économie karmique (jeu d'esprit)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

économie karmique (jeu d'esprit)

Message  Obtearon le Jeu 22 Juin 2017 - 12:01

Une image m'est venue, alors que j'écris une note explicative sur le FICP :

et si tout cela n'était qu'une affaire de banque, que le karma c'est l'argent cosmique.

genre on contracte une dette pour acheter un destin, une vie, ...

Du coup, on se retrouve à rembourser ce prêt, et dans ce schéma on pourrait y voir toute l'économie
- surendettement
- bourse
- demande/offre
- ...

avec une phrase sur le contrat :
Un karma vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

je vous propose un jeu, celui de l’économie karmique :

je commence (avec le pendant crédit à la consommation) :
mon etre spirituel a gagné une fois un jeu, il a reçu une certaine somme de karma.
Avec ça, il s'est acheté un destin super chiadé.Very Happy



Sauf que ça mise de départ ne couvre pas la totalité, il contracte donc une dette auprès de la banque karmique.
Et là il a pas pensé au frais de maintenance du truc. Rolling Eyes

Au bout de 30 loyers, il se retrouve en cessation de paiement.

Le créancier l'inscrit de facto en procédure de surendettement.

Pendant toute la commission il joue l'impossibilité de rembourser afin que sa dette soit annulée.Embarassed


lorsque le jugement tombe, c'est la douche froide, obligation de rembourser.
Twisted Evil

plan d'apurement, et tout le toutin, il finit par trouver comment rembourser le truc, et les couts de maintenance.
Complétement omnibulé par cette dette, il ne comprends qu'à la fin que tout ceci, c'est pour avoir son destin, il pense même pas à revendre le truc au prix de la cote argus karmique. Enfin si il y pense, mais il se dit qu'il en a pas chié toutes ces années pour rien, c'est ce destin qu'il veut et pas un autre, parce que les 30 premières années étaient quand même bien agréable, et surtout très intense. sunny

C'est un jeu d'esprit, ce n'est pas une théorie. Razz

_________________
Accepte sans crainte, sans colère, sans espoir, que le seul rêve que tu peux réaliser, c’est d’être toi-même.
avatar
Obtearon

Messages : 130
Date d'inscription : 12/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: économie karmique (jeu d'esprit)

Message  pac le Ven 23 Juin 2017 - 10:52

J'aurais une question,il est possible qu'il y est une règle du jeu un peu flou.Comment faire pour revendre le truc a la cote argus karmique?Car d'une certaine manière,ce truc,n'est plus.Un peu comme si il n'avait plus une réel utilité car maintenant devient possible de créer d'autres choses agréables et très intenses mais avec de nouvelles données.Comme si on injectait le bon et le moins bon passé pour en donner une meilleurs réalité aujourd'hui.Cela me rappelle le principe des vaccins,on y met une faible quantité de ce qu'on ne souhaite pas ainsi le corps s'adapte et tout seul fabrique le nécessaire pour annuler le déséquilibre lorsqu'il rencontrera ce qui n'est pas souhaité...

Wouah,encore partis dans des trucs de dingue,me suis fais mal a la tête

https://www.youtube.com/watch?v=F_30ybsl9AI

_________________
Que règne la liberté.Car jamais le soleil ne s'est couché sur réalisation humaine plus glorieuse.Nelson Mandela.
avatar
pac

Messages : 491
Date d'inscription : 30/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: économie karmique (jeu d'esprit)

Message  Obtearon le Ven 23 Juin 2017 - 13:53

Tu soulèves un point important du jeu, quand je l'ai écrit, j'ai bien vu qu'il n'était pas possible de revendre le truc, car en effet le fait d'acheter le karma inclut le karma en toi.
Je trouvais l'idée marrante.


l'autre point qui m'a chiffonné, c'est le gain au jeu. J'ai tranché en me disant qu'il fallait bien commencer par quelque chose.

postulats
- la banque karmique gère l'ensemble du karma.
- l'etre spirituel est en fait un karma égal à 1., il est un sous ensemble de la banque.
- la banque karmique a aussi commencé à 1

simulation (création de valeurs)
On part du karma égal 1
pour créer de la valeurs, il faut :
- une idée (esprit)
- rendre réelle l'idée (matière)

Donc la banque karmique a commencé ainsi :
-  et si je faisais la création d'un truc.

au début par le don d'une partie de soi, elle créé le truc. Et le truc produit à son tour un truc.
Puis elle a créé un truc avec la totalité de soi 1 + 1 = 2, avec un lien entre les deux 1.

un peu comme une mitose cellulaire, ... tiens ça c'est marrant mitos veux dire filament en grec.

Bon bref, la banque karmique grossit, l'ensemble des liens entre les différentes créations, créé le karma.
Après quelques milliards d'années, le 1 est devenu ... ceci est un jeu ... l'univers, l'esprit (l'idée) et la matière (rendre réelle l'idée).

c'est là que c'est dur,   il y a le 1, et des milliards et des milliards et des milliards, ... (plein , quoi!)  de sous unité qui sont contenu dans le 1.
L'etre spirituel est une des ces sous-unités, lui aussi, il veut créer un truc.

Sauf qu'il veut créer un truc plus gros que lui, pour cela il fait un pret de karma  à la banque avec la mention :
Un karma vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Dans sa demande de crédit il a pas pensé que le truc serait aussi dans la recherche de la création d'autres trucs, du coup pour satisfaire son truc, il fait encore plus de pret, et il se retrouve en impayé, du fait de mensualité karmique trop importante.

Une fois le truc créé, il n'est pas possible de le faire disparaitre, sauf à attendre que le 1 décide d'étre à nouveau 1,  ou déposer une demande en bonne est du forme :

L'etre spirituel a dit :  euh, j'ai fait une connerie, est ce qu'il est possible de détruire l'univers pour reprendre le truc à zéro ...  Embarassed  
La banque a dit :  
L'etre spirituel a dit : oui je sais que c'est un peu abusé.    
La banque a dit :
L'etre spirituel a dit :  Bon, je vais me démerder pour réparer le truc, et rembourser ce putain de crédit.
La banque a dit :: merci, de rester poli.
L'etre spirituel a dit :  pale
Le truc a dit : nan, mais t'inquiètes on va gérer.  
L'etre spirituel a dit :  scratch   c'est chaud, quand meme.
l'huissier a dit : torride, meme. Twisted Evil
L'etre spirituel et l truc ont dit : eh, oh, ça va les rois de la déconne  scratch
La banque a dit :  Smile  hum  

de plus en plus, j'arrive à rire franchement de mes conneries.


on y met une faible quantité de ce qu'on ne souhaite pas ainsi le corps s'adapte et tout seul fabrique le nécessaire pour annuler le déséquilibre lorsqu'il rencontrera ce qui n'est pas souhaité
J'aime bien l'idée.
genre le pret pour faire le truc, c'est le principe actif.
avec pour leçon : 1 + 1 = 2 pas 3. scratch




_________________
Accepte sans crainte, sans colère, sans espoir, que le seul rêve que tu peux réaliser, c’est d’être toi-même.
avatar
Obtearon

Messages : 130
Date d'inscription : 12/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: économie karmique (jeu d'esprit)

Message  pac le Ven 23 Juin 2017 - 17:00

Encore une fois il y a plusieurs sièges.Je ne sais pas encore dans lequel m'assoir.Ici est née une rêverie....

Bon ok,c'est en grande partie la raison pour laquelle dans certaines cultures ils ont rapidement compris que le silence est d'or.Rester en silence ici??!!au bout d'un moment,si le travail intérieur dérape on va arriver a ça:



Ok pas de problème,je fais mon sac,avec le minimum nécessaire je me taille au Tibet Very Happy Arrivé sur place je m’élève de quelques 100ene de mètres dans l’Himalaya afin d'y trouver un vert pâturage,un paysan,des chèvres,des moutons,des vaches et quelques ânes.
Je jette la quechua,et a moi la belle vie,promenade des chèvres cette après-midi tout en suçotant des brins d'herbe.COOOOL!!

Petite voix:Oui coool! et ce soir qu'est-ce qu'on mange?car n’espère même pas manger les chèvres.
Moi?:euh...si je comprends bien,les brins d'herbe risquent de ne pas être suffisant?bah y le lait,puis celui des vaches!
soudainement je me suis retrouvé coiffé a la brosse
Petite voix:N'y pense même pas!!déjà il va falloir les traire ainsi que les vaches.Ensuite tondre les moutons,charger les ânes,leur donner la toilette,les nourrir......tout ça pour faire de la monnaie car il faut payer les taxes,les impôts et autres.TU T'ES CRU OU?!
Moi?:

Ouais j'ai du faire des trucs pas très cool dans d'autres vies

En gros,je crois comprendre le message multiple.Si non,si demain je ne veux plus revenir dans cette époque,tu as la notice?

PS:je me permets de rire avec toi, d’après Jean-Claude 1+1 peut faire 11


_________________
Que règne la liberté.Car jamais le soleil ne s'est couché sur réalisation humaine plus glorieuse.Nelson Mandela.
avatar
pac

Messages : 491
Date d'inscription : 30/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: économie karmique (jeu d'esprit)

Message  Francesca le Dim 25 Juin 2017 - 9:12

bounce vous m’avez fait bien rire les amis, et puis je me suis prise au jeu de cette économie karmique finalement et me suis conditionnée… alors j’ai des questions avant de signer :

N’y aurait-il pas une clause de rétractation dans ce contrat Obtearon ??

et puis, peut-on poser des réclamations? et qui contacter dans ces conditions-là ?

je ne sais pas, au cas où on changerait d’avis par exemple !  

Il nous faut également des "garants" mais alors, qui  cela pourait-il bien être ?  pale

merci pour votre ouverture d’esprit les gars !  

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5919
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: économie karmique (jeu d'esprit)

Message  pac le Lun 26 Juin 2017 - 4:42

C'est un bon sujet qui amène surement remise en question.Pas évident a cerner,reste a l’intégrer afin d'aborder certains trucs différemment.

Dans le bouddhisme,en un point rapide:

"Pour les bouddhistes, le karma que l'on crée en agissant, que ce soit avec le corps, la parole ou l'esprit, est essentiellement favorable ou défavorable, positif ou négatif (kusala ou akusala en sanskrit ; ces termes n'ont pas de traduction exacte en français : sens global pour kuçala : juste, approprié, convenable, bon, bienveillant, et pour akuçala : leur contraire), en fonction de l’état d'esprit qui sous-tend l'action.

Ainsi, si l'on donne quelque chose à quelqu'un de manière désintéressée, on crée du karma positif. Ce n'est pas le cas, en revanche, si l'on donne parce que l'on attend quelque chose en retour. Enfin, le karma créé peut donner ses fruits dans cette vie ou dans une vie future.

   « Qui accomplit de sombres actes récoltera de sombres résultats ; et qui accomplit des actes lumineux récoltera de brillants résultats. Les uns et les autres renaîtront dans des mondes qui correspondent à leurs actes » (Majjhima Nikaya).

Dans le bouddhisme ancien, pour produire un karma, il faut réunir l'intention d'agir, l'acte lui-même et la satisfaction d'avoir agi. En dehors de ces conditions, l'acte ne produit pas de karma.

Plus précisément, l’Abhidharma indique que l’acte karmique produit inéluctablement des effets quand il comprend l’intention, l’acte, l'aboutissement de l’acte et l'existence d'un objet de l'acte. Ainsi, léser un être sans intention de le faire ne produit pas de karma.

Selon Ajahn Brahm12, le karma ne doit pas conduire au fatalisme. Le karma met les êtres dans une position et dans un monde donnés, l'important est comment les êtres se comportent à partir des conditions dans lesquelles ils sont placés.

L'ascèse bouddhique est destinée à éviter la création de nouveau karma, même favorable, et d'accéder ce faisant à l'inconditionné, nirvāna, « sans-naissance, sans-devenir, sans-création, sans-condition »."

La aussi,suivant les cultures il y a des choses qui diffèrent mais la base reste la même.

Merci de soulever le sujet.

PS:Il peut y avoir un ou des garants? Smile

_________________
Que règne la liberté.Car jamais le soleil ne s'est couché sur réalisation humaine plus glorieuse.Nelson Mandela.
avatar
pac

Messages : 491
Date d'inscription : 30/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: économie karmique (jeu d'esprit)

Message  Obtearon le Lun 26 Juin 2017 - 15:11

Very Happy

[Mode Aware On]
1 truc + 1 autre truc  = 1 nouveau truc
[Mode Aware Off]
si j'ajoute un truc (vous l'aurez compris j'aime bien ce mot) d'extérieur au 1, le résultat est 1 enrichi de ce truc, ce qui donne un nouveau 1.

Avec des trucs, tu peux faire d'autres trucs.

et sinon:

1 * 1 = 1
1 et 1, ça fait 11, mais ça peut aussi faire 1 (si "et" est un opérateur logique), et admettons que ça puisse faire 2 Very Happy
1 ou 1, ça fait 1
En fait, suffit  de changer l'opérateur, ou la définition.
Suivant le mot, et la définition que l'on utilise, le résultat n'est pas le meme.
rien que sur 4 mots on peut déblatérer des heures :
et, ou, plus, fois
si je rajoute la langue, ..., euh on est pas rendu
And, or, more, by
Bon bref, pour cette économie il faut un postulat de départ, je vais prendre celle là

Dans le bouddhisme ancien, pour produire un karma, il faut réunir l'intention d'agir, l'acte lui-même et la satisfaction d'avoir agi. En dehors de ces conditions, l'acte ne produit pas de karma.
Parce que c'est simple, ça me parle, et ça me semble juste.
Moi (un 1 parmi tant d'autre) j'ai l'intention de faire un truc
je fais un truc
j'ai de la satisfaction à faire le truc.

en l'écrivant, je me dis que c'est incomplet, pour créer du karma, il faut que dans l'action, il y ait un partage. Sinon le truc n'existe pas, puisque connu uniquement de soi.


Ainsi, si l'on donne quelque chose à quelqu'un de manière désintéressée, on crée du karma positif. Ce n'est pas le cas, en revanche, si l'on donne parce que l'on attend quelque chose en retour. Enfin, le karma créé peut donner ses fruits dans cette vie ou dans une vie future.
De ce que j'ai constaté, la création de karma ne vient que du don de soi.

L'ascèse bouddhique est destinée à éviter la création de nouveau karma, même favorable, et d'accéder ce faisant à l'inconditionné, nirvāna, « sans-naissance, sans-devenir, sans-création, sans-condition »."
Ce qui m'amène sur deux mode d'actions :
- éviter la création de karma afin de retrouver l'état original dans l'esprit
- chercher la création de karma afin de retrouver l'état original dans la matière
L'esprit créé la matière, qui  nourrit l'esprit qui créé la matière.

N’y aurait-il pas une clause de rétractation dans ce contrat Obtearon ??
retractation
En relisant un contrat de crédit, voilà ce que je peux dire (imaginer)
le délai de retractation pour un humain est de 5 mois. Au delà de cette période, vous etes tenu d'acquérir l'humain.
Au delà de 5 mois, les interets courent jusqu'à la naissance. A 9 mois, vous payez votre première mensualité sous la forme d'un cri (première expression, premier don de soi).

Quand je pense que quand mon premier fils a crié, tout le personnel soignant  a dit 'on plaint vos voisins' Very Happy


et puis, peut-on poser des réclamations? et qui contacter dans ces conditions-là ?
le litige
cette clause là, je la vois bien dans ce que l'on appelle le traitement des litiges.

Sur un contrat de crédit, c'est marqué noir sur blanc, qui contacter, mail adresse, téléphone ... pour notre cas, je ne sais pas, je dirais les temples, mais de ce que je comprends ceux qui font office de hotliner pige pas mieux que le client, qui il faut vraiment contacter (pas tous, hein, mais la grande majorité).

Donc du coup, le vrai bureau c'est notre inconscient qui relaie à l'etre spirituel qui se démène pour résoudre le litige karmique.

chaque litige karmique est traité par les instances karmiques, toujours dans le sens de résoudre le litige, si et uniquement si litige il y a.

le coemprunteur
la signature du contrat se fait à deux, aucune décision ne peut etre faite sans l'accord des 2 parties.
Ca c'est une idée qui m'est venu avec le topic sur les flammes jumelles, c'est pas encore mur, mais ça me travaille.

Rupture de contrat
Pour la rupture de contrat, il doit y avoir des clauses dans le contrat, je pense notamment au contentieux (pour cessation de paiement), ou au remboursement anticipé total.
Pour le contentieux :
le recouvrement de la dette :
il peut etre fait à l'amiable (plan d'apurement)
ou réglé par le tribunal par les commissions de surendettement, qui peut décider d'annuler la dette (dans de très très rare cas)
la cessation de paiement peut etre à l'initiative du client

type de crédit
Sinon, il y a aussi pour chaque type de crédit une sortie par remboursement à l'initiative du client, après ça dépend du type de crédit (bon je vous avoue j'ai déjà pensé au truc, ça rend mon travail plus plaisant)
- la location avec option d'achat, le propriétaire du bien n'est pas le client, mais la banque, le client à pour obligation de payer l'ensemble des loyers, sauf s'il utilise l'option d'achat.
- la location longue durée, , le propriétaire du bien n'est pas le client, mais la banque, le client à pour obligation de payer l'ensemble des loyers.

Dans ces deux cas, tous les paramètres du crédit (tel que la durée, les loyers, l'option finale d'achat, ... ) sont signé et convenu au début du crédit.

Dans l'économie karmique, je vois bien le crédit LOA faire office de contrat karmique, genre notre ame ne nous appartient pas, nous en sommes juste le véhicule de location.

- le crédit affecté, le propriétaire du bien est le client, dans ce contrat il est possible de moduler les paramétres du crédits.

Dans l'économie karmique, je vois bien ce contrat pour atteindre la libération de l'ame, etre le propriétaire, la liberté totale.

- le crédit renouvelable, c'est une réserve d'argent qui peut etre utilisée pour payer des achats, il n'y a pas de bien associé.

Dans l'économie karmique, ce contrat est la bouée de sauvetage, à n'utiliser qu'en cas de grosse difficulté karmique, et surtout avec la possibilité de rembourser vite, sinon les intérets qui courent vous précipite à coup sur vers le surendettement.




Il nous faut également des "garants" mais alors, qui  cela pourait-il bien être ?
Il peut y avoir un ou des garants?
garant(s)
ça c'est marrant, voici ce qu'il y a d'écrit sur un contrat
Le prêteur se réserve le droit de demander un cautionnement, une hypothèque ou de prendre un gage ou une réserve de
propriété.

Donc, oui, des garants, voilà ce que j'imagine
- la famille, niveau spirituel les ames (karma) sont regroupées par famille.
- des tuteurs, niveau spirituel il peux y avoir des tuteurs, je pense aux etres spirituels type ange gardien. De ce que j'ai lu, nous aurions chacun trois anges gardiens (l'ange physique, l'ange du coeur, l'ange de l'esprit : source http://anges.free.fr/kabbale/decouvrez_votre_ange_gardien)

je m'amuse beaucoup Very Happy


Plus précisément, l’Abhidharma indique que l’acte karmique produit inéluctablement des effets quand il comprend l’intention, l’acte, l'aboutissement de l’acte et l'existence d'un objet de l'acte. Ainsi, léser un être sans intention de le faire ne produit pas de karma.
https://www.youtube.com/watch?v=L6X0PqIWfzQ

_________________
Accepte sans crainte, sans colère, sans espoir, que le seul rêve que tu peux réaliser, c’est d’être toi-même.
avatar
Obtearon

Messages : 130
Date d'inscription : 12/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: économie karmique (jeu d'esprit)

Message  Obtearon le Mar 3 Oct 2017 - 10:14

type de crédit a écrit:
- LOA : la location avec option d'achat, le propriétaire du bien n'est pas le client, mais la banque. Le client à pour obligation de payer l'ensemble des loyers, sauf s'il utilise l'option d'achat.

- LDD : la location longue durée, , le propriétaire du bien n'est pas le client, mais la banque. Le client à pour obligation de payer l'ensemble des loyers.
Dans ces deux cas, tous les paramètres du crédit (tel que la durée, les loyers, l'option finale d'achat, ... ) sont signés et convenus au début du crédit.
Il y a également ce que l'on appelle le premier loyer, c'est un versement qui fait que les mensulaités sont moins importantes.

- CA : le crédit affecté, le propriétaire du bien est le client.
Dans ce cas, les paramètres du crédit peuvent  évoluer en cours de crédit en modulant la durée et/ou la mensualité. On peut également faire un remboursement partiel ou total.

- RNV : le crédit renouvelable, c'est une réserve d'argent qui peut etre utilisée pour payer des achats, il n'y a pas de bien associé.
Dans ce cas, la mensualité et la durée évoluent en fonction du nombre d'utilisations et des remboursements.

postulats :
- le don de soi : créer de la valeur
Note : le don de soi n'est pas uniquement la création, il est également présent dans l'expression, dans les réponses que l'on fait lorsque l'on nous demande de l'aide, ...
exemple : crier, chanter, écrire, accompagner, partager, ...
- l'utilisation du don d'autrui : créé de l'endettement
Note :  l'utilisation du don d'autrui n'est pas le mal, c'est une nécessité.
exemple : manger, boire, respirer, ...
- l'intention : change l'équilibre valeur/endettement
Exemple : je donne pour recevoir, je reçois mais ne donne pas, je demande pour recevoir ce que j'ai demandé, ...

une vie karmique
(exercice uniquement du point de vue humain)
naissance --> signature d'une LDD, avec en premier loyer le cri de naissance.
l'étre dans sa totalité loue un véhicule appellé humain, il en est l'usurier.

Pendant la LDD, vous faites de la création de valeur, mais aussi de l'endettement, l'innocence de l'enfant fait qu'il y a équilibre, voire potentiellement un peu d'épargne.

adolesence --> fin de la LDD, début d'une LOA, avec en premier loyer l'épargne de l'enfance.
C'est là que les emmerdes commencent vraiment, car il faut s'adapter à l'abandon de l'innocence, et également au changement de paradigme, notamment sexuel (ton corps change ... ce n'est pas sale ... Smile )
Vous pouvez à tous moment acheter le bien, mais bon pour ça faut de la valeur, et bien avouer que de l'adolescence à l'age de jeune adulte, sauf rare exception, on s'endette plus qu'on épargne.


Jeune adulte --> on arrive la fin de la LOA, je dirais vers 26 ans, et niveau tune karmique c'est pas la joie (pour la grande majorité). Dans l'incapacité d'acheter le bien, on repart pour une LOA, avec comme premier loyer (pour les plus chanceux) le peu d'épargne que l'on a acquis. Et pour les plus endetté, on se retrouve avec deux crédits, un RNV et une LOA.

Ceci se reproduit jusqu'à la mort, pourquoi ?

Parce que l'on  produit des trucs donc certes de l'épargne, mais surtout encore de l'endettement, car il faut être honnête la création c'est bien joli, mais rare sont ceux qui peuvent en vivre, et pour vivre faut manger ... et aussi picoler, danser, acheter une voiture, acheter des trucs inutiles et aussi des trucs utiles mais fait par d'autres ... bon bref pas les couilles sorties des ronces, une incarnation, deux incarnations, allez promis à la prochaine je picole moins (je sais que la vie c'est pas seulement ça, c'est juste que je trouve ça  plus drole  Very Happy ).

Je ne parle meme pas de l'expression, car c'est là que c'est compliqué, car pour créer le plus de valeurs possible, il faut etre dans un environnement où l'expression de soi est difficile pourquoi ?
Ben, si tu sais que tu donnes de toi en considérant/constatant que tu n'as rien, ton intention devient forcement je donne sans en attendre quoique ce soit.
Je reformule, si tu considères que tout ce que tu exprimes revient à pisser dans un violon, force est de constater que ça fait le bruit de l'eau sur du bois, mais aucunement de la musique ... bon ok, pour quelques mélomanes avertis ça peu faire de la musique ... mais bon . Razz

Merde, merde, on peut jamais s'en sortir alors ...  Crying or Very sad

Spoiler:

ben si,  cheers  pour couvrir la valeur de rachat on peut faire un crédit, mais cette fois ci, affecté, mais du coup les sommes sont astronomiques, et puis l'endettement toussa, toussa. Et donc plutot que d'enchainer LOA sur LOA, à un moment on fait ce que l'on appelle un crédit ballon.

Dans ce crédit, on met le bien ainsi que l'endettement karmique, mais cette fois ci on arrête les conneries, on ne produit que du soi, on limite l'endettement au strict minimum(on s'autorise quelques écarts, parce qu'il faut bien s'adapter au vivre ensemble, parce que l'égo est là, parce que dès fois la flemme, parce que c'est ainsi)

Dans le cas, d'un crédit affecté, le bien vous appartient, vous en etes entièrement responsable. Et dans le cas d'un crédit ballon, il y a une dernière échéance, souvent monstrueuse, mais bien moindre que celle du début.

Vous pouvez la couvrir par une partie de votre épargne mais pas la totalité, merde fait chier, encore coincé, on repart en LOA ... Eh non, car à la fin du crédit ballon vous savez produire par vous meme, vous savez faire ce que l'on appel le don de soi.

Et du coup, pourquoi ne pas couvrir le reste du crédit par l'épargne que vous allez forcement produire, vu que maintenant ... vous savez ... par contre c'est une phase délicate, car  les sommes épargnées sont immobilisées pendant la durée du crédit.

Allez go, pendant que vous épargnez, là, vous ne payez que les interets, et à la fin vous donner l'épargne ... et le bien est à vous, tout ce qu'il produit est à vous et uniquement à vous.  


L'etre, dans sa totalité ('fin du moins tout ce qui est conscientisé), s'appartient.

_________________
Accepte sans crainte, sans colère, sans espoir, que le seul rêve que tu peux réaliser, c’est d’être toi-même.
avatar
Obtearon

Messages : 130
Date d'inscription : 12/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: économie karmique (jeu d'esprit)

Message  mollopipo le Mar 3 Oct 2017 - 10:57

Un jeu d'esprit dans le grand JEU , pourquoi pas ? Mollopipo
avatar
mollopipo

Messages : 1453
Date d'inscription : 06/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: économie karmique (jeu d'esprit)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum