Extrait de vie et questionnements

Aller en bas

Extrait de vie et questionnements

Message  Grenouille le Lun 13 Aoû 2018 - 9:56

Bonjour,

besoin d'écrire, de partager, d'essayer de comprendre, d'avoir vos avis avant de prendre des décisions, peut-être. Pourvu que ce soit les bonnes, afin que ce que je vis, si je dois le vivre encore, pour un but précis, ou si je doit cesser de le vivre parce que c'est une erreur, et mettre fin à ça, mais comment ?

Des fois les solutions sont là, évidentes, mais on ne les vois pas. J'ai des solutions mais elles sont radicales et risquent de chambouler encore + ma vie, et je n'ai plus beaucoup d'énergie, j'ai peur de ne pas supporter. Justement pour cela j'essaie de guérir de cette maladie de Basedow pour retrouver l'energie. Le temps passe et ça s'aggrave, malgré le travail que je fais en moi. Des choses ont beaucoup évolué ces 8 derniers mois en positif au niveau social, bien que je dois gérer une certaine colère contre le mensonge. Je ne sais pas comment vous faite pour ne pas réagir aux manipulations sociales, pour ma part j'ai réussit à canaliser un peu plus mes émotions mais j'ai beaucoup besoin de m'isoler pour me ressourcer, et souvent, je n'ai pas l'occasion de le faire et ça me bouffe. Resultat, vidée et hypersensible émotionnellement.
Dois-je continuer de travailler ou arrêter, car c'est peut-être ce combat (en autre) qui est la cause de cette maladie. Mais comment savoir ?
Si aussi, comme je pense, cette maladie provient aussi d'un lien familial qui me nuit, je me suis préparée à l'éventualité que ce lien se coupera tôt ou tard. Dans 1 mois j'y serais confrontée. Aurais-je assez de recul et d'energie pour ne pas répondre à une forme d'agressivité ? Ou assez d'amour pour pardonner sur le fait ? Bon je n'y suis pas. Mais cette maladie ne m'aide pas puisqu'elle décuple mes émotions.
Il y a ensuite les soupçons que "je m'infligerais moi-même cette maladie" inconsciemment. Si c'est le cas, comment faire pour s'en défaire ? Pendant des années j'ai nié ces problèmes de thyroide, refusant les traitements et continuant à vivre et profiter de ma vie. Parfois les medecins ont réussis à me faire peur et j'ai pris ces traitements, pendant de longues années. Puis arrêté. Dans ma tête je ne suis pas malade. Pour moi ces symptomes sont les causes de cette société stressante et mensongère. Alors si c'est mon inconscient, comment lui faire comprendre qu'il n'a pas besoin de me rendre malade, ou alors qu'il m'explique pourquoi il fait ça. Comment être en contact avec lui ?

A un moment j'ai fait le lien avec un vaccin fait en 2015 suite à une morsure de chat. Mais où est la vérité ? Qui peut prouver la dangerosité des vaccins ? Je ne veux pas tomber dans des croyances non fondées. Puis j'entends des fois qu'il existe un danger venant des chemtrails... où est la vérité là aussi ?  

Puis il a la théorie du changement d'adn du corps humain, la transmutation. Alors si c'est vrai, j'empeche mon corps de transmuer à cause des médocs. Si je ne les prends pas, c'est mes capacités intellectuelles qui diminuent. j'y était il y a quelques mois, méconnaissable et très diminuée physiquement, moralement et intellectuellement.
Quel choix prendre là aussi ? Avec ce traitement, j'ai récupéré un peu mes capacité, mais il reste beaucoup de fatigue et de perte d'attention. Quel choix ?

Grace a Rad24 j'ai un espoir. Mais il s'amenuise petit à petit. C'est pas trop ça et ça va pas mieux, sinon pire. Mais je garde espoir. Peut-être est-ce le travail qui se fait qui est épuisant ?

Je suis allée voir un magnétiseur il y a trois mois de ça. Ca n'a pas été miraculeux. J'ai attendu avant de me prononcer.

Donc voilà, j'en suis au même point à me poser toutes ces questions, et pire au niveau de cette maladie. Je dois attendre encore 4 semaines avant de faire une prise de sang, apres avoir changé le levothyrox par un autre, soupconnant la nouvelle formule de ne pas aller. C'est pas ça non plus.

Sinon j'ai la solution d'accepter tout ça. C'est plutot vers là que je me penche. Evidemment ça me fait peur de perdre mon travail, mais à quoi ça sert d'aller à l'encontre de ma mission de vie (si c'est ce que la vie veut me faire comprendre ?)
Comme je croyais que réussir ma vie, c'était d'être une femme autonome avec un boulot et des loisirs à côté, et que je me trompait. Réussir sa vie c'est pas forcément ça. Oui c'est en chacun de nous et pas basé sur le regard des autres, ni sur ce qu'on nous a appris depuis tout petit.

Bon voilà, c'était pour vous partager mes questionnements actuels, et puis ça m'a fait du bien de l'écrire aussi. Je lirais avec plaisir ce que vous en pensez, vos expériences à vous, si ça vous est déjà arrivé.

Je vous souhaite une bonne semaine Wink
avatar
Grenouille

Messages : 166
Date d'inscription : 31/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extrait de vie et questionnements

Message  mollopipo le Lun 13 Aoû 2018 - 10:52

Il parait que nous choisissons nos expériences , nos épreuves et c'est à nous de les résoudre....avec pourquoi pas l'aide de tiers thérapeutes ou pas ...et les amis ne peuvent que soutenir , aider , ou souhaiter bon courage très sincèrement en attendant les jours meilleurs . Mollopipo
avatar
mollopipo

Messages : 1490
Date d'inscription : 06/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extrait de vie et questionnements

Message  pac le Mer 15 Aoû 2018 - 11:49

Face à la maladie le premier réflexe est souvent de sombrer psychologiquement. Ce n'est pas interdit et ça peut se comprendre.
Maintenant en se focalisant dessus il est fort probable qu'on alimente encore le malaise tout en étant déconnecté de tout.La peur du lendemain, du regard des autres, une baisse de l'estime de soi etc...
Il peut être nécessaire de s'autoriser à lâcher prise, profiter de sa famille, de ses amis, de ce qui procure de la joie,oser communiquer avec le cœur.
Oui c'est pas facile, parfois la douleur ou les traitements nous ramène à ce malaise c'est sûrement ici qu'on parle de combat. On a le choix soit de se laisser aller, s'isoler et sombrer ou bien celui de Vivre et continuer d'aimer.En ouvrant les yeux,la maladie rapproche et illumine les liens.
Plus on est dans des énergies de joie, d'amour, de paix et de partage, plus les chances d'un meilleur lendemain sont grandes.
Quand les moments bas apparaissent, il est certainement bénéfique d'en parler afin de faire au mieux pour s'en libérer.

_________________
Que règne la liberté.Car jamais le soleil ne s'est couché sur réalisation humaine plus glorieuse.Nelson Mandela.
avatar
pac

Messages : 571
Date d'inscription : 30/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extrait de vie et questionnements

Message  Francesca le Mer 15 Aoû 2018 - 13:31

pac a écrit:Face à la maladie le premier réflexe est souvent de sombrer psychologiquement. Ce n'est pas interdit et ça peut se comprendre.
Maintenant en se focalisant dessus il est fort probable qu'on alimente encore le malaise tout en étant déconnecté de tout. La peur du lendemain, du regard des autres, une baisse de l'estime de soi etc...

Il peut être nécessaire de s'autoriser à lâcher prise, profiter de sa famille, de ses amis, de ce qui procure de la joie,oser communiquer avec le cœur.
Oui c'est pas facile, parfois la douleur ou les traitements nous ramène à ce malaise c'est sûrement ici qu'on parle de combat. On a le choix soit de se laisser aller, s'isoler et sombrer ou bien celui de Vivre et continuer d'aimer.En ouvrant les yeux,la maladie rapproche et illumine les liens.
Plus on est dans des énergies de joie, d'amour, de paix et de partage, plus les chances d'un meilleur lendemain sont grandes.
Quand les moments bas apparaissent, il est certainement bénéfique d'en parler afin de faire au mieux pour s'en libérer.

Je rebondis sur la réponse de Pac, car tout ceci est tellement juste, merci l'ami

Le chemin de la guérison spirituelle se fait par petites touches, il faut du temps : un traitement par ci, un changement d’alimentation par là… la solution d’un conflit, une réflexion sur le sens de notre vie, etc… Souvent, la personne ne se rend pas compte de l’évolution qu’elle est en train de vivre dans son Etre. Elle suit simplement sa route dans la confiance.

C’est souvent l'entourage ou son/sa conjoint(e) qui fait remarquer combien la personne a changé. Cela peut d’ailleurs les inquiéter. Car cette évolution entraîne des modifications dans les équilibres passés, par exemple parce que la personne malade prend une certaine autonome, ou qu’elle développe de nouveaux points de vue, ou encore qu’elle boycotte une place qui lui était dévolue au sein de sa famille etc…

Cependant, les proches qui aiment sincèrement la personne seront heureux de la voir heureuse, même si c’est au prix d’une transformation qu’ils ne comprennent pas toujours. Les autres, il est préférable de les ignorer. Car leur amour n’était pas si sincère qu’ils voulaient bien le laisser entendre.

Quoi qu’il en soit, poussée par son évolution spirituelle, mais aussi par les contraintes de son environnement et de ses proches, la personne malade se retrouve toujours à un certain moment devant un choix à faire entre :

- poursuivre son chemin de guérison, la voie de son Etre, tout en sachant que certains de ses amis voire son/sa conjoint(e) ne la suivront pas forcément,

- reprendre ses vieilles habitudes, son ancienne vie, et demeurer uniquement sur les traitements physiques de sa maladie.

sunny  drunken

C’est un point de bascule où la personne malade doit choisir entre la poursuite du changement qui s’opère en elle ou un retour en arrière à la vie passée. Or, même si le changement et l’évolution sont toujours attirants, il  est impossible de savoir à l’avance où ils vont mener. C’est pourquoi la confiance est importante, la confiance en soi, en son être intérieur, voire dans le Divin. D’un autre côté, la vie d’avant la maladie est toujours rassurante, même si elle était étouffante pour un être, le malade sait du moins à quoi s‘attendre.


Grenouille a écrit:Dans ma tête je ne suis pas malade. Pour moi ces symptomes sont les causes de cette société stressante et mensongère. Alors si c'est mon inconscient, comment lui faire comprendre qu'il n'a pas besoin de me rendre malade, ou alors qu'il m'explique pourquoi il fait ça. Comment être en contact avec lui ?

Ce choix, seule la personne malade peut le réaliser.

D’où l’importance d’être bien accompagné par des proches, des amis et un médecin/thérapeute ouverts à la spiritualité. Cela rend la décision plus aidée, bien que toujours délicate. Car si la personne choisit le changement, l’évolution… bref, si elle choisit la vie, elle va devoir intégrer de nouveaux paradigmes. Ce n’est pas tout de dire "Je vais pardonner" ; "Je vais vivre dans l’amour" ; "Je vais écouter mon enfant intérieur" ; "Je vais guérir"… Il faut le faire en passant à la réalisation. Cela doit se vivre dans tous les actes du quotidien, même les plus simples comme d’éplucher des pommes de terre ou de sortir les poubelles. Sinon, ce ne seront que de belles intentions sans fondement et donc sans intérêt.

Cette bascule c'est l'appel de ton enfant intérieur qui crie de toutes ses forces.... Il a amené la maladie pour que justement tu arrives à ce point et franchisse le gouffre qui t'a fait passer d’une vie matérialiste à une vie spirituelle où ton Etre va pouvoir se développer comme un bourgeon qui se transforme en fleur. En écoutant davantage ton cœur que ta raison, tu vas poursuivre le chemin de la guérison de ta maladie, qui n’est rien d’autre que la guérison de ton Etre… d’autres parleront là de la guérison de ton âme.   Very Happy


Les malaises du corps proviennent d’une souffrance de l’âme.  sunny Armés de cette affirmation nous pouvons commencer à avancer....

Seule la guérison de l’âme peut apporter une guérison véritable au corps. Mais pour cela, il faut être prêt à changer, à évoluer ... à bousculer tout ce qui fut notre vie d’autrefois pour avancer avec confiance sur la route de la découverte de notre Etre. C’est là que se situe le but de notre existence ; c‘est là que se trouve le bonheur !

flower  sunny  sunny

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

avatar
Francesca
Admin

Messages : 6192
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extrait de vie et questionnements

Message  Grenouille le Sam 8 Sep 2018 - 16:37

Merci à vous trois pour vos réponses et désolée d'avoir tardé à les lire.

J'ai encore eu une période rebelle contre la spiritualité ces dernieres semaines, toujours incapable de discerner objectivement les choses comme je devrais, parce que manque de temps pour me poser.Trop de monde, trop d'émotions et pas mal de trucs qui m'ont échappé.

Cette rebelion contre la spiritualité, je pense que c'est encore le refus et la peur de ce qu'il va se passer. Tant que je resiste, je me sens en sécurité, et pas pressée de vivre ce changement. C'est pas rien quand même. Ca pend au nez depuis un moment et le fait de laisser trainer les choses finalement, ça me laisse malade.

Puis encore rebelle au mensonge, pas facile d'accepter ce monde. Et si j'exprime ce que je ressens, je suis regardée avec de droles d'yeux, genre elle est folle celle là. lol

Dans ma tête souvent des souvenirs qui viennent apres coup, qui certes m'aident à prendre conscience de choses, et ca fait pas plaisir, mais obligée de passer par là. Les évidences me sautent à l'esprit. Je les trouve moche, car beaucoup touchent ma famille et mon travail. Emotivement je suis "à bout".

Il y a alors une partie de moi qui me dit d'arreter les degats et de revenir comme avant. Que je suis parano et qu'il faut revenir les pieds sur terre.
Et une autre partie de moi qui me dit de continuer de voir la réalité afin de mettre un terme et passer à autre chose.

Donc voila, je suis là celle qui a choisit de voir la réalité, d'écouter les messages de la vie (et il y en a de plus en plus autour de moi, dingue, lol). Mais il y a quelques jours j'étais encore à refuser ça parce qu'émotivement trop sensible avec trop de monde pour pouvoir lacher prise (pleurer devant les gens, j'aime pas, et comment leur expliquer quand ils me demandent ce que j'ai ?)

Entre deux mondes, c'est toujours ce que je resssent quand je passe d'un état à l'autre. Je m'attend à un truc assez violent si j'arrive à lacher prise d'un coup, mais ça ferait tellement du bien. Ca me fait comme l'impression d'être accrochée au bord d'un précipice et de ne pas vouloir lacher. Comme dans les reves, on sent qu'on va tomber, mais on sait que c'est un reve et qu'on aura pas mal, et que de toute facon, c'est le fait de s'accrocher qui fait le + mal. On le sait, mais on lache pas quand meme. La peur de l'inconnu. La peur de perdre ce qu'on connait et qui nous rassure.

Merci pour vos réponses qui me poussent un peu plus en avant (apres encore avoir fait un pas en arriere, lol)

Y a des paradygmes qui se sont mis en place, il me reste à être en accord avec eux. Ca va encore chambouler pas mal.

Bises à vous et portez vous bien,

avatar
Grenouille

Messages : 166
Date d'inscription : 31/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Extrait de vie et questionnements

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum