Questionnement de Sylviane - SVP

Aller en bas

Questionnement de Sylviane - SVP

Message  PICHS sylviane le Jeu 21 Juil 2016 - 18:47

scratch cette question que je me pose au sujet du « JE SUIS »

oui, je la posais, hier à ma meilleure amie, car elle, est certaine en interrogeant son ETRE INTERIEUR que c’est la Source elle même qui répond à son questionnement quelle que soit la question.

La parcelle de DIEU qui est en nous Est notre guide je le comprend, c’est l’évidence même, et donc quand notre âme doute et se trouve devant un problème, est-ce que la solution vient immédiatement en interrogeant tout simplement son : ETRE INTERIEUR ??….

Je n’arrive pas à me faire à cette idée, pourtant cela fait des années que je cherche mais pour ce qui me concerne, je suis toujours dans le doute. Cela me semble normal pour certaines personnes que je connais et en particulier pour cette amie très chère qui ne s’avance pas dans ses propos à la légère mais, pour ce qui me concerne, je pense toujours que la réponse vient de l’AILLEURS, après avoir murement réfléchis à la demande bien entendu.

Dans ce cas présent, je dis personnellement : "ON M’A DIT".

Est ce que je me trompe ??
Quel est la différence ??


merci pour vos réponses   Very Happy

Amicalement. Gros bisous

SISSI.  
avatar
PICHS sylviane

Messages : 14
Date d'inscription : 06/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement de Sylviane - SVP

Message  poupée1303 le Dim 15 Avr 2018 - 15:24

Bonjour,
Personnellement, je pense qu'il faut déjà faire un travail sur soi, s'accepter et accepter notre corps et nos cellules.
De temps en temps voire souvent, se répéter une phrase du genre "j'accepte mes cellules et j'aime ma structure cellulaire". Car c est aussi grâce à elles que nous vivons 😉
Ensuite il y a les synchronicités, être au bon endroit au bon moment et le savoir, le ressentir, ça ne s'explique pas...
Pourquoi y a t il des moments où l on ne se pose pas des milliards de questions ? Parce qu on se sent bien... sentir et ressentir ! (Et faire taire son mental...😡)
C'est une suite logique et c est le "je" qui efface le "on m'a dit" !
S'accepter et se sentir soi et ensuite vivre sans se soucier des autres, juste pour soi ! Ce n est ni de l égoïsme, ni de l égocentrisme, c est une nécessité !
Long travail mais belle réussite en finalité !
Perso j ai 44 ans et je commence à le découvrir et cela m'amène du bonheur au quotidien même s il y a encore qq couacs...
Quant à Dieu, pour moi c est une croyance, qui peut aider certaines personnes à avancer, au même titre qu un guide ou qu un ange. Nous avons besoin de nous accrocher à qq chose pour nous aider à avancer sereinement dans nos vies.
Perso, je préfère croire et j y crois fort, aux anges gardiens. Le mien me montre le chemin et est présent dans les bons et les mauvais moments...

Si je devais conseiller un livre, ce serait "et tu trouveras le trésor qui dort en toi" de Laurent Gounelle ! Exceptionnel et à portée de tous lecteurs...

Vanessa

Envoyé depuis l'appli Topic'it

poupée1303

Messages : 7
Date d'inscription : 11/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement de Sylviane - SVP

Message  pac le Lun 16 Avr 2018 - 15:51

"les synchronicités,être au bon endroit au bon moment et le savoir,le ressentir,ça ne s'explique pas" Effectivement ça ne s'explique pas et pourtant on aimerait bien déchiffrer ou décoder tout ça.Il y a de celles qui se répètent quotidiennement et varient dans la fréquence quotidienne en fonction des périodes.Bien sur je vous parle de ce qui ne se cherche pas et qui ne s'attend pas et il se peut que tous les jours la même se présente continuellement.

Des signes des anges gardiens,je sais pas mais ça colle bien avec "me montre le chemin et est présent dans les bons et les mauvais moments".

Maintenant a la question du premier post,le "On m'a dit" représente quelque chose d’extérieur et la ou ça coince chez moi c'est que l’intérieur est intiment lié a l’extérieur scratch En partant de la,serait-ce le "je" qui joue au petit poucet?Dans ce cas pourquoi certaines synchronicités restent incompréhensibles?Est-ce parce que celui qui se pose ces questions n'est en mesure de les comprendre car elles se ressentent?et donc finalement,pas de question?  ouais il y a de quoi se perdre.

_________________
Que règne la liberté.Car jamais le soleil ne s'est couché sur réalisation humaine plus glorieuse.Nelson Mandela.
avatar
pac

Messages : 552
Date d'inscription : 30/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement de Sylviane - SVP

Message  Francesca le Mar 17 Avr 2018 - 13:37


Certaines âmes naissent dans un état de conscience éveillé spirituellement, et d'autres sont éveillées à un moment précis de leur vie par une activation spirituelle de leur énergie ou par une intervention divine, et certaines personnes doivent s'éveiller en appliquant de grands efforts. Ceci est prédéterminé par les activités spirituelles de la vie précédente la plus récente sur Terre.

Le Néophyte Spirituel est éveillé par le Grand Esprit / Dieu-Source pour une raison plus élevée, ou il doit s'éveiller par un effort considérable, car il n'a pas encore fondé son Esprit et sa Lumière sur la Terre dans cette vie.

Une fois qu'une âme est spirituellement éveillée, elle tend à:

1. CROIRE RAPIDEMENT -

En ouvrant leur lien divin, ils commencent à apprendre très rapidement sur les mystères de l'Univers et leur nature universelle. Ils recherchent les enseignements spirituels ou la vérité qui résonne pour eux, ou ils trouvent des guides / mentors et des outils / aides pour les aider doucement à trouver leur chemin vers l'avant tout en explorant le chemin spirituel. Tant de choses changent pour un néophyte spirituel "à l'intérieur" de leur être - leurs sentiments, leurs pensées, et tout ce qui les intéressait autrefois a déjà changé à travers leur éveil spirituel. Ils ont besoin de nouvelles sources d'intérêt, et ceux-ci sont découverts en suivant leur résonance cardiaque.

.... OU

2. S’ENGAGER SUR UN NIVEAU SUPERFICIEL AVEC ESPRIT -

Les néophytes spirituels ont parfois peur du chemin spirituel qui peut les empêcher d'approfondir leur exploration et d'ouvrir leur connexion divine. S'ils sont affectés par leurs peurs plus profondes, les néophytes doivent d'abord apprendre à purifier leur énergie, à purifier la peur de leur être, afin qu'ils puissent être stimulés par leur esprit dans une direction claire et légère qui créera la croissance pour leur être. Si une âme s'éveille spirituellement, mais ne peut pas affronter ses peurs ou ouvrir sa connexion divine, alors elle est dirigée vers d'autres personnes qui peuvent l'aider, ou elle reste dans la nature superficielle de la connexion spirituelle et peut combattre le chemin spirituel .

Ils resteront au niveau extérieur de la porte à la lumière éternelle de leur cœur. Après une période, ils peuvent simplement abandonner l'Esprit et libérer toute foi qu'ils ont pu avoir dans leur Esprit, et Esprit Universel / Grand Esprit / Source-Dieu. Ils resteront inchangés et auront des croyances, et douteront également de l'existence des Royaumes Spirituels alors qu'ils ferment leur cœur à l'Esprit.
 
Tous les initiés spirituels sont dédiés à leur Ame et à leur Croissance Spirituelle. Ils offrent des services à leurs familles, à leurs communautés ou au monde, en leur donnant leur amour et leur lumière là où leur cœur les guide.

Certains initiés spirituels sont des enseignants, des leaders, des créateurs, des mères, des pères, des guides, des parents, des managers ... Les initiés spirituels existent dans toutes les formes de vie, certains sont riches et d'autres pauvres mais riches de cœur.


Tous vivent dans les circonstances qui les favorisent le mieux pour grandir ou servir au mieux de leurs capacités, répandant l'amour et la lumière sur le monde, leur communauté ou leur famille. Cependant, les Initiés Spirituels augmentent leur vibration lumineuse en donnant de leur cœur aux autres.

Leur service peut prendre différentes formes. Certains servent la Terre en plantant des arbres, d'autres servent les gens, d'autres servent les animaux, d'autres servent les enfants. Ils servent tous un groupe ou plus d'un groupe et vont au-delà d'eux-mêmes dans leur service - donner plus que ce qu'ils reçoivent.

Donner plus, c'est savoir que l'Esprit est abondant, aimant et qu'il est la lumière radiante. Donner plus, c'est compter davantage sur l'Esprit pour vivre votre vie que sur les questions physiques de la vie. Ceux qui sont vraiment bénis, sont ceux qui donnent plus qu'ils ne reçoivent, car ils reçoivent la richesse et les trésors infinis de leur cœur, à travers leur nature donnant.

Ceux qui sont vraiment sages, ne retiennent rien et partagent ce que les autres peuvent recevoir.
Ceux qui sont vraiment aimants, reconnaissent que l'amour est à l'intérieur et est toujours capable de guérir ou d'apporter la complétude à n'importe quoi.

Ce sont les principes de l'initié spirituel. Ils sont bénis en donnant, sage en sachant quand donner et aimer dans leur nature, de donner ce qui est vraiment nécessaire et non ce qui est voulu.

L'aspect le plus important de la vie d'un initié spirituel est son parcours de don, car toute initiation spirituelle augmente cette capacité dans son être. Cela augmente leur capacité à donner afin qu'ils puissent expérimenter les bénédictions de l'Esprit, et cela augmente leur sagesse et leur amour dans la façon dont ils donnent. Vous pouvez lire sur les 7 Initiations, les initiés spirituels choisissent d'expérimenter, de créer des cœurs encore plus grands et des tâches encore plus grandes de service à leurs familles, communautés et notre monde.


_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 6065
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement de Sylviane - SVP

Message  Francesca le Jeu 19 Avr 2018 - 9:42

Pas de question, cela m’étonne  


bref, je parlais dans mon message précédent des 7 initiations…. je poursuis donc en ce sens….  

Pour marcher sur le sentier Spirituel, un Néophyte doit passer par 7 étapes pour se fonder sur son Chemin Spirituel et aller au-delà des énergies superficielles qui peuvent parfois influencer un être lorsqu'il s'éveille à sa Nature Spirituelle et à l'existence de l'Esprit.

Lorsque nous avons clairement fait le choix de vie et que nous sommes prêts à parcourir à travers les 7 étapes nécessaires pour maintenir un cœur clair et une connexion claire avec le Grand Esprit / Unité / Source-Dieu, peut importe le nom que vous lui donnez,  vous êtes un Initié sur le Chemin Spirituel.


LES 7 ÉTAPES D’UN INITIÉ DU CHEMIN SPIRITUEL

L'Initié Spirituel a été pleinement éveillé et est guidé par la Lumière Intérieure, et expérimente des initiations spirituelles qui initient et développent des qualités supérieures de conscience pour grandir dans son ETRE.

L'Initié Spirituel est clairement basé sur sa Voie Spirituelle et est conscient qu'il est un Être Spirituel, son principe fondamental est plus aligné sur sa conscience supérieure, que sur l'Esprit, … une force naturelle d'amour et de lumière existe et est LA source de ses aspects divins de la réalité physique.

Un initié spirituel porte la conscience qu'il peut lâcher et laisser l'Amour couler, ouvrir son cœur plus pour pardonner quand il le faut, être guidé par son cœur et être inspiré à de nouvelles choses dans la vie, se libérer des anciennes perceptions limitantes, activer son SOI supérieur.

Le but : prendre des risques et faire des changements positifs, élargir son cœur pour embrasser tout le monde, et attirer des opportunités positives.

Un initié spirituel est conscient que dans la réalité spirituelle, des connexions sont établies, et beaucoup d’entre-elles sont pré-arrangées, et tout ce qu'il doit faire est de rester ouvert et honorer les pulsations et les résonances de son cœur, car cela donne une reconnaissance à ses liens sacrés. Se laisser couler dans l'alignement de son but de vie supérieure.



Voici les 7 étapes qui peuvent préparer un néophyte à devenir Initié Spirituel et qui pourraient se résumer ainsi....

Étape 1 - Votre cœur et votre âme doivent laisser aller, pour laisser le flux d'amour

Comment ?
En recevant intentionnellement l’ énergie divine d' ouverture de à connexion divine.


Étape 2 - Vous ouvrez votre cœur et pardonnez

Comment ?
En recevant l'aide divine  et en choisissant de créer un nouveau départ, basé sur l'acceptation et le non-jugement de vous-mêmes et des autres qui sont dans votre vie.


Étape 3 - Vous êtes guidé par votre cœur et inspiré par de nouvelles initiatives

Comment ?
En activant votre autonomie  et votre temps sur l'intérieur, développez cette connexion jusqu'à ce que vous soyez inspiré par votre SOI supérieur pour avancer dans une nouvelle direction avec un nouveau niveau de clarté


Étape 4 - Vous vous libérez des vieilles perceptions limitantes que d'autres ont eues à votre sujet, et que vous avez tenu à propos de vous et des autres

Comment ?
En activant votre  CONNEXION a la terre et en activant votre puissance de PENSÉE SUPÉRIEURE , vous pensez que tout change dans le temps divin, et vous changez aussi, doucement, dans le timing divin, au lieu de penser négativement.


Étape 5 - Vous activez votre objectif de vie supérieure

Comment ?  
en activant votre connexion divine  et en vous laissant guider par votre Soi Supérieur, sur chaque étape de la vie, à prendre des décisions sur la base de l’inspiration divine reçue en état supérieur de connexion, au lieu de suivre votre sentiment ou vos idées.


Étape 6 - Vous prenez des risques et faites des changements positifs

Comment ?  
En vous  donnant le pouvoir de passer au-delà de vos craintes afin que vous puissiez vous permettre d'accomplir votre objectif de vie


Étape 7 - Vous développez votre cœur pour embrasser tout le monde, et attirer des opportunités positives et des développements dans votre vie

Comment ?  
En  donnant en retour, en le payant à l'avance, et en élargissant votre connexion DIVINE. être généreux et partager ce que vous avez, pour faire croître votre grand coeur, et le flux de l'amour dans une vie de bénédictions grandiront.


NOTE -
Si vous avez déjà parcouru ces 7 étapes une fois, ou plus d'une fois dans cette vie, vous êtes un INITIÉ DU CHEMIN SPIRITUEL. sinon, vous êtes initié pour établir une connexion plus profonde avec votre Coeur, et en suivant les 7 étapes vous serez guidés pour y parvenir et vous stabiliser sur votre Sentier Spirituel.

Vous pourriez faire appel aux Maîtres Éclairés pour vous aider à progresser dans votre cheminement d'apprentissage et demander de l'aide pour découvrir ce dont vous avez besoin pour équilibrer ou donner de l'amour, de l'énergie et du temps pour compléter l'initiation.

Terminer des initiations spirituelles élève notre vibration lumineuse et notre conscience à un niveau supérieur. Ces initiations sont pour la croissance de notre chemin Spirituel et de notre Âme et elles développent notre capacité à donner plus de nous-mêmes à la famille, à la communauté et au monde.


PICHS Sylviane a écrit: je posais la question, hier à ma meilleure amie, car elle, est certaine en interrogeant son ETRE INTERIEUR que c’est la Source elle-même qui répond à son questionnement quelle que soit la question.
Je n’arrive pas à me faire à cette idée….. je dis personnellement : "ON M’A DIT".

Je considère, en ce qui me concerne bien sûr, que c’est de cette façon que nous pourrons faire la différence entre les réponses venant de notre ETRE INTERIEUR et non pas "ON M’A DIT".

Je m’explique….

pour ma part, je suis sûre d’être sur la bonne voie lorsque les réponses me viennent de  l’Intérieur, sûre d’être dans le juste, car en lien avec le "JE SUIS parcelle de DIEU" ... mais lorsque j’entends "on me dit", formule très impersonnelle à mon sens, je considère alors que c’est de l’Esprit dont vient la réponse … donc de l’extérieur, ce qui reviendrait à dire : à prendre ou à laisser, selon notre libre-arbitre. Very Happy

 

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 6065
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement de Sylviane - SVP

Message  Crapette le Jeu 19 Avr 2018 - 10:00

Je suis contente, je remplie plusieurs 7 critères :-)

Le plus dur est le pardon. Généralement, je ne pardonne pas, je suis les personnes toxiques. Mais bien heureusement, je n'en ai rencontré que très peu !

Crapette

Messages : 51
Date d'inscription : 12/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement de Sylviane - SVP

Message  pac le Sam 21 Avr 2018 - 4:22

Merci beaucoup pour ces partages

Resté devant plus d'1h30 sans réussir a exprimer quelque chose par écrit.En même temps pas sur qu'il y aurait eu grand intérêt dans des phrases a demi-mot.A coté de ça,pendant cette 1h30 j'ai voyagé,surfé sur des instants vécus et présents dans des positions ou angles différents en observant la scène.Merci pour cette escapade Smile

_________________
Que règne la liberté.Car jamais le soleil ne s'est couché sur réalisation humaine plus glorieuse.Nelson Mandela.
avatar
pac

Messages : 552
Date d'inscription : 30/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rien à chercher, rien à trouver

Message  cristaldelumière le Jeu 3 Mai 2018 - 19:08

J'ai moi aussi cherché pendant longtemps, j'ai lu des tas de livres, j'ai fait des stages spirituels....
Et puis un jour j'ai réalisé que tout cela, c'est le mental qui le guide....
Alors je me suis laissée habiter par le coeur et là, j'ai vraiment réalisé qu'il n'y a rien à chercher et rien à trouver...
Tout ce que je cherchais était là déjà en moi, attendant que je me décide enfin à le voir, le sentir....
Je me suis enfin laissée vivre par la vie elle -même et qu'est  ce que cela fait du bien !
Plus de tensions, plus de souffrance, j'accueille tout ce que la vie me donne sachant que tout est à accueillir : il n'y a plus de bon ou de mauvais, il n'y a que des expériences à vivre pour entrer toujours plus dans le coeur.... tout est à accepter pour notre plus grand bonheur ! La vie sait ce qu'elle fait !
Je vois la lumière en moi et autour de moi... Je ne vois plus des êtres méchants ou mauvais, je ne vois que des êtres en souffrance, prisonniers de leurs illusions....
Je vous souhaite vraiment de connaître cela ! Il suffit de tout lâcher et de s'abandonner à la VIE !
Beaucoup de lumière à vous tous, beaucoup de joie....

cristaldelumière

Messages : 4
Date d'inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement de Sylviane - SVP

Message  Obtearon le Ven 4 Mai 2018 - 10:53


Étape 1 - Votre cœur et votre âme doivent laisser aller, pour laisser le flux d'amour

Je l'ai vécu.
La première fois c'est venu de moi, et en effet je me suis dit "aller pour une fois donne tout ce que t'as sans penser aux conséquences"
Cela c'est formulé par un cri : "LA VIE EST BELLE", puis une sensation de vibration au niveau du ventre, c'était très troublant.

Après cela, il y a eu le contre coup, une chute que je ne suis pas près d'oublier. Pas que j'en veuille à qui que ce soit, c'est juste que je me suis fait peur (me reviens le fond ... c'était chaud quand meme)

Pour la petite histoire, c'est la phrase d'un chauffeur de bus qui m'a donné le petit bout d'energie dont j'avais besoin pour passer ce moment au combien désesperant. J'ai juste entendu "Ca va aller", j'ai vu  son regard, j'y ai vu la compassion.

Je me suis longtemps demandé comment j'ai pu m'éffondrer à ce point. Comment je pouvais faire en sorte que ça ne se reproduise plus jamais, et en meme temps qu'est ce que c'est que tout ça, je me suis surpris moi-meme.

La deuxième fois, c'est venu de la radio, sans trop savoir pourquoi je me suis laissé aller, et j'ai pleuré. C'était à l'écoute de dernière danse de Indila.

Je me suis demandé comment cela était possible ? comment j'ai pu lacher prise aussi naturellement ? comment cette artiste a pu me toucher aussi profondement ?
Je garde ses 2 souvenirs précieusement, j'en tire une très grande énergie.


Étape 2 - Vous ouvrez votre cœur et pardonnez
Je l'ai vécu.
pour cette étape j'ai été aidé, j'ai été guidé. Cela n'a pas été facile. Combien de fois où j'ai essayé vainement d'abandonner, combien de fois j'ai repris mon ouvrage pour que cela cesse. Et j'ai été au bout, car dans la lutte contre soi, il y a une chose imparable, plus on lutte puissament, plus l'adversaire devient puissant. L'analogie qui va bien, c'est celle du bouclier le plus robuste contre l'épée la plus puissante, à la fin les deux se brisent, ne laissant que le combatant qui faute d'arme et de protection redevient humain, car il n'a plus rien qui dit de lui que c'est un guerrier.


Étape 3 - Vous êtes guidé par votre cœur et inspiré par de nouvelles initiatives
Je l'ai vécu.
J'aime bien cette étape, elle te fait faire des choses qui te font plaisir. Il y a eut un peu de lutte, mais rien de comparable à l'étape 2. On va dire que ça tient plus de la contrariété/frustration que de l'opposition/destruction.


Étape 4 - Vous vous libérez des vieilles perceptions limitantes que d'autres ont eues à votre sujet, et que vous avez tenu à propos de vous et des autres
je l'ai vécu
Pour moi, l'étape la plus facile. C'est la que la lutte s'inverse. De victime de soi on passe à bourreau de soi. Pour finalement voir que tout ce que je me suis infligé a fait de moi ce que je suis, là maintenant.


Étape 5 - Vous activez votre objectif de vie supérieure
je l'ai vécu
Ah celle là a été compliqué, ce n'est pas que je refusais, c'est juste que je ne l'ai jamais exprimé clairement, tout simplement parce que c'était trop démesuré. Et finalement, en l'exprimant je me suis aperçu d'un truc ... c'est juste ça que je veux faire, peut importe ce que les autres en disent. Par contre, cela ne peut etre exprimé à tout bout de champs.

Mon constat est le suivant, l'objectif de vie doit etre exprimé par nécessité, dans le sens j'ai besoin de l'exprimer, je l'exprime ... pas je l'exprime pour que ça se réalise, ce n'est pas une affaire de volonté. Ce doit etre un besoin dont on comprends la nécessité pour soi.


Étape 6 - Vous prenez des risques et faites des changements positifs
je l'ai vécu
de mon point de vue, c'est l'étape la plus longue et la plus difficile (la peau avait repoussé sur le pansement)
faire relire mon roman par des proches a été une étape très difficile.
L'absence de retours a été difficile.

Mais finalement, ils m'ont peu à peu donné une confiance en moi, ou plutot j'ai appris à m'estimer moi.

Je pense que cette étape n'est pas encore complétement finalisé, j'ai encore un travail à faire sur mes enfants. Les laisser etre tel qu'ils sont plutot que de leur apprendre à se cacher.
Ca parait con, mais je supporte de moins en moins, les blessures que l'on/j' inflige à mes enfants. C'est largement mieux, mais il me reste une croyance que je dois déconstruire.

Allez autant l'exprimer, là, maintenant :
Cette croyance est que l'extérieur (uniquement l'humain) , les adultes les enfants, ne cherchent qu'une seule chose faire souffrir pour exister, blesser pour se repaitre du malheur de l'autre. Le droit à la différence, à l'unicité, ne doit pas exister. Tout doit etre uniforme, uniforme à soi.

C'est une perception que j'ai, j'ai beau me dire que chacun est unique, que la Terre est unique, que l'univers est multiple. Cette croyance persiste.
C'est donc quelque chose qui est moi, puisque je la vois. La clef c'est la souffrance, c'est l'empathie.

J'y suis presque, mais j'ai besoin d'un petit coup de pouce.

C'est l'amour, mais de quoi, pas de moi, mais de toi ... (scroll pour voir l'étape suivante)


Étape 7 - Vous développez votre cœur pour embrasser tout le monde, et attirer des opportunités positives et des développements dans votre vie
Wink



et la boucle est bouclée.

au moins, je sais où j'en suis.

namasté.

_________________
Accepte sans crainte, sans colère, sans espoir, que le seul rêve que tu peux réaliser, c’est d’être toi-même.
avatar
Obtearon

Messages : 200
Date d'inscription : 12/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

"Je Suis"

Message  Stian le Ven 4 Mai 2018 - 18:07

Bonjour

Pour répondre à Sylviane, ainsi qu’à tous ceux que le thème Je Suis émeut, voici un article que j’ai écrit voilà bien longtemps, article repris dans un de mes derniers livres sous le titre "Par la connaissance de mon âme", chapitre L’immuable JE SUIS au-delà de ‘Je suis’, page 95, Éditions Lacour-Ollé, Nîmes, 2016.

L'IMMUABLE  JE  SUIS AU-DELÀ  DE  "JE SUIS"

Réflexion sur l’expression "Je suis"

Ce n'est pas sans raison que, dans l'épigraphe ci-dessus, "Je Suis" est doublement qualifié d'universel et de cosmique.
Le thème que j'aborde n'est pas facile. Il fait appel à des notions si sublimes que je ne sais si ma conscience sera suffisamment rayonnante et pure pour en recevoir des lumières. Aussi est-il probable que je me poserai beaucoup de questions dont les réponses ne seront évidemment pas définitives. Pourquoi ? Parce qu'elles sont posées par un simple être humain. Mes expériences spirituelles, même celles du plus pur mysticisme, sont loin de m'avoir élevé dans l'immuable JE SUIS.

Alors, pourquoi faut-il que j'écrive sur ce thème ? Outre que baigner dans l'aura d'un si beau sujet m'élève dans la lumière spirituelle, c'est une réponse à un conseil reçu dans ma conscience objective, pendant que je me trouvais en méditation.
Pour ceux qui voudraient savoir qui m'a donné ce conseil, je dois leur répondre : personne ! Cependant, il faut bien qu'elle émane d'une source ! Quelle est cette source ? En l'assimilant à mon être intérieur, je sais que l'explication est imparfaite.

Certains s'en satisferont. D'autres voudront approfondir l'apparition d'un tel conseil, par exemple, comment a-t-il pu germer dans mon esprit. En fait, je l'assimile à une réponse réactionnelle aux connaissances auxquelles je suis parvenu sur ce thème. Elle représente une synthèse me permettant d'éclaircir cette lumière qui brille dans mon intériorité. Autrement dit, c'est une nouvelle étape qui se présente sur mon parcours mystique.


Je me demande comment j'en suis venu à envisager une Origine à l'origine de l'existence. Car, il s'agit bien de prendre conscience de ce qu'est vraiment l'existence. Prendre conscience est un début de compréhension. Le plus difficile sera évidemment de transmettre ce que la lumière de la conscience transcendante aura perçu, que l'intellect aura assimilé et que les mots pourront transcrire.

Ce qui me conforte dans ma quête spirituelle est que, lorsque je monte en conscience, avec l'Amour ou la Connaissance comme phylum existentiel, le merveilleux réside toujours dans la fusion de cette ultime voie de réalisation à double facette. Je réalise maintenant que je parviens à expérimenter ce que j’avais pourtant observé depuis bien longtemps, quoique selon une approche trop intellectuelle. Je sais cependant que l'intensité de la lumière est graduelle et infinie. Et pourtant, il m'arrive, mais en méditation seulement, de devenir un avec l'Amour et la Connaissance. Si j'ai bien compris ce conseil, celui d'écrire sur l'immuable JE SUIS, il devrait être possible de m'élever plus profondément dans la lumière divine.


Avancer qu'il puisse exister un au-delà de l'Amour et de la Connaissance, suppose un état plus sublime encore que l'unique "Je Suis" vers lequel tend tout être qui s'élève dans la quête de lui-même. En d'autres termes, existe-t-il un JE SUIS qui soit l'essence du "Je Suis" expérimentable par un être vivant, aussi évolué soit-il ?

Si je devais restreindre le "Je Suis" expérimentable au plan de la conscience universelle, le JE SUIS dont j'ai eu l'idée serait une existence au plan de la conscience cosmique. Au niveau humain, ce n'est qu'une échelle de grandeur. Toutefois, il ne semble pas qu'il y ait eu de nombreux êtres dans notre univers qui aient eu le privilège d'avoir expérimenté la suprême existence synthétisée sous le présent vocable JE SUIS. Et pour amplifier ce sublime état existentiel, je le qualifie d'immuable.

Alors, pourquoi a-t-il fallu que je sois sollicité, moi qui ne pense pas encore avoir atteint la phase expérimentale et pleinement existentielle de la conscience universelle ? Pourquoi vouloir développer un concept aussi abstrait et aussi rare à être l'objet d'une démonstration, même mystique ?

On dit souvent que poser une question est un début de réponse. Cependant, l'esprit humain est-il apte à concevoir un semblant de réponse qui satisfasse son intellect ? Sa capacité à s'ouvrir à la lumière sublime lui permettra-t-il un jour de dépasser tout ce que les hommes, qu'ils aient été philosophes, saints ou mystiques, ont vécu ?

Exister au sein de l'Univers

Une question que je me suis parfois posée est celle de l'origine de l'univers. Certes, je ne suis pas un spécialiste du big-bang originel. Toutefois, je ne me suis jamais satisfait d'une Création ex nihilo.

Mes cogitations passées sur la Création m'avaient orienté sur le principe d'une création continue. Notre univers, qualifié de positif, poursuit sa fuite infinie en augmentant progressivement sa vitesse. Lorsqu'il atteint celle de la lumière, ses constituants (matière, espace, énergie, lumière, etc.) modifient leur polarité, instituant l'univers négatif. Celui-ci, à son tour, revient dans notre plan pour, lentement façonner l'élément atomique le plus simple, hydrogène. Mon opposition à la création à partir de rien était sauve.

Sans réfuter totalement mon ancienne hypothèse, ma conception actuelle est plus mystique. Pour la résumer, l'univers est une objectivation consciente, une création émanée du cosmos, principe unique d'existence que l'Homme tente laborieusement de comprendre en lui adaptant des lois.

Il en résulte que si les lois universelles sont soumises à malléabilité intellectuelle et psychique, les principes cosmiques sont, en essence, éternels et indissociables de l’Unité.

Le cosmos peut-il être pareillement perçu que l'univers ? Est-il dans les aptitudes de la conscience humaine d'observer le cosmos comme elle le fait de l'univers par sa faculté d'objectivation ?

Existerait-il un "Je Suis" dont l'unicité de conscience exprimerait l'univers, et un "JE SUIS" plus originel qui exprimerait le cosmos ? Si une telle distinction est du domaine de l'expérimentable ou, tout au moins de l'envisageable, il s'avère nécessaire de connaître ce qui différencie essentiellement l'univers du cosmos, tout au moins selon mon acception ontologique.


Déjà le "Je Suis" est si sublime et éternel ! Comment peut-il y exister un JE SUIS immuable et supérieur au "Je Suis" expérimentable par un être humain ?

Le contenu de la réponse ne saurait présenter une aussi nette distinction. En effet, l'évolution est progressive, lente et éternelle, ce qui sous-entend que peu d'êtres vivants soient parvenus au sommet de l'évolution conscientielle, cela d'une part. D'autre part, il semble difficile de jouir de la conscience cosmique ici-bas. Le cosmos ne peut éventuellement être perçu, ou plutôt ressenti, que lors d'une projection astrale dans l'univers, donc pendant la vie. Toutefois, il ne fait aucun doute que des êtres humains soient déjà parvenus à la conscience universelle. Ceux-là ont ouvert le portail conduisant à la conscience cosmique.

En relation avec la pureté de conscience acquise, l'intensité d'être unifie la matière et la vie en un unique état. Plus la conscience sera pure et claire, plus "Je Suis" stabilisera les phénomènes en lui, ce qui aura pour conséquence de les intégrer en tant que connaissance, et jusqu’à manifester des capacités extraordinaires pour le commun des mortels. D'abord ce seront les phénomènes de l'univers avec ses lois. Puis ceux du cosmos avec ses principes qui, si l'on peut transposer cela en mots, modifieront "Je Suis" en JE SUIS. Alchimie purement divine qui dépasse tout entendement humain.

On peut penser que l'accès au JE SUIS redimensionne l'aspect objectif de l'être. Autrement dit, tout comme la constitution physique, physiologique et mentale de l'enfant se modifie pour devenir adulte, l'être qui purifie sa conscience accédera à la conscience universelle. Peut-être s'élèvera-t-il jusqu'à ressentir les prémices de la conscience cosmique.

"Je Suis" dans mes écrits et mes expériences

En relisant mes écrits, je me rends compte que j'ai parfois utilisé l'expression "Je Suis". Toutefois, et c'est maintenant que j'en prends conscience, je n'en comprenais pas l'entière implication sur mon chemin évolutif. Peut-être l'assimilais-je plus à un idéal qu'à une possibilité de le vivre ! Mon intellectualité l'imaginait comme une convergence logique de la vie qui, par une alchimie profondément spirituelle, se métamorphosait en pure existence. Je n'avais certes pas tort, mais il manquait la certitude de pouvoir un jour en réaliser l'expérience.

Cependant, se préparer à vivre "Je Suis", peut être la consécration d'une initiation. Cela peut aussi résulter d'un choc émotionnel suffisamment puissant au point de transporter l'âme dans une dimension de conscience universelle.

J'ai voulu reprendre ici quelques passages de mes écrits où j'ai abordé la notion de "Je Suis". Ainsi se comprendra mieux la raison pour laquelle j'approfondis maintenant sa réalité.


"Je Suis" et les cercles qui le révèlent

Au sujet des cercles, révélateurs de la lumière divine, que le méditant façonne dans son mental, ce n'est qu'après une longue pratique de visualisation et de méditation au milieu des cercles de vie que l'adepte réalise peu à peu la claire lumière libératrice ; car tel et bien le but des trois cercles mystiques. Cette illumination spirituelle résulte d'une harmonisation toujours plus fusionnante de l'esprit de l'adepte avec son âme.

Les trois cercles concentriques s'assimilent à trois portails dont chacun s'ouvre sur une dimension nouvelle qui s'apparente à un univers parallèle. Ils forment ce que les Tibétains dénomment Ananta. C'est un triple anneau qui, construit avec perfection dans l'esprit du méditant, est comme un tore fantastique qui circonscrit de l'infini. Il permet à la conscience de s'élever au-delà de la matière dense, au-delà du Moi pour atteindre le "Je Suis", l'éternel présent dans l'unité réintégrée."

Nul ne peut atteindre l'état d'être que révèle "Je Suis" sans s'y être préparé. Telle est la symbolique des trois cercles. Je précise que dans mon ouvrage, ce sont des cercles de protection imaginés du plus grand au plus petit, dans le champ de la conscience. Chacun des cercles structure un état de conscience qui élève progressivement l'être dans la pureté existentielle.


"Je Suis" et le Christ

"Je ne peux m’empêcher de relire le début du Livre de Jean sur l’origine divine du Christ ; l’apôtre a une façon bien à lui de le situer.

"Au commencement était le Verbe et le Verbe habitait Dieu. Et le Verbe était Dieu… Et le Verbe s’est fait chair. Et il a habité parmi nous. Et nous en avons vu sa gloire." (Jean 1, 1 à 14)

Pour exprimer une telle conception de l’aboutissement en Jésus-Christ d’une évolution prophétique plusieurs fois millénaire et dont la cause première a sa source dans la plus sublime spiritualité, Jean a dû s’élever vers les plus hauts sommets de la conscience universelle. Nous pourrions dire que l’éternité divine s’est contractée en Jésus. Tout en se condensant, elle englobe les temps passé et futur en un immuable présent sans espace, sans limitation physique. En d’autres termes, le Christ est la volonté de Dieu.

"Avant qu’Abraham fût, "Je Suis". (Jean 8, 58)
La confirmation de sa pérennité est éclatante. L’éternité de l’être et de la conscience se prouve par ce présent antérieur à Abraham.

Que j'aie relevé cet étonnant verset où "Je Suis" est un dit de Jésus, explicite précisément une éternité inhérente à la pure existence. Quoi qu'il en soit, et parce que cet extrait est en relation avec le Christ, il démontre, tout au moins pour moi, que j'avais déjà entrevu une existence dans un unique présent. Ne voyons-nous pas que le "Je Suis" christique est de toute éternité puisqu'il était déjà au commencement ? Il était prêt à manifester la vie par le Verbe.


"Je Suis" et la lumière

Ce qui suit termine un chapitre dans lequel je propose une méthode pour aider ses semblables. Comme dans toute expérience spirituelle, une préparation, sorte de court rituel mental, est nécessaire afin de se mettre en harmonie avec les énergies d'amour. Pour cela, rien de mieux que de tenter de devenir aussi lumineux que possible afin que sa propre lumière atteigne le récepteur déficient.

En conclusion, dans tous les cas, il convient de se préparer à recevoir la lumière pour la transmettre ensuite. Voici les quatre phases préparatoires que chacun peut adopter ou adapter.
- Physiquement : être dans le calme, assis, détendu.
- Mentalement : Faire plusieurs respirations, longues, profondes et complètes, sans crispation.
- Psychiquement : S'affirmer : "Je Suis la lumière" en prenant de plus en plus conscience que sa propre lumière est également celle de la personne à guérir.

- Spirituellement : Prier pour s'ouvrir à autrui. Voici une courte prière de mise en résonance avec son âme : "Mon être intérieur m'illumine et rayonne l'amour sur la Terre et dans le cœur des Hommes".

La lumière est la trame existentielle des divers états de conscience, du plus opaque au plus transparent. Son expérimentation divinement croissante, permet d'accéder au suprême état de conscience, celui qui révèle la sereine connaissance de l'unique et lumineux "Je Suis"."

"Je Suis" et l'ego

La première fois que je suis parvenu à dissoudre mon ego (hélas ! que temporairement), le caractère même fugace de cette expérience, m'a profondément marqué pour toujours. Car cela ne peut plus jamais s'oublier. Elle ne s'est pas effectuée soudainement, je m'y suis préparé prudemment, sans cependant être assuré de sa réussite.

Sans m’étendre outre mesure sur mon expérience, je dois reconnaître que c'est au moment où j'analysais ce que je venais de vivre, que j'ai compris que ce sublime état ne pouvait être assimilé à aucun autre, si ce n'était à ce que je soupçonnais chaque fois que je lisais ou employais cet étrange concept "Je Suis".

Voici décrit le summum de ce qui m’a convaincu que je venais de vivre une rare élévation dans mon intériorité.

Ce que j'appelle des courants d'énergie subtile, ce souffle de l'esprit, ne me perturbent plus, ils ne voilent plus la conscience dont l'intensité, amplifiée, s'est unifiée, puisqu'elle a ainsi absorbé les multiples sous-consciences, comme celles sensorielles, de mon passé antérieur. Cela ressemble à un point dans lequel se résorbent naturellement l'espace, le temps, les cycles, l'énergie, la passé, le futur, le présent, bref tout ce qui constitue et conditionne ma vie. Je veux donc parler de cette surconscience qui est uniquement pure existence. Je pense que mon existence s'est momentanément commuée en ce mystérieux "Je Suis" dont parlent toutes les traditions de lumière.

Est-il nécessaire de rajouter quoi que ce soit de plus convaincant à cette expérience racontée avec la simplicité du cœur ?


Je vis dans mon corps, mais j'existe dans mon âme

Affirmer "Je Suis", c'est reconnaître être en vie. Peu importe les réactions qui ont fait aboutir à cette vérité : joie, beauté, douleur, tristesse, etc. Ce sont des facettes qui voilent un état plus profond, état intrinsèque de la vie, celui de l'existence. Par conséquent, j'établis une distinction essentielle entre ces deux verbes : "je vis" et "j'existe". Mais cela ne s'est pas présenté à mon intellect d'une façon aussi évidente que lorsque l'on oppose le blanc au noir ou la lumière à la nuit.

J'ai conscience de vivre quand des perceptions sensorielles, des sensations subconscientes, des impressions, des émotions secouent mon apathie spirituelle.

Mon point de conscience est en perpétuelle activité pendant ma vie ici-bas. Il s'imprègne de tous mes corps subtils qui s'emboîtent, telles des poupées russes, entre mon corps physique et "Je Suis".

Selon mon raisonnement objectif, je ne peux exister indépendamment de mon environnement. Cependant, la réflexion amène à prendre en compte l'habitude de vivre avec mon environnement.

Or, le point fondamental est que, plus s'intensifie ma propre lumière, moins la matière se réfléchit dans ma conscience. En fait, je deviens pure existence consciente lorsque je parviens à faire abstraction de mon environnement sur tous les plans.

Abstraction ne signifie pas détachement. En effet, je reste relié par mes atomes, mes cellules, mes énergies, ma vie. Ils me servent de support.

Tout ce qui vit est une partie de "Je Suis", tout simplement. L'important de tout être vivant est d'en prendre conscience, et cela au cours des différents règnes, y compris celui spirituel. Cela peut prendre des vies, des éons.

Lorsque le Tout ou Dieu émet une pensée dans sa conscience, qu'elle prend vie dans son mental, c'est-à-dire quand sa pensée devient objective en lui-même, elle se revêt de matière. Peu importe sa situation dans l'univers, peu importe son expression, elle restera une pensée de Dieu, même si elle s'est densifiée au point de ne plus se souvenir de son origine.

Par conséquent, exister c'est prendre conscience d'être une partie du Tout, c'est manifester Dieu en soi.


Méditer sur Dieu, c'est s'élever dans Sa lumière

Afin de faciliter la prise de conscience de "Je Suis", il faut apprendre à ne plus impliquer le moi qui observe à celui qui perçoit.
Au cours d'une expérience au cours de laquelle je me fonds profondément dans mon intériorité, seul subsiste dans ma conscience le sentiment de n'être qu'un point de lumière.

À mesure que l'être vivant que je suis s'éveille à sa propre nature, je prends progressivement conscience de mon individualité. Mes réactions à mon environnement m'amènent tôt ou tard aux trois questions existentielles que se pose tout être humain plongé dans le principe du temps.

D'où je viens ? passé
Qui suis-je ? présent
Où vais-je ? futur

Accéder à la conscience universelle, c'est unifier dans son propre présent toutes les caractéristiques de l'univers. L'on comprendra mieux si je précise que unifier signifie intégrer dans une seule vision l'espace universel, les temps passé, présent, futur et l'énergie dans ses multiples différenciations. Le corollaire de cette fusion consciente des trois joyaux de la création universelle est la possibilité de modifier les interrelations dynamiques de ses constituants et de leurs fonctions.

Comprendre que la matière et la vie n'ont pas simplement fusionné leurs constituants spécifiques est le point essentiel. Il faut savoir que, par l'action de la vie, la matière modifie lentement sa fréquence vibratoire jusqu'à pouvoir réintégrer la source qui la créée. Toutefois, cette réintégration totale en essence est tellement improbable pour tout être vivant, que la matière, même extrêmement allégée, purifiée, sera éternellement présente sur son parcours évolutif.

L'être vivant observe que la matière qui le compose n'est qu'une manifestation évanescente, soumise donc à désagrégation événementielle mais non énergétique.

Celui qui approfondit ses méditations, qui s'élève dans la lumière conscientielle, transcende même la vie qui la soutient encore. Il devient une existence dégagée de tout environnement de quelque niveau de manifestation que ce soit. Ayant ainsi ramené le multiple à l'unité, il est devenu ce point ontologique, conscient de lui-même ; il est "Je suis". Une telle entité, dont la conscience intègre les caractéristiques propres à chaque particularité virtuellement dynamique de l'univers, reste cependant au sein de l'univers. Elle assume la cohésion et les interrelations nécessaires à l'évolution, donc à la purification de ses constituants.

En vivant intensément l'instant, on ne peut que parvenir à vivre un jour "Je Suis". C'est à cela que la lumière intérieure nous convie.


Lumineux "Je Suis"

Même sans le témoignage suivant, ma petite synthèse sur "Je Suis" me paraissait satisfaisante. Néanmoins, il me manquait la touche finale, celle qui consacrerait mon analyse mi-intellectuelle, mi-spirituelle, en intuition existentielle.

Parvenu à ce point de mon raisonnement sur "Je Suis", je me dois de transmettre le résultat de l'expérience mystique qui m'a confirmé mes réflexions sur ce sujet. Elle vient à point nommé, comme "la cerise sur le gâteau". Je remercie l'intelligence cosmique de ce clin d'œil. Ce que j'appelle maintenant mon rêve conscient a allumé en moi la certitude que "Je Suis" est à la fois une réalité et l'avenir de tous les êtres vivants qui orientent leur regard intérieur vers la lumière.

Alors que je déjeune en regardant la télévision, je ressens une présence qui m'envahit, c'est comme un nuage de douce énergie qui descend sur moi et en moi. Quand une telle expérience me tombe dessus, alors que je ne m'y attends pas, donc sans préparation méditative, je prends immédiatement conscience de sa provenance, de sa source et de sa raison d'être. Nul besoin de modifier mon état psychologique ou autre. Dès que cela arrive, mon attention spirituelle se met d'elle-même en alerte.

De mon tréfonds existentiel, une question s'élève, nette et vibrante de vie : "Est-ce que tu es…? " L'intonation finale de cette question est suspendue comme si d'autres mots devaient la terminer.

Je ne réponds pas tout de suite car j'attends la suite, suite qui ne vient d'ailleurs pas. Ma prudence mystique étant toujours de rigueur, je me demande : Pourquoi cette question ? Dois-je réfléchir ? Le sens de ma réponse est-il important ?

Enfin, je réponds : "Oui, je suis…" J'allais poursuivre en disant "prêt", mais je n'en ai pas eu le temps. À peine ai-je prononcé "suis", mi-mentalement, mi-verbalement, qu'une émotion jusqu'aux larmes me submerge. Une sagesse plus lumineuse de "Je Suis" vient d'enrichir mon expérience existentielle.

Le sentiment qui s'ensuit est que je viens d'être, pourrait-on dire, "initié" mystiquement au sublime "Je Suis".

C’est alors que j'ai conscience de deux facettes existentielles de "Je Suis". L'une est qu'il est une vibration de l'immuable JE SUIS. L'autre est que l'expérience de "Je Suis" ensphérise la création universelle dans une conscience qui l'harmonise et dans un amour qui la soutient. Conscience et amour, pour le mystique ce sont deux principes clefs qui s’unifient, fusionnent enrichissant l’univers et éternisant les êtres au cours de leur évolution.

Afin d'en approfondir toute la richesse, cela demandera à être consolidé par des méditations réitérées, par de fréquentes plongées en moi-même.

Peu importe l’état temporel qui semble me limiter. D’après ce que j’ai compris, le temps n’est qu’un outil à ma disposition en vue de me dépasser, un tremplin pour accéder à d’autres plans de conscience où sa nécessité n’est plus d’actualité.
Je sais maintenant que j'atteindrai les confins du Moi individuel, là où il se confond au Soi universel.

Peut-être alors que mon existence en "Je Suis" deviendra tout simplement l'immuable JE SUIS !


_________________
Le pouvoir n'est pas dans sa réalisation, mais dans sa retenue.
avatar
Stian

Messages : 214
Date d'inscription : 04/06/2012

http://sites.google.com/site/mescarnetsderecherche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement de Sylviane - SVP

Message  Jabamiah le Sam 5 Mai 2018 - 7:12

"On m'a dit"

Ce chuchotement qui parfois fait sonner les oreilles très fort  Razz  

En partant du principe que l'on fait partie d'un tout, et qu'une partie de ce "tout" s'incarne en chacun de nous, tu interroges cette entité distante à laquelle tu as appartenu.

"On m'a dit" car tu n'as pas encore conscience des liens qui te lient au reste.


Pour les personnes toxiques, c'est un tout autre problème ! Il y a plusieurs raisons possibles, qu'entends-tu par suivre ?

_________________
Les gens du monde ont tellement l’habitude qu’on les recherche que qui les fuit leur semble un phénix et accapare leur attention.

Marcel Prou
avatar
Jabamiah

Messages : 7
Date d'inscription : 23/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement de Sylviane - SVP

Message  manwell le Sam 5 Mai 2018 - 15:35

cristaldelumière a écrit:J'ai moi aussi cherché pendant longtemps, j'ai lu des tas de livres, j'ai fait des stages spirituels....
Et puis un jour j'ai réalisé que tout cela, c'est le mental qui le guide....
Alors je me suis laissée habiter par le coeur et là, j'ai vraiment réalisé qu'il n'y a rien à chercher et rien à trouver...
Tout ce que je cherchais était là déjà en moi, attendant que je me décide enfin à le voir, le sentir....
Je me suis enfin laissée vivre par la vie elle -même et qu'est  ce que cela fait du bien !
Plus de tensions, plus de souffrance, j'accueille tout ce que la vie me donne sachant que tout est à accueillir : il n'y a plus de bon ou de mauvais, il n'y a que des expériences à vivre pour entrer toujours plus dans le coeur.... tout est à accepter pour notre plus grand bonheur ! La vie sait ce qu'elle fait !
Je vois la lumière en moi et autour de moi... Je ne vois plus des êtres méchants ou mauvais, je ne vois que des êtres en souffrance, prisonniers de leurs illusions....
Je vous souhaite vraiment de connaître cela ! Il suffit de tout lâcher et de s'abandonner à la VIE !
Beaucoup de lumière à vous tous, beaucoup de joie....

 j adore, je crois que tu as trouvé, j ai fait la même constatation,il n y a rien à chercher ,a trouver et à devenir mais juste à être,des que l on entre en spiritualité on ne cesse d essayer de prouver cette spiritualité, on cherche on cherche un moyen d avoir raison de s extraire de la vie que l on trouve agressive, tout commence par une blessure profonde.....et enfin de compte on se perdre,on trouve un certain état de paix où l on puisse calmer cette blessure.

Il n y a rien à trouver,ceux qui n entame pas cette qu'être spirituel sont plus prêt d eux même,de leur vrai nature que ceux qui essaye de prouver l existence de la spiritualité, ce sont en fait de pur cartésien ,prouver pour y croire....

Tout se passe dans l interaction a l autre qui n est qu' un miroir de ce que l on est,il y a notre monde et les autres sont acteur de notre monde qui nous  font travailler.
Chacun son monde,sa réalité et ce n est pas la faute de l autre ou l extérieur mais seulement une cause de ce que l on est,cet extérieur fera naître ou pas des émotions en nous,c est le but de la vie,vivre des émotions et non pas être dans un état d euphorie transcendant où on a quitter le sol et donc devancé on doit vivre cette condition d humain et non pas devenir des dieux puisque nous sommes déjà des particules de dieux.

Y a rien à chercher,a trouver ou à développer,c est fuire ce que l on est.


Dernière édition par manwell le Lun 7 Mai 2018 - 14:01, édité 1 fois

_________________
A force d essayer de DEVENIR,on oublie d ETRE....
avatar
manwell

Messages : 488
Date d'inscription : 19/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement de Sylviane - SVP

Message  Francesca le Lun 7 Mai 2018 - 9:58

Stian a écrit:Bonjour

Pour répondre à Sylviane, ainsi qu’à tous ceux que le thème Je Suis émeut, voici un article que j’ai écrit voilà bien longtemps, article repris dans un de mes derniers livres sous le titre "Par la connaissance de mon âme", chapitre L’immuable JE SUIS au-delà de ‘Je suis’, page 95, Éditions Lacour-Ollé, Nîmes, 2016.

L'IMMUABLE  JE  SUIS AU-DELÀ  DE  "JE SUIS"

Méditer sur Dieu, c'est s'élever dans Sa lumière

Afin de faciliter la prise de conscience de "Je Suis", il faut apprendre à ne plus impliquer le moi qui observe à celui qui perçoit.
Au cours d'une expérience au cours de laquelle je me fonds profondément dans mon intériorité, seul subsiste dans ma conscience le sentiment de n'être qu'un point de lumière.

À mesure que l'être vivant que je suis s'éveille à sa propre nature, je prends progressivement conscience de mon individualité. Mes réactions à mon environnement m'amènent tôt ou tard aux trois questions existentielles que se pose tout être humain plongé dans le principe du temps.

D'où je viens ? passé
Qui suis-je ? présent
Où vais-je ? futur

Accéder à la conscience universelle, c'est unifier dans son propre présent toutes les caractéristiques de l'univers. L'on comprendra mieux si je précise que unifier signifie intégrer dans une seule vision l'espace universel, les temps passé, présent, futur et l'énergie dans ses multiples différenciations. Le corollaire de cette fusion consciente des trois joyaux de la création universelle est la possibilité de modifier les interrelations dynamiques de ses constituants et de leurs fonctions.

Comprendre que la matière et la vie n'ont pas simplement fusionné leurs constituants spécifiques est le point essentiel. Il faut savoir que, par l'action de la vie, la matière modifie lentement sa fréquence vibratoire jusqu'à pouvoir réintégrer la source qui la créée. Toutefois, cette réintégration totale en essence est tellement improbable pour tout être vivant, que la matière, même extrêmement allégée, purifiée, sera éternellement présente sur son parcours évolutif.

L'être vivant observe que la matière qui le compose n'est qu'une manifestation évanescente, soumise donc à désagrégation événementielle mais non énergétique.

Celui qui approfondit ses méditations, qui s'élève dans la lumière conscientielle, transcende même la vie qui la soutient encore. Il devient une existence dégagée de tout environnement de quelque niveau de manifestation que ce soit. Ayant ainsi ramené le multiple à l'unité, il est devenu ce point ontologique, conscient de lui-même ; il est "Je suis". Une telle entité, dont la conscience intègre les caractéristiques propres à chaque particularité virtuellement dynamique de l'univers, reste cependant au sein de l'univers. Elle assume la cohésion et les interrelations nécessaires à l'évolution, donc à la purification de ses constituants.

En vivant intensément l'instant, on ne peut que parvenir à vivre un jour "Je Suis". C'est à cela que la lumière intérieure nous convie.

Peut-être alors que mon existence en "Je Suis" deviendra tout simplement l'immuable JE SUIS !




Sylviane PICHS a écrit:
.....Toute la journée je me suis concentrée sur ces paroles qui ont éclairci mon chemin l dans lequel j'ai dirigé mes pauvres pieds blessés. J'ai fait tomber les barreaux de leur prison, ai dénoué les bandelettes et les ai lancées dans la lumière et les ai placés sur cette nouvelle route pour qu'ils avancent et connaissent la liberté lumineuse. Le reste fera ce qu'il doit faire.

Nous revenons sur cette Terre et ailleurs des milliards de fois pour améliorer ces possibilités. LUI, a le pouvoir du TOUT. Aucune comparaison avec nous. Ce que je déplore, c'est que tellement de gens se prennent pour des DIEUX, NOUS, nous n'avons que les possibilités et ça, je ne l'oublierai jamais. C'est pour cela que je m'adresse toujours à LA SOURCE ou à ses anges, à ses aides à ses soldats, enfin, à toute la hiérarchie. Je suis absolument convaincue que je peux beaucoup si je m'y prête dans la confiance et dans la foi mais je me sens encore une petite fille et heureuse de l'être car j'ai besoin de son aide.

Mon "JE SUIS" est encore un élève et heureux de l'être. Depuis ma naissance mon plus grand plaisir sur cette terre c'est d'apprendre, toujours apprendre, c'est pour cela que j'ai été si heureuse d'être une élève dans cette école prodigieuse de chant et de musique. La musique est si subtile et compliquée en même temps pour atteindre la perfection qu'elle représentait pour moi l'idéal de mes propres sentiments spirituels  enfouis au fond de mon âme et c'est grâce à elle que j'ai connu la FOI.

J'ai été saisi par ce que pense STIAN et qu'il sait si bien expliquer.

Quelle richesse en lui !!!,


En lisant ces textes, sa façon d'expliquer rentrait en moi comme une eau pure et je me sentais en grande amitié et en parfaite confiance comme s'il c'était agit d'un proche. Je suis tout à fait d'accord avec tout ce qu'il précise si bien mais je me sens une petite fille à côté d'une telle expression littéraire et encore une fois, heureuse d'apprendre.

    J'aurais aimé remercier toutes ces personnes qui ont répondu à mon questionnement.


Mais je n'ai pas trouvé de place pour les commentaires. Je le fais donc par l’intermédiaire de Francesca !  Very Happy

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 6065
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questionnement de Sylviane - SVP

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum