Le mythe de la prévention et du dépistage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mythe de la prévention et du dépistage

Message  Francesca le Mer 6 Juin 2012 - 7:07



Certes le nombre de cancers semble augmenter. Certes des examens complémentaires dépistent des pré-cancers qui conduisent à transformer de nombreux bien portants en patients subissant biopsies, examens sophistiqués et traitements. Mais cette agitation demeure souvent inutile et toxique d’un point de vue tant financier que psychologique et social.

Il faudrait donc calmer rapidement les ardeurs des médecins, des Conseils généraux et autres associations qui financent des dépistages mammographiques au nom d’une conception française un brin singulière. Calmer également l’obsession de doser les PSA à tout homme de plus de 50 ans qui ne demande rien et se retrouve castré, impuissant et cassé au nom de la prévention d’un cancer de la prostate qu’il n’aurait peut-être jamais eu et dont la probabilité qu’il le tue resterait très faible.

Arrow Pour en savoir plus http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/du-reste/sante/cancerologie-la-medecine-nest-plus-au-service-du-patient-mais-dun-systeme-marchand

Parlons-en ensemble !

Qu’en pensez-vous ?? Vous faites-vous dépister quoi que ce soit vous-même ??


_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5927
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mythe de la prévention et du dépistage

Message  Lydie le Mer 6 Juin 2012 - 8:03

Je me refuse de rentrer dans cette politique de la peur Mad d'autant plus que souvent les examens ne sont pas sans effets et peuvent parfois induire des problèmes de santé.
C'est une histoire de gros sous. On maintient la foule dans la peur de la maladie, qui va engendrer la maladie un jour ou l'autre et ça arrange bien beaucoup de monde.

Personnellement je me fais suivre par une thérapeute qui utilise la méthode SCIO donc on peut voir s'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond ou si quelque chose peut survenir d'ici quelques temps.

_________________
 Vivre et laisser vivre  
Aromalves - Chrysalide Bien-Etre - Oracles de la Papesse
avatar
Lydie

Messages : 120
Date d'inscription : 03/06/2012

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mythe de la prévention et du dépistage

Message  Francesca le Mer 6 Juin 2012 - 12:58

SCIO Lydie ??

J'ai beau chercher je ne vois pas, tu m'aides s'il te plaît

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5927
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mythe de la prévention et du dépistage

Message  Invité le Mer 6 Juin 2012 - 13:17

Je vais parler une fois de plus de mon expérience car ce sujet s'y prête totalement.

En 2000, j'étais à Londres, cela faisait environ 6 ans que j'y étais. Je n'avais pas une super hygiène de vie, particulièrement mon alimentation. Je ne mangeais quasiment pas de légumes, ni d'autres aliments. Quand j'ai commencé à ressentir d'étranges symptômes et une grosse fatigue, je me suis dis que je manquais simplement de vitamines!

Mais un jour après une grosse douleur à l'oeil, j'ai pu constater que ma vue baissait comme un petit store qui descendait sur mon oeil pour finalement totalement obstruer la vision de cet oeil. « Le hasard » a fait que je travaillais juste à côté d'un hôpital spécialisé dans les yeux même les urgences.
J'y suis donc allé et là, la personne qui m'a ausculté m'a dit, oui ça arrive, ça disparaitra dans quelques temps, c'est une inflammation du nerf optique, et cela pourrait aussi revenir. (L'inflammation du nerf optique est un des symptômes d'une sclérose en plaque.) Mais comme il n'a pas été du tout alarmiste, j'ai continué ma vie métro-boulot-dodo à Londres en faisant avec pour les autres petits symptômes sensoriels et la fatigue. Je suis cependant allée voir un généraliste qui m'avait pris rendez-vous chez un neurologue, mais comme le rendez-vous était six mois plus tard, mon état s'était alors amélioré et je n'y suis pas allée.
Personnellement, j'hésiterais beaucoup à faire de la prévention pour quelque chose d'autre mais ceci ne concerne que moi.

En 2003, la fatigue devenant de plus en plus difficile, je ne pouvait plus vivre cette vie trépidante londonienne. J'ai donc décidé de retourner en France. Cela ne faisait pas 1 mois que j'étais rentrée et les symptômes reprirent de plus belle! Je suis donc allé voir un généraliste en France qui m'a tout de suite aiguillée vers un neurologue. Et là tout s'est précipité, la neurologue après le premier entretien avait de gros doutes. Ensuite, c'est un séjour à l'hôpital, pendant lequel tout une batterie de test est effectuée. Ponction lombaire, IRM etc...Et puis le diagnostique est tombé. Et là ils ont démarré par me bombarder de cortisone, entre janvier et mai 2004 j'ai dû avoir 4 ou 5 injections de cortisone.
Et c'est une perfusion sur 3 jour, je vous laisse imaginer la dos. Et j'ai eu des problèmes de marche à cette période, alors qu'à Londres, j'étais malade depuis 3 ans mais je n'ai jamais eu de tels problèmes.

On peut dire que les problèmes se sont aggravés avec le temps mais je pense que le fait de poser le diagnostique a encore accentué les symptômes. Je ne me suis sentie alors seulement comme malade de la sclérose en plaque.
Heureusement, j'ai réagit tout de suite et choisit d'autres solutions que celles des hopitaux et des médicaments qui ne me convenaient pas et me rendait dépendante. Je pense qu'il est important que le malade reprenne sa vie en main, car j'ai eu l'impression que c'étaient les médecins qui désormais étaient aux commandes.

Tout cela, (pardon d'avoir été aussi longue), pour dire que je suis persuadée que la pose du diagnostique n'aide pas forcément. J'ai été témoin de deux attitudes. Celle de l'Angleterre pas du tout alarmiste et celle de la France et je pense vraiment qu'il y aurait des progrès à faire dans ce domaine là.
J'hésiterais vraiment à me faire diagnostiquer pour autre chose désormais. De toute façon je ne vais plus voir de docteur depuis bientôt 3 ans et je me porte très bien. Tout cela bien sûre me concerne moi et je ne conseille pas de faire comme moi.


Dernière édition par calixte le Mer 6 Juin 2012 - 13:22, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mythe de la prévention et du dépistage

Message  Lydie le Mer 6 Juin 2012 - 13:20

Francesca a écrit:SCIO Lydie ??

J'ai beau chercher je ne vois pas, tu m'aides s'il te plaît

C'est de la thérapie quantique, de la biorésonance.

Certains disent que c'est du charlatanisme et ça était même interdit dans certains pays, un peu normal ça fait une concurrence grave Very Happy
Depuis des mois que j'utilise ce procéder et je me sens beaucoup mieux, rien à voir, dans mon corps, dans ma tête .... tout.

On met à la personne des sangles aux poignets, chevilles et la tête, reliés à un ordinateur qui va mesurer les fréquences de tout le corps : foie, rate, acides aminées, cellules, chakras etc etc Le programme va établir un bilan de tout le corps et va effectuer les rectifications. C'est à dire va envoyer les fréquences aux corps afin qu'il retrouve un équilibre.

http://www.afptq.org/Le-SCIO

Taper sur google SCIO on trouve pas mal de choses dessus, du bon comme du pire mais moi j'ai testé et je le recommande vivement. Le tout est de trouver un thérapeute qui sache interpréter comme il faut.

On le connait aussi sous le nom de thérapie Mora, en fait je pense que cela vient du nom des constructeurs des appareils http://www.moratherapie.fr/


Dernière édition par Lydie le Mer 6 Juin 2012 - 13:32, édité 1 fois

_________________
 Vivre et laisser vivre  
Aromalves - Chrysalide Bien-Etre - Oracles de la Papesse
avatar
Lydie

Messages : 120
Date d'inscription : 03/06/2012

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mythe de la prévention et du dépistage

Message  Lydie le Mer 6 Juin 2012 - 13:27

calixte a écrit:
Heureusement, j'ai réagit tout de suite et choisit d'autres solutions que celles des hopitaux et des médicaments qui ne me convenaient pas et me rendait dépendante. Je pense qu'il est important que le malade reprenne sa vie en main, car j'ai eu l'impression que c'étaient les médecins qui désormais étaient aux commandes.

Tout cela, (pardon d'avoir été aussi longue), pour dire que je suis persuadée que la pose du diagnostique n'aide pas forcément. J'ai été témoin de deux attitudes. Celle de l'Angleterre pas du tout alarmiste et celle de la France et je pense vraiment qu'il y aurait des progrès à faire dans ce domaine là.
J'hésiterais vraiment à me faire diagnostiquer pour autre chose désormais. De toute façon je ne vais plus voir de docteur depuis bientôt 3 ans et je me porte très bien. Tout cela bien sûre me concerne moi et je ne conseille pas de faire comme moi.

Oui faut reprendre la responsabilité de son corps c'est très important. Personnellement je vais chez un toubib pour avoir juste un diagnostic si besoin et après je me soigne autrement. Surtout avec les huiles essentielles et le SCIO. Puis aussi faut pas éluder le fait que si un organe est malade il y a souvent un blocage psychologique derrière, une blessure émotionnelle et notre corps nous en fait part avec la maladie.

Beaucoup de progrès sont à faire dans ces domaines, ça ne fait pas si longtemps que le traitement de la douleur était inexistant en France.

_________________
 Vivre et laisser vivre  
Aromalves - Chrysalide Bien-Etre - Oracles de la Papesse
avatar
Lydie

Messages : 120
Date d'inscription : 03/06/2012

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mythe de la prévention et du dépistage

Message  Francesca le Mer 6 Juin 2012 - 16:58

Merci Lydie pour les liens… instructifs !

Et belles preuves effectivement que vous nous présentez-là les filles. Very Happy

Je suis d'avis avec vous pour dire qu'il nous faut utiliser notre propre discernent… et cesser les abus…

il m'est arrivé aussi une expérience assez désagréable il y a quelques années… en vérité, j'avais des excès de températures qui passaient de 37 à 39° dans la même journée, je suis donc allée consulter, il m'a été diagnostiqué un dérèglement de la glande tyroïde… mais bien avant cela, forcément j'ai dû subir pas mal d'examens et parfois même assez désagréables..; mais bon passons là-dessus !

parmi ces nombreux examens, les "professionnels de la santé" comme ils se nomment entre-eux, ont découvert que mon épiphyse n'était pas placée à l'endroit commun de mes congénères….

Et c'est reparti, ils ont commencé par me prescrire toute une batterie d'autres examens encore et scanners à la clé !…

mais là, j'ai dit STOP… ça suffit !
Je ne souffre pas de maux de tête, ni d'ailleurs en plus, j'avais juste des sauts de température….
On m'a prescrit un traitement pour la régulation de la tyroïde, soit disant un traitement à vie...

Cependant, grâce à l'auto-guérison je me suis guérie seule, sans jamais prendre le médicament en question d'ailleurs. Wink

Certes, comme le dit Calixte je ne préconise absolument pas non-plus que l'on face ce que j'ai fait, mais je peux toutefois insister sur le fait que finalement lorsqu'on cherche.... et bien oui ! on trouve forcément !!

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5927
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mythe de la prévention et du dépistage

Message  Nina le Mar 12 Juin 2012 - 23:07

Bonsoir Smile

Afin de retrouver plus facilement les informations sur le SCIO, j'ai ouvert une discussion sur ce très intéressant sujet ici :


http://devantsoi.forumgratuit.org/t331-le-scio-therapie-quantique#1991



_________________
avatar
Nina
Modérateur

Messages : 614
Date d'inscription : 20/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mythe de la prévention et du dépistage

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum