PLEINE LUNE MENSUELLE DE MICHA

Aller en bas

PLEINE LUNE MENSUELLE DE MICHA

Message  Flamme Violette le Mar 25 Sep 2018 - 12:21

Partage de ces pleines lunes de  l'astrologue Micha que j'apprécie beaucoup
Flamme Violette
   







Bonjour à tous,

Pour illustrer mon billet de Pleine Lune du mois de septembre, en Bélier signe de feu, de combat et de dynamisme, j’ai choisi, pour ses couleurs automnales et son nom, cette peinture sur toile créée par Chris Steel et nommée de « La Pleine Lune du chasseur ». Le milieu du cycle de la lune est fait pour prendre conscience des émotions, situations et résultats qui ont été générés par les expériences de la Nouvelle Lune précédente. Celle-ci en Vierge nous conviait à élaborer un projet, prendre une initiative, entreprendre un autre cheminement pour apprendre à être vigilants sur notre emploi du temps, notre organisation quotidienne, vérifier la priorité de nos critères. Ceci a ouvert un espace où maintenant il nous est possible de voir en quoi nous nous sommes affirmés de façon (plus ou moins juste) face  aux autres et comment notre engagement pris lors de la Nouvelle Lune a des répercussions sur notre monde sentimental, affectif et de partenariat avec les autres, y compris dans le travail ou l’amitié. Car en fait c’est toujours de nous qu’il est question, l’autre n’est que notre miroir !

En effet la lune en Bélier parle de cette affirmation au sein de nos relations et face au monde et aux situations mais le « comment » nous nous y prenons est éclairé par la Pleine Lune. Différentes questions se posent à nous: Est-ce que pour prendre notre place et témoigner de nos valeurs, nous avons besoin de nous rebeller, d’être impulsifs, voire agressifs? Dans ce cas c’est le Bélier en nous  qui est réactif, passionné et dynamique mais manque de diplomatie et d’altruisme. Est-ce qu’au contraire, nous avons peine à nous mettre en avant,  exprimer nos désirs, poser des actes seulement pour nous-même? Dans ce cas un excès de Balance est à observer, nous privilégions la paix de la relation, fuyons le conflit et essayons de nous dérober à notre seule responsabilité qui est de nous aimer et nous autoriser à exister en dehors de l’approbation des autres. Ce qui n’engendre pas forcément des batailles, des ruptures ou des divergences fatales  à la pérennité de nos relations ou de notre participation au monde qui nous entoure.






Ce qui me saute aux yeux c’est débord le grand rectangle harmonique qui relie la Pleine Lune avec l’axe d’évolution collectif, autrement dit cette prise de conscience sous l’effet de l’éclairage Pleine Lune peut se faire grâce  à la perception suivante: Le meilleur chemin qui nous est suggéré – en tant qu’individu comme entant que communauté humaine – est de nous relier à notre cœur (Nœud  Nord Lion) , à ce qui nous donne de la joie et non pas à nos croyances d’avant ni aux injonctions du collectif et des médias ni encore à des vérités toutes faites qui n’ont plus cours. Non, la meilleure voie c’est exprimer notre individualité et notre singularité, montrer la facette spéciale et unique du Grand Tout que représente chacun de nous. Evidemment c’est difficile pour certains d’entre nous de se sentir si  « importants » et si « brillants » et la tendance peut être encore pour eux de chercher l’amour à l’extérieur, comme une preuve qu’ils sont dignes d’être aimés et d’être heureux. Le grand rectangle permet cette compréhension mais il nous faut faire ce pas, un peu d’effort mais tellement peu en fait, de nous ouvrir à l’amour de nous, prendre grand soin de ce qui nous fait du bien, nous met en joie, nous rend créatifs, sans attente de reconnaissance de la part des autres, sans espérance d’être approuvé ou aimé selon des modèles qui relèvent d’un passé révolu.

Mars « coincé » entre Lune Noire et Nœud Sud n’est pas dans une posture bien agréable car beaucoup de mémoires du passé entravent inconsciemment nos comportements et notre action ou notre capacité de décision. Et pourtant il y a quelque chose à faire et à décider. Le grand rectangle nous dévoile la position salutaire pour nous remettre dans la voie de la paix intérieure, celle-ci est médiane, elle est proposée par le Soleil en Balance avec un dialogue et une réflexion ou des échanges sincères et équitables dans nos relations tout en étant à l’écoute de nos désirs comme le suggère la Lune, en Bélier animée par la proximité guérisseuse de Chiron en Bélier: le courage d’avancer vers nos désirs, même si nous ne savons pas forcément clairement dans notre mental  où nous voulons aller ni ce que nous désirons. Notre esprit supérieur le sait. Nos revendications peuvent être entendues si nous les formulons avec diplomatie.  Mais ce n’est pas garanti par le carré Vénus Mars dont j’ai parlé la dernière fois et qui met l’amour et les valeurs en tension.

De l’autre côté du rectangle le Nœud Nord en Lion nous appelle: vivre selon notre cœur sacré. Il est question de vérifier à quel point nous respectons (et apprécions) dans ce processus d’évolution autant nos différences personnelles  que les singularités ethniques, le développement des besoins locaux, l’écoute des minorités qui n’ont pas envie de se rallier à la mondialisation ni à l’uniformité. D’abord sommes-nous conscient de qui nous sommes en tant qu’individu avec nos émotions, nos aspirations ?  Manifestons-nous cette marginalisation de façon joyeuse ou avons-nous encore peur de sortir du rang? Mais aussi accordons-nous à l’autre le même bénéfice de l’écoute de ses besoins émotionnels?

Il va bientôt être question de revisiter notre capacité à nous aimer et à aimer l’autre, lorsque la semaine prochaine Vénus va devenir rétrograde. Actuellement en Scorpion, elle réveille déjà nos passions mais aussi nos peurs de l’abandon. Que nous ayons ou non été abandonnés n’est pas  le point de principal, il peut s’agir de doutes existentiels bien plus profonds sur notre juste place sur la terre, sur notre valeur, sur l’amour dont nous sommes dignes (ou indignes), sur le à quoi bon?

Et c’est parfois très angoissant, déprimant malgré nos raisonnements et malgré les repères concrets ce qui nous rassure dans notre vie. Je vous reparlerai de cette rétrogradation car elle va impacter beaucoup nos émotions.

Le concret c’est justement le défi: être dans la matière.  Tout ce qui est en Capricorne nous confronte à la matière, à la vie terrestre, à nos corps physiques et surtout à nos résistances à nous laisser porter au fil de l’eau. Qu’il peut être difficile de symboliquement nous abandonner au fil de  l’eau et nous laisser flotter en toute confiance dans les bras de la vie !

Pendant ce temps Uranus rétrograde en Taureau joue les trouble-fêtes, il donne des coups de pieds dans la fourmilière de nos habitudes, et ce qui nous rassurait est perturbé, changé, bousculé. Le statu quo est rompu. Quelque chose de bien concret est en train de s’établir différemment  quoique lentement, les situations évoluent, c’est aussi quelque chose de nouveau qui s’instille d’abord en nous comme une envie de nous libérer d’un joug, d’une contrainte. Plus tard nous pourrons le faire, la vie le fera même pour nous si nous avons résisté à l’appel de cette planète qui préside à notre éveil de conscience. Mais patience ! Le temps est notre allié…

La confiance et l’enthousiasme autant que la persévérance de croire en nos rêves les plus profonds  (mais évidemment pas des rêves surréalistes) voilà ce qui nous soutient face aux tumultes que la transformation génère sur nos émotions et dans notre inconscient. Voyons au-delà de l’apparence !

Mais il ne faut pas se voiler la face non plus, les énergies de Saturne nous plombent plus ou moins tous, malgré nos élans, elles nous empêchent de nous élever dans la légèreté et l’insouciance, même si nous avons un fond joyeux et optimiste. Le concret de nos relations, les circonstances de nos vies peuvent être quand même lourdes et appesanties par des frustrations, des retards, des empêchements totalement indépendants de notre volonté. Notre seule responsabilité se limite à « comment le vivre » et « comment le traverser au mieux? » . Cela peut saper notre motivation. Mais moins on se lance et moins on se donne les chances d’arriver. Là encore, les moyens sont le dialogue pacifique avec les autres, ne pas céder à l’impulsivité, vérifier notre dose d’agressivité et de colère personnelle, donc faire le clair d’abord aussi en nous. Puis collaborer avec ce qui est, et avec  le temps, la patience, la persévérance tout cela devient source pour nous d’une force intérieure plus sereine.

Donc le ciel de Pleine Lune est mitigé mais le recentrage est toujours permis, nous pouvons accepter de changer nos règles et nos codes intérieurs afin de canaliser notre énergie à des fins constructives. Plus tard en Mars 2019 cet aspect sera encore plus important pour réformer notre vie. C’est la résistance qui crée de l’agressivité explosive, mais aussi l’excitabilité et l’impatience  donc réfléchissons bien avant d’agir et de parler ! La Balance demande d’être juste sinon ce sera mal perçu par les autres et fera l’objet de « retour de bâtons ».

Je vous envoie mes belles pensées et vous souhaite la meilleure expérience possible là où vous en êtes. Prenez soin de votre santé physique et morale !

Michka

_________________

Flamme Violette
Flamme Violette

Messages : 544
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: PLEINE LUNE MENSUELLE DE MICHA

Message  Flamme Violette le Mar 23 Oct 2018 - 20:06

Bonjour les Amis !

J’espère que vous allez bien en ce milieu d’automne. L’énergie du Taureau nous relie à la terre et à la nature et l’énergie du Scorpion nous connecte à l’eau, c’est pourquoi j’ai choisi cette photo de mon environnement: la terre pour cheminer et l’eau de la rivière, à contempler.  Dans le Sud de la France, d’où je vous envoie ces pensées, le fond de l’air reste clément et c’est lentement que s’installe l’intersaison. La végétation se dépouille de ses feuilles mortes mais c’est une chance de profiter encore de températures aussi douces !

La Pleine Lune est toujours à vivre en fonction du chemin que nous avons parcouru depuis la Nouvelle Lune précédente. Celle-ci en Balance, nous proposait d’instaurer un équilibre et une modération dans les choix de vie que nous avons faits alors, autant que dans l’approche de nos relations. La pleine Lune (exacte mercredi 24 octobre 2018, à 16 h 46 GMT soit 18 h 46 en France) éclairera le résultat dont nous pouvons prendre conscience, c’est le moment de la culmination du cycle, il s’agit d’en évaluer la teneur afin de clôturer ce qui doit l’être et de nous préparer à une réorientation pour les quinze prochains jours jusqu’à la nouvelle lune suivante – celle du 7 novembre 2018.



Après une nouvelle Lune qui exigeait de nous une transformation profonde de l’énergie de la Balance (notre sens de la justice) par l’action du grand Justicier et implacable Pluton, nous pouvons voir, en examinant la carte du ciel, que c’est désormais la planète du changement Uranus qui souffle la tempête sur nos vies.

Lors de la Nouvelle Lune précédente, Uranus, le grand Éveilleur, qui agit comme le tonnerre, créait déjà un aspect de tension avec Mercure planète de l’intellect et de la communication. Et le voilà désormais en face de Vénus l’astre des valeurs et de l’affectif.

Ce cheminement qui a pu déstabiliser notre façon de penser et (je l’espère) nous ouvrir à une nouvelle vision intellectuelle des situations, peut désormais nous solliciter sur ce qui a de l’importance ou de la valeur pour nous, et ce que nous désirons.

Cela concerne tous les domaines de notre expérience mais durant cette période l’accent est mis particulièrement sur nos relations et les rapports de pouvoir qui s’exercent au sein de celles-ci, parfois en dessous de notre perception consciente et même de notre volonté. Vénus nous parle aussi de nos valeurs matérielles, morales et artistiques. Quelle puissante attraction ou passion ces valeurs exercent-elles sur nous ?

Vénus rétrograde en Scorpion :

Vénus rétrograde est éclairée et vitalisée par le Soleil en scorpion et  prend donc une grande place dans ce processus d’ouverture à nous-même car elle nous ramène à nous, à ce que nous aimons ou détestons et, dans l’énergie avide d’authenticité qu’est le Scorpion, il ne peut être question de faux-semblants et de se laisser aller à la paresse car ce serait lâcher la bride à tous nos petits démons à la fois. Vénus rétrograde en Scorpion exige de nous franchise et détermination pour aller en nous réévaluer notre capacité d’aimer, d’accepter aussi de regarder nos ombres avec lucidité et sans complaisance.

Que sont nos ombres dans ce Scorpion ? Ce que, par habitude et facilité, nous détestons chez les autres et leur reprochons, procédé psychologique qui nous permet de nier que nous l’avons aussi en nous, dans notre part sombre d’humain. Le Scorpion nous met face à nos miroirs : Les situations qui sont générées dans la relation que nous avons avec les autres représentent ces miroirs. Car le Scorpion qui est en chacun de nous se projette sur l’autre c’est-à-dire qu’il voit l’autre, non pas forcément tel qu’il est, mais à travers ses propres attentes, ses propres croyances, ses besoins, ses filtres et ses ombres, sa conception également de la sexualité. Plus nous avons déjà nettoyé ces aspects troubles de notre psyché et plus nous sommes à même de rencontrer l’autre de façon vraie. Quand je dis « rencontrer l’autre de façon vraie » cela désigne notre capacité à aborder les gens dans leur ensemble mais aussi celle d’entretenir des relations avec nos proches, en particulier, sur un mode harmonieux et sincère, sans calcul ni appréhension.

Vénus rétrograde en Scorpion nous met aussi face à nos peurs et émotions en rapport à tout ce qui a de la valeur : l’argent, l’image de nous, la vie matérielle, la beauté du corps, notre réussite professionnelle, etc. Tout cela sans distinction car nous n’avons pas tous les mêmes valeurs. Cela dépend d’abord de notre Vénus natale. Nous pouvons donc traverser encore maintenant des colères liées à des situations de pertes ou d’abandon, de séparation,  car le Scorpion procède ainsi pour épurer, il détruit et déconstruit, il fait mourir les choses et nous éloigne des êtres afin que nous nous retrouvions nous-même dans une grande authenticité sans le parasitage de nos croyances et illusions ou conditionnements relationnels et collectifs.

Cette période de rétrogradation de Vénus en Scorpion est faite pour ça. Vénus va revenir dans l’énergie de la Balance le 2 novembre où elle restera jusqu’à 16 novembre quand elle y redeviendra directe.  Toutes les personnes natives du Scorpion ayant leur anniversaire entre le 23 octobre et le 16 novembre (et j’en suis !) devront donc composer pour un an avec cette Vénus en rétrogradation soit dans leur signe, soit dans celui de la Balance entre le 2 et le 16 novembre, ce qui impactera leur année personnelle d’une dimension spéciale de réflexion au niveau de l’amour, ou de l’argent, du corps, de la sexualité aussi… : C’est ce qui nous concerne tous en ce moment : l’incitation à plus d’introspection ou de réserve, de secret, plus de retenue, de retrait, de réflexion,  d’économie financière, parfois de l’éloignement des personnes qui nous sont chères … Et ce sera selon le secteur de notre thème personnel, où se trouvera Vénus le jour de notre anniversaire.

Pour mieux comprendre, pour moi par exemple qui suis du 13, c’est dans le secteur de la maison et du foyer, de ma sécurité intérieure, mes racines, le passé (maison IV de mon thème)  que Vénus rétrograde en Balance  va générer à la fois de l’hésitation  et un positionnement profond à revoir (mes choix d’habitat, pourquoi? Est-ce toujours juste pour moi ?). Mon expérience pour toute mon année anniversaire sera donc autour de cette réflexion sur ce qui compte pour moi (Vénus) en rapport avec le lieu de vie. Magnifique opportunité de réflexion super intéressante puisque j’ai l’intention de vendre ma maison !…Mais quelque chose en moi résiste, réfléchit, se questionne et,  chose toute normale avec cette opposition d’Uranus, mes certitudes connaissent des hauts et bas et je change un peu tout le temps d’avis : Oui je « dois » la vendre.. Mais non c’est trop dur de quitter ma maison, je l’aime.. Je prends cependant tout ça avec humour. Qui ne connaît pas les montagnes russes d’Uranus ! En tous cas, ce n’est pas moi…Hi! Hi!

Chacun aura donc à voir le domaine où est sa Vénus natale et ce qui s’agite dans les profondeurs pendant cette opposition …Profitons déjà de ce que la Pleine Lune éclaire en ce moment présent et permet de reconsidérer dans nos habitudes et nos routines. Le temps s’écoule doucement et il nous apportera des éléments de réponse, rien ne presse. Patience !

Revenons à Uranus en Taureau, rétrograde aussi, et qui est à la fois conjoint à la Pleine Lune et face à Vénus. Uranus insuffle le changement, stimule notre éveil, toujours dans le but de nous émanciper de vieilles façons de nous comporter devenues inadéquates pour notre évolution. Tout cela n’est pas forcément dans l’événementiel mais peut-être plus dans notre intériorité, nous en verrons l’effet extérieur plus tard lorsque la planète sera de nouveau en marche directe le 7 janvier 2019 et plus encore sur un plan concret à partir de Mars 2019 où Uranus sera revenu  en Taureau. Tout se passe donc comme si nous avions d’abord une deuxième chance d’assimiler les changements que nous avons vécus cette année et surtout dans l’été et l’effet le plus probable est la compréhension avec une ressenti plus stable, plus confiant dans ce qui est à la fois perceptible par le concret et par les ressenti. Chacun pourra caler ces propositions de réévaluation sur son expérience personnelle et vivre ces moments d’éclairage intérieur de façon plus ou moins fluide en fonction de son propre vécu.

Le signe du Taureau c’est une énergie lente et plutôt sans complications, qui ne se perd pas dans les questions existentielles cette Pleine Lune peut donc être l’occasion d’abandonner aussi de vieilles rancunes ou des ruminations du passé face à l’évidence que cela ne nous rend pas heureux de nous obstiner dans cette voie. Le Taureau face au Scorpion permet un lien entre le visible, le tangible Taureau signe bien ancré les pieds sur terre, et l’invisible, la profondeur de l’être, où sont enfouies des mémoires inconscientes ou des émotions longuement refoulées.

Le Soleil en Scorpion éclairera  encore pendant un mois  (jusqu’au 22 novembre) les rapports de force entre les gens, surtout ceux qui sont issus des peurs inconscientes de l’abandon, du manque d’amour, de la peur de « perdre l’autre » ou de perdre la face, ou sa place. Tout ceci s’exprime alors en dehors de notre volonté et de notre pouvoir conscient sous l’emprise de la manipulation intérieure par nos démons, ce qui repose à la fois sur des notions de possessivité et peut aussi s’exprimer par de la jalousie, sentiment issu d’une croyance limitée de l’amour. C’est comme si l’amour n’était pas une énergie expansive, ouvrant toujours plus de portes, toujours plus d’inclusion. Dans le Scorpion il y a facilement une vampirisation : on  se laisse vampiriser autant qu’on tente de vampiriser l’autre souvent dans de « bonnes intentions » celles de l’aider. Ce qui n’est pas de l’amour, c’est une prise de pouvoir, une ingérence sur le pouvoir de l’autre, sur son chemin, comme si nous savions mieux que lui, ce qui est bon pour lui ! Tel est le piège de cette attente où nous nous enfermons nous même dans une illusion et repoussons ainsi l’amour de l’autre qui nous faisait confiance et se montrait dans son authenticité. Chaque Natif de ce signe sait de quoi je parle ici. Mais nous avons tous cette énergie en nous, que nous la connaissions ou pas, elle est là, elle agit sur nous car nous sommes humains, et moins nous en sommes éclairés plus elle nous manipule en dehors de notre vigilance.

Ce qui nous aide vraiment (mais oui, il y a toujours un aide !) c’est l’énergie du Capricorne : structure, sens des responsabilités, persévérance et discipline. Cela vous paraît austère ? Mais c’est pourtant du Capricorne que dépend notre sécurité intérieure et notamment de la planète Saturne, sage guide intérieur qui permet que nous nous incarnions dans la matière en nous posant des limites. Ah ! bien sûr, si nous cultivons encore trop les insouciances de l’enfance en déléguant nos responsabilités aux autres, à notre conjoint, à nos collègues de travail, notre employeur, nos enfants  au système, à l’état, au président de la république ou à ses  ministres, etc…c’est une autre histoire qui demande de se poser quelques questions !

Prenons, par exemple, le sujet de l’agriculture et de l’écologie, sujet sensible en ce moment (Uranus en Taureau va encore plus l’attiser !). Suffit-il de dire : « Boycottons les produits des grands empoisonneurs de l’agroalimentaire qui dévastent la planète ! » ? Non, je ne crois pas, le changement viendra de nous et, bien sûr, cela commence par nous sentir en charge de changer nos habitudes d’acheter des produits polluants ou des légumes pleins de pesticides mais cela consiste aussi à acquérir un esprit écologique : L’écologie de notre vie intérieure d’abord, c’est-à-dire dépolluer notre propre pensée, notre psyché, notre emploi du temps, notre univers relationnel, car sinon tout restera idéologique et lettres mortes, cela peut être pire encore : cela peut aller à l’encontre de notre rêve de pureté en déléguant la responsabilité à des instances qui nous sont étrangères, notamment les instances collectives.

Toues les grandes causes de la société nous ramènent à nous. Toutes ! Et Vénus en Scorpion nous propose cette réflexion. Car telle est l’élévation de l’amour que nous propose l’énergie du Scorpion : Nous aimer d’abord jusque dans nos parts les plus noires et les plus perverses ou cruelles et violentes, les considérer avec lucidité et transparence, afin d’accepter aussi celles de l’autre et globalement celles « des autres », du collectif et de la société,  dans une vraie compassion, avec toutes ses insuffisances,  et sans vouloir forcer pour les changer comme si nous les jugions mauvaises. Mais que savons-nous du processus de chaque être et des buts de son âme ? Et que savons-nous des intentions et du grand plan de l’univers qui œuvre au niveau des planètes, de leurs systèmes de survie et de leurs habitants ? Ce qui est mauvais pour les uns est bon pour les autres.

Sentons-nous responsable de nos actes, de nos choix, de l’amour dont nous nous remplissons et le monde changera doucement (il change déjà) pour aller vers plus de paix, plus de liberté et plus de cet amour que nous revendiquons tant. Accepter que cela prenne du temps et acquiescer d’avance au fait que peut-être nous n’en verrons que les prémices au cours de cette existence mais faire confiance…. en faisant déjà notre propre part !

Ce exposé est long à dessein (je ne me sentirais pas alignée et juste de ne faire que le résumer !) car la prochaine Nouvelle Lune reprendra tout ce thème du Scorpion. Ce dont nous prenons conscience pendant ces trois jours et cette fin de cycle sera acquis lors de la lunaison suivante et aura des répercussions bien au-delà.

Je remercie de tout mon cœur ceux et celles  d’entre vous qui participent à la vie du site en laissant des messages ou en envoyant un don financier pour témoigner de leur soutien, ainsi que ceux qui partagent mes billets astro pour répandre des petites semences de compréhension des planètes et de notre place au sein de ce grand univers dont la globalité nous échappe bien souvent… Et j’envoie à tous mes meilleurs souhaits pour une Pleine Lune lumineuse  et transformatrice !

Michka

_________________

Flamme Violette
Flamme Violette

Messages : 544
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: PLEINE LUNE MENSUELLE DE MICHA

Message  Flamme Violette le Jeu 22 Nov 2018 - 18:19

Bonjour mes  amis,

Pour une fois je me sens en manque d’inspiration devant la carte du ciel et en même temps quand j’aurai écrit ce qu’elle m’évoque et ce que j’en ressens, je suis sûre que j’aurais dit l’essentiel. Donc c’est parti et nous verrons bien ce qu’il en résulte!
Une Pleine Lune qui met en avant la communication avec une certaine difficulté à faire le lien entre ce que nous pensons et entre ce que nous sentons face à ce que nous pouvons exprimer. L’axe met en jeu le Soleil en Sagittaire face à la Lune en Gémeaux, c’est un axe de compréhension et de communication.



– Le soleil qui vient d’entrer en Sagittaire s’approche de la planète Jupiter, ce qui va augmenter son rayonnement et son effet d’exagération : exagération possible en tout, dans les objectifs, qu’on se donne, dans les relations qu’on idéalise, dans les sentiments qu’on ressent, tout dépend de ce que nous avons personnellement à vivre dans cet axe.

– La Lune qui est en Gémeaux, qui agite sensiblement nos neurones, tout en nous plaçant en porte-à-faux avec nos émotions. Une telle énergie Gémeaux permet habituellement de mettre des mots facilement sur ce qu’on ressent comme émotions ou sentiments. Mais dans le présent Mercure, en rétrogradation et en discorde avec Neptune qui est aussi rétrograde (toutes ces planètes sont au ralenti), Mercure donc paralyse un peu l’expression et Neptune met une couche du genre flou artistique sur ce que nous ressentons. Si nous avons des dispositions pour l’inspiration et l’intuition, il se peut cependant que nous ayons bien en tête ce que nous aimerions communiquer mais que décidément non, les mots ne viennent pas aussi spontanément qu’à l’accoutumée. Dans tous les cas, il est bien possible que nous n’arrivions pas à faire passer notre message surtout si nous avons des émotions en souterrain ou si nous sommes dans un contexte de sentiments confus.

Que faire ?

Communication : Ce qui est le mieux c’est de respecter un laps de temps avant de dire les choses afin que nous trouvions les mots les plus adaptés, quitte à en dire moins (ce sera mon cas je le sens) car Mercure en Sagittaire ne doit pas se perdre dans le bavardage, il veut aller à l’essentiel et il s’appuie sur l’intuition, non sur l’intellect. Mercure lorsqu’il est ainsi rétrograde nous exhorte à nous mettre à l’écoute de nous, et dans cette énergie Sagittaire, c’est vers ce qui est important et essentiel pour nous, ce qui résonne avec notre éthique..

Introspection : Autrement dit il vaut mieux un silence de qualité qu’un papotage en quantité, ce qui ne fait pas forcément l’affaire de Madame la Lune en Gémeaux qui a les neurones qui surchauffent un peu, voudrait bien s’exprimer en long en large et en travers, être comprise et comprendre elle-même ce qui se passe. Un petit peu de patience allégerait notre inquiétude face à l’avenir, l’incertitude du moment ou l’insécurité affective. Cela passe surtout par l’introspection et l’écoute de soi : Quelle est cette émotion en moi ? Suis-je en colère ? De quoi ai-je peur ? Pourquoi est-ce que je me sens tant dans le stress ? Et « nommer » l’émotion ou le ressenti pour soi-même déjà,  nommer ce qui se passe est primordial avant d’aller plus loin. Ainsi, lorsque j’ai nommé (je l’ai fait au début de ce billet pour moi, j’ai dit que  j’avais peur de manquer d’inspiration) tout ce qui me semblait difficile s’est allégé,  peu importe de « comprendre » intellectuellement la cause ou de ne pas savoir pourquoi on a ce ressenti, le blocage s’en va doucement. Les mots peuvent alors venir et favoriser de retrouver notre équilibre intérieur autant qu’un échange équitable avec les autres.

• Les qualités requises sont la patience, la bienveillance et l’écoute de notre rythme personnel qui risque d’être contrarié par ce qui est à l’extérieur de nous : des objectifs qu’on nous demande d’atteindre ou que nous nous mettons comme buts avec un certain excès de zèle, ou des idéaux totalement inaccessibles en termes de délais, d’efforts.

Risques : Surmenage, situations dans lesquelles nous nous engageons sans prudence, impulsivité, manque de recul, de pondération, manque de centrage sur le présent et sur ce qui est réalisable.

Prise de décisions : Différer… au moins si possible jusqu’à ce que Mercure redevienne direct (dans la soirée du 6 décembre) et au mieux jusqu’à ce que Mars sorte du signe des Poissons  où sa capacité de positionnement ou d’action n’est pas la plus claire qui soit. Ce sera pour début janvier. En revanche il y a des exceptions : Mars en Poissons est en bonne positon pour tous les gens qui fonctionnent sur le mode de l’inspiration, de la réceptivité et  du ressenti (Cancer Scorpion et Poissons).

Jupiter représente, entre autres choses, ce qui est légal, le pouvoir des lois et du législateur, l’administration, la légalisation, la proximité de Jupiter avec le Soleil met en avant et sur la scène ce qui concerne ces sujets, tandis que Mercure rétrograde sème du malentendu, des difficultés de faire des compromis et de l’incompréhension… sur tous les domaines qui le concernent : la communication verbale, les moyens de  transports, le commerce, la négociation, les transactions…. Et voilà comment ces sujets se heurtent soit aux lenteurs de livraison, soit aux pertes de courriers, aux erreurs de distribution, soit aux face à face avec l’administration. Autrement dit notre quotidien peut s’enliser dans des retards, des réponses risquent de se faire attendre, des papiers peuvent se perdre ou rester coincés.

Mais, d’une façon plus collective, nous voyons ici en France les mouvements de protestations en masse de personnes qui font des blocages sur les routes (astrologiquement le transport par la route c’est toujours l’affaire de Mercure qui régit les échanges, le commerce et les déplacements) et en face, les « forces de l’ordre » s’opposent à ceux qui « font barrage ». Mars est le facteur agissant qui donne de l’ampleur car, par nature Mars est un soldat, un guerrier.

Je n’émets pas de jugement car tout est juste mais, pour ceux d’entre nous qui veulent vivre en paix (et créer de la paix dans le monde), le plus sage me semble être de rester tranquillement à attendre que le calme revienne et, même si nous devons nous déplacer, de contourner les zones de paralysie du trafic ou de conflit. C’est logique !

Il en est de même pour traverser tout ce qui peut nous sembler ne pas se dérouler rapidement dans nos vies, quand des réponses ne se profilent pas aussi vite que nous le souhaitons dans nos relations, nos projets, notre travail, nos finances et, de façon générale, notre futur. La logique est celle du bon sens, pourquoi tenter de tirer sur la pante pour la faire pousser plus vite? C’est inutile.

J’attends moi-même, depuis des jours, un courrier important de l’administration et j’ai donc deux possibilités : soit je cède à l’incertitude et la peur de la pénalisation d’être hors délai pour payer l’impôt (il m’est arrivé de cogiter et de passer alors vingt minutes de suite au téléphone en vain, pour tomber sur le répondeur saturé du centre des impôts) ; soit je me repose sur le facteur temps, sur la confiance en la vie et je prends patience en me disant que tout va s’arranger lorsque ce sera le juste moment. Et alors je vis mieux l’attente. Ici encore on est dans la logique et l’option rationnelle.

Car, ayant pris ce parti et ce dernier positionnement, notre atout devient notre conscience (à la fois pragmatique et spirituelle) au lieu de nous mettre dans l’aveuglement et dans des erreurs d’appréciation ou dans l’agacement.

La voie possible est de comprendre que ce nous paraît ne guère avancer n’est cependant pas inerte, cela sous entend une mise en place avec le temps, les choses se préparent en dehors de notre perception consciente et de notre volonté. Mais elles avancent et si nous ouvrons bien les yeux et les regardons de façon globale, nous le voyons !

La matière et le matériel nous donnent aussi des tourments car beaucoup d’objets se cassent ou des appareils subitement ne fonctionnent plus.

La bonne nouvelle c’est que nous avons là aussi le choix d’observer la situation d’une manière élargie, avec une certaine philosophie de ce qu’il est bon de changer, de ce qui a déjà changé pour notre plus grand bien, et composer avec ce qui est réaliste pour la suite. La patience, le goût de l’effort et notre discipline personnelle sont nos meilleurs atouts. Il nous faut viser la tempérance pour préserver notre forme physique mais aussi cultiver l’appréciation de la vie telle qu’elle nous oriente et même comment elle nous guide, y compris dans les limites qu’elle nous impose.  Chaque instant est précieux, ne nous laissons pas envahir par l’impatience !

Je vous souhaite de bonnes et belles prises de conscience et vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures !
Michka

_________________

Flamme Violette
Flamme Violette

Messages : 544
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: PLEINE LUNE MENSUELLE DE MICHA

Message  Francesca le Ven 23 Nov 2018 - 5:09

Merci Soeurette pour ce précieux partage rempli de bons conseils !


_________________
Les choses qui vont sans dire vont mieux en les disant.

Francesca
Francesca
Admin

Messages : 6312
Date d'inscription : 14/03/2012

http://devantsoi.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: PLEINE LUNE MENSUELLE DE MICHA

Message  Flamme Violette le Ven 21 Déc 2018 - 17:48

Merci Francesca pour ta gentillesse.  J'ai trouvé le message de cette pleine lune particulièrement parlant....

Bonjour à tous,
Voici la pleine  lune dans l’axe Cancer Capricorne, le Soleil étant en Capricorne, la lune en Cancer samedi à 17h50 UTC, soit 18h50 heure de Paris. Ce n’est pas une période de tout repos, les énergies sont plutôt rigoureuses.  La lune en Cancer est « chez elle » c’est-à-dire que son influence se manifeste dans notre ressenti peut-être plus fortement qu’à d’autres moments tandis que nous sommes soumis en même temps à nos ambitions et désirs d’élévation ou de réussite très « Capricorne »  ou aux forces d’une hiérarchie  collective qui viennent parfois en confrontation de ce que à quoi nous aspirons sur un plan plus intime et sensible. Conflit ou complémentarité? L’équilibre nous est proposé.




Cela va pouvoir se cristalliser, par exemple, dans les rencontres familiales autour de Noël. Il peut nous être difficile de nous relier à nous même au niveau de l’expression de nos réels besoins et désirs. Chaque année, la fête de Noël rassemble des personnes parfois plus par habitude et tradition que par choix réel, Noël pourrait alors cette année être le creuset où se rassemblent ces énergies qui ne révèlent les faux-semblants et les obligations et corvées que cette fête, globalement de plus en plus dépourvue de son côté sacré, engendre comme contraintes, stress, excès de nourriture, de cadeaux, etc. Parfois cela ne nous correspond pas et nous devons finalement vivre Noël plus simplement, dans l’écoute de nous, avec un esprit très centré, en accord avec nos valeurs et notre dimension intérieure.

Depuis des années, je rêvais d’un Noël minimaliste sans invitations et sans réception mais je n’ai jamais pu me soumettre à ce désir intérieur car d’année en année, j’ai  toujours cédé, d’une façon ou d’une autre, au poids de la sollicitation sociale. Me positionner contre la tradition me faisait ressentir comme une culpabilité (et je pense que certains parmi vous comprennent ce dont il s’agit) : Passer Noël seul(e) semble être une mauvaise option, une situation subie chargé de tristesse, de déprime ou de je ne sais quoi que je n’arrive pas à entendre. Parce, par nature, ce qui me fait le plus de bien à moi,  c’est d’être tranquille dans mon petit cocon, dans le silence, et connectée aux énergies de bien-être et de cocooning qui s’y trouvent en permanence. Je me sens intègre et bienveillante en étant ainsi car je suis zen et non pas soumise à la pression des repas de famille.

Le mot cocooning est un terme anglais devenu à la mode mais en provençal, le mot « coucoun » désigne la coque. Et en dépit des traditions instaurées dans des temps anciens quel mal y a-il à être si bien dans sa coquille qu’on n’a pas envie de sortir de chez soi ni d’y être « dérangé » (ce terme n’est pas utilisé ici de façon péjorative). Ce mot de coucoun désigne à merveille l’énergie du Cancer vers laquelle l’axe d’évolution collective nous convie. Aller vers le Nœud Nord Cancer c’est oser vivre les choses en restant en lien avec sa propre intimité. Pour moi cela passe par le silence, la douceur que me permettent la solitude et le respect de mon rythme (car j’ai le Cancer en Maison XII, ce qui est l’expérience du retrait, du repos, de la solitude consentie, de la vie intérieure et spirituelle).

En fait certaines personnes ne se connaissent pas elles-mêmes et ont des comportements automatiques ou stéréotypés  qui leur échappent et sont soumis à l’inconscient collectif, elles pensent ne pas pouvoir faire autrement et nous devons donc nous montrer indulgents aussi envers elles, sans toutefois renoncer à notre vérité intérieure, restons nous-même.

Dans ce moment de bilan qu’est la Pleine Lune  nous sommes encore sur la lancée de la nouvelle lune en Sagittaire, l’énergie du chercheur de vérité. Chacun de nous déteint une part de vérité unique qui n’est pas applicable aux autres. C’est pourquoi se laisser convaincre par la vérité d’autrui, ou vouloir convaincre l’autre de notre propre vérité, tout cela est comme une « sortie de route » qui crée des incidents et accidents au niveau de notre intégrité morale.  La période en cours nous montre les jeux de relations où en miroir, nous recevons l’excès que nous avons manifesté : excès d’égoïsme, excès d’arrogance, d’intolérance, etc.  Cette conjonction amplifie la nécessité de vivre selon notre vérité intérieure.

Si nous sommes bien dans notre authenticité la confrontation ne se produira pas. Mais nous pouvons la voir à l’extérieur comme par exemple, dans le climat collectif en France où un mécontentement général s’oppose à des forces gouvernementales qui font semblant d’entendre mais n’assument pas leur rôle de dirigeants d’un état. La tendance est de renoncer au changement et de s’accrocher à ce qui est profondément enraciné ou bien au contraire, de tenter d’enjoliver les choses par une pensée magique. Les deux positions sont erronées, il faut juste arrêter d’idéaliser ce qui ne peut pas l’être et accepter de se soumettre de bon gré et de composer avec des réalités de part et d’autre, des réalités qui sont ce qu’elles sont et ne peuvent pas être changées.

La communication personnelle :

La conjonction Jupiter Mercure nous impacte et elle est très active, Mercure étant la planète de la communication, des échanges, des transactions, du commerce, il est intéressant de voir que cet aspect augmente à la fois les énergies de feu (tout feu tout flamme) et de positionnement nécessaire dans ces domaines d’expériences. Mercure exprime nos pensées et nos aspirations, c’est le messager de notre intériorité. En Sagittaire, il demande un certain respect de notre éthique personnelle.

Dans ce moment nous pouvons aussi recevoir en miroir ce que nous émettons de bon et bienveillant envers nous même : les relations sincères et solides se manifestent à nous de façon spontanée et sans arrière pensée si nous-mêmes sommes ouverts à nos besoins, à l’écoute de nous, et si nous acceptons nos vulnérabilités.

Oser dire les choses qui nous animent, celles qui nous préoccupent, oser se placer en marge des énergies collectives ou des attentes des autres personnes ne signifie pas qu’on les juge (ni bonnes ni mauvaises) mais qu’on ne peut pas y adhérer parce que cela ne sonne pas juste pour nous. Et le ciel astrologique nous invite au respect de ça.

Le poids du passé et du collectif :

Ce n’est pas une période super légère, elle porte en elle des poids très lourds issus du passé et dont nous avons à nous défaire. Une bonne dose d’acceptation est nécessaire et une autre tout aussi grande de courage pour oser abandonner ce à quoi nous nous étions cramponnés farouchement. À notre décharge la conjonction entre Mars et Neptune, au début de ce cycle de lunaison,  a donné à nos engagements une absence de limites qu’il nous était difficile d’envisager avec clarté. Donc ce n’est pas la peine de s’auto- flageller ! Il y avait beaucoup d’idéalisation sans prise avec la réalité dans cette proximité. Comme ça la pleine lune nous le montre clairement, on le voit !

Pour ma part j’expérimente les conséquences d’un excès de zèle dont j’ai souvent fait preuve par le passé, croyant que je pourrais saturer l’emploi du temps sans conséquence avec un fort acharnement au travail, cela a toujours été un de mes travers habituels, mon ego me la jouant souvent le scénario « Super Woman » ! C’est la force excessive du Capricorne qui est à l’œuvre avec son côté « il faut aller jusqu’au bout, coûte que coûte ». Mais ce n’est pas grave, car je le vois et je peux ainsi le doser, de toute façon la maladie (j’ai le Capricorne dans le secteur de la santé) m’y contraint régulièrement, il est un seuil au-delà duquel ma « bonne volonté » (celle de la planète Mars) ne suffit pas. À peine fini d’écrire sur la Nouvelle Lune j’ai été bloquée par la maladie et je ne suis pas encore bien sur pieds. Aujourd’hui j’ai choisi d’écrire sur mon site parce que c’est ce qui me faisait plaisir mais j’ai laissé en attente des tas d’autres activités dans lesquelles je m’étais engagée et auxquelles je ne donnerai pas mon temps. Voir ses limites et les assumer est une clé offerte par la sagesse de Saturne, maître du Capricorne. Cela n’est pas forcément facile mais il suffit d’avoir un peu d’humilité. Tant pis pour Wonder Woman, elle perdra son aura…Mais je sais que je garderai l’essentiel pour moi, le lien avec vous. Je me sens privilégiée de ça.

L’énergie du Capricorne est très valorisée et cela ne fait que commencer !

En effet la Nouvelle Lune de janvier sera dans ce signe mais surtout 2019 va voir s’installer la conjonction de Saturne et Pluton en mai et l’entrée de Jupiter en décembre  dans ce même signe.

C’est une énergie qui nous met face à nos responsabilités individuelles et à la répercussion sociale et collective qu’a notre positionnement. Cela nous oblige à revisiter la façon dont nous vivons notre Saturne personnel. Saturne nous demande d’accepter ce que nous vivons et de l’assumer, même si cela va à l’encontre de nos désirs, il nous limite dans cette vie selon les lois naturelles de la terre et des énergies

C’est un signe qui pointe un ou des domaine(s) personnel(s) où nous devons nous préparer à voir des choses disparaître définitivement (en raison de l’action de Pluton) afin d’être restructurées et redéfinies (par la force de Saturne) dans le secteur où nous avons le Capricorne : un travail, une relation, un lieu de vie, une manière de nous comporter, etc. quelque chose qui n’est plus en adéquation avec nous doit être abandonné et nous ne pourrons pas tergiverser car le poids engendré par le Capricorne et l’amas de planètes pèsera vraiment dans la balance, il sera difficile de se dérober et de ne pas assumer ce qui se présentera.

En attendant revenons à cette pleine lune :

Saturne est entre le soleil et Pluton. Il y a de l’exigence dans cette configuration et des blocages incontournables, comme des gardes fous. C’est la possibilité de voir les forces et résistances intérieures qui nous animent, du moins celles qui sont rigides.

Lorsque cette planète Saturne est entrée dans le signe du Capricorne en décembre 2017, nous avons eu des prises de conscience de ce qui ne pouvait plus fonctionner (une relation qui nous enfermait, un lieu d’habitation qui ne nous convenait plus, un travail où nous commencions à voir le manque d’épanouissement, un engagement dont nous voulions nous défaire, etc.) et, pour certains d’entre nous, nous nous sommes peu à peu réalignés en fonction de ça. Ce qui rend l’actuelle période moins difficile car ce qui a été posé l’est réellement.

Mais certaines personnes ont résisté, elles n’ont pas fait de changement, par peur de perdre ce qu’elles croyaient vital ou d’amener une nouveauté qui les mettait face à l’inconnu. Et tout cela est parfaitement compréhensible aussi. Alors cette période est plus rigoureuse pour elles.
Ce qui est nécessaire c’est l’authenticité avec soi, oser faire le constat de ce qui ne peut plus durer et se préparer à le perdre. La vie fera le reste.
Dès cette pleine lune il y a des choses à clôturer et chacun peut voir lesquelles en fonction de ce qu’il a vécu ne serait-ce que pendant ces quinze derniers jours où divers excès nous ont été révélés. Pour ce qui me concerne, j’ai travaillé dur cette année et donc je vois maintenant la nécessité impérative de me reposer. Pour d’autres, il s’agit simplement de se ressourcer, de laisser aller des relations qui n’ont plus lieu d’être, de se retrouver en famille en laissant leur carrière de côté…

Et si on regardait maintenant ce qui est facilité ?

C’est l’énergie d’Uranus qui rend les choses plus douces : oser se démarquer apportera de bonnes surprises. Le sextile- trigone de Uranus à l’axe des nœuds annonces des imprévus en faveur de ceux qui sauront lâcher prise et se laisser aller à la douceur et à l’insouciance, c’est un bon moment pour inaugurer d’autres rythmes, d’autres façons de vivre ou de travailler, d’autres façons d’envisager notre implication dans nos relations.  Uranus est rétrograde en Bélier ce qui nous révèle des leçons que nous avons déjà abordées par le passé, selon où se trouve le Bélier dans notre zodiaque personnel. Pour moi c’est ma position face au travail et mon accomplissement au sein du collectif (il y a une certaine cohérence dans les planètes il faut le dire !) et le message est que cette leçon s’intègre d’autant mieux qu’on laisse tomber ce à quoi nous nous cramponnions en Capricorne (dont tout cet aspect du « qu’en dira-t-on » et de l’image positive que nous renvoyait notre implication envers les autres)  pour écouter davantage notre petite voix intérieure en Cancer avec un recentrage sur nous, sur notre bulle émotionnelle. C’est une incitation à casser les routines mises en place.

Bien sûr cette interaction entre la lune et Uranus peut nous faire sentir d’humeur changeante et instable mais l’essentiel est d’oser le vivre et l’exprimer si besoin. Ce sera bien accueilli.

D’autant que le bel aspect de Vénus et Neptune favorise la douceur de vivre, la bienveillance profonde,  les retrouvailles entre intimes ou les rencontres amoureuses, le trigone unit les énergies de compassion et de fusion qui rapprochent les êtres dans ce qu’ils ont établi d’âme à âme, cela peut être aussi un rapprochement affectif spirituel, ou une connexion plus forte en nous entre les énergies de guérison et d’amour, le Scorpion étant l’énergie du thérapeute et les Poissons celle de l’amour inconditionnel.

Je vous souhaite une période de Noël et de Jour de l’An la plus douce possible, à distance des forces que soulève le collectif, et en prenant bien soin de vous,

Michka


_________________

Flamme Violette
Flamme Violette

Messages : 544
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: PLEINE LUNE MENSUELLE DE MICHA

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum