Les Vérités d’Omraam M. AÏVANHOV

Aller en bas

Les Vérités d’Omraam M. AÏVANHOV

Message  Francesca le Sam 22 Fév 2014 - 7:28


je partage avec vous quelques extraits de mon blog : http://herosdelaterre.blogspot.fr/
et pour commencer, voici :


Un passage sur la Connaissance, par Omraam :


Chaque cellule de notre corps possède une petite intelligence grâce à laquelle elle exécute une tâche déterminée dans l’organe dont elle fait partie. C’est donc le savoir de toutes les cellules, synthétisé dans le cerveau, qui exprime l’intelligence de l’organisme entier ; si l’intelligence des cellules est réduite, le cerveau reste obtus. Pour développer son cerveau et parvenir à la connaissance complète, l’homme doit travailler sur l’ensemble des cellules de son corps. Tout est lié et il ne faut donc pas séparer le cerveau du reste du corps. C’est pourquoi, jour après jour, nous devons penser à purifier, vivifier, éclairer les cellules de chacun de nos organes, afin que leur bon fonctionnement se reflète sur notre cerveau et améliore notre compréhension des choses.
 
Il suffit que quelques cellules du foie,  de l’estomac, des intestins ne fassent pas correctement leur travail, pour qu’une personne perde une partie de ses facultés mentales ; elle aura beau lire, étudier, dans toutes ses réflexions se projetteront des déformations, des teintes sombres venant du mauvais fonctionnement de ses organes. Même chez ceux qui sont considérés comme de grands penseurs, de grands chercheurs, combien d’erreurs ont pour origine les insuffisances des cellules de certains organes qui entravaient leur activité intellectuelle. Toutes ces insuffisances du foie, de l’estomac, des intestins, du pancréas ... créent quelque part dans le cerveau des freins, des obstacles qui retiennent l’homme et limitent sa compréhension.
 
Tant que nous seront sur la terre, il y aura le jour et il y aura la nuit. Parce que la terre est ronde et qu’elle tourne dans l’espace, nous ne pouvons pas échapper à cette alternance des jours et des nuits. Mais c’est dans l’être humain qu’il n’y aura plus de nuit ; par l’amour et la sagesse il triomphera des ténèbres, et la lumière brillera pour toujours en lui.
 
 
C’est avec joie que nous recevront vos commentaires ou vos questions….. Merci !


 
n'hésitez pas  Smile 

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 6230
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Vérités d’Omraam M. AÏVANHOV

Message  Francesca le Lun 24 Fév 2014 - 5:36

Voici un autre extrait sur : TROUVER L’EQUILIBRE
 
La Science initiatique a pour tâche d’amener les humains à prendre conscience de ces deux réalités du ciel et de la terre, de l’esprit et de la matière. Mais il ne suffit pas qu’ils en prennent conscience, ils doivent apprendre comment travailler avec elles, car c’est à cette seule condition qu’ils trouveront l’équilibre. Quand on voit certaines personnes présenter des signes de déséquilibre, on va généralement en chercher les causes dans le surmenage, une mauvaise nutrition, une vie difficile, des chagrins, etc. Non, à l’origine de tous les déséquilibres, il y a le déséquilibre entre l’esprit et la matière, et c’est ce qui entraîne ensuite toutes les autres formes de déséquilibres que l’on peut constater. L’esprit et la matière sont deux pôles, deux principes avec lesquels l’être humain doit savoir agir intelligemment, prudemment. Et s’il n’est pas recommandé de donner la prépondérance au confort aux biens matériels, vivre dans les privations sous prétexte de mysticisme et de spiritualité n’est pas non plus la solution. Pour trouver l’équilibre, il faut donner à l’esprit et à la matière leur place respective ; ne pas rejeter la matière, mais la rendre soumise et obéissante à l‘esprit. Et c’est ce que Jésus a voulu exprimer en disant : « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ».
 
Mais tant que les humains n’auront pas une idée claire de ce que signifie leur présence sur la terre, de la mission qu’ils ont à y remplir, jamais ils ne se décideront à faire ce travail. Combien craignent même que la vie spirituelle contribue à les affaiblir. En réalité, cette crainte vient d’une très mauvaise compréhension de ce que sont l’esprit et la matière. Parce que la matière est là devant eux, bien visible et tangible, elle leur paraît la seule réalité fiable, et c’est là qu’ils cherchent des certitudes, une sécurité, un abri. Ils ne se rendent pas compte que cette matière qui leur inspire tellement confiance se transforme peu à peu en prison ; et alors non seulement ils sont emprisonnés, mais ils deviennent vulnérables, car la sécurité que représente la matière n’est qu’une illusion.
 
Pour dominer la matière, l’être humain doit de plus en plus se détacher d’elle et s’identifier à l’esprit, car on ne domine pas la matière par la matière, mais par l’esprit. Pourquoi ? C’est une question de polarité. L’esprit est polarisé positivement et la matière est polarisée négativement. Tant que vous restez polarisé négativement comme elle, vous ne pouvez pas dominer la matière, car négatif et négatif se repoussent. Pour la dominer et travailler sur elle, vous devez vous polariser positivement, comme l’esprit et donc vous identifier à l’esprit. Vous ne l’abandonnez pas, au contraire, vous la gardez bien en vue, et après vous être élevé le plus haut possible par la pensée, vous redescendez pour mieux l’orienter et l’affiner. A nouveau, vous vous éloignez… et à nouveau vous vous rapprochez… C’est ainsi que vous parviendrez à faire que la terre devienne un jour comme le ciel. Jusque-là, vous ne pouvez rien réaliser de vraiment grand et durable, contrairement à ce que croient les matérialistes. Les matérialistes ne savent pas travailler avec la matière ; ils s’y engouffrent, ils y sont ensevelis, étouffés, écrasés, mais ils ne la dominent pas.
 
 Very Happy 
 

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 6230
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

LA MEDITATION EST UN EXERCICE DIFFICILE

Message  Francesca le Sam 28 Juin 2014 - 9:27

un extrait sur : 
LA MEDITATION EST UN EXERCICE DIFFICILE





Il ne faut pas se faire d’illusions : la méditation est un exercice très difficile. Tant qu’on reste engagé dans des occupations prosaïques ou plongé dans les passions, il n’est pas possible de méditer, car la nature de ces activités ne le permet pas : elles retiennent la pensée dans les régions inférieures des plans astral et mental. Pour pouvoir projeter sa pensée dans les régions spirituelles, il faut d’abord pouvoir se libérer intérieurement.
soyez vigilant et dites-vous : "Je veux méditer, je dois donc préparer mon cerveau et tout mon organisme, je dois tout mettre au point pour avoir la possibilité de faire un travail".
 
Supposez qu’un soir vous ayez eu une violente dispute avec quelqu’un. Le lendemain matin, au moment de méditer, les événements de la veille reviennent à votre conscience et vous n’arrêtez pas de penser : "Ah ! Ah ! il m’a dit ceci, il m’a dit cela.. La prochaine fois il va voir ce qu’il va voir, il passera un mauvais quart d’heure" Voilà le sujet autour duquel tourne votre "méditation". C’est un remue-ménage, une pagaille ! Au lieu de s’élever jusqu’aux régions divines on agite tout ce que l’on a vécu dans le passé, et ça défile, ça défile… tout un cortège de visages et d’événements viennent se présenter, on n’en sort plus. Et comme la même histoire se répète pendant des années, évidemment on n’a pas de résultats.

C’est ce que voulait dire Jésus quand il conseillait : "Ne vous inquiétez pas du lendemain". Oui, parce que si vous arrangez tout correctement aujourd’hui, vous mettez un bon départ pour demain. C’est vrai pour chaque domaine de l’existence, et c’est vrai aussi pour la méditation. Si intérieurement vous avez réglé vos problèmes la veille, le lendemain vous serez libre pour concentrer votre pensée sur le sujet que vous souhaitez. 

Ayant compris cela, celui qui veut méditer commence par se préparer, il se purifie et ne s’embarrasse pas de toutes sortes de préoccupations inutiles. Quand il a réussi à s’échapper de cette prison qu’est la vie quotidienne avec toutes ses obligations, quand enfin il est libre, libre dans son corps, dans ses pensées, dans ses sentiments, et quand il commence à s’élever intérieurement, la sensation intense qu’il existe une vie tellement plus belle, plus riche, plus vaste, le projette dans les régions où circule cette vie… ces régions qui, en réalité, sont en lui-même, car la vie divine coule en chaque être humain. C’est cette vie qu’il arrive à goûter, pour un moment, et une fois qu’il a fait cette expérience, il ne peut plus l’oublier ; il sait désormais qu’il peut s’arracher à l’engrenage de forces obscures qui le limitaient, le désagrégeaient, pour entrer dans les courants bénéfiques et libérateurs de la lumière.
 
La méditation est une opération psychologique, philosophique, un travail cosmique de la plus haute importance. Quand vous avez appris à vous discipliner, votre pensée accepte de se soumettre ; vous voulez la mettre ne marche, elle se déclenche ; vous voulez l’arrêter, elle s’arrête, comme si les cellules de votre organisme tout entier avaient décidé de vous obéir. Mais tant que vous n’êtes pas arrivé à cette maîtrise, il vous faut des heures et des heures pour vous apaiser ; vos cellules continuent à s’agiter, elles ne vous écoutent pas, elles vous disent : "Si tu crois que tu vas si facilement t’imposer à nous ! Nous nous moquons bien de toi, nous n’avons aucune considération pour toi, parce que tu nous as montré que tu es trop ignorant, trop faible". Et elles n’en font qu’à leur tête. Vous en connaissez tous quelque chose, n’est-ce pas ?

Alors, supposons que vous êtes maintenant dans un état intérieur convenable pour méditer… Il y a encore une règle à connaître, c’est que vous ne devez pas exiger de votre cerveau qu’il se concentre brusquement sur un sujet, car vous violentez les cellules nerveuses qui réagissent en se bloquant et vous n’arriverez à rien sauf à avoir mal à la tête. Il faut donc commencer par se mettre dans une attitude réceptive, se détendre, s’apaiser, ne penser à rien, mais rester tout de même vigilant. Bien sûr, sans entraînement ce n’est pas si facile, mais à la longue il suffira seulement de quelques secondes. Et au moment où vos sentez que votre système nerveux est bien disposé, dans une attitude réceptive qui lui permet de se recharger, de reprendre des forces, vous pouvez orienter votre pensée vers le sujet choisi.

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 6230
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Vérités d’Omraam M. AÏVANHOV

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum