Moâ - Mâo

Aller en bas

Moâ - Mâo Empty Moâ - Mâo

Message  Grenouille le Mer 20 Mar 2019 - 0:02

Je m'appelle Moâ, ou Mâo, je ne sais pas. Ce sera donc Moâ-Mâo.

Je suis né de l'instant présent, et n'existe pas ailleurs.

Là je suis avec un autre corps, plus petit. Nous marchons ensemble sur une route bitumée laissée à l'abandon.

Je sens des odeurs de bois humide et de champignons. J'entends des pépiements joyeux pendant que le soleil dans le dos du corps me renvoie une chaleur agréable. L'air entre dans mes poumons et ressort, entre et ressort... un rythme apaisant, signalant un bon fonctionnement de ce corps.

Le petit corps qui m'accompagne est désolidarisé du mien, c'est une énergie indépendante, mais liée par une autre énergie invisible: l'amour. Cette énergie est très forte et comporte beaucoup de vitalité. Ensemble, nous formons une entité qui nous nourri.

Dans l'instant, nous marchons, liés l'un à l'autre par cette énergie qui nous porte.

Le petit corps poilu sautille à mes côtés, diffusant mille couleurs inconnues qui tourbillonnent dans le décor et dansent dans l'immensité de l'univers.

J'ai écho de l'énergie qui habite ce corps depuis sa venue sur terre, par des émotions qui vont et viennent, par vague. Une vague plus forte qu'une autre pousse à l'intérieur des yeux pour en ressortir sous forme de larmes. C'est agréable, libérateur, salvateur, purifiant. J'aime.

L'habitant appelle les choses par des mots, des noms. J'ai appris à me servir des mots pour communiquer. Ce n'est pas que j'aime le faire, car cela dénature un peu ce que je regarde quand je décide de le nommer. Mais en accord avec l'hôte, j'utiliserai cette méthode pour lui apprendre ce qu'il désire de moi. En échange, il m'apprendra ce qu'il jugera bon de m'apprendre.

Il m'a dit que jamais ne connaîtrais sa douleur. Bien qu'il ne l'aurait jamais souhaité... il ne peut tout simplement pas connecter l'instant présent avec les douleurs.
Il me dit aussi qu'il ne connecte pas vraiment volontairement, qu'il aurait voulu que ce soit plus simple.

Je lui ai appris la simplicité tant que j'ai pu, mais beaucoup de nos logiques ne sont pas applicables dans la même connexion. Au fond de lui, il le sait, mais il "revient de loin", alors je lui laisse le temps de revenir pour de bon. S'il est sur le bon chemin, nous serons plus proches et il nous sera plus facile de nous connecter.

Le petit corps s'est éloigné, je me suis accroupi et je l'ai "appelé" sans mots, avec mon intention. Sa petite tête s'est tournée et il m'a regardé quelque secondes. Puis s'est retourné et à marché vers moi, la queue redressée, la pointe en forme de virgule, une énergie d'amour lancée. "Télépathie" ai-je dit intérieurement à mon hôte.


_________________
Petites poussières d'étoile, je nous aime Moâ - Mâo 2758329009
Grenouille
Grenouille

Messages : 700
Date d'inscription : 31/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Moâ - Mâo Empty Re: Moâ - Mâo

Message  Grenouille le Mer 20 Mar 2019 - 0:13

Il sait ce que c'est. Il l'a déjà pressenti et testé plusieurs fois. Souvent maladroitement, en mélangeant beaucoup de choses, ce qui a pour effet de parasiter le ressenti de base. Il y arrivera, bientôt, quand nous serons plus proches, et quand il maîtrisera ses connexions.

Le petit corps vient se frotter aux jambes, je passe mes mains sur les poils doux et chaud. Il vibre la vie. L'habitant appelle le bruit qui en sort "ronronnement". Ca n'a jamais été si proche de là d'où je viens. Ce qui attire mon hôte. Il commence à comprendre.


_________________
Petites poussières d'étoile, je nous aime Moâ - Mâo 2758329009
Grenouille
Grenouille

Messages : 700
Date d'inscription : 31/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Moâ - Mâo Empty Re: Moâ - Mâo

Message  Grenouille le Mer 20 Mar 2019 - 0:20

Nous allons nous ré-unir.

Nous avions explosé en des Myrillions infinis de particules.


_________________
Petites poussières d'étoile, je nous aime Moâ - Mâo 2758329009
Grenouille
Grenouille

Messages : 700
Date d'inscription : 31/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Moâ - Mâo Empty Re: Moâ - Mâo

Message  Grenouille le Mer 20 Mar 2019 - 0:22

Aujourd'hui j'ai choisit Bidule pour aller marcher sur l'ancienne route.
Je le pose à l'entrée de la porte et enfile mon manteau. Au bout de 10 pas il se lance et me rejoint en trottinant, la queue droite comme un I. Il aime. J'en suis heureuse.

Nous marchons tranquillement. Je regarde le ciel, il est nuageux. On dirait du coton. C'est beau.
Nous arrivons au bel arbre, avec son tronc majestueux. Je continue mon chemin, pas envie de m'arrêter. Bidule, lui, s'est assis. Il aime cet endroit. Moi aussi. Mais aujourd'hui j'ai envie de marcher plus loin, de respirer. Je garde l'arrêt à l'arbre pour le retour, si je le sens bien.

Pour l'instant je n'ai aucune connexion, ou très légère. Pas assez prononcée pour sentir Moâ-Mâo. Mais je ne m'en fais pas. Je sais que parfois la marche reste une marche banale, tout juste agréable pour changer les idées en s'éloignant de l'atmosphère étouffant de la petite pièce où je vis.

La douleur est encore présente. Je commence à la connaître, à l'apprivoiser, à l'anticiper.
Celle-là elle restera jusqu'à demain au moins, tout dépend de la nuit que je passerais. Et tant qu'elle sera là, je n'aurais pas la connexion. Je ne sentirais pas Moâ-Mâo.

Je ne lui parle même pas. Je ne sais pas s'il m'entendrait. Quelque chose me dit que non. Quelque chose me dit aussi que Moâ-Mâo est une partie de moi. Ou l'inverse.
Dans l'autre sens, quand il est là, je le suis aussi. Alors je pense qu'il n'est pas moi, juste une partie de moi.

Moâ-Mâo est doux, gentil, prévenant et attentionné. Il ne fera jamais rien sans mon accord, sans que je ne sois prête à voir, à entendre, ou à ressentir.

Bidule et moi avons fait demi-tour et en passant devant l'arbre nous nous sommes arrêtés. Je me suis accroupie pour regarder l'eau du fossé couler. Bidule s'est approché et a bu. Je l'ai regardé. Puis nous sommes rentrés.

Aujourd'hui je n'ai pas ressenti Moâ-Mâo.

_________________
Petites poussières d'étoile, je nous aime Moâ - Mâo 2758329009
Grenouille
Grenouille

Messages : 700
Date d'inscription : 31/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Moâ - Mâo Empty Re: Moâ - Mâo

Message  Grenouille le Jeu 21 Mar 2019 - 3:37

Je m'appelle Bidule. Mes humains me croient intelligent, un peu plus que tous les membres de mon espèce. Je viens quand même de me prendre une porte vitrée. Elle était ouverte toute la journée. Elle a été refermée et je n'ai pas vu. Le verre est trompeur, mes yeux n'arrivent pas à le voir autant que les humains peuvent le voir.

Mon humain m'a déposé devant l'entrée aujourd'hui et m'a appelé. Je l'ai vu partir vers la route abandonnée et j'ai compris. je suis allée le rejoindre, heureux de partir à l'aventure. Sous sa protection.

Quand j'étais petit, j'ai vécu des trucs assez traumatisant. J'ai pas trop compris les humains dans leur façon d'agir, de faire.
Au départ j'étais nourri et logé, au chaud, parmi mes frères et soeurs, j'avais ma mamelle, je ne me posais pas de questions. C'était juste bien. On ressentais notre présence à chacun de nous en plus de celle de maman facilement repérable par son ron-ron fort et hautement vibrant, et son odeur.
Puis la vue est arrivée, alors ça été une autre espèce d'aventure. J'ai appris à évaluer les distances et de nouveaux jeux se sont proposés. Sauter et courir, être en interaction avec la matière, et même avec maman, décider et imaginer des tas de choses. Là je commençais sérieusement à m'amuser. Avec mes frères et soeurs on s'est fait des films avec des trucs qu'on s'imaginait, c'était le pied total.

Puis un jour j'ai été tiré vers le haut par un humain et mis dans un sac. Pendant le transport, le bruit du sac a été très insupportable. J'ai appelé maman mais en vain.

Pendant longtemps j'ai entendu un bruit sourd derrière le sac. Puis le bruit s'est arrêté, j'ai senti qu'on soulevait le sac et très vite j'ai été tiré vers le haut et reposé sur le sol. J'ai regardé autour de moi, vu l'humain courir en s'éloignant, monter dans une maison de fer et partir avec en restant dedans. Le bruit que j'avais entendu venait de cet engin. Je l'ai regardé partir et mon attention s'est portée petit à petit sur l'endroit où je me trouvait. J'ai ressenti pas mal de confusion durant cette période. J'ai appelé maman pendant longtemps. Elle commençait à me manquer lourdement.

Je me suis dit qu'il fallait que je parte à sa recherche. et j'ai commencé à marcher, restant très attentif à ce nouveau décor.

J'ai marché longtemps, reniflant du mieux que je pouvais, espérant capter une effluve de maman, en l'appelant de temps en temps. Elle finira bien par m'entendre, me disais-je.

Puis il a fait nuit et je suis resté replié sur moi-même dans un coin pour garder la chaleur. Je restais aussi attentif aux bruits. Maman m'avait appris pas mal de choses. C'était le moment de les mettre en pratique.

J'ai dormit en quinconce, le jour s'est levé et j'ai repris espoir. Pas longtemps, le temps d'appeler maman et de constater que mes appels restaient vains, comme la veille. Quelque chose me disait "n'espère plus". Un truc chiant que j'ai déjà vécu quand j'avais pas trouvé de mamelles et que la faim me tenaillait plus fort, qu'un de mes frères décidait de me repousser un peu plus brutalement pour garder sa place. Un truc que j'ai pigé avec le temps, comme beaucoup d'autre, mais qui laissait un gout amer quelque part. "ha c'est comme ça. Ok. on va trouver une autre solution alors". Dans ce cas la meilleure solution était de pousser plus fort, jusqu'à "percer" une place. Ca arrivait toujours.

Mais dans ce cas, appeler ne faisait pas venir maman. Et je ne trouvait pas d'autres solutions. Le gout amer se transformait en un gout beaucoup plus abject.

J'ai passé toute la journée à marcher et à dormir, le gout abject devenant de plus en plus fort. La faim devenait intenable. J'ai mordillé dans des tiges vertes, mais le gout du lait de maman me manquait trop, aucun gout ne suffisait à la faire revenir, même en imagination. Quand une autre nuit est arrivée, je me suis blotit dans le creux d'un arbre et ai appelé maman de toute mes forces sans en entendre le son. J'ai imaginé sa peau, son poil, son odeur, sa chaleur... je me suis blotti contre, le gout abject  s'est atténué et a finit par disparaitre.

_________________
Petites poussières d'étoile, je nous aime Moâ - Mâo 2758329009
Grenouille
Grenouille

Messages : 700
Date d'inscription : 31/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Moâ - Mâo Empty Re: Moâ - Mâo

Message  Grenouille le Ven 22 Mar 2019 - 21:39

(auteur) La partie "Bidule" est trop longue et ça sort un peu l'histoire de son contexte principal, j'avais l'intention de modifier ça ces jours derniers mais je n'ai ni l'inspiration ni l"envie.
Je vais tenter quand même autre chose et reprendre sur "Bidule" plus tard. Ca donnera ce que ça donnera. Plus tard.

_________________
Petites poussières d'étoile, je nous aime Moâ - Mâo 2758329009
Grenouille
Grenouille

Messages : 700
Date d'inscription : 31/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Moâ - Mâo Empty Re: Moâ - Mâo

Message  Grenouille le Lun 8 Juil 2019 - 14:50

Toujours pas inspirée, désolée Razz

_________________
Petites poussières d'étoile, je nous aime Moâ - Mâo 2758329009
Grenouille
Grenouille

Messages : 700
Date d'inscription : 31/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Moâ - Mâo Empty Re: Moâ - Mâo

Message  Plume le Mar 9 Juil 2019 - 9:19

Tu n'as pas à être désolée.

Ce sont de belles histoires. L'inspiration reviendra. !

_________________
Point de limite à l'esprit.
Plume
Plume

Messages : 128
Date d'inscription : 29/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Moâ - Mâo Empty Re: Moâ - Mâo

Message  Grenouille le Mar 9 Juil 2019 - 15:08

Merci Plume Moâ - Mâo 2758329009
Je ne pense pas la continuer, le rapport que j'avais avec cette histoire dans la vie réelle est fini, je ne ressens plus la magie des balades que je faisais sur ce chemin. Comme souvent, une étape passe, une autre arrive Wink

_________________
Petites poussières d'étoile, je nous aime Moâ - Mâo 2758329009
Grenouille
Grenouille

Messages : 700
Date d'inscription : 31/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Moâ - Mâo Empty Re: Moâ - Mâo

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum