La femme qui est dans son féminin sacré

Aller en bas

La femme qui est dans son féminin sacré

Message  Francesca le Ven 31 Oct 2014 - 9:58




1) Elle a compris que sa valeur n’avait rien à voir avec sa sexualité

La femme qui n’est pas dans son féminin sacré pense que sa valeur ne réside que dans ce qui se « voit » à l’extérieur, son physique, sa popularité, la mode, son succès et son argent ou celui de son partenaire. Elle se doit en permanence de plaire sinon elle a l’impression de ne pas exister. Sans le regard validateur des hommes (n’importe lesquels, puisqu’elle ne fait même pas de sélection), elle est incapable de vivre ni de s’aimer. Seule sa sexualité détermine sa valeur.

La femme qui est dans son féminin sacré a compris qu’elle seule pouvait se définir. Elle a bien compris que sa valeur n’avait rien à voir avec le fait d’être attirante sexuellement pour le sexe opposé ou non. Elle a simplement envie de l’être quand ELLE en a envie elle-même, et non pas parce que c’est sa seule façon d’être approuvée et donc « aimée ». Elle n’a pas envie d’être enfermée dans cette prison qui est de devoir être en permanence désirable pour le sexe opposé, auprès de tous et même d’hommes avec qui elle ne voudrait jamais être. Elle a compris qu’une femme qui entre dans ce jeu en sortira forcément victime un jour. Elle est au contraire une femme libre.

2) Elle ne souhaite pas être en compétition avec les autres femmes

La femme qui n’est pas dans son féminin sacré est dans la compétition permanente avec les autres femmes, en particulier si des hommes sont en jeu. Si c’est le cas, elle n’hésitera pas à se ranger du côté des hommes, n’hésitant pas à humilier d’autres femmes, et à se sentir supérieure simplement parce qu’un homme la préfère à une autre. Encore une fois, sa valeur n’est déterminée que par l’attention des hommes envers elle, peu importe la qualité de cette attention.

La femme qui est dans son féminin sacré ne souhaite pas être en compétition avec les autres femmes, mais est au contraire tournée vers le fait de les aider et de les soutenir. Elle n’hésite pas à partager ses vulnérabilités pour encourager ses « soeurs femmes », les conseiller et les aider à elles-aussi évoluer en tant que femme et tout simplement en tant qu’être humain dans ce monde. En cas de conflits, elle sait prendre la défense des femmes, même si le regard des hommes est en jeu.  

3) Elle ne rejette pas ses qualités féminines par peur de perdre son pouvoir et au contraire les cultive

La femme qui n’est pas dans son féminin sacré pense que pour se faire respecter, elle doit devenir comme les hommes, et donc par conséquent rejette volontairement toute qualité de son essence féminine. Soit elle rejette même toute forme de féminité physique (cheveux longs, maquillage, robes, etc), soit elle n’a plus justement que la féminité physique, souvent même exagérée (aboutissant parfois à la vulgarité), mais avec une absence de féminité intérieure. Elle recherche les rapports de force, elle rejette la sensibilité, elle prend le fait de s’occuper des autres comme une soumission ou une faiblesse de caractère, elle confond sensualité et vulgarité, et elle fait tout pour se rapprocher au maximum du comportement masculin, pensant que c’est ainsi qu’elle va récupérer son « pouvoir ». Ainsi, elle est bien souvent dans le conflit, les relations de force, et l’échec dans ses relations, pensant que s’endurcir encore plus est la solution, après chaque « déception » qu’elle vivra. Elle vit dans la résistance ce qui l’empêche d’acquérir toute forme de paix intérieure et d’harmonie dans sa vie.

La femme qui est dans son féminin sacré cultive ses qualités féminines qui font son essence même. L’énergie féminine comporte, entre autres, les qualités suivantes : la compassion, la sensibilité, l’écoute, l’empathie, la douceur, l’intelligence émotionnelle, la sensualité, la recherche de l’harmonie, la créativité, la capacité à soigner, à prendre soin de, à s’occuper des autres. Elle est fière de ces qualités et ne cherche pas à les rejeter. Elle ne cherche pas à devenir comme les hommes. Elle a bien compris que le pouvoir ne résidait ni dans la force physique, ni dans la force de la voix, ni dans la manipulation, mais dans la paix intérieure, l’harmonie intérieure, la confiance, l’Amour, et la liberté.

4) Elle se préoccupe de son impact sur le Monde

La femme qui n’est pas dans son féminin sacré ne se préoccupe pas de l’impact négatif qu’elle pourrait avoir sur les hommes, sur les autres femmes, sur les enfants, et sur le monde. Elle vit au jour le jour et ne recherche que la validation extérieure et la gratification instantanée. Elle ne pense pas aux conséquences de ses actes, auprès des enfants qui la regardent, des hommes qui la regardent, ou des autres femmes qui la regardent. Elle ne pense qu’à elle-même, contrôlée par son égo.  Elle n’a pas compris qu’elle faisait partie d’un tout et donc que tout ce qu’elle faisait agissait sur le reste du monde. Elle n’a pas de valeurs, pas d’intégrité, elle saisit la moindre occasion pour plus d’attention ou de succès extérieur, on peut facilement la corrompre et l’influencer, tant qu’on lui promet plus de succès et d’attention.

La femme qui est dans son féminin sacré, a compris le pouvoir de son énergie féminine, son pouvoir guérisseur, son pouvoir de transformation auprès des hommes, et donc son pouvoir de transformation du Monde. Elle a compris que c’est uniquement avec l’Amour, l’écoute, la compassion, et l’empathie, que l’Homme pourra évoluer, et ainsi, le Monde. Elle a des valeurs, est intègre et incorruptible. La femme qui est dans son féminin sacré a compris l’impact qu’elle pouvait avoir sur les hommes de sa vie et sur les hommes en général qui croiseront son chemin, sur les enfants qui la regarderont et sur toutes les personnes qui l’entoureront, raison pour laquelle elle a décidé d’avoir l’impact le plus positif qu’il soit… « Toute âme qui s’élève, élève le Monde » (Gandhi), raison pour laquelle elle veut ainsi rayonner l’Amour et la lumière, pour transformer en lumière tout ce qu’elle croisera et impacter positivement tout ce qu’elle touchera de ses mains…  

5) Elle n’a pas besoin du regard des hommes pour aimer son corps

La femme qui n’est pas dans son féminin sacré est victime de la société et est souvent en combat avec son propre corps, recherchant sans cesse la perfection. Elle reproduit ce qu’elle voit dans les médias ou « ce qui plait aux hommes », en se mentant souvent à elle-même, ou alors en s’étant tellement identifiée à ces codes de conduite qu’elle s’en est même totalement oubliée. Elle ne sait plus qui elle est, sans le regard des autres ou sans les modes.

La femme qui est dans son féminin sacré aime son corps et n’a pas besoin de la validation des hommes pour s’aimer. Elle a compris que son corps était son temple sacré, qu’il fallait le mériter pour qu’elle laisse quelqu’un y entrer, et qu’elle ne souhaite pas être définie par des modes ou des codes de société. Sa beauté est avant tout intérieure, et elle n’a pas peur d’exprimer également qui elle est réellement et ses propres goûts à travers son physique et son style, représentatif de la propre image personnelle qu’elle se fait de la femme qu’elle veut être.

6) Elle recherche l’alliance avec le masculin sacré et a compris le but spirituel des relations amoureuses

La femme qui n’est pas dans son féminin sacré, est attirée par les hommes qui ne sont pas dans leur masculin sacré. Puisqu’elle ne se respecte pas elle-même, elle n’attire à elle que des relations avec des hommes qui ne la respectent pas non plus. Dans cette course effrénée à la validation extérieure, elle se perd, s’abîme, se déchire, se terni, bien souvent en rejetant la faute sur les autres, sur « les hommes », n’ayant pas compris que tant qu’elle ne changera pas sa vision d’elle-même et de la femme, à l’intérieur, elle ne pourra pas manifester d’autres réalités pour elle….

La femme qui est dans son féminin sacré a une vision très précise de l’homme qu’elle veut à ses côtés, et n’est pas d’accord pour se rabaisser à accepter moins que ce qu’elle mérite. Dans l’absolu, elle n’a besoin de personne pour se sentir complète, elle a ses propres passions, son propre monde, mais dans sa parfaite harmonie intérieure, elle souhaite s’allier à l’énergie masculine sacrée, afin de donner naissance à une union puissante entre deux êtres tous deux désireux de monter l’autre vers le haut, vers l’évolution mutuelle et l’extase physique, émotionnelle et spirituelle.

7) Elle est spirituelle et recherche la constante évolution

La femme qui n’est pas dans son féminin sacré ne fait pas de travail intérieur et n’est pas éveillée spirituellement. Elle n’a pas conscience qu’elle fait partie d’un tout, dans cet univers peuplé de millions d’autres planètes. Elle vit dans une illusion,  ne mettant pas ses priorités et centres d’intérêts à ce qui pourrait au mieux la servir et servir le Monde. Plus les années passent, plus elle devient ternie, sa beauté intérieure n’ayant jamais été cultivée, le poids des années se font sentir, et la lumière interne inexistante ne peut malheureusement pas illuminer son visage et son corps éteint. Son désespoir et sa frustration grandit, elle blâme les hommes et la société, sans savoir que nous sommes tous responsables de la réalité que nous nous créons.

La femme qui est dans son féminin sacré a conscience de sa place dans le monde, de son rôle et de son impact. Elle est en progression et remise en question permanente. Elle se pose des questions sur la vie et cherche continuellement à devenir une meilleure personne, chaque jour qui passe. Sa beauté intérieure rayonne chaque année de plus en plus, étant donné qu’elle devient de plus en plus sage. Même en vieillissant, sa beauté continue de transparaître, car la beauté est avant tout énergie, et cette énergie invisible est avant tout intérieure, chose qu’elle a bien compris. Il s’agit de la beauté du coeur, de l’amour, de la compassion, et de la douceur. Sa lumière continue d’illuminer chacun et le Monde, même si elle n’a plus les mêmes attributs physiques que dans sa jeunesse, son pouvoir n’est pas diminué, au contraire, elle continue d’inspirer à travers son infinie sagesse et lumière.

Par Laura Marie

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 6216
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La femme qui est dans son féminin sacré

Message  odile88 le Ven 31 Oct 2014 - 11:46

Merci ! Francesca,

Ce texte-là est bien révélateur des dommages subis par le Féminin
- LA ESPRIT - dans le but de nuire au Féminin-Divin-Source

mais, aussi, des potentialités de LA SOURCE-SAGESSE-PèRE-MèRE.

Jésus ne nous avait-il pas dit que nous serions baptisés DANS L'ESPRIT .... (c'est LA ESPRIT, Polarité féminine de l'Energie-Source).

http://www.icone-gif Odile88
avatar
odile88

Messages : 372
Date d'inscription : 31/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Dans la douceur du Féminin Sacré

Message  Francesca le Mar 19 Juin 2018 - 7:10



A l’aube de l’humanité, le Féminin Sacré était notre seule référence. La Divinité féminine était la seule.

Elle accompagnait la vie, participait aux rituels de consécration de la Vie, accompagnait les femmes dans leur maturation.


L’origine

Depuis des années je suis appelée par le Féminin Sacré, sans trop savoir, au départ, vers quoi je me dirigeais.
Avec le temps, au gré de mes diverses formations, son incidence sur moi s’affinait.

J’ai, comme tout chercheur spirituel beaucoup travaillé.

J’ai été jusqu’aux profondeurs insondables de mon âme. C’est à cet endroit que j’y ai fait la rencontre de Celle qui depuis, dirige mes pas de thérapeute.

A l’aube de l’humanité, le Féminin Sacré était notre seule référence. La Divinité féminine accompagnait la vie, participait aux rituels de consécration de la Vie, accompagnait les femmes dans leur maturation, en aidant à la reproduction, donnant aux femmes, le pouvoir de cette vie sacrée, qui reposait en elles. Cependant, au fur et à mesure du temps, les hommes qui se trouvaient fort en retrait, se sont rendus compte que, sans l’acte sexuel, il n’y avait pas de procréation.

C’est à ce moment précis que la Déesse a dû inexorablement perdre du terrain. Les hommes lui ont adjoint un dieu masculin, qui n’a pas cessé de prendre de l’importance, reléguant peu à peu la Déesse Mère à un rôle secondaire.

Elle s’est effacée, mise en retrait et cependant, elle n’a jamais cessé d’oeuvrer pour nous tous. Elle s’est incarnée à différents moments de l’histoire, afin de permettre d’installer peu à peu son retour auprès de son humanité bien-aimée.


Dérive de la société

Passer par ces siècles d’obscurantisme, de persécution envers les femmes a été nécessaire. Il a permis de purifier jour après jour nos bagages personnels. Notamment en devant, peu à peu faire face à un problème d’envergure.
Ne pas être dans la polarité Sacrée aboutit sur une hyper ou une hypo-sexualisation tant de la part de l’homme que de la femme.

« Hyper-sexualisée », la femme cherche la séduction à tout prix, l’homme, lui peut dans ce cas, adopter des comportement machiste, ne voulant qu’écraser la femme.

« Hypo-sexualisée », la femme va dériver dans des mouvances de libération de la femme, gommant sciemment toute féminité pour s’opposer aux dictats « sociétals ».

L’homme quant à lui, bloqué dans ce pôle passera aisément pour quelqu’un qui n’a aucune envergure, sans capacités. En définitif, un homme qui n’en n’est pas un …

Cette destruction systématique de la sacralité de l’être est tout aussi nuisible pour l’homme que pour la femme. Cela a provoqué une lutte des sexes qui apporte des torts à chacun. Car l’un n’est rien sans l’autre.

Depuis longtemps, je suis une ardente défenseuse des droits de la femme, en tant qu’être sacré. Je ne souhaiterais cependant pas passer pour une féministe qui dans ce cas précis ne ferait qu’alimenter le clivage.

Ce passage dans les ténèbres a permis peu à peu la prise de conscience des femmes, des hommes, pour in fine aboutir peu à peu à un point d’équilibre, une nouvelle fusion entre Masculin Sacré et Féminin Sacré.


Ré-émergence du Féminin Sacré

Celui, celle qui va s’installer dans son Féminin Sacré va permettre l’ouverture de son Coeur. Va permettre à l’âme de se relier aux autres parts essentielles de l’être humain. Son corps, son coeur et son âme, enfin réunis, pour une action, une vie en symphonie.

Parallèlement, le Masculin Sacré va lui aussi prendre peu à peu sa place. Permettant l’action, dans l’énergie du coeur, permettant de ressentir la compassion. Le plus bel exemple illustrant cette complétude est le couple de Joshua (Jésus) et Marie-Madeleine. En incarnant ces deux principes sacrés, ils ont donné l’impulsion du changement qui est en train d’émerger au grand jour.

Nous sommes à une croisée de chemins. Nous avons l’immense chance de pouvoir vivre cette ré-Union Sacrée.


L’Éveil ?

Partout dans le monde, ce Féminin Sacré est en train de s’éveiller. Nous pouvons ainsi voir émerger de merveilleux actes de reconnaissance de la femme tant dans la presse que dans les médias. Bien sûr, il y a toujours une réaction en contrepartie du masculin, qui ici, n’a rien de sacré !


Ce masculin, imbu de pouvoir, fort de sa suprématie, essaie malgré tout de maintenir son ascendant sur les femmes. Allant même, dans certains cas d’extrémismes à les nier, les battre, les enfermer derrière des prisons de tissus.

Et pourtant … Les femmes sont si belles. Peu importe leur visage, leur corps. Elles aiment, portent la vie, se dévouent et dédicacent leur vie aux enfants qu’elles portent. Par ces actes désintéressés et naturels, elles se maintiennent dans la Lumière de la Déesse. Elles Lui permettent de conserver sa place au travers de cet amour maternel.
Effets désastreux de la stagnation

Dans notre société hyper matérialiste, le clivage constant entre les hommes et les femmes entretien une disharmonie désastreuse.


A force de vouloir maintenir la ségrégation, le masculin ne va plus bien … Pas plus que le féminin d’ailleurs.
Ils sont abimés par le manque de l’autre. Ils sont estropiés de leur part complémentaire et essentielle.

Il suffit pour le visualiser de regarder les médias, surtout les publicités. Les hommes ont de belles voitures, s’amusent avec leurs copains, font du sport, sont riches, en bonne santé et tout semble leur réussir. Les femmes quant à elles relaient des images de produits d’entretien, d’hygiène, de nourriture pour la famille, elles sont réimprimées dans des rôles qui socialement leur sont attribués depuis bien longtemps.

Malheureusement, ce clivage n’est pas un hasard, ni anodin. On nous impose cela pour maintenir effacé l’être sacré précieusement enfoui en nous.

Les humains sont occupés à rechercher leur identité, n’ayant plus en conscience accès à leur identité divine. C’est ainsi qu’en écoutant la radio, quelle ne fut pas ma surprise ce jour, de voir que c’était la journée LGBTI … Tout un programme. C’est la journée des lesbiennes, gays, bisexuel, transsexuel et intersexe …

Comme si on ne savait plus qui on est et qu’il fallait faire de nouveaux clivages, de nouvelles caractéristiques pour que chacun puisse s’y retrouver, et ainsi savoir éventuellement où il se trouve. C’est ainsi que les genres se mélangent, les femmes se masculinisant, les hommes se féminisant … Les âmes essaient tant bien que mal de retrouver ce qui leur manque.

Ce serait parfait, si c’était fait dans le respect du sacré, nous permettant ainsi d’avoir tant équilibre qu’épanouissement de nos deux polarité sacrées. C’est cependant loin d’être le cas.

Pourquoi s’y abandonner ?

Il ne faut pas être femme pour être dans le Féminin Sacré. Chaque être vivant peut s’y abandonner. Nous sommes tous des fils et filles d’une mère. Nous sommes tous et toutes des enfants du Principe Créateur. Nous avons tous en nous la même étincelle de Vie.


Pour ceux qui croient en la réincarnation, nous avons tous vécu des vies de femmes et d’hommes. Nous portons donc en nous par notre Flamme Divine les deux énergies qui ne sont pas antagonistes. Elles sont complémentaires.

Nous ne devons pas lutter pour une égalité entre les sexes, car ils sont complémentaires.

Le jour ou chacun le comprendra, il en sera fini des tensions entre les espèces, entre les races, entres les sexes.

Faire la place pour accueillir ces deux pôles Sacrés, c’est pouvoir accepter notre essence Divine. C’est pouvoir concevoir que malgré les différences, nous sommes tous pareils. Issus de la même Essence.


Abolir nos peurs

Mon Féminin Sacré, c’est la partie reliée à la Mère, c’est la création, l’inspiration, la sensibilité … Tout ce qui est relié, rattaché au rythme de la Vie, mais aussi de la Nature qui nous entoure. Nous retrouvons dans cette polarité, toutes l’intelligence émotionnelle, l’intuition, la compassion. Elle est la Lumière qui est au sein de notre coeur et qui par sa nature rayonne autour d’elle.

Mon Masculin Sacré est quant à lui relié au Père, c’est l’action, mais dans la sérénité, dans la réflexion et également dans le coeur. Il est notre sentiment de justice, de la prise de décision réfléchie et respectueuse de ce qui l’entoure.
En matière psychologique, le Féminin Sacré est relié au cerveau droit, tandis que le Masculin Sacré sera lui relié au cerveau gauche.

Se réapproprier les deux polarité nous permettra le passage de l’un à l’autre, dans la fluidité, dans le respect de soi et des autres. C’est ainsi que nous pourrons voir une amplification de nos capacités cérébrales. Le décloisonnement développe nos capacités mémorielles.

Équilibrer les deux nous permet de nous réaliser, de pouvoir agir dans l’intelligence du coeur tout en acceptant de nous laisser guider par nos ressentis.


 

Mon histoire

Pour vous donner un exemple plus concret, je peux vous relater une partie de mon histoire.

Lorsque j’ai débuté ma vie avec mon mari, mon complément, ma flamme jumelle, je me suis, pour la première fois de ma vie, sentie réellement en sécurité. Entièrement protégée. Cela m’a permis de prendre mon chemin de vie en pleine Lumière et ainsi faire ce que je devais.

Mon mari, fort de cet amour, suivant ma douce guidance a pu commencer à agir de manière sereine, concrète et paisible.
Se sentir aimé et guidé par le coeur nous a rendu plus sage, mais aussi beaucoup plus juste. Mon mari a pu de cette manière, laisser peu à peu place à son ressenti, à ses capacités spirituelles.
Votre histoire…

Ce que nous avons vécu dans notre couple se passe également dans notre âme, dans notre coeur. Or, en laissant peu à peu se rééquilibre Masculin et Féminin Sacré, nous devons faire face à des siècles de conditionnements profondément ancrés dans nos chaines ADN. Ce rééquilibrage passe donc par un dé-conditionnement. Par un nettoyage de nos mémoires limitatives. Cela n’est bien évidemment pas toujours facile. Mais en définitif, le jeu en vaut la chandelle.

Nous permettre de reconnaitre notre dualité sacrée va nous permettre de revenir, pas à pas, dans l’Unité.
Pouvoir accéder à notre divinité veut également dire que nous devons accepter de reconnaitre nos parts d’ombre, car elles aussi font partie de nous.

Ma tâche en tant que Guérisseuse de la Déesse, c’est de pouvoir aller rechercher les parts de nous qui sont éparses, les guérir, et les réintégrer au Tout.

J’aime avancer dans la Vie, en me laissant guider par Marie-Madeleine. Elle symbolise pour moi la rose épanouie, pleine de senteurs. Elle est l’incarnation la plus facile à comprendre du Féminin Sacré. Elle a été une grande initiée, dans les différentes écoles de Mystères de son époque. Elle a su accomplir sa tâche sacrée pour permettre au Masculin Sacré, l’énergie Christique, de s’imprimer sur terre, dans chaque vie.

Elle a été celle qui a reçu l’Énergie Divine dans sa coupe. Elle a transmis cette Énergie pour qu’elle parvienne maintenant, jusqu’à nous.

Le combat qui se livre, partout  dans le monde, pour permettre aux femmes de reprendre leur place en tant que co-créatrices de la Vie, n’est pas encore terminé.


Il est important de se rendre compte que ce combat ne se livre pas au bout du monde. Non, il se passe partout, tout autour de nous, mais aussi en nous.

Il n’importe pas de juger les comportements de certains hommes. Cela ne fait qu’entretenir le clivage. Il est plutôt nécessaire d’ouvrir notre coeur et envoyer de l’Amour aux situations qui le nécessite. C’est à nous de faire les choix de vie qui vont induire la suite des évènements.

En vous disant cela, je n’ai nullement l’âme d’une victime. Je ne souhaite pas mourrir pour mes convictions.
Je suis juste là pour aider à faire émerger les consciences.

Il y a bien longtemps, dans nos pays européens, le pouvoir politique s’est scindé du pouvoir religieux. Pourquoi avoir peur de retourner en arrière? Nous ne sommes plus dans une période qui nécessite de retourner dans les ténèbres, nous sommes à l’ère de émergence de la Lumière.

En agissant à notre niveau, en laissant le Féminin Sacré s’occuper de notre coeur, nous allons pouvoir diffuser autour de nous des ondes d’amour qui atteindront celles et ceux qui sont prêts à l’accepter.

Et pour finir…

Naître au Féminin Sacré, c’est faire naître en soi la femme Rose … Conjonction parfaite de la femme Rouge, incarnée dans la matière, libre de son corps, de sa sexualité, femme sauvage par excellence et de la femme Blanche, spirituelle et céleste, émergence du Masculin Sacré éthérique.

Notre rôle à nous spiritualistes de tous niveaux est de permettre la re-sacralisation de nos âmes. De permettre la ré-Union des polarisés sacrées, de faire renaitre en chacun de nous, le Yin et le Yang.

Puissiez vous faire renaître cette merveilleuse conjonction en chacun de vous.


SOURCE : Nathalie Pevenage Thérapeute du Féminin Sacré
Site web : www.lithosetangelique.be

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 6216
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme qui est dans son féminin sacré

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum