates.

 

Un des facteurs de l’apparition des zoonoses est la déforestation, qui conduit les animaux (chauves-souris et primates, entre autres) à se rapprocher des habitats humains.

 

En cause également, le trafic de la viande de brousse, répandu en Afrique. En Europe, le facteur aggravant reste principalement l’élevage industriel, dont on a pu constater le rôle dans la transmission de la maladie de la vache folle. On retrouve ce rôle de l’élevage industriel dans l’émergence de la grippe aviaire en Asie. Du fait de la concentration des animaux dans les élevages intensifs, de petites mutations qui pourraient rester bénignes sont amplifiées et causent de nouvelles maladies chez les humains.

 

Par ailleurs, le réchauffement climatique favorise également le déplacement des populations de moustiques, qui transmettent des maladies de type Zika, Chikungunya. Ces facteurs aggravants de type anthropique, dus à une action humaine, nous indiquent que nous devons revoir radicalement notre mode de vie, pour avoir une chance d’endiguer le phénomène…

Pourrions-nous commencer par définir le terme de pandémie ?

 

Le terme de pandémie, du grec pan « tous » et demos « peuple », apparaît au XIXe siècle et a été établi par des médecins anglais, lors de réflexions sur la diffusion des épidémies. Il a notamment été appliqué à la peste bubonique au XIXe siècle, à la grippe dite « espagnole » en 1918 et au VIH (virus de l’immunodéficience humaine) dans les années 1970.

 

La pandémie serait une épidémie qui se diffuse dans le monde entier et pour laquelle l’humanité n’a pas d’immunité. La propagation de ces pathogènes s’expliquerait notamment par la mondialisation et l’accélération des transports.

 

3 points à retenir :

 

– Déforestation, élevage intensif, réchauffement climatique sont autant de facteurs aggravants des zoonoses. Ils sont de type anthropique, c’est-à-dire favorisés par des activités humaines. Un constat qui implique de revoir radicalement notre mode de vie pour avoir une chance d’endiguer le phénomène…

– Il nous faut changer nos comportements individuels, à commencer par consommer moins de viande et choisir un mode d’élevage respectueux et local. Devenir des consommateurs responsables signifie d’abord prendre conscience que la viande n’est pas une marchandise comme les autres, mais qu’elle résulte de conditions de production très risquées et moralement problématiques.

 

– Les nouveaux pathogènes, ou virus, pourraient être considérés à la fois comme les signaux de la perturbation écologique et du non-respect de notre contrat animal ! Rétablir le dialogue avec la nature n’a de sens que si c’est à partir des éléments qu’elle nous donne de sa transformation. Si la nature nous envoie des signaux, il faut en tenir compte et communiquer à partir des points d’alerte.

 

* Un monde, une seule santé, relayé par l’Organisation mondiale de la santé animale, anciennement Office international des épizooties (OIE). L’idée serait que tout le monde travaille ensemble. www.oie.int/fr

À propos de l'auteur