La Vie Devant Soi
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-20%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
119.97 € 149.99 €
Voir le deal

Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam

2 participants

Aller en bas

Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam Empty Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam

Message  Francesca Dim 9 Mar 2014 - 8:20

Comment se préparer à la méditation



Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam Images+(4)

Rien n’est plus précieux pour l’homme que cette capacité qu’il possède de se concentrer sur des objets divins. Cette capacité subsiste et donne des résultats même après sa mort, car elle n’a pas son origine dans le cerveau, mais dans l’esprit qui est immortel, et c’est elle qui lui permettra de poursuivre paisiblement sa route pendant l’éternité.

L’esprit est une puissance formidable, mais on ne croit pas encore tellement à cette puissance. Certains, de temps en temps, font pendant quelques minutes l’essai de se concentrer, de méditer, mais quand après ces quelques minutes, ils voient que rien n’a changé, ils se disent : "Pourquoi perdre son temps ? L’esprit ne peut rien, la pensée est inefficace". En réalité ils n’ont rien compris du tout. Si leur pensée ne peut rien et leur esprit non plus, c’est que leur matière psychique est devenue épaisse, opaque. Pour la transformer, pour la rendre sensible et subtile, il faudra des années et des années, et ils n’ont même pas encore commencé ce travail.

De temps en temps, bien sûr, quand ils ont des difficultés, des problèmes à résoudre, ils deviennent pensifs, parce qu’ils ont besoin de trouver une solution. Mais on ne peut pas encore appeler ça méditer ; c’est seulement une réaction instinctive, naturelle, face au danger, au malheur ; quand ils s’aperçoivent que rien de concret ou de matériel ne peut plus les aider, ils cherchent intérieurement un soutien, un secours, un abri. C’est bien, seulement ils trouveraient plus facilement ce soutien s’ils n’avaient pas attendu des occasions exceptionnelles pour rentrer en eux-mêmes et recourir au pouvoir de la pensée, s’ils avaient appris à faire de la méditation une pratique quotidienne.

La méditation peut être comparée à la mastication des aliments. Quand nous mettons des aliments dans notre bouche et que nous les mâchons, les glandes salivaires travaillent et nous absorbons par la langue les énergies les plus subtiles. La méditation est aussi une sorte de mastication, une mastication des pensées, par laquelle nous absorbons les quintessences du monde spirituel pour en faire notre nourriture. A chaque être vivant qu’Il a créé, le Seigneur a donné la possibilité de trouver la nourriture qui lui convient. Regardez seulement les animaux : il en existe d’innombrables espèces, insectes, oiseaux, reptiles, poissons, mammifères… et pour chacune de ces espèces il existe une nourriture différente, particulièrement adaptée, et tous savent très bien trouver ce qui leur faut. Alors, comment se fait-il que seuls les humains ne trouveraient pas ce dont ils ont besoin ? Pour la nourriture physique, bien sûr, ils arrivent à se débrouiller. Mais pour la nourriture psychique, spirituelle, ils ne savent pas. Et pourtant, là aussi tout est distribué partout dans l’univers. Il faut seulement connaître dans quelle région on trouvera ce que l’on cherche.

Si vous allez vous aventurer dans des marécages, évidemment vous rencontrerez des moustiques. Pour rencontrer des aigles, vous devrez aller dans la montagne. Si vous avez besoin de contempler la beauté, vous ne restez pas dans une mansarde. Si vous voulez vous instruire, vous allez à l’université ou dans des bibliothèques. Pour chacun de ses besoins, l’homme doit trouver la région correspondante. C’est vrai dans le plan matériel, et c’est vrai aussi dans le plan spirituel. C’est pourquoi les disciples d’une Ecole initiatique consacrent chaque jour un certain temps à visiter ces régions du monde invisible, où ils savent qu’ils pourront puiser tous les éléments nécessaires à leur équilibre et à leur avancement spirituels.

Vous direz : "Mais comment découvrir ces régions ? Qui peut nous les indiquer ? Pour le plan physique, au moins, il ya des livres de géographie avec des cartes qui nous donnent toutes sortes de renseignements, il y a des atlas, des encyclopédies… Mais dans le monde invisible, comment s’orienter ?" Ah, voilà justement ce que l’on ne sait pas ! Dans le plan psychique, il se produit un phénomène analogue à celui qui permet, par exemple, à un radiesthésiste de retrouver une personne grâce à un "témoin" : une mèche de cheveux, un vêtement lui ayant appartenu… La radiesthésie est basée sur la loi d’affinité. Ici, ce qui sert de témoin, c’est votre pensée ; elle s’en va dans l’espace où elle rencontre pas affinité les éléments qui lui correspondent. Le plan spirituel est organisé de telle sorte que le seul fait de penser à telle personne à telle région ou à tel élément permet de toucher directement cette personne, cette région, cet élément, où qu’ils se trouvent. Il n’est donc pas nécessaire de connaître exactement l’endroit, comme dans le monde physique où l’on a besoin de plans ou de cartes avec des indications précises.

Dans le monde psychique, il suffit de concentrer fortement votre pensée pour qu’elle vous conduise exactement dans la région où vous souhaitez aller : la santé, ou l’harmonie, ou l’amour, ou la lumière… Quelqu’un dire : « Mais je souhaite la santé et je suis malade, je souhaite l’harmonie et je suis dans la cacophonie, je souhaite l’amour et je ne rencontre que l’hostilité, je souhaite la lumière et je me débats dans les ténèbres ». Eh bien, mon ami, si vous atterrissez toujours là où vous ne voulez pas aller, c’est que votre pensée, votre désir ne sont pas assez puissants, il y a trop de choses en vous qui ne vibrent pas à l’unisson de ces régions que vous voulez atteindre. 


Continuez à travailler.


Dernière édition par Francesca le Dim 9 Mar 2014 - 8:25, édité 1 fois

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam Papill10
Francesca
Francesca
Admin

Messages : 6821
Date d'inscription : 14/03/2012

https://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam Empty La méditation est un exercice difficile

Message  Francesca Dim 9 Mar 2014 - 8:22




Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam Images+(7)

De plus en plus, il est vrai, sous l’influence des philosophies orientales, la méditation devient à la mode, mais cela n’a rien de réjouissant de voir tous ces malheureux s’embarquer sans préparation préalable dans un domaine qu’ils ne connaissent pas. Comment pourront-ils méditer avant d’avoir compris certaines vérités, vaincu certaines faiblesses ? Non seulement ils ne pourront pas, mais dans ces conditions il est même dangereux pour eux d’essayer. Ils ferment les yeux, prennent des poses, mais intérieurement que se passe-t-il ? Où sont-ils ? Dieu seul le sait. Si vous entrez dans leur tête pour voir, ils dorment, les pauvres, ou ils se laissent aller à toutes sortes d’élucubrations. Ils méditent ?... Ah oui, sur l’argent, sur le pouvoir, sur un homme ou une femme à séduire. Ils ne peuvent pas méditer sur des sujets célestes puisqu’ils n’ont pas un haut idéal pour les arracher à la vie ordinaire, animal et les tirer jusqu’au ciel.

Il ne faut pas se faire d’illusions : la méditation est un exercice très difficile. Tant qu’on reste engagé dans des occupations prosaïques ou plongé dans les passions, il n’est pas possible de méditer, car la nature de ces activités ne le permet pas : elles retiennent la pensée dans les régions inférieures des plans astral et mental. Pour pouvoir projeter sa pensée dans les régions spirituelles, il faut d’abord pouvoir se libérer intérieurement. J’ai vu des gens méditer pendant des années, mais ils perdaient leur temps ou même se détraquaient, parce qu’ils ne savaient pas, ou ne ovulaient pas savoir, que pour méditer il faut remplir certaines conditions. D’ailleurs beaucoup me l’ont dit : "Depuis des années j’essaie de méditer, mais je n’y arrive pas, c’est le vide, mon cerveau se bloque". Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas compris qu’aucun moment de notre vie n’existe isolément, chaque moment est lié à tous ceux qui le précèdent et que l’on appelle le passé. Ils n’ont pas compris que leur passé les alourdit, les gêne, et comme ils veulent tout de même méditer, ils forcent leur cerveau qui se bloque, et rien à faire… Désormais, soyez vigilant et dites-vous : "Je veux méditer, je dois donc préparer mon cerveau et tout mon organisme, je dois tout mettre au point pour avoir la possibilité de faire un travail".

Supposez qu’un soir vous ayez eu une violente dispute avec quelqu’un. Le lendemain matin, au moment de méditer, les événements de la veille reviennent à votre conscience et vous n’arrêtez pas de penser : "Ah ! Ah ! il m’a dit ceci, il m’a dit cela.. La prochaine fois il va voir ce qu’il va voir, il passera un mauvais quart d’heure" Voilà le sujet autour duquel tourne votre "méditation". C’est un remue-ménage, une pagaille ! Au lieu de s’élever jusqu’aux régions divines on agite tout ce que l’on a vécu dans le passé, et ça défile, ça défile… tout un cortège de visages et d’événements viennent se présenter, on n’en sort plus. Et comme la même histoire se répète pendant des années, évidemment on n’a pas de résultats.

Vous tous, vous pouvez devenir puissants et libres, mais à condition de savoir un certain nombre de choses et, en particulier, que chaque moment de l’existence est lié à ceux qui le précèdent. C’est ce que voulait dire Jésus quand il conseillait : "Ne vous inquiétez pas du lendemain". Oui, parce que si vous arrangez tout correctement aujourd’hui, vous mettez un bon départ pour demain. C’est vrai pour chaque domaine de l’existence, et c’est vrai aussi pour la méditation. Si intérieurement vous avez réglé vos problèmes la veille, le lendemain vous serez libre pour concentrer votre pensée sur le sujet que vous souhaitez. Tandis que si vous n’avez rien arrangé aujourd’hui, demain vous devrez galoper à droite et à gauche pour remédier à toutes les lacunes ou erreurs du passé, et vous ne serez pas disponible pour travailler dans le présent ni pour créer l’avenir.

Ayant compris cela, celui qui veut méditer commence par se préparer, il se purifie et ne s’embarrasse pas de toutes sortes de préoccupations inutiles. Quand il a réussi à s’échapper de cette prison qu’est la vie quotidienne avec toutes ses obligations, quand enfin il est libre, libre dans son corps, dans ses pensées, dans ses sentiments, et quand il commence à s’élever intérieurement, la sensation intense qu’il existe une vie tellement plus belle, plus riche, plus vaste, le projette dans les régions où circule cette vie… ces régions qui, en réalité, sont en lui-même, car la vie divine coule en chaque être humain. C’est cette vie qu’il arrive à goûter, pour un moment, et une fois qu’il a fait cette expérience, il ne peut plus l’oublier ; il sait désormais qu’il peut s’arracher à l’engrenage de forces obscures qui le limitaient, le désagrégeaient, pour entrer dans les courants bénéfiques et libérateurs de la lumière.

La méditation est une opération psychologique, philosophique, un travail cosmique de la plus haute importance. Quand vous avez appris à vous discipliner, votre pensée accepte de se soumettre ; vous voulez la mettre ne marche, elle se déclenche ; vous voulez l’arrêter, elle s’arrête, comme si les cellules de votre organisme tout entier avaient décidé de vous obéir. Mais tant que vous n’êtes pas arrivé à cette maîtrise, il vous faut des heures et des heures pour vous apaiser ; vos cellules continuent à s’agiter, elles ne vous écoutent pas, elles vous disent : "Si tu crois que tu vas si facilement t’imposer à nous ! Nous nous moquons bien de toi, nous n’avons aucune considération pour toi, parce que tu nous as montré que tu es trop ignorant, trop faible". Et elles n’en font qu’à leur tête. Vous en connaissez tous quelque chose, n’est-ce pas ?

La méditation est une des méthodes les plus efficaces pour se libérer des tourments psychiques. Mais celui qui décide de pratiquer la méditation doit savoir que cette décision ne restera pas sans conséquence, car il entre dans un univers où les lois sont aussi strictes et implacables que celles du monde physique. Donc, attention, la décision de méditer doit s’accompagner d’autres décisions et en particulier celle d’adopter une certaine discipline de  vie. Il vaut mieux ne pas pratiquer la méditation si l’on a pour but dans l’existence l’argent, le pouvoir, la gloire, les plaisirs, etc… car c’est le plus sûr moyen de se casser la tête.

Ceci bien compris, il est aussi nécessaire, pour méditer, de bien connaître la nature du travail psychique. D’abord, il ne faut pas tellement se préoccuper du temps. Combien de gens qui veulent méditer sont là, pressés, crispés, obsédés par la pensée qu’il faut finir vite, parce que toutes sortes d’autres activités les attendent. Et c’est cela qui les empêche de se concentrer. Il y a, dans leur inconscient, quelque chose qui les bloque et qu’ils doivent prendre en considération pur l’analyser. Ils vont m’objecter que la vie est ainsi faite, qu’ils ont un travail, une famille et toutes sortes de préoccupations. Je sais bien, mais si pour une demi-heure, une heure, ils s’habituent à ne pas se sentir pressés, quand ils reprendront ensuite leurs travaux, ils s’apercevront que tout marche dix fois, cent fois mieux.  Chaque chose en son temps, à sa place… Du moment que vous avez décidé de méditer, ne pensez à rien d’autre, vous aurez assez de temps ensuite pour vous occuper du reste. Efforcez-vous d’être à ce que vous faites, car il y a un temps pour tout. Sinon, il n’y a plus de temps pour rien, parce qu’on n’a jamais la tête où il faut : quand on doit méditer, on pense à toutes les tracasseries quotidiennes, et quand on est pris jusqu’au cou dans ses obligations, on se dit qu’il faudrait méditer ! Dites-moi un peu si c’est intelligent…

Alors, supposons que vous êtes maintenant dans un état intérieur convenable pour méditer… Il y a encore une règle à connaître, c’est que vous ne devez pas exiger de votre cerveau qu’il se concentre brusquement sur un sujet, car vous violentez les cellules nerveuses qui réagissent en se bloquant et vous n’arriverez à rien sauf à avoir mal à la tête. Il faut donc commencer par se mettre dans une attitude réceptive, se détendre, s’apaiser, ne penser à rien, mais rester tout de même vigilant. Bien sûr, sans entraînement ce n’est pas si facile, mais à la longue il suffira seulement de quelques secondes. Et au moment où vos sentez que votre système nerveux est bien disposé, dans une attitude réceptive qui lui permet de se recharger, de reprendre des forces, vous pouvez orienter votre pensée vers le sujet choisi.  


Omraam

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam Papill10
Francesca
Francesca
Admin

Messages : 6821
Date d'inscription : 14/03/2012

https://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam Empty Pour méditer chaque jour

Message  Francesca Dim 9 Mar 2014 - 8:24




Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam Images+(8)

Pour pouvoir méditer chaque jour sans fatigue, pour que votre pensée soit chaque jour disponible, active, dynamique, vous devez vous y prendre correctement avec votre cerveau. C’est très important. Si vous voulez continuer pendant de longues années vos activités spirituelles, ne vous précipitez pas d’un seul coup sur un sujet, même si vous l’aimez, même s’il vous tient à cœur, parce qu’une réaction violente des centres nerveux se prépare. Commencez doucement, paisiblement. Et c’est là que la respiration devient aussi très importante. Respirez régulièrement, sans penser à rien, sentez simplement que vous respirez. Ayez seulement la conscience, la sensation de respirer… Cette respiration introduit en vous un rythme harmonieux dans vos pensées, dans vos sentiments, dans tout votre organisme. Et quand vous vous sentez enfin rechargé, allez-y, lancez-vous dans ce travail auquel tout votre être participe.

Mais, je le répète, soyez prudent : l’organisme psychique nécessite qu’on le traite avec autant de précautions que l’organisme physique, et même plus, car par la méditation vous le mettez en contact avec des courants d’une grande intensité. Vous devez donc commencer par vous renforcer suffisamment pour résister à ces courants, et cela prend un certain temps. Vous avez vu comment une courge se développe ? Elle est d’abord suspendue par une toute petite tige qui se casse facilement. Mais au fur et à mesure que la courge grossit, la petite tige se renforce au oint de résister à un poids de plusieurs kilos. Et si je vous dis que le même phénomène se produit avec l’être humain, ne soyez pas offusqué en pensant que je vous compare à une courge ! Au fur  et à mesure que, dans vos méditations, vous arrivez à saisir les courants cosmiques, quelque chose en vous travaille pour vous permettre de résister à toutes les tensions.

Mais il faut que cela se fasse progressivement ; ceux qui veulent précipiter les choses se préparent des déséquilibres très graves. Ils ressemblent à cet homme auquel le médecin avait prescrit un médicament très puissant en précisant bien : "Vous en prendrez pendant un mois, mai spas plus de trois gouttes par jour. – Un mois, mais c’est trop long". Se dit le malade. Il absorbe tout le contenu du flacon en une seule fois…. Et il tombe mort. Pour la méditation aussi il faut s’y prendre patiemment, régulièrement. A ce moment-là, l’organisme arrive à se renforcer et devient de plus en plus capable de résister aux tensions. Certains diront : « Mais pour moi, la méditation c’est trop compliqué. Je ferai des sacrifices, je serai charitable, je ferai du bien aux autres, ça suffit ». Non, cela ne suffit pas, car agir, même avec les meilleures intentions, n’empêche pas qu’on transgresse des lois ; on peut tout embrouiller et tout détruire si l’on ne commence pas par méditer. Pourquoi ? Parce que là encore, la méditation peut seule donner une claire vision des choses : qui aider, comment, dans quel domaine…

Et maintenant, sur quels sujets méditer ?

Evidemment, il vaut mieux commencer par des sujets accessibles. L’être humain est créé de telle sorte qu’il ne peut pas vivre naturellement dans un monde abstrait. Il doit donc s’accrocher tout d’abord à ce qui est visible, tangible, proche de lui, à ce qu’il aime, à ce dont il a besoin. C’est très facile, vous savez, de se concentrer sur la nourriture quand on n’a pas mangé depuis longtemps. Sans le vouloir, on est déjà comme le chat qui se concentre sur la souris. Ce n’est pas la peine de faire des efforts, ça marche tout seul ! Et regardez aussi comment le garçon se concentre sur la jeune fille qu’il aime ; là non plus il n’a pas besoin de faire des efforts. Quelle méditation ! Il ne peut pas s’en arracher.

Donc, commencez par méditer sur ce que vous aimez ; vous le laisserez ensuite de côté pour vous concentrer sur des questions plus difficiles, plus lointaines, mais commencez d’abord par ce qui vous plaît, ce qui vous tente… en choisissant évidemment un sujet de nature spirituelle. En commençant par des sujets qui vous plaisent, vous développez déjà en vous-même un moyen, une méthode de travail, et vous pourrez ensuite les abandonner pour vous projeter vers des régions plus éloignées, plus abstraites. Si vous commencez par vouloir vous concentrer sur l’espace, le temps, l’éternité, l’absolu… vous n’arriverez qu’à embrouiller vos idées. Vous pourrez plus tard aborder toutes ces questions, et même méditer sur le vide, l’abîme, le néant, mais commencez par des sujets plus accessibles et allez progressivement vers ces sujets difficiles qui demandent de grandes capacités mentales et psychiques. 

La méditation c’est donc d’abord l’intellect qui choisit un sujet sur lequel il va se concentrer, et ce choix est très important parce qu’en réalité les processus qui se déclenchent alors vont beaucoup plus loin que l’intellect lui-même. L’être humain est une unité, et même si pour la commodité de la compréhension on établit certaines divisions : cœur, intellect, âme, esprit, en réalité tout se tient. Du moment que vous aimez un sujet, un objet, votre intellect s’arrêtera plus facilement sur lui. Et puis, naturellement, c’est votre âme qui va s’imprégner des vibrations, des émanations de cet objet : elle va le contempler. Et enfin, c’est l’esprit qui va s’identifier à lui pour réaliser le travail magique de création. Eh oui ça va loin cette affaire-là ! Il y a des êtres qui semblent transporter avec eux un monde de laideur et de ténèbres et créer la laideur et les ténèbres partout où ils passent. Et d’autres, au contraire, paraissent transporter avec eux un monde de beauté, de lumière, et créer partout la beauté, la lumière… Pourquoi ? Réfléchissez…. 

La véritable méditation, c’est donc d’abord le choix par l’intellect d’un sujet élevé sur lequel vous vous concentrez. Après un moment vous pouvez abandonner cette concentration, pour laisser votre âme contempler la beauté que vous êtes parvenu à atteindre. Et enfin, vous vous identifiez à cette beauté pour pouvoir devenir son expression vivante. La méditation, la contemplation n’ont pas d’autre but que de permettre à l’homme d’atteindre un niveau de conscience supérieur qui influencera ensuite ses goûts, ses jugements, ses attitudes. Voilà les méthodes les plus utiles ; quand vous les connaissez, vous pouvez obtenir de grands résultats.

N’oubliez jamais que par la méditation vous avez toutes les possibilités de donner issue à votre être intérieur, cet être subtil, mystérieux, afin qu’il puisse sortir, s’épanouir, jeter un regard dans l’espace infini pour en enregistrer toutes les merveilles et les réaliser ensuite dans le plan physique. Evidemment, la plupart du temps, ce que voit cet être en vous, ce qu’il contemple, n’arrive pas jusqu’à votre conscience, mais en répétant souvent ces exercices, peu à peu les découvertes qu’il fait deviendront conscientes. Et voilà un trésor qui s’installera en vous et demeurera pour toujours en votre possession.

Il faut prendre goût à la méditation, il faut qu’elle entre dans la pensée, dans le cœur, dans la volonté, comme un besoin sans lequel la vie n’a plus ni saveur, ni sens. Ce moment où vos allez enfin vous plonger dans l’immensité et voire l’élixir de la vie immortelle, vous devez l’attendre avec impatience et dire : "Enfin, je vais pouvoir embrasser l’univers et pour quelques instants au moins, me trouver face à face avec l’éternité". 

_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam Papill10
Francesca
Francesca
Admin

Messages : 6821
Date d'inscription : 14/03/2012

https://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam Empty APPRENDRE A MEDITER, AVEC OMRAAM

Message  odile88 Dim 9 Mar 2014 - 12:26

Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam 413380552 
Petite Soeur, Francesca,
Juste au moment où je m'apprêtais à mettre un message pour te demander dans quel(s) ouvrages Prosveta ('ou ailleurs) tu avais pris les textes du jour sur DIVIN SUR TERRE,
"Pour méditer chaque jour" "La méditation est un exercice difficile" "Pour s'acheter les meilleurs sentiments", je vois ton présent message.

Ma demande reste valable. J'ai le (s) CD;

Ces textes-là sont si révélateurs de la pédagogie OMRAAM.....Le temps vient où cet Enseignement sera dispensé dans les stages-ateliers de Formation professionnelle...

Odile88
odile88
odile88

Messages : 372
Date d'inscription : 31/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam Empty Re: Apprendre à Méditer : Les conseils d'Omraam

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum