GARDER CONFIANCE avec les paroles d’URIEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

GARDER CONFIANCE avec les paroles d’URIEL

Message  Francesca le Jeu 21 Sep 2017 - 8:49

flower Message de  Septembre 2017

Je suis Uriel, Ange de la Présence et Archange du Retournement. Bien aimés enfants de la loi de Un, que la Paix, l’Amour et la Vérité s’installent.… Silence…

Écoute toi et entends-toi. Le temps du retour commence son décompte. En quelques jours, en la fête des Archanges, l’épée de Vérité portée par Mikaël me sera transmise afin de trancher tout ce qui peut, de manière illusoire, empêcher ou freiner votre retour en la Vérité.


Écoute-toi et entends-toi, au-delà de tout mot, en le silence de ton cœur. Chaque souffle de ta vie est rempli de la bénédiction de l’Éternité. Je t’invite et je te convie, en le jour des Archanges, à célébrer chaque souffle et chaque moment du déroulement de ta journée pour te relier à toi même, afin de t’entendre, afin de t’écouter, en la vérité de ton cœur.


À l’heure où tout est accompli et où tout s’accomplit en la densité finale de ce monde, je viens et  je viendrai trancher en chacun de toi ce qui a été vu et qui peut encore réfréner l’élan de la Vérité, l’élan de ta beauté.


Je suis venu en ces jours qui précèdent la fête des Archanges t’inviter à la ronde des Archanges, à la ronde de la Vie, à la ronde de l’Unité, mettant fin aux ultimes pièges de l’illusion de vie de ce monde. Souviens-toi que tu n’as rien à parfaire qui ne soit déjà parfait de toute éternité. Souviens-toi de ce que tu es toujours, malgré les apparences et les voiles encore présents en cet ultime temps où le temps n’a plus à être compté ni décompté.


Écoute ce que dit le cœur de la Vie, écoute ce à quoi t’appelle la Liberté et vis l’innocence de l’Enfance, l’innocence de ce qui est vrai, où rien ne peut être divisé, où rien ne peut être ôté. Fais du jour de la célébration des Archanges une journée de grâce totale, te mettant en l’accueil inconditionnel de la Vérité. Chaque jour qui te rapproche de cette fête doit voir ta Présence se magnifier et se déployer, quelles que soient les résistances, quels que soient les inconforts, quel que soit ce que tu crois, te donnant à mettre fin à toute croyance et à toute illusion. Car en voyant la vérité de ton cœur, tu te reconnais en cette vérité, et toutes les vérités qui n’ont fait que passer t’apparaîtront pour ce qu’elles sont : des illusions et des faussetés. La puissance, alors, de ta Présence, viendra consumer, par la grâce du Feu Igné, tout ce qui peut encore te limiter ou te réfréner. Il n’y a pas de date, si ce n’est celle qui est inscrite dans ton calendrier humain, qui surviendra peu de jours après le début de l’automne et qui viendra t’affermir et te renforcer dans la vérité de ta Présence éternelle. En ce jour qui approche, relie-toi en totalité à la vérité de ton être et laisse œuvrer, aux ateliers de la Création, la Lumière qui façonne ton éternité retrouvée. En ce jour de fête, le corps d’Êtreté de chacun apparaîtra dans la nudité de sa splendeur.


Le Feu Igné viendra consumer ce qui, pour peut-être chacun de toi, n’a pu être encore consumé en totalité. Tu n’as rien à préparer, tu n’as aucune règle à observer si ce n’est être présent à toi-même et accueillir en totalité l’héritage de ton présent. Au sein de ta Présence, où que tu sois ce jour-là, en quelque occupation éphémère que tu sois, n’oublie pas de rendre grâce, n’oublie pas de célébrer le retour et la manifestation de ton éternité. Sois humble, doux et patient avec toi-même, comme avec les circonstances de ce monde qui doivent se dérouler et se dérouleront.


Accueille avec la même qualité et la même intensité tout ce que la vie te présentera, parce que la vie te fera le cadeau de la vie éternelle. Quelle que soit la visibilité, ou non, du signe céleste, les temps seront accomplis, avec fermeté et certitude, te donnant à te libérer de ce qu’il peut encore te sembler entraver ta pleine liberté et ta pleine autonomie. Ne te laisse pas emporter, en ce jour-là, par quelque événement de ce monde, mais laisse-toi emporter au plus profond de ton cœur, là où siège le Christ, là où siège la Source, là où Marie déploie son Manteau bleu de la Grâce.


Toi qui es l’ami et qui es l’aimé, tu éprouveras par toi-même qu’il n’y a rien à redouter, et surtout qu’il n’y a rien à perdre que de vaines illusions liées à tes habitudes et à des certitudes en ce monde, te donnant alors à voir et à vivre qu’aucune vérité de ce monde ne saurait toucher la Vérité éternelle; seul ton cœur le peut.


Toi qui es l’ami, qui es l’aimé, tu te rappelleras alors, en ce jour ou à partir de ce jour, la totalité de ce qu’est ta flamme éternelle, ton Esprit, qui permet toute forme. Il n’y aura plus d’oubli possible. Il ne pourra pas y avoir d’ailleurs de réticence à ce Feu Igné. Regarde en toi. À chaque fois que le monde t’appellera, que cela soit par une joie personnelle ou par un événement collectif, replonge en profondeur de toi pour t’y revivifier, pour t’alléger, et pour qu’aucune illusion ne puisse encore te perturber ni t’altérer.


Alors la résilience et ton altérité seront ton lot quotidien. Tu seras ressuscité en l’Esprit de Vérité, te permettant de vivre ce qu’il restera de jours avant l’Appel de Marie, quel que soit l’état de ton corps, quel que soit l’état de ton monde, dans la même sérénité et dans la même paix, te prouvant alors que cette paix ne dépend d’aucune circonstance ni d’aucune condition de ce monde, mais repose en intégralité sur l’Éternité révélée.


En le jour de la fête des Archanges et en les jours qui précèdent dorénavant, nous serons présents dans la ronde de ton cœur, au sein de ton cœur ascensionnel. Que tu le perçoives ou pas ne changera rien à la vérité de ce qui est à vivre et qui sera vécue. La préparation ne correspond, je te l’ai dit, à aucun dogme et aucun rite, mais simplement te préparer à accepter la vérité de ton cœur. Que tu la connaisses déjà ou que cela te soit inconnu ne changera rien.


En ce jour des Archanges, la Théophanie ne sera plus seulement un signe mais une évidence de chaque instant, nous l’espérons, pour un nombre toujours plus grand d’entre vous. De la qualité de votre silence, de votre capacité d’accueil, déroulera et permettra que la Joie prédomine, que la Paix ne soit pas effacée par quelque colère ou appréhension, ou quelque doute que ce soit.


Dès aujourd’hui, jour où tu me lis ou m’entends, aie une pensée pour l’Archange. Que cela soit mon nom ou tout autre nom, ce qui est important, au-delà de la fonction, en ces temps particuliers, est la vibration de l’archétype de ce qu’est l’Archange, qui, je te le rappelle, est aussi ce que tu es, si toutefois tu te décides à vivre cela au sein de tes expériences de la Liberté. Rappelle-toi qu’aujourd’hui encore, quelle que soit ton ouverture, quel que soit ton réveil, quelle que soit ta liberté intérieure, elle n’est que le reflet de cet Amour incommensurable qui ne pourra plus être freiné par quelque matière ou condition que ce soit.


Que l’Appel de Marie survienne ou avant ou après n’y changera rien quant à ce qui est à vivre en ce jour de grâces et de bénédictions que nous, Archanges, ainsi que l’ensemble des Anciens et Étoiles et que les peuples de la nature célèbreront avec nous et avec vous. Il ne s’agit pas de demander quoi que ce soit, il s’agit simplement d’être présent et d’accueillir, de rendre grâce, et enfin de t’entendre en vérité, et afin de te vivre en vérité.


Par mon épée, je serai l’assise et les fondations de ton temple régénéré, de la beauté de ton sourire, de la Vérité exprimée et manifestée. Alors tu pourras t’entendre, alors tu pourras t’écouter, par-delà toute idée et toute pensée, par-delà toute histoire et toute condition, te rendant alors à l’innocence de l’expérience et au jeu libre de la conscience. Pour beaucoup de chacun de vous, il y aura évidence à nulle autre pareille, en quelque expérience que chacun de vous ait vécue. La beauté du cœur, la beauté de la Vérité et la beauté de l’Amour qui ne dépend d’aucun attrait ni d’aucune sensibilité mais qui est l’évidence de la perfection, commencera à t’apparaître, et surtout commencera à être vécue, en toute liberté.


Lors de la ronde des Archanges, en la fête des Archanges, il y aura d’innombrables grâces qui ne sont en définitive que ton dû et que ta restitution à toi-même. Il n’y a aucun effort ni aucun mérite, car cela est le dû de chacun, quel que soit son état, quelle que soit la personne encore sur le devant de la scène. Ce dont je parle se déroulera bien sûr avant tout en l’espace de ton temple sacré, en les profondeurs de ton cœur. Ne t’attarde pas au spectacle du monde, car en quelque souffrance que tu puisses percevoir, il y a derrière, en l’instant suivant, la joie la plus grande. Là est la vraie renaissance, la véritable résurrection, là où plus jamais le mot «mort» ne pourra exister, là où plus jamais un quelconque oubli ne pourra survenir.


Mes mots, en ce jour où tu me lis, où tu m’entends, seront brefs. Tiens-toi prêt et rappelle-toi: il n’y a rien à préparer, à l’extérieur comme à l’intérieur, simplement être là, en l’humilité et en la simplicité. Pour nombre d’entre vous, cette vérité sera infaillible. En cette période préalable au jour des Archanges, chaque jour, chaque minute, il vous est offert l’opportunité de vivre la Grâce, quel que soit votre état au sein de l’éphémère.…

Silence…


Alors tu n’auras plus besoin de mots, tu n’auras plus besoin de demander, ni d’attendre, ni d’espérer, en quelque événement que ce soit. Par ton état alors, tu auras la preuve absolue et totale de ce que tu es, sans avoir besoin d’y croire, sans avoir besoin de construire une quelconque histoire, simplement en étant là. Je serai là. Comme la Source te l’a dit, elle ne te quitte plus; aussi je te le dis, je suis à tes côtés, comme je suis en toi. Comment est-ce qu’un esprit parfait pourrait manquer de quelque élément que ce soit au sein de la ronde des créations et des décréations ? Archanges, Anciens, Étoiles, peuples de la nature, civilisations intergalactiques, tout est présent. Révèle-le, sans effort, par l’accueil en unité et en vérité de ce qui a toujours été là.


Je laisserai Marie, Reine des Cieux et de la Terre, exposer peut-être plus de détails. Quant à moi,  j’en ai donné les lignes et les axes majeurs. La plus grande des préparations intérieures se fera d’elle-même, sans votre concours personnel, entre l’équinoxe et le jour des Archanges. Il y aura donc une intensité nouvelle de votre Feu Igné en vous, venant de manière temporaire vous éloigner de la scène du monde afin que tout entiers et unifiés, vous demeuriez le plus possible dans la Vérité et dans la beauté.
Je suis Uriel, Ange de la Présence et Archange du Retournement. Je suis avec vous dès maintenant et pour l’Éternité, de manière plus sensible et plus perceptible. Écoute et entends, au-delà de mes mots, dans la pureté de ton cœur, ce que cela signifie et ce que cela représente.


… Silence…

Alors, en le Feu Igné, je scelle ma Présence en ton cœur; en le Feu Igné, je scelle ta liberté, inviolable.
Je suis Uriel, Ange de la Présence et Archange du Retournement, et je te dis: va en paix, en l’Amour et en la Vérité, et laisse la joie de ton cœur restaurer la Vérité. Je te salue et je demeure en ta demeure d’Éternité, et n’oublie pas ce rendez-vous temporel où tu seras relié à ton cœur et à ton éternité, en ton intimité.


Je suis Uriel, Ange de la Présence et Archange du Retournement. Que mon Blanc resplendisse en la joie de ton être. Par ta Présence, tu es bénédiction. Au revoir et à toujours.

******** Publié par : Blog Les Transformations https://lestransformations.wordpress.com/

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 5900
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum